18/10/17 : La CGT appelle à nouveau à manifester en Dordogne contre les ordonnances Macron sur le droit du travail. Les rassemblements auront lieu ce jeudi 19, à 17 h à Périgueux (palais de justice), Bergerac (palais de justice) et Sarlat (place de la Grande-Rigaudi

18/10/17 : Malgré la protestation d’élus et des syndicats, la Direction générale des Finances publiques a entériné la fermeture de la trésorerie de Mussidan (24). D’autres pourraient connaître le même sort comme à Belvès, Saussignac, Thiviers et Brantôme.

17/10/17 : La Rochelle organise son Colloque Citoyenneté et Solidarités sur le thème "Innover aujourd’hui pour l’action sociale de demain" le 19 octobre à l'espace Giraudeau, avec l'intervention du CNAM de Paris. Gratuit sur réservation. www.ccas-larochelle.fr

15/10/17 : A TF1 Emmanuel Macron après le drame de Marseille a annoncé une nouvelle loi en matière de droit d'asile et d'immigration et la négociation en cours "d'accords bilatéraux avec les pays africains" pour rendre effectives les reconduites à la frontière.

13/10/17 : Les offices HLM de Charente-Maritime organisent une manifestation mardi à 14h devant la prefecture de La Rochelle pour protester contre la baisse des aides au logement pour les bailleurs sociaux.

11/10/17 : Le collectif national « Vive l'APL » qui regroupe 60 organisations associatives, syndicales, de consommateurs et bailleurs sociaux, appelle à la mobilisation samedi «pour défendre le droit au logement social». A Bordeaux, ce sera à Pey Berland à 14h

03/10/17 : L'organisation du Grand Pavois a enregistré quelque 80 000 visiteurs pour cette 45 e édition, identique à l'an dernier, et de nombreuses ventes d'unités. La prochaine édition se tiendra du 26 septembre au 1er octobre 2018.

- Multivote -
- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 18/10/17 | Déviation de Beynac : plus de 2600 avis recueillis pour l'enquête publique

    Lire

    Concernant l'enquête publique sur la déviation de Beynac, en Dordogne, qui s'est clôturée le 17 octobre, plus de 2600 avis ont été déposés dont 2410 en ligne. La commission va remettre sous huitaine une synthèse au Conseil départemental qui pourra formuler des réponses. Dans un délai d'un mois, la commission rendra ensuite son avis avec d'éventuelles observations à la préfète de la Dordogne. C'est à elle que reviendra la décision finale de valider ou non le projet.

  • 18/10/17 | Les Pyrénées-Atlantiques "chouchoutées" par le Tour de France

    Lire

    Les Pyrénées-Atlantiques décrochent la timbale pour l'édition 2018 du Tour de France. Parti de Trie-sur-Baïse (65), le peloton arrivera à Pau le jeudi 26 juillet. Il disputera le vendredi 27 une étape émaillée de nombreux cols entre Lourdes et la commune montagnarde de Laruns (Aspin, Tourmalet, Bordères, Soulor-Aubisque). Un contre la montre entièrement basque sera enfin disputé le samedi 28 entre Saint-Pée-sur-Nivelle et Espelette. Equipes et accompagnateurs étant en prime logées pendant quatre jours à Pau. Que demander de mieux ?

  • 17/10/17 | Dominique Bussereau fait du lobbying pour le Tour de France

    Lire

    Alors qu'il assistera à la présentation du parcours du Tour de France ce mardi, le président de la Charente-Maritime compte bien "faire une petite piqûre de rappel" au patron du Tour de France Christian Prudhomme sur la volonté du Département d'accueillir le Tour de France "dans les prochaines années". Dominique Bussereau a notamment en tête un passage du Tour par les îles de Ré et d'Oléron. Une manne touristique et financière non négligeable, et une belle vitrine pour le territoire.

  • 15/10/17 | Les ours des Pyrénées donnent de leurs nouvelles

    Lire

    L'association Pays de l'ours- ADET se réjouit de "deux bonnes nouvelles" sur le massif pyrénéen. Tout d'abord la réapparition de Cannellito, le fils de l'ourse Cannelle tuée en 2004 par un chasseur béarnais. Alors que le plantigrade avait disparu depuis plusieurs mois, sa trace a été détectée grâce à la génétique en Bigorre et à Luchon. Par ailleurs, une quatrième portée comprenant deux oursons a été repérée sur le massif. "Ce qui porte à 7 le nombre minimum d'oursons cette année".

  • 13/10/17 | A 63: travaux de maintenance en Gironde

    Lire

    En raison de travaux de maintenance de la signalisation sur l'A63, les mesures suivantes vont être mises en œuvre : fermeture de la bretelle d’accès des aires de Lugos Est et Ouest du dimanche 15 à 22h au lundi 16 octobre 17h,la fermeture des bretelles d’accès et de sorties de l’échangeur 21 (Salles), le lundi 16 de 8h à 17h, la fermeture de la bretelle d’accès et de sortie de l’échangeur 20 (Belin-Béliet), le mardi 17 de 8h à 17h. Déviations locales prévues pour les usagers souhaitant rejoindre Salles ou Belin-Béliet depuis l'A 63 ou une entrée d'autoroute depuis Salles ou Belin-Béliet.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Nos partenaires


Culture | Les Pyrénéens n’ont pas oublié le vol C Charlie

07/06/2016 | Un film consacré à des aviateurs anglo-saxons dont l’avion s’est crashé en 1944 et dont la mémoire est entretenue par un village des Hautes-Pyrénées va être diffusé par France 3

Françis Bianconi a retrouvé Janine Rumeau, la fille du chef du maquis de Nistos, lors de la présentation du film en avant-première, à Tarbes

En juillet 1944, un avion de la Royal Air Force chargé de parachuter des armes destinées aux résistants des Hautes-Pyrénées se perd dans le brouillard, non loin du village de Nistos. Le Halifax finit par heurter l’une des pentes du pic du Douly. Six militaires anglais et le pilote canadien sont tués dans le crash. Le plus âgé avait 27 ans. Leurs corps sont enterrés par les maquisards qui décident d’entretenir leur mémoire. Cela dure toujours. Le lieu isolé dans lequel ces combattants de la liberté reposent est aujourd’hui "l’un des cimetières les plus petits et les plus hauts du Commonwealth". Un film-documentaire tourné par Françis Bianconi et coproduit par France Télévisions avec la société Tea&Coffee va être diffusé par France 3 pour rendre hommage à ces soldats que les montagnards n’ont pas oubliés.

« J’ai une grande admiration pour ces jeunes qui sont venus mourir chez nous parce qu’ils avaient décidé de nous aider ». Malgré son grand-âge, Janine Rumeau, la fille de l’ancien instituteur de Nistos qui était également le chef des FTP locaux, n’ai rien oublié. Et bien des souvenirs lui reviennent lorsqu’elle évoque devant la caméra l’accident dont les aviateurs du vol C Charlie ont été victimes. « Une petite histoire dans la grande Histoire » comme le rappelle le réalisateur Françis Bianconi, qui est allé la rencontrer, avec d’autres témoins, dans son village de montagne.

Ce modeste épisode de la lutte menée contre l’envahisseur nazi avait été découvert par le cinéaste grâce à un journaliste de Sud-Ouest, William Biard, à l’époque où celui-ci s’intéressait également  à un autre aspect peu connu de l’histoire locale : ces 10 000 soldats américains et canadiens qui avaient travaillé comme bucherons dans les Landes au cours de la première guerre mondiale.

Jamais sûrs de revenirPour Françis Bianconi, le tragique destin du vol C Charlie, illustre tout à fait l’abnégation et le courage dont ont fait preuve des combattants venus parfois des antipodes « pour sauver une notion fondamentale de nos démocraties occidentales : la liberté ». Mais aussi l’attachement que les populations locales ont su garder pour ces héros de l’ombre.

Parti de Blida, en Algérie, le vol C Charlie constituait l’une des nombreuses missions effectuées par  la 624e escadrille de la RAF afin d'expédier armes, hommes et matériel en France. Des opérations aussi spéciales que dangereuses à une époque le GPS n’existait pas, où il fallait voler très bas pour éviter les radars, puis repérer avec quelquefois une visibilité quasi-nulle les terrains de largage préparés par la Résistance. Tout en sachant que l’on pouvait fort bien ne pas s'en sortir. « Certains avions revenaient même avec des branches accrochées aux ailes ».

« Ils sont devenus des enfants de la vallée »Réaliste, mené à un bon rythme et laissant une large part à la dimension humaine de ces missions, le film « Morts pour la liberté » de Françis Bianconi, captive le spectateur. Tout en donnant largement la parole à la famille canadienne du pilote du Halifax, Leslie Arthur Peers, dont le fils a « explosé en larmes » lorsqu’il a découvert la tombe de son père en France.

Un Halifax semblable à celui qui s'est écrasé en 1944 dans les Hautes-Pyrénées

L’un des intérêts du documentaire, qui intègre des scènes de reconstitution, réside également dans l’attachement manifesté depuis plus de 70 ans par les gens du pays à la mémoire de ces jeunes militaires étrangers. Le cimetière dans lequel ces derniers sont inhumés a en effet été créé à l’initiative d’un résistant, puis entretenu et honoré au fil du temps.

« Si on vit et si on respire aujourd’hui, c’est grâce à des gens comme eux. Ils sont devenus des enfants de la vallée » affirme Denis Recurt, le maire de Nistos. Tandis qu’une autre personne remarque, quitte à prendre quelques risques,  que « c’est la première fois que l’on dit merci à la R.A.F. en France ».

« On croit que l’on connait tout de la seconde guerre mondiale. La preuve que non » commente pour sa part Carlos Belinchon, le délégué régional de France 3 Midi-Pyrénées. Avant de rappeler que le devoir de mémoire fait aussi partie de la mission de service public de la chaine, et de souhaiter que de nombreux jeunes verront le film. « Par les temps qui courent, il est important de leur rappeler ce que ces aviateurs et les gens de Nistos ont fait ».

« Morts pour la liberté, le tragique destin du vol C Charlie » sera diffusé le lundi 13 juin 2016 à 23h25 sur France 3 Midi-Pyrénées et Languedoc-Roussillon, ainsi que le vendredi 24 juin 2016 à 8h50 sur France 3 Aquitaine, Poitou-Charentes, Limousin, sur France 3 Midi-Pyrénées et Languedoc Roussillon et sur le site Internet midi-pyrenees.france3.fr

Jean-Jacques Nicomette
Par Jean-Jacques Nicomette

Crédit Photo : Aqui

Partager sur Facebook
Vu par vous
5875
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
1 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Culture
Culture
Retour à la page d'accueil
Accueil
CHEMIN | 09/06/2016

Un grand merci à l'auteur de cet article, de nous rappelé que certains français s'acquittent encore de leur devoir de mémoire, à une époque de politiquement correct qui est moralement incorrect et nous fait oublier qu'un certain nombre d'étrangers et de français ont donné leur vie alors que le plus grand nombre de nos compatriotes, s'est agenouillé devant l'allemand, envahisseur de l'époque.

Cela mérite un coup de chapeau

Jean-Louis Chemin

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 21 + 16 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !