Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

28/01/21 : Le 30 janvier prochain, le FC Libourne recevra Saint-Jean d'Angély dans le cadre de la coupe de France de football à 12h45. Le match se déroulera à huis-clos mais pourra être suivi sur les antennes de aquitele.fr .

26/01/21 : La Rochelle: la compagnie aérienne britannique Jet2 va ouvrir une nouvelle ligne entre Birmingham et La Rochelle l’été 2022. Les 2 lignes actuelles avec Leeds-Bradford et Manchester seront desservies du 29/05 au 18/09 et du 3/07 au 18/09 - 1 vol/samedi.

22/01/21 : Charente-Maritime : Cédric Tranquard, 44 ans, a été élu ce matin président de la Chambre d'agriculture départementale. Il succède à Luc Servant, élu en décembre à la présidence de la Chambre régionale.

22/01/21 : La Rochelle : le Centre de vaccination de l’Espace Encan sera ouvert à partir du 25 janvier. Les vaccinations seront assurées par les professionnels de santé du lundi au vendredi, sur RDV, pour les résidents du territoire âgés de 75 ans ou plus.

21/01/21 : Charente-Maritime : Rémi Justinien, adjoint au maire de Tonnay-Charente, succède à Cyril Chappet, adjoint à Saint-Jean d'Angély, comme premier secrétaire fédéral du PS en Charente-Maritime, à l'issue d'un conseil fédéral mardi.

18/01/21 : Au 16 janvier, 34 689 vaccinations ont été réalisées en Nouvelle-Aquitaine, la plaçant parmi les régions ayant le plus vacciné. L’objectif national de 1 million de vaccinations à fin janvier, se traduit par un objectif régional de 100 000 vaccinations.

06/01/21 : 823kg de jouets et de livres ont été collectés par la Communauté d’Agglo de Pau et ses partenaires grâce à l’opération "Le père Noël fait de la récup’"! Elle se poursuit jusqu'au 17 janvier dans les déchetteries et points de dépôts.+ d'info

28/12/20 : Le 22 décembre, les communes de Tocane-Saint-Apre et Bergerac en Dordogne ont été reconnues en état de catastrophe naturelle pour inondations et coulées de boues en septembre 2020.

28/12/20 : Suite aux inondations et coulées de boues survenues dans les Landes en octobre dernier, les communes de Mimbaste, Bélus et Rivière-Saas-et-Gourby ont été reconnues le 22 décembre en état de catastrophe naturelle.

23/12/20 : Le préfet de la Charente-Maritime a validé la sortie de la communauté d'agglomération de La Rochelle du syndicat départemental Eau 17, à compter du 1er janvier 2021.

23/12/20 : 60 000 € ont été votés lors de la dernière commission permanente du Département des Deux-Sèvres en faveur de la recherche scientifique et l'innovation. Cette somme sera attribuée sous formes de bourses doctorales

23/12/20 : Le Conseil communal des jeunes de Poitiers a organisé mi-décembre, une collecte de produits de puériculture dans les collèges. Plus de 150 produits (couches, lait, produits d’hygiène…) ont ainsi été remis au restos du Coeur et au Secours Populaire

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 28/01/21 | Agrifeel.fr, la 1ère plateforme de pilotage « tout-en-un » pour les agriculteurs

    Lire

    Elaborée avec un groupe d'agriculteurs adhérents et des technico-commerciaux du groupe coopératif Terres du Sud, la plateforme Agrifeel.fr a été déployée auprès de ses premiers utilisateurs le 5 janvier dernier. Ella a pour but de répondre aux besoins des agriculteurs touchant à quatre grandes thématiques : commander, produire, vendre et piloter. Cette solution s'inscrit dans le programme de transformation des activités du groupe.

  • 27/01/21 | L'incubateur Sportech accueille sept nouvelles start-ups !

    Lire

    L'incubateur régional, mené par Unitec et le Comité Régional Olympique et Sportif (CROS) a dévoilé sa deuxième promotion. Ainsi, Beyond Sport, Kyango, Nomads, Performind, Soccer BI, TipTapTape et Zufo intègrent l'incubateur Sportech pour l'année 2021. Pour rappel, l'incubateur Sportech a été lancé en septembre 2019, dans le but de rapprocher les entrepreneurs et le mouvement sportif régional.

  • 27/01/21 | Vaccination en Lot-et-Garonne : 5 centres opérationnels

    Lire

    Depuis le 18 janvier dernier, les personnes de plus de 75 ans et les patients vulnérables à très haut risque, bénéficient de l’accès à la vaccination. Pour ce faire, cinq centres de vaccination sont opérationnels dans le département de Lot-et-Garonne, à Villeneuve-sur-Lot, Marmande, Nérac et deux à Agen. Aussi, les premières vaccinations dans une maison d’accueil spécialisée pour adultes handicapés se sont tenues le 22 janvier dernier.

  • 27/01/21 | Lascaux gratuit pour les scolaires

    Lire

    Le Conseil Départemental de la Dordogne, en accord avec la Semitour, société gestionnaire de Lascaux, a décidé de rendre gratuite la visite virtuelle du fac-similé de la grotte ainsi que l’Atelier de Lascaux 4 aux scolaires. Ces visites virtuelles s’effectuent avec une réservation préalable. Objectif du Département: participer au maintien de la vie culturelle et éducative malgré les restrictions sanitaires.

  • 26/01/21 | Landes : 1 M€ pour réparer les dégâts des intempéries de 2020

    Lire

    Ce 25 janvier, le Conseil départemental des Landes réuni en séance plénière extraordinaire a voté une enveloppe d'1 M€ suite aux 4 épisodes de pluie et de crues connues en 2020, et particulièrement ravageuses sur le réseau et ouvrages d'art routiers. 500 000 € sont dédiés à la remise en état du réseau départemental et 500 000 € iront en soutien des collectivités locales dans leurs propres chantiers de réhabilitation. L'enveloppe globale pourra être revue à la hausse selon les besoins.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Culture | « Les Sisyphes » : un projet de film indépendant sur les violences conjugales

30/04/2020 | Un futur court-métrage plein de mystère... Avec une équipe de 9 jeunes cinéastes de Parlay Films, Nils Martin, présentera son film d’ici la fin de l'été 2020.

Les Sysiphes

A Bordeaux, un collectif de jeunes réalisateurs s’est lancé le pari, il y a plus d’un an, d’autoproduire des films. Après une série de documentaires, l’association « Parlay Films » veut donner naissance à sa première œuvre de fiction : « Les Sisyphes ». Engagé autant sur la forme, que sur le fond, ce court métrage aborde le thème des violences conjugales et conte une histoire mystérieuse où un jeune homme se réveille tout à coup dans le désert, avec un corps à enterrer. Entre féminisme et indépendance artistique, voici l’histoire de ce projet…

Une jeune femme se fait frapper par son conjoint dans un bel appartement à Bordeaux, dans le quartier Saint-Michel. Son voisin est témoin de ces violences. Il entend les cris. Pourtant, on peut le voir hésiter entre agir, et ne rien faire. Il décide finalement de ne pas laisser sa voisine se faire massacrer. Il intervient. La porte s’ouvre. La jeune femme poignarde son agresseur dans le dos. Ce dernier cherche à porter le coup fatal sur sa compagne. Spectateur de tout cela, le jeune voisin saisit le couteau et porte un deuxième coup. L’auteur des coups meurt. Puis, ellipse temporelle. Le voisin se retrouve dans le désert, portant un cadavre emmitouflé dans un grand drap noir… Il essaye de l’enterrer, se tue à la tâche… Puis, il hallucine. Mais qui se trouve dans ce drap ? Est-ce la voisine, morte sous les coups de son amant ? Est-ce l’homme violent ?

Tout ceci n’est pas un cauchemar, mais le résumé du prochain film imaginé par Nils Martin et son équipe de production composée d’une bande de jeunes passionnés et en début de carrière : Emil Karimov, Yara Atz, Rob Lawrence, Loïc Monks, Zoé Sicard-Delage, Manu Senut, Marie Lachaud, Elise Sintot et Iseult Imbert. « Les Sisyphes » sera un court métrage d’une forme hybride. Entre le western et le film noir, les scènes seront tournées au mois d’août prochain, entre la belle ville de Bordeaux et l’inquiétant plateau de l’Aubrac dans le Tarn.

Les Sisyphes

De la réalité à la fiction

Ce désir de réaliser un film sur les violences conjugales ne vient pas de nulle part. Il est ancré depuis plusieurs années dans la tête du réalisateur. Nils Martin, se souvient avec effroi de certains cas qu’il a pu rencontrer dans sa vie personnelle. « J’ai été témoin moi-même d’un moment un peu difficile avec une voisine qui a eu des problèmes avec son mec, lorsque j’étais étudiant, explique Nils. Plus récemment, la copine d’un ami s’est faite agressée. Pour porter plainte, cela a été un micmac infini ! Cela m’avait choqué, profondément. Je voulais alors faire un sujet là-dessus. Un documentaire aurait été compliqué à réaliser alors j’ai conjugué mon désir de faire de la fiction avec ce sujet qui me touchait. »

 Nils Martin

Dans la fiction imaginée par Nils, la jeune femme attaquée ne cesse de répéter : « lâche-moi, lâche-moi ! ». Puis une phrase glaçante vient se glisser d’entre les lèvres du compagnon violent. Les spectateurs pourront entendre : « la dernière fois, les flics n’ont rien fait, ce n’est pas maintenant que ça va changer ! ». On comprend alors que cette posture de défense n’est pas nouvelle pour la jeune femme, et qu’un appel à l’aide a déjà été fait. Dans les affaires de féminicide, les alertes sont souvent négligées par les forces de l’ordre. Parmi les 120 femmes tuées en 2018, un tiers avait déposé une plainte ou une main courante. Cet intolérable, le jeune scénariste a voulu le représenter à travers le prisme de sa caméra. « Je ne dis pas que la justice est mal faite, assure t-il, mais elle n’est pas assez sensible sur certains points. Ce film peut montrer qu’il faudrait davantage sensibiliser les policiers dans leurs formations, pour savoir recevoir une plainte lorsque c’est difficile psychologiquement. C’est quelque chose dont il faut parler. »

L’indépendance comme clé de voûte

« Le Sisyphes » sera un film indépendant, c'est-à-dire qu'aucune chaîne de télévision ou agence de distribution (cinéma) ne le finance.  Le budget repose uniquement sur des aides régionales et sur un appel à financement participatif (crowdfunding) via la plateforme Ulule qui permet à quiconque de contribuer au projet en ligne. Il y a deux mois, en effet, un financement participatif a été lancé. « Le Ulule servait aussi à voir si le synopsis pouvait plaire », explique le réalisateur. Visiblement, cela a été le cas. Le scénario de Nils a, malheureusement, commencé à raisonner de plus en plus avec l’actualité ; le confinement ayant multiplié les cas de violences conjugales en France. Le projet a réussi à atteindre aujourd’hui les 2 200 euros grâce au financement participatif.

Les Sisyphes

Pour son premier court-métrage, Nils Martin voulait l’indépendance totale. « C’est important pour moi d’être libre de pouvoir exprimer ce que je veux et de travailler avec l’équipe de mon choix », confie Nils. La liberté de l’écriture, la possibilité de concrétiser un projet directement après son écriture : ce sont les motivations principales qui ont poussé le réalisateur à s’engager dans la voie de l’indépendantisme. S’ajoute à cela la sensibilité humaine du jeune amoureux du cinéma. Nils Martin avait également envie de faire émerger de jeunes talents (locaux pour la plupart), qu'il soient techniciens ou acteurs… Des amis, de belles rencontres, des affinités personnelles et professionnelles : voilà de quoi est faite l’équipe du réalisateur. « La relation presque familiale que peut avoir n réalisateur avec son équipe se ressent forcément dans les films, et c’est aussi ce que je veux transmettre avec « Les Sisyphes ».»

Si vous voulez soutenir ce projet, c'est encore possible jusqu'au vendredi 1er mai à minuit sur la plateforme Ulule

Lucile Bonnin
Par Lucile Bonnin

Crédit Photo : Nils Martin

Partager sur Facebook
Vu par vous
8947
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Culture
Culture
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 30 + 7 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !