Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

10/06/21 : Au mois de mai, 334 projets en Nouvelle-Aquitaine ont été sélectionnés pour bénéficier de fonds européens pour un montant global de 56.2 millions d'euros. Parmi eux, 231 projets sont dans le cadre des programmes européens de développement rural.

09/06/21 : Dans le cadre du Mois des fiertés, le Département de la Gironde et les partenaires associatifs proposent des actions d'information et de dépistages gratuits du Sida (résultats en 30 min) samedi 12 Juin 2021, de 11h à 18h Placette Munich.

09/06/21 : Le CHU de Bordeaux lance sa plateforme de don en ligne sur le site don.chu-bordeaux.fr. Accessible à tous (particuliers, entreprises, associations) il permet de faire un don en ligne, au profit du CHU de Bordeaux, de manière totalement sécurisée. + d'info

31/05/21 : En Dordogne, l’ex-militaire recherché par les forces de l’ordre a été arrêté ce lundi. Il est blessé par balles. Il était recherché depuis dimanche après avoir tiré sur des gendarmes appelés pour des violences familiales à Lardin-Saint-Lazare (24).

28/05/21 : Le Conseil régional indique que les inscriptions aux transports scolaires pour la rentrée 2021-2022 s'ouvrent au 1er juin. L’inscription et le paiement peuvent être directement réalisés en ligne.+ d'info

17/05/21 : L'Hermione repartira au printemps 2022, annonce ce soir l'association Hermione La Fayette. La frégate fera escale dans quatre pays du nord de l’Europe : l’Angleterre (Londres), la Belgique (Anvers), les Pays-Bas (Amsterdam), l’Allemagne (Hambourg).

17/05/21 : En solidarité avec les cafetiers et restaurateurs, la Ville de Pau poursuit l'effort porté l'an dernier : ils seront exonérés à 100% de la redevance sur les terrasses du 19 mai à fin juin, puis à 50% de juillet à la fin du protocole sanitaire.

10/05/21 : En soutien au secteur de la restauration, la Ville de La Rochelle a décidé de reconduire les extensions de terrasses et accorde une exonération de droits jusqu’au 30 juin avec une gratuité des extensions jusqu’au 31 décembre, à partir du 19 mai.

27/04/21 : Régionales : En Dordogne, la maire socialiste de Périgueux, Delphine Labails a été choisie comme tête de liste départementale avec Christophe Cathus, conseiller régional sortant en charge des transports scolaires et maire de Calès.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 11/06/21 | Tonneins : le pôle de santé parie sur la télémédecine

    Lire

    L’association du pôle de santé du tonneinquais en Lot-et-Garonne regroupe une équipe de médecins, infirmiers, sages-femmes, orthophonistes et psychologues. Afin d’apporter aux patients une réponse médicale rapide et efficace, l’association souhaite développer la télémédecine grâce notamment à un partenariat avec la clinique Saint-Hilaire Esquirol. Pour cela, elle va acquérir du matériel connecté comme des stéthoscopes, échographes ou encore ECG.

  • 11/06/21 | Sport et tourisme: des parcours audioguidés à Limoges

    Lire

    En partenariat avec l’application Runnin’City, la Ville de Limoges propose 3 parcours de running touristique gratuits et audioguidés. Le coureur pourra choisir entre 3 parcours, deux de 7km (Centre-Ville et Bords de Vienne) et un de 10km (Uzurat/La Bastide), et sera guidé par le GPS vocal qui lui livrera des anecdotes sur les lieux croisés en chemin. L’application gratuite est disponible en 7 langues.

  • 10/06/21 | Vrai+Local développe le circuit-court

    Lire

    A Périgny en Charente-Maritime, la société Néos est en train de développer le projet Vrai+Local. Né du constat qu’il était plus facile d’acheter un produit provenant de l’autre bout du monde que localement, Vrai+Local apporte une solution logistique afin que les citoyens puissent faire leurs courses en « bio et local » au travers d’une plateforme, d’une collecte et d’une livraison de proximité. Ces livraisons s’effectueront avec des remorques brevetées « Drive Mobile ».

  • 10/06/21 | Rochefort: Le festival Soeurs Jumelles recherche des bénévoles

    Lire

    Le première édition du festival Soeurs Jumelles aura lieu à Rochefort, hommage à la célèbre comédie musicale de Jacques Demy, du 23 au 26 juin 2021. Consacré à la musique et à l’image, tous secteurs confondus, le festival est à la recherche de bénévoles pour aider à l'accueil du public et des professionnels. Le choix des horaires est libre et seules les personnes majeures sont en mesure de postuler. Dans la mesure du possible, des billets pour les séances de films seront offerts aux bénévoles. Le formulaire pour postuler.

  • 10/06/21 | L’Atelier du Vitrail poursuit son développement

    Lire

    A Limoges, L’Atelier du Vitrail conçoit, fabrique et restaure des vitraux sur toute la France. A l’heure actuelle, tous les process de conception, de création et de présentation sont informatisés. Afin de mieux maîtriser ces outils, les salariés doivent s’approprier le Brevet des Métiers d’Art. Objectif: augmenter leurs compétences en matière d’arts appliqués et de peinture sur verre. Pour aider l'entreprise dans son développement, la Région Nouvelle-Aquitaine a décidé de lui attribuer une aide de 40 991,68 €.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Culture | Les statues de Notre Dame avaient trouvé refuge en Dordogne

16/04/2019 | Les douze apôtres et les quatre évangélistes qui ornaient le toit de Notre Dame ont échappé au sinistre. Depuis jeudi soir, elles sont à Marsac sur l'Isle pour restauration.

Patrick Palem au côté des statues de Notre Dame sauvées de l'Incendie

Coïncidence de calendrier heureuse : les statues qui ornaient le toit de la cathédrale de Paris avaient été acheminées le 11 avril dans les locaux de la Socra, société spécialisée dans la restauration et conservation de monuments historiques à Marsac sur l'Isle pour restauration. Elles ont donc échappé au terrible incendie qui a détruit la flèche et la toiture de ce joyau du patrimoine mondial. Le coq reliquaire du sommet de la flèche devait aussi rejoindre la Dordogne, mais il est dans les décombres. Emu et triste, Patrick Palme ex-PDG et désormais conseil de la Socra, évoque la future reconstruction.

 A la Socra, société spécialisée depuis 40 ans, dans la restauration des oeuvres d'art et monument historique, Patrick Palem, ex PDG et aujourd'hui consultant, n'arrête pas de répondre au téléphone. Hier soir, il n'était pas à Paris, au moment du terrible incendie qui a détruit Notre Dame de Paris, il y sera demain mercredi au côté de quatre collaborateurs. "Bien sûr, ce sinistre c'est un choc terrible. Cet édifice fait partie de nous, de notre histoire, c'est  un  peu comme si on avait perdu un proche. La semaine dernière, nous étions sur le chantier au côté des autres entreprises chargées de sa restauration. Notre entreprise de 35 salariés avait en charge  plus spécifiquement la restauration des statues et nous avons procédé  jeudi à l'enlèvement des statues qui ornaient le toit de la cathédrale."

Le coq reliquaire dans les décombres

"Depuis jeudi soir, elles sont entreposées dans nos locaux de Marsac sur l'Isle. C'est surtout une heureuse coincidence de calendrier." La Socra devait aussi récupérer le coq reliquaire qui se trouvait dans la fléche dans les prochaines semaines. Patrick Palem, était très pessimiste  ce mardi après midi : "il a été repéré  dans les décombres, mais on ne sait pas si on pourra le récupérer. Ce coq, qui date de 1837, également en cuivre repoussé, abritait selon l'Eglise des reliques de Sainte-Geneviève et Saint-Denis, ainsi qu'un fragment de la couronne d'épines du Christ, censées protéger les Parisiens. Dans les locaux de la Socra, les douze apôtres sont alignés sur des palettes de bois, leur tête posée à leurs pieds car les statues ont été "décapitées" pour pouvoir être hélitreuillées. Les quatre évangélistes représentés par des animaux, sont encore dans des caisses, à peine ouvertes.  Ces statues  qui datent de 1857 avaient été installées lors de la reconstruction de la flèche de la cathédrale, par l'architecte Eugène Viollet-le-Duc, qui s'est lui-même fait représenter sous les traits de Saint Thomas, saint patron des architectes. Le chantier de la restauration des statues était estimé pour la Socra à "quelque 400.000 euros. "La rénovation des statues sera poursuivie mais on a aucune idée pour le moment si elles pourront retrouver leur place d'origine un jour". 

Notre Dame, plus jamais la même

Celui qui a dirigé la Socra pendant plusieurs années, et qui y travaille depuis 40 ans, est confiant sur les aspects financiers de la reconstruction de Notre Dame  : "L'argent ce ne semble pas être un souci, les grandes entreprises, les familles les plus riches se mobilisent. On a dépassé les 600  millions d'euros.  Notre Dame sera reconstruit mais dans quel délai et sur quel projet, ce sont les deux vraies questions, cela prendra peut être quinze ans, vingt ans. "Pour Patrick Palem, "quelle que soit la qualité de la reconstruction et de la rénovation de Notre-Dame, ce ne sera plus jamais la même. Notre-Dame, a-t-il dit, très ému, c'est un éléphant, dont on pensait que rien ne pourrait jamais le mettre à terre."  Pour la Socra et les autres entreprises en charge du chantier, la priorité du moment, c'est de préserver la structure et les éléments architecturaux, chimères, cargouilles, récupérer le maximum d'éléments . Ce mercredi, Patrick Palem sera au côté de ses quatre collaborateurs à Paris, pour aider les équipes sur place. 

 

 

Claude-Hélène Yvard
Par Claude-Hélène Yvard

Crédit Photo : Claude-Hélène Yvard

Partager sur Facebook
Vu par vous
7953
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Culture
Culture
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 15 + 12 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !