Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

13/04/21 : 264 196 311,23 euros c'est le montant des subventions votées ce 12 avril lors de la dernière commission permanente du Conseil régional de Nouvelle-Aquitaine. 244 délibérations ont été votées par des élus régionaux sous la présidence d'Alain Rousset.

12/04/21 : Philippe Dubourg, Maire d'Illats depuis 1977, est décédé le 11 avril dernier. Plusieurs élus locaux, dont Christophe Duprat, Maire de Saint-Aubin du Médoc, saluent la mémoire d'un « élu de terrain attaché à son territoire ».

02/04/21 : Autour de la Journée de sensibilisation à l’autisme le 2 avril des villes illuminent leurs monuments en bleu: un symbole pour rappeler la nécessité de simplifier et améliorer le quotidien des personnes autistes. A Bordeaux ce sera la porte de Bourgogne.

01/04/21 : Le 9 avril prochain, la cité scolaire Alcide Dusolier de Nontron deviendra la 1ère cité scolaire 100% bio de France.

31/03/21 : Régionales- Signe de l'alliance entre GénérationS et EELV, Benoit Hamon sera à Bordeaux le 1er avril en soutien à Nicolas Thierry, tête de liste EELV de « Nos terroirs, notre avenir ». Sa numéro 2 en Gironde est Anne-Laure Bedu candidate GénérationS

24/03/21 : Charente-Maritime : Véronique SCHAAF, sous-préfète de Villeneuve-sur-Lot, est nommée sous-préfète de Saintes. Elle devrait prendre ses fonctions le 19 avril 2021. Elle succède à Adeline BARD, arrivée dans l’arrondissement de Saintes en juillet 2018.

19/03/21 : La Banque alimentaire Béarn-Soule organise, samedi 20 mars 2021, une collecte alimentaire exceptionnelle, mobilisant près de 400 jeunes bénévoles, dans 14 magasins de Pau.

18/03/21 : Charentes : L'Union Générale des Viticulteurs pour l'AOC Cognac (UGVC) vient de se doter d'un nouveau directeur général, Xavier RAFFENNE. Il était précédemment directeur de la Maison des Vins de Gaillac.

16/03/21 : La Rochelle : le festival de fiction télé se déroulera du 14 au 19 septembre, annonce aujourd'hui les organisateurs dans un communiqué. Une journée de plus sera dédiée à la création. Les candidatures pour les œuvres sont ouvertes.

04/03/21 : La Ville de Bayonne a réuni les représentants des professionnels et les partenaires de la fameuse Foire au Jambon pour envisager la suite à donner à cet événement de la semaine pascale. Il prennent date pour cet événement entre les 7 et 10 octobre

02/03/21 : Le 90e Congrès des Départements de France qui devait se tenir à La Rochelle en novembre dernier, puis les 29 et 30 avril prochain, est de nouveau reporté, selon un communiqué du Département de Charente-Maritime du jour.

26/02/21 : Faute de salon de l'agriculture cette année, la confédération paysanne organise du 27 février au 7 mars des fermes ouvertes pour faire découvrir l'agriculture paysanne.Liste des agriculteurs sur www.confederationpaysanne.fr/mobilisations.php?id=11079

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 15/04/21 | Saintes : La musique baroque se réinvente

    Lire

    A Saintes depuis 2015 l’Abbaye aux Dames propose « Musicaventure », un programme de parcours de visite. Ce parcours ne s’adresse pas qu’aux amateurs de musique baroque mais à tous les publics avec un voyage sonore 3D, des siestes sonores et un manège qui fait appel au toucher, à l’ouïe et à la vue. L’Abbaye souhaite désormais y intégrer une « Aventure urbaine et musicale ». L’idée est, sous la forme de course aux trésors, de mettre en valeur le territoire de Saintes.

  • 15/04/21 | Une meunerie bio et sans gluten à Thuré (86)

    Lire

    A Thuré, dans la Vienne, François Michaud produit des céréales en circuit court tout en pratiquant l’agroforesterie. Pour valoriser les céréales produites sur la ferme en farines ou semoules, il va construire une meunerie. Afin de répondre aux demandes de farines sans gluten, il prévoit également d’acquérir deux moulins et qui lui permettront d’assurer la vente en circuit-court auprès de boulangers et particuliers.

  • 14/04/21 | L’église de Notre-Dame de Soudan va être restaurée

    Lire

    Erigée au XIIe siècle, l’église de Notre-Dame de Soudan dans les Deux-Sèvres souffre de multiples désordres comme des zones d’instabilité structurelles en raison de nombreuses modifications architecturales ou d’une humidité trop importante qui ont détérioré les maçonneries intérieures et extérieures. Afin d’évacuer cette humidité, une tranchée de ventilation va être creusée permettant ainsi la restauration des maçonneries et des peintures murales.

  • 14/04/21 | Un jeu vidéo développé dans les Landes

    Lire

    La société Itchy à Saint-Etienne d’Orthe dans les Landes, s’est spécialisée dans la création de jeux vidéos en 2018 avec son projet « World of furry ». Ce projet permet d’offrir un jeu familial et bienveillant basé sur les animaux imaginaires possédant des caractéristiques humaines. Il sera gratuit à télécharger et la monétisation se fera sous forme d’achats d’objets premium et avec un système d’abonnement.

  • 14/04/21 | 618 000 euros pour les travaux d’urgence sur la ligne Niort-Saintes

    Lire

    Lors de sa dernière séance plénière du 12 avril, la Région vient d'accorder 618 000 euros pour les travaux d’urgence sur la ligne Niort-Saintes. Ce chantier « de maintien de la performance » est indispensables pour pérenniser les circulations des TER et empêcher la dégradation supplémentaire des performances (vitesse, capacité et exploitation). S'en suivront des travaux de régénération étalés jusqu’en 2028. Huit autres lignes sont bénéficierons de ces chantiers d'urgence en 2022.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Culture | « Les Sisyphes » : un projet de film indépendant sur les violences conjugales

30/04/2020 | Un futur court-métrage plein de mystère... Avec une équipe de 9 jeunes cinéastes de Parlay Films, Nils Martin, présentera son film d’ici la fin de l'été 2020.

Les Sysiphes

A Bordeaux, un collectif de jeunes réalisateurs s’est lancé le pari, il y a plus d’un an, d’autoproduire des films. Après une série de documentaires, l’association « Parlay Films » veut donner naissance à sa première œuvre de fiction : « Les Sisyphes ». Engagé autant sur la forme, que sur le fond, ce court métrage aborde le thème des violences conjugales et conte une histoire mystérieuse où un jeune homme se réveille tout à coup dans le désert, avec un corps à enterrer. Entre féminisme et indépendance artistique, voici l’histoire de ce projet…

Une jeune femme se fait frapper par son conjoint dans un bel appartement à Bordeaux, dans le quartier Saint-Michel. Son voisin est témoin de ces violences. Il entend les cris. Pourtant, on peut le voir hésiter entre agir, et ne rien faire. Il décide finalement de ne pas laisser sa voisine se faire massacrer. Il intervient. La porte s’ouvre. La jeune femme poignarde son agresseur dans le dos. Ce dernier cherche à porter le coup fatal sur sa compagne. Spectateur de tout cela, le jeune voisin saisit le couteau et porte un deuxième coup. L’auteur des coups meurt. Puis, ellipse temporelle. Le voisin se retrouve dans le désert, portant un cadavre emmitouflé dans un grand drap noir… Il essaye de l’enterrer, se tue à la tâche… Puis, il hallucine. Mais qui se trouve dans ce drap ? Est-ce la voisine, morte sous les coups de son amant ? Est-ce l’homme violent ?

Tout ceci n’est pas un cauchemar, mais le résumé du prochain film imaginé par Nils Martin et son équipe de production composée d’une bande de jeunes passionnés et en début de carrière : Emil Karimov, Yara Atz, Rob Lawrence, Loïc Monks, Zoé Sicard-Delage, Manu Senut, Marie Lachaud, Elise Sintot et Iseult Imbert. « Les Sisyphes » sera un court métrage d’une forme hybride. Entre le western et le film noir, les scènes seront tournées au mois d’août prochain, entre la belle ville de Bordeaux et l’inquiétant plateau de l’Aubrac dans le Tarn.

Les Sisyphes

De la réalité à la fiction

Ce désir de réaliser un film sur les violences conjugales ne vient pas de nulle part. Il est ancré depuis plusieurs années dans la tête du réalisateur. Nils Martin, se souvient avec effroi de certains cas qu’il a pu rencontrer dans sa vie personnelle. « J’ai été témoin moi-même d’un moment un peu difficile avec une voisine qui a eu des problèmes avec son mec, lorsque j’étais étudiant, explique Nils. Plus récemment, la copine d’un ami s’est faite agressée. Pour porter plainte, cela a été un micmac infini ! Cela m’avait choqué, profondément. Je voulais alors faire un sujet là-dessus. Un documentaire aurait été compliqué à réaliser alors j’ai conjugué mon désir de faire de la fiction avec ce sujet qui me touchait. »

 Nils Martin

Dans la fiction imaginée par Nils, la jeune femme attaquée ne cesse de répéter : « lâche-moi, lâche-moi ! ». Puis une phrase glaçante vient se glisser d’entre les lèvres du compagnon violent. Les spectateurs pourront entendre : « la dernière fois, les flics n’ont rien fait, ce n’est pas maintenant que ça va changer ! ». On comprend alors que cette posture de défense n’est pas nouvelle pour la jeune femme, et qu’un appel à l’aide a déjà été fait. Dans les affaires de féminicide, les alertes sont souvent négligées par les forces de l’ordre. Parmi les 120 femmes tuées en 2018, un tiers avait déposé une plainte ou une main courante. Cet intolérable, le jeune scénariste a voulu le représenter à travers le prisme de sa caméra. « Je ne dis pas que la justice est mal faite, assure t-il, mais elle n’est pas assez sensible sur certains points. Ce film peut montrer qu’il faudrait davantage sensibiliser les policiers dans leurs formations, pour savoir recevoir une plainte lorsque c’est difficile psychologiquement. C’est quelque chose dont il faut parler. »

L’indépendance comme clé de voûte

« Le Sisyphes » sera un film indépendant, c'est-à-dire qu'aucune chaîne de télévision ou agence de distribution (cinéma) ne le finance.  Le budget repose uniquement sur des aides régionales et sur un appel à financement participatif (crowdfunding) via la plateforme Ulule qui permet à quiconque de contribuer au projet en ligne. Il y a deux mois, en effet, un financement participatif a été lancé. « Le Ulule servait aussi à voir si le synopsis pouvait plaire », explique le réalisateur. Visiblement, cela a été le cas. Le scénario de Nils a, malheureusement, commencé à raisonner de plus en plus avec l’actualité ; le confinement ayant multiplié les cas de violences conjugales en France. Le projet a réussi à atteindre aujourd’hui les 2 200 euros grâce au financement participatif.

Les Sisyphes

Pour son premier court-métrage, Nils Martin voulait l’indépendance totale. « C’est important pour moi d’être libre de pouvoir exprimer ce que je veux et de travailler avec l’équipe de mon choix », confie Nils. La liberté de l’écriture, la possibilité de concrétiser un projet directement après son écriture : ce sont les motivations principales qui ont poussé le réalisateur à s’engager dans la voie de l’indépendantisme. S’ajoute à cela la sensibilité humaine du jeune amoureux du cinéma. Nils Martin avait également envie de faire émerger de jeunes talents (locaux pour la plupart), qu'il soient techniciens ou acteurs… Des amis, de belles rencontres, des affinités personnelles et professionnelles : voilà de quoi est faite l’équipe du réalisateur. « La relation presque familiale que peut avoir n réalisateur avec son équipe se ressent forcément dans les films, et c’est aussi ce que je veux transmettre avec « Les Sisyphes ».»

Si vous voulez soutenir ce projet, c'est encore possible jusqu'au vendredi 1er mai à minuit sur la plateforme Ulule

Lucile Bonnin
Par Lucile Bonnin

Crédit Photo : Nils Martin

Partager sur Facebook
Vu par vous
9525
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Culture
Culture
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 17 + 10 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !