Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

21/03/19 : Charente-Maritime : le festival Jazz au Phare, qui se déroulera du 4 au 8 août au Phare des Baleines, vient de dévoiler ses têtes d'affiches : Melody Gardot pour l’ouverture sur la grande scène le 4 août et Christophe le 5 août.

20/03/19 : Le Pont de l'île de Ré ne sera pas fermé à la circulation dans la nuit du lundi 25 au mardi 26 mars 2019 comme annoncé le 22 février dernier.

20/03/19 : Un séisme de magnitude 4,9 s'est produit ce matin peu avant 11h dans le secteur de Montendre. Il aurait été ressenti dans un rayon de 200 km, à Bordeaux et à Angoulême notamment.

20/03/19 : A Périgueux, la journée de l'audition se concrétise ce mercredi 20 mars, par le spectacle "yes ouie can", au Sans réserve à partir de 18 h 30. Cette soirée est organisée par le service de santé au travail. Gratuit dans la mesure des places disponibles.

19/03/19 : Dordogne : Ce 19 mars, l'appel à la grève des organisations syndicales CGT, FO et FSU, a été suivi par un petit millier de personnes à Périgueux qui revendiquent une hausse du SMIC, la réindexation des pensions et de retraites sur le coût de la vie.

19/03/19 : Jean-Frédéric Laurent, économiste de formation et spécialiste du transport maritime international est depuis le 13 mars dernier, le nouveau Président du Directoire du Grand Port Maritime de Bordeaux.

18/03/19 : Le préfet de Nouvelle-Aquitaine Didier Lallement est nommé préfet de police de Paris en remplacement de Michel Delpuech, après les violences sur les Champs-Élysées.

17/03/19 : Grande America : les "boues" observées par l'association Sea Shepherd hier à Hourtin en Gironde, ne sont en fait qu'un phénomène naturel de décomposions de déchets organiques bien connus des habitants, et non du mazout, relate ce matin la préfecture.

16/03/19 : Naufrage du Grande America : l'association Sea Shepherd rapporte que des plages de Gironde auraient été touchées. La préfecture maritime ne confirme pas et demande de "ne pas se fier aux photos alarmiste", et promet des prélèvements sur zone.

15/03/19 : Naufrage du Grande America : une nappe d’hydrocarbures d’une longueur de 4.5 km et d’une largeur de 500 mètres, d’aspect compact, a été observée à proximité de la zone de naufrage, à environ 175 nautiques (environ 325 km) des côtes françaises.

12/03/19 : Prévoyant une trentaine de recrutements en 2019, la Sobeval, spécialisée dans le veau de boucherie, organise un forum pour l’emploi, le 20 mars de 13 h à 17 h dans ses locaux de Boulazac (Dordogne). Un test par simulation sera proposé par Pôle emploi.

12/03/19 : En Lot-et-Garonne, la semaine prochaine, inauguration des sites multi-opérateurs d'accès à l'internet mobile à Hautefage La Tour, Massels, Thézac. Les communes de Frespech et Auradou sont également concernées par la couverture de ces nouveaux sites.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 21/03/19 | Bordeaux : du mouvement à la Maison Rose

    Lire

    Le vide dressing de la Maison Rose approche. La dernière née de l'association RoseUp, qui édite également Rose Magazine, organise un vide dressing solidaire ce samedi 23 mars. La Maison Rose accueille et soutient des femmes atteintes de cancer, mais aussi leurs proches, permettant ainsi de se ressourcer pendant ou après les traitements. L'intégralité des bénéfices du vide dressing solidaire seront reversés à la Maison Rose.

  • 21/03/19 | Nouvelle-Aquitaine : un jeu pour les malvoyants

    Lire

    Ce n'est pas la première fois que l'Institut Régional des Sourds et des Aveugles (IRSA) et Cap Sciences élaborent un jeu de société à destination des malvoyants. Time Loop est un jeu de stratégie, où les protagonistes sont perdus dans le temps et dont l'objectif est d'arriver à retourner à son époque. Une campagne de financement participatif a été lancée afin de doter toutes les antennes régionales de l'IRSA d'exemplaires du jeu. 400 euros sont nécessaires pour mener à bien le projet.

  • 21/03/19 | Bordeaux : une nouvelle école d'ingénieur !

    Lire

    L'École Nationale Supérieure pour la Performance Industrielle et la Maintenance Aéronautique ouvrira ses portes à la rentrée scolaire 2019. L'ENSPIMA sera la sixième école publique d'ingénieurs bordelaise avec pour domaines de prédilection les industries aéronautique, spatiale et de la défense. L'école sera basée dans les locaux de l'Institut de Maintenance Aéronautique à Mérignac. Les recrutements sont ouverts à partir du 20 mars pour ce cursus de 3 ans.

  • 21/03/19 | 1e édition de Gaspi'Halles pour une alimentation responsable

    Lire

    La première édition de Gaspi'Halles aura lieu les 22 et 23 mars aux halles de Bacalan à Bordeaux. Cet événement, organisé par l'EFAP et l'entreprise Biltoki, vise à sensibiliser les Bordelais au gaspillage alimentaire. Le vendredi matin sera consacré à des tables rondes destinées aux professionnels, tandis que le samedi après-midi sera ouvert au public pour des ateliers pratiques, de 14 heures à 18 heures.

  • 21/03/19 | Soirée ciné-débat sur la santé mentale à Pessac

    Lire

    Dans le cadre de la semaine d'information sur la santé mentale, le cinéma Jean Eustache de Pessac projettera le film documentaire "Locura al aire" le 22 mars à 20h30, en partenariat avec l'Unafam. Le film sera suivi d'un débat en présence du docteur Doumy, psychiatre au Centre Référence des Pathologies Anxieuses et de la Dépression (CERPAD) à l’hôpital Charles Perrens. Séance aux tarifs habituels.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Culture | Librairie Mollat ou la révolution numérique tranquille

29/06/2015 | On peut être une des plus anciennes librairies de France, et surfer avec aisance sur la révolution numérique, exemple avec la libraire Mollat créée en 1896.

Denis Mollat, en grand témoin de la soirée organisée par la Compagnie Fiduciaire et Bordeaux French tech au Haillan

« Comment réussir sa révolution numérique ?» ; tel était le thème d'une soirée organisée le 22 juin dernier en partenariat entre Bordeaux French Tech et la Compagnie Fiduciaire. Pour y répondre, Denis Mollat est venu témoigner des outils et stratégies mis en œuvre au sein du secteur traditionnel de la librairie, souvent perçu comme très déstabilisé par les outils numériques. Une intervention justement à contre-courant de cette idée, puisque la librairie bordelaise Mollat, plus grande librairie indépendante de France, et son équipe de libraires a parfaitement intégré le numérique à son quotidien. Une révolution tranquille en quelque sorte qui s'apprête à prendre un nouveau tournant à l'occasion des 120 ans de la librairie bordelaise.

Parce qu'il faut bien mettre les choses à plat, Denis Mollat l'affirme tout-de-go en début d'intervention : « le livre numérique avec 1% du marché français n'existe pas. » Et pour l'instant les deux acteurs principaux, Amazone et Apple, ne jouant qu'avec pour l'un la liseuse Kindle et pour l'autre l'I-pad, « le système est fermé ». Dressant un rapide état du marché, « les librairies de notre taille vont bien, c'est plus dur pour les plus petites » admet volontiers Denis Mollat. La raison est quasi arithmétique : « sur un catalogue français de 350 000 références, nous en proposons 180 000 ». Difficile de s'aligner pour les plus petits acteurs. Mais pour tous, « globalement, quand la consommation a baissé, le livre lui a résisté », observe Denis Mollat.
Parmi un des éléments forts qui distinguent Mollat, d'autres espaces de ventes de livres comme la FNAC ou Cultura, « qui s'en sortent bien également », c'est tout simplement le nombre de libraires. « Ils représentent 3% de la masse salariale dans un Carrefour, 6% à la FNAC et 20% chez nous... Un libraire c'est un service ; or 65% des clients cherchent un rapport social dans une librairie. »

"55 libraires curieux et ouverts d'esprit"Une « ambiance librairie », recréée au delà des murs du commerce de la rue Vital-Carles, grâce aux réseaux sociaux de tout ordre : Facebook, Twitter, mais aussi Youtube, Daily motion ou Vimeo côté vidéo ou encore Pinterest et Instagram pour les images. Des réseaux bien occupés qu'une série de photos originales prises par les libraires eux-même, s'est même vu récompensée du prix « meilleur Instagram » par le Magasine LSA Actualité, « à notre grande surprise », confie Denis Mollat. Des libraires investis qui y sont pour beaucoup dans le succès numérique de la librairie bordelaise, ne cesse de répéter leur patron. « J'ai 55 libraires curieux et ouverts d'esprit. Je n'ai jamais imposé quoi que se soit. Sur les réseaux sociaux, les formations se sont faites sur le volontariat, tout comme sur la réalisation de vidéos. Curiosité et formations ce sont les deux éléments forts chez nous. »
Mais bien avant cette intégration du numérique, concernant les vidéos d'interviews d'auteurs ou d'extrait de conférences, Denis Mollat a eu le nez fin. La création de la salle dédiée aux rencontres organisées par la librairie date de 1984. « Nous avons fait des enregistrements aléatoires des conférences depuis 1990, et les pod-cast ont démarrée suite au déménagement d'un ami en Egypte et à qui les rencontres culturelles de Mollat manquaient... » Désormais, grâce à l'ensemble des réseaux, les vidéos signées Mollat font entre 300 et 400 vues par jour, à tel point que la librairie s'est déjà vue rémunérée par You tube, sur les royalties des publicités... ! Là encore, le résultat d'un succès innattendu et non prémédité, pour Denis Mollat. Le succès de ces vidéos amenènent même régulièrement les libraires et le service de communication de la librairie à produre des images pour d'autres structures ou événements. « Nous faisons ça gratuitement, mais ça permet de véhiculer le nom de Mollat dans le monde entier... »
En outre, pour Denis Mollat, « le livre n'est pas isolé de la culture ». Une vision aussi mise aussi oeuvre dans  la stratégie numérique de la libraire à travers la création du site internet station-ausone.com, qu'elle édite en véritable portail de la culture à Bordeaux et en Aquitaine.

2016: une refonte totaleMais des trois sites actuels : mollat.com, station-ausone.com et mollatpro.com, la libraire va profiter de ses 120 bougies soufflées en 2016 pour une refonte totale en un site unique. Du nouveau sur la toile qui va intégrer un magazine culturel réalisé par des pigistes externes, explique le libraire. Quant à la technologie employée, « le futur site va aussi se pencher sur le Big data, confie Denis Mollat, à la fois pour proposer un meilleur service à nos internautes, mais aussi à destination des éditeurs pour lesquels les informations venues des lecteurs sont précieuses, notamment pour la production de livres lourds, qui représentent des investissements importants. »
Un renouveau sur la toile qui ne se fera pas sans lien avec " la vie réélle" puisque la librairie va également proposer une grande salle, rue de la Vieille Tour, pour fournir des outils image et musique à de jeunes créateurs. « Ce sera notre manière de participer au développement de la culture en général. Un mécénat par l'outil en quelques sorte. »
Au total, à l'heure actuelle, pour la librairie qui cultive le lien de proximité entre le numérique et le lieu physique, le numérique apparaît bien plus comme un outil de notoriété. Et pour cause, les ventes sur le site internet représentent actuellement 4% du chiffre d'affaires de l'entreprise.
A Mollat, la révolution numérique n'en est sans doute qu'à ses débuts, d'autant que son dirigeant, qui est aussi le Président du Cercle de la librairie, a redit son engouement pour l'application « Readium ». Celle-ci pourrait bien à terme venir sévèrement concurrencer Amazon et Apple, proposant une application « open source », donc sans outils dédiés nécessaires, pour la lecture de livres numériques. Les tablettes prendront-elles bientôt leur place dans les rayonnages de la librairie bordelaise ? On ne serait plus à une surprise près de la part de la vieille dame...

Solène Méric
Par Solène Méric

Crédit Photo : Aqui.fr

Partager sur Facebook
Vu par vous
7846
Aimé par vous
1 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Culture
Culture
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 23 + 9 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !