Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

14/07/18 : Michèle Delaunay ancienne ministre et députée de la Gironde promue au grade de chevalier dans l'ordre de la Légion d'Honneur au titre du ministère des Solidarités et de la Santé avec mention de ses " 49 ans de services"

14/07/18 : Charente-Maritime: à partir du 16/07, un arrêté interdit le remplissage et la remise à niveau des mares de tonnes (chasse au gibier d'eau), sur la Curé-Sèvre Niortaise, le Mignon, les marais de Rochefort nord et sud et le marais bord de Gironde nord.

13/07/18 : Les 26, 27 et 28 juillet, le Tour de France fait étape dans le 64. Toutes les infos pratiques liés à ces 3 jours de présence ( accès, parking, circulation, accueils camping-car, passage de la caravane,etc )sont à retrouvées sur www.infotour64.com+ d'info

12/07/18 : Fierté au sein d'Aérocampus Aquitaine: la structure compte 100% de réussite à tous les BAC et BTS avec plus de 87% de mentions dont 56% de mentions B et TB. Parmi eux: Alisson Armatte est la major de France en BTS Aéronautique. Félicitations!

12/07/18 : Suite aux nouvelles analyses effectuées, l'ARS a autorisé la réouverture immédiate de la baignade à la Base de Loisirs du Marsan ce 12 juillet. La filtration naturelle du plan d'eau a suffit pour endiguer ce phénomène ponctuel.

11/07/18 : Sur demande de l'ARS, le lac de baignade de la base de loisirs du Marsan est fermé jusqu'à nouvel ordre. Des analyses ont révélé un taux de bactéries coliformes supérieur à la limite autorisée. De nouvelles analyses sont en cours.

11/07/18 : Au 1er semestre 2018 l'Aéroport de Bordeaux passe les 3M de voyageurs (+6,2%). Nouveau record en juin avec 669.000 passagers (+6,5%): +17,4% pour les vols internationaux (384.500 voyageurs) et pour le low cost. Le trafic national perd 5,5% et Paris 26,8%

07/07/18 : La visite du président de la République, Emmanuel Macron, en Dordogne, ce sera jeudi 19 juillet.Le chef de l’État devrait faire une halte à Périgueux avant de se rendre dans une commune rurale pour y parler du maintien des services publics.

06/07/18 : La Rochelle : les inscriptions sont ouvertes à l'université, au Technoforum, 23 av. A.Einstein, jusqu'au jeudi 19 juillet de 9h à 12h30 et de 13h30 à 17h00, et ce samedi de 9h à 16h30. Reprise des inscriptions le 23 août jusqu’au 14 septembre.

- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 14/07/18 | Charente-Maritime : les limitations d'usage de l'eau de l'été arrivent

    Lire

    A compter du lundi 16 juillet, 8h, le bassin Curé-Sèvre MP6 et le sous-bassin Marais Nord Aunis MP4 passent en alerte d’été, suite à un arrêté du préfet. Cette limitation provisoire de l'usage de l'eau concerne tous les prélèvements à des fins agricoles à partir de forages, cours d’eau, plans d’eau en communication ou alimentés par une nappe souterraine ou un cours d’eau, plans d’eau établis sur un cours d’eau. Les mesures de coupure ne s’appliquent pas aux cultures ayant obtenu une dérogation.

  • 13/07/18 | Rocade bordelaise : des feux pour réguler le trafic

    Lire

    Attention aux utilisateurs de la rocade bordelaise: à partir du 17 juillet, des feux bicolores vont être installés sur 17 bretelles d'accès de sept échangeurs pour réguler le trafic de la rocade. Une première phase entrera en service avant la fin juillet sur les trois bretelles extérieures des échangeurs 24 et 25 pour une durée de quatre mois. Le rythme des feux variera selon le trafic et selon la bretelle. Le déploiement complet de ce dispositif, mis en place par la DIRA (direction interdépartementale des routes Atlantique, interviendra d'ici fin 2018.

  • 13/07/18 | Emmanuel Macron deux jours en Dordogne, les 18 et 19 juillet

    Lire

    Le président de la république sera en Dordogne, les 18 et 19 juillet. Le thème de sa visite sera les services publics en zone rurale. C’est Michel Delpon, le député du Bergeracois, qui dévoile le programme de cette visite sur sa page Facebook. Emmanuel Macron devrait visiter le bureau de poste de Marsac, assister au dévoilement de la Marianne dans le quartier du Toulon à Périgueux, visiter l’imprimerie du timbre à Boulazac et la Maison des services au public de Sarliac-sur-l’Isle.

  • 13/07/18 | Périgueux : une jauge de 5000 personnes pour la fan zone

    Lire

    Périgueux a crée une fan zone en plein cœur de ville, dans le parc Gamenson. Pour la finale du 15 juillet, où la France affronte la Croatie, la jauge a été portée à 5000 personnes. Attention cependant, cette jauge ne pourra pas être dépassée pour des raisons de sécurité. Des stands buvette et petite restauration sont aussi proposés. L'entrée est gratuite. L'ouverture des portes a lieu à 15 h et la fermeture à 21 h. 3 entrées publiques sont mises en place (avec fouilles et palpations de sécurité).

  • 13/07/18 | La Rochelle : feu d'artifice en hommage à Didier Lockwood

    Lire

    Pour le 14 Juillet, la ville de La Rochelle a vu les choses en grand : un spectacle pyrotechnique sur les musiques de Didier Lockwood. Pour construire le spectacle, le directeur artistique de la société Ruggieri (Nouvel an Paris 2017, départ de L'Hermione, Violon sur le Sable), avec le directeur du Violon sur le Sable Philippe Tranchet, la soprano Patricia Petibon et Didier Pironti, le président du festival Jazz Entre les deux tours. Rendez-vous allée du Mail ou avenue Michel-Crépeau à 22h45.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Culture | Librairie Mollat ou la révolution numérique tranquille

29/06/2015 | On peut être une des plus anciennes librairies de France, et surfer avec aisance sur la révolution numérique, exemple avec la libraire Mollat créée en 1896.

Denis Mollat, en grand témoin de la soirée organisée par la Compagnie Fiduciaire et Bordeaux French tech au Haillan

« Comment réussir sa révolution numérique ?» ; tel était le thème d'une soirée organisée le 22 juin dernier en partenariat entre Bordeaux French Tech et la Compagnie Fiduciaire. Pour y répondre, Denis Mollat est venu témoigner des outils et stratégies mis en œuvre au sein du secteur traditionnel de la librairie, souvent perçu comme très déstabilisé par les outils numériques. Une intervention justement à contre-courant de cette idée, puisque la librairie bordelaise Mollat, plus grande librairie indépendante de France, et son équipe de libraires a parfaitement intégré le numérique à son quotidien. Une révolution tranquille en quelque sorte qui s'apprête à prendre un nouveau tournant à l'occasion des 120 ans de la librairie bordelaise.

Parce qu'il faut bien mettre les choses à plat, Denis Mollat l'affirme tout-de-go en début d'intervention : « le livre numérique avec 1% du marché français n'existe pas. » Et pour l'instant les deux acteurs principaux, Amazone et Apple, ne jouant qu'avec pour l'un la liseuse Kindle et pour l'autre l'I-pad, « le système est fermé ». Dressant un rapide état du marché, « les librairies de notre taille vont bien, c'est plus dur pour les plus petites » admet volontiers Denis Mollat. La raison est quasi arithmétique : « sur un catalogue français de 350 000 références, nous en proposons 180 000 ». Difficile de s'aligner pour les plus petits acteurs. Mais pour tous, « globalement, quand la consommation a baissé, le livre lui a résisté », observe Denis Mollat.
Parmi un des éléments forts qui distinguent Mollat, d'autres espaces de ventes de livres comme la FNAC ou Cultura, « qui s'en sortent bien également », c'est tout simplement le nombre de libraires. « Ils représentent 3% de la masse salariale dans un Carrefour, 6% à la FNAC et 20% chez nous... Un libraire c'est un service ; or 65% des clients cherchent un rapport social dans une librairie. »

"55 libraires curieux et ouverts d'esprit"Une « ambiance librairie », recréée au delà des murs du commerce de la rue Vital-Carles, grâce aux réseaux sociaux de tout ordre : Facebook, Twitter, mais aussi Youtube, Daily motion ou Vimeo côté vidéo ou encore Pinterest et Instagram pour les images. Des réseaux bien occupés qu'une série de photos originales prises par les libraires eux-même, s'est même vu récompensée du prix « meilleur Instagram » par le Magasine LSA Actualité, « à notre grande surprise », confie Denis Mollat. Des libraires investis qui y sont pour beaucoup dans le succès numérique de la librairie bordelaise, ne cesse de répéter leur patron. « J'ai 55 libraires curieux et ouverts d'esprit. Je n'ai jamais imposé quoi que se soit. Sur les réseaux sociaux, les formations se sont faites sur le volontariat, tout comme sur la réalisation de vidéos. Curiosité et formations ce sont les deux éléments forts chez nous. »
Mais bien avant cette intégration du numérique, concernant les vidéos d'interviews d'auteurs ou d'extrait de conférences, Denis Mollat a eu le nez fin. La création de la salle dédiée aux rencontres organisées par la librairie date de 1984. « Nous avons fait des enregistrements aléatoires des conférences depuis 1990, et les pod-cast ont démarrée suite au déménagement d'un ami en Egypte et à qui les rencontres culturelles de Mollat manquaient... » Désormais, grâce à l'ensemble des réseaux, les vidéos signées Mollat font entre 300 et 400 vues par jour, à tel point que la librairie s'est déjà vue rémunérée par You tube, sur les royalties des publicités... ! Là encore, le résultat d'un succès innattendu et non prémédité, pour Denis Mollat. Le succès de ces vidéos amenènent même régulièrement les libraires et le service de communication de la librairie à produre des images pour d'autres structures ou événements. « Nous faisons ça gratuitement, mais ça permet de véhiculer le nom de Mollat dans le monde entier... »
En outre, pour Denis Mollat, « le livre n'est pas isolé de la culture ». Une vision aussi mise aussi oeuvre dans  la stratégie numérique de la libraire à travers la création du site internet station-ausone.com, qu'elle édite en véritable portail de la culture à Bordeaux et en Aquitaine.

2016: une refonte totaleMais des trois sites actuels : mollat.com, station-ausone.com et mollatpro.com, la libraire va profiter de ses 120 bougies soufflées en 2016 pour une refonte totale en un site unique. Du nouveau sur la toile qui va intégrer un magazine culturel réalisé par des pigistes externes, explique le libraire. Quant à la technologie employée, « le futur site va aussi se pencher sur le Big data, confie Denis Mollat, à la fois pour proposer un meilleur service à nos internautes, mais aussi à destination des éditeurs pour lesquels les informations venues des lecteurs sont précieuses, notamment pour la production de livres lourds, qui représentent des investissements importants. »
Un renouveau sur la toile qui ne se fera pas sans lien avec " la vie réélle" puisque la librairie va également proposer une grande salle, rue de la Vieille Tour, pour fournir des outils image et musique à de jeunes créateurs. « Ce sera notre manière de participer au développement de la culture en général. Un mécénat par l'outil en quelques sorte. »
Au total, à l'heure actuelle, pour la librairie qui cultive le lien de proximité entre le numérique et le lieu physique, le numérique apparaît bien plus comme un outil de notoriété. Et pour cause, les ventes sur le site internet représentent actuellement 4% du chiffre d'affaires de l'entreprise.
A Mollat, la révolution numérique n'en est sans doute qu'à ses débuts, d'autant que son dirigeant, qui est aussi le Président du Cercle de la librairie, a redit son engouement pour l'application « Readium ». Celle-ci pourrait bien à terme venir sévèrement concurrencer Amazon et Apple, proposant une application « open source », donc sans outils dédiés nécessaires, pour la lecture de livres numériques. Les tablettes prendront-elles bientôt leur place dans les rayonnages de la librairie bordelaise ? On ne serait plus à une surprise près de la part de la vieille dame...

Solène Méric
Par Solène Méric

Crédit Photo : Aqui.fr

Partager sur Facebook
Vu par vous
7623
Aimé par vous
1 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Culture
Culture
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 18 + 13 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !