Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

18/06/18 : En raison de travaux de maintenance et d’entretien du pont d’Aquitaine, la rocade sera fermée entre les échangeurs 2 et 4, dans le sens extérieur, les nuits du 20 au 22 juin de 21h à 6h, et dans les 2 sens de circulation du 23 au 24 juin 22h à 18h

18/06/18 : Avec 28,1 M de touristes dont 24,7 M de touristes français accueillis et 175 M de nuitées dont 152 M par des voyageurs hexagonaux, la Nouvelle-Aquitaine est en tête des destinations les plus fréquentées des Français en 2017.

15/06/18 : Charente-Maritime : la reproduction de la frégate L'Hermione revient dimanche dans son port d'attache à Rochefort vers 7h du matin.

11/06/18 : La Ville de La Rochelle a reçu le 2e Prix dans la catégorie Participation citoyenne aux Prix européens de l'innovation urbaine Le Monde-Smart Cities décernés à Lyon le 17 mai 2018.

10/06/18 : Après sa 9e place qu’elle a obtenue samedi avec ses partenaires du K4 français, la kayakiste périgourdine Manon Hostens a décroché ce dimanche le titre de championne d’Europe de course en ligne sur 500 mètres associée à la Tourangelle Sarah Guyot.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 18/06/18 | Bordeaux, ville hôte de la RoboCup

    Lire

    On l'a appris ce lundi : Bordeaux est officiellement la vile hôte de la prochaine RoboCup, la coupe du monde des robots, en 2020. Cette compétition rassemblera 45 pays, 450 équipes et 3500 participants. Elle se déroulera du 23 au 29 juin 2020, et le comité international de la RoboCup a affirmé que Bordeaux avait été choisie pour plusieurs raisons : les deux victoires successives de l'équipe bordelaise de Football humanoïde en 2016 et 2017, mais aussi l'union organisée entre la communauté scientifique et les partenaires institutionnels qui ont porté la candidature.

  • 18/06/18 | Bordeaux : réussite pour les vingt ans de la Fête du Vin

    Lire

    Elle s'est terminée sous la pluie ce lundi matin par la parade des grands voiliers : la Fête du Vin 2018 a donné ses premiers chiffres de fréquentation. On y apprend que 61 100 pass dégustation ont été vendus, soit "une augmentation de 26%" par rapport à 2014 et 2016. 520 000 dégustations ont été enregistrées sur les stands (+25%) et 18 000 visiteurs se sont rendus sur le stand de l'École du Vin de Bordeaux. Enfin, le site internet de la manifestation a réuni 217 000 visiteurs depuis le début de l'année dont 138 000 en juin. En 2016, 517 000 curieux avaient participé à la précédente édition pour 57 000 pass dégustation vendus.

  • 18/06/18 | Virginie Calmels limogée de la vice-présidence de LR

    Lire

    On l'a appris ce dimanche soir : Laurent Wauquiez, président des Républicains, a limogé Virginie Calmels de son poste de vice-présidente déléguée au profit de l'ancien ministre Jean Leonetti. La première adjointe d'Alain Juppé à la mairie de Bordeaux reprochait depuis plusieurs semaines la ligne politique de Laurent Wauquiez. Ce lundi, le maire de Bordeaux, Alain Juppé, a déclaré ne "pas se sentir concerné par ces turbulences internes. C’est à elle de voir maintenant dans quel cadre elle continuera son action politique". Une manière plus que mesurée de rebattre les cartes...

  • 16/06/18 | Bilan des intempéries en Dordogne

    Lire

    477 interventions ont été réalisées dans le cadre des orages des 10 et 11 juin dernier en Dordogne. Les entreprises touchées par les intempéries ont la possibilité de faire appel à une indemnisation au titre de l’activité partielle. La chambre d’agriculture a demandé à ce que soit mis en œuvre un dégrèvement au titre de la taxe sur le foncier non bâti (TFNB) pour les exploitations touchées. 10 communes ont déposé en préfecture une reconnaissance de Catastrophe Naturelle.

  • 15/06/18 | Le dossier Ford s'invite au Conseil de Métropole

    Lire

    Dans une motion votée ce 15 juin, le Conseil de Bordeaux Métropole "déplore, avec la plus grande force, la décision du groupe Ford de lancer une procédure d’information-consultation préalable à un plan de sauvegarde de l’emploi à Ford Aquitaine Industries." Une décision "incompréhensible" et "prématurée" au regard de la mission confiée par Ford au cabinet Géris, "voilà à peine 2 mois, de rechercher des repreneurs potentiels" et des "discussions en cours entre le groupe Ford et un industriel qui a visité le site le 30 mai". Les élus appellent "l'Etat à maintenir la plus grande vigilance pour que Ford assume ses responsabilités".

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Culture | Lire, Vivre et Goûter, un avenir: naissance d'une association à l'ambition régionale

19/01/2016 | Sylviane Sambor et Julie Bernard Le Bec, co-présidentes d'une association dont l'ambition est à travers la lecture et les saveurs de contribuer à dessiner un avenir

Lire, Vivre et Goûter, un avenir

C'était le 13 janvier dernier à Chauvigny, dans la Vienne. Un de ces moments qui comptent, de façon singulière, dans une vie d'hommes et de femmes qui, comme le dit si joliment l'article 1 de l'Association "Lire, Vivre & Goûter, un avenir" "croient dans le pouvoir des mots et la force de la vie née du lent exercice à la saveur des choses". Une manière d'ode à la joie de vivre, à la culture et aux saveurs. . ,

C'est ainsi que l'a voulue Sylviane Sambor avec la passion des mots, celle de la lecture, son goût des autres, qui se confondent depuis toujours avec sa propre identité. Et, ce 13 janvier ne devait rien au hasard puisque, un an plus tôt, jour pour jour, disparaissait son compagnon, un homme qui, venant comme elle de Bordeaux où elle avait crée le Carrefour des Littératures, avait choisi de poser, en 2003, à Chauvigny, au 5 de la rue des Rampes, sa maison d'édition, L'Escampette, alors que Sylviane prenait la direction, à Poitiers, du Centre du Livre et de la Lecture de Poitou-Charentes qu'elle a occupée jusqu'en août dernier. Quelle meilleure façon de prolonger une œuvre que de créer une association dont la vocation n'est pas mémorielle mais, au contraire, de partir explorer l'avenir...
L'article 3 des statuts de l'association qui, pour la circonstance, était réunie en Assemblée générale constituante, indique clairement l'ambition de ses fondateurs : «  L'association.... a pour but « de produire de la réflexion et de l'action, visant à promouvoir sous des formes innovantes et variées les plaisirs de la lecture, les relations entre littératures et vins, et, plus largement, le partage des saveurs auprès des populations qui se trouvent en milieu urbain comme en milieu rural. »

Un double ancrage Bordeaux et ChauvignyL'originalité de la démarche qu'elle entreprend est d'ailleurs contenue, d'entrée de jeu, dans le double ancrage qu'elle se donne : son siège social à Bordeaux dans la capitale de la nouvelle Grande Région et ses locaux, notamment appelés à accueillir « deux outils opérationnels » rue des Rampes à Chauvigny. C'est là, en effet, que d'une part, doit voir le jour dans les prochains mois « La Maison de la Lecture, des Saveurs et des Lecteurs » dotée de liens étroits avec les cultures méditerranéennes ainsi qu'avec les littératures du Portugal et, d'autre part, " La Plateforme du Lire "  pôle de ressources numériques et laboratoire d'expérimentation dédiés à la lecture et aux lecteurs »

Car c'est là qu'apparaît la volonté la plus innovatrice de " Lire Vivre & Goûter : un avenir ": imaginer de nouvelles formes de transmissions de la lecture et, à travers elle, de la connaissance. Et, ceci, en travaillant avec le tissu social, culturel, économique, associatif, éducatif, tant à Bordeaux qu'à Chauvigny ou dans le Grand Poitiers et au-delà. " Par cette double implantation, l'association souhaite contribuer au développment des relations entre la métropole bordelaise et les territoires ruraux dans la grande région "Aquitaine-Limousin-Poitou-Charentes" en particulier sous de nouvelles formes  de tourisme littéraire et culturel".

La composition du premier bureau reflète d'ailleurs cette ambition puisque, parmi les membres fondateurs, on compte, notamment, six citoyens de Chauvigny, deux de Poitiers, quatre de Bordeaux et de Gironde parmi lesquels une figure de l'université bordelaise Régis Ritz mais aussi Olivier Cazenave d'Angoulême. A noter, à côté de Sylviane Sambor, la présence en tant que co-présidente de Julie Bernard Le Bec, 24 ans, de Poitiers dont la détermination a marqué l'assistance. L'assemblée générale a donné l'occasion à six des membres fondateurs de témoigner de leur enthousiasme au moment où s'ouvre cette nouvelle page de la vie culturelle d'une cité et d'une région.

Point d'orgue à ce lancement, dont le cinéma Rex était le théâtre, la projection du beau film de l'Egyptien Youssef Chahine « Le Destin » dont on aurait tendance à oublier qu'il est sorti en 1997, tant le message qu'il porte est de la plus brûlante des actualités : la lutte contre l'emprise de la religion sur les consciences, le souvenir d'el Andalus et du combat contre le fanatisme de cet immense philosophe et savant arabe que fût Averroès.

Joël Aubert
Par Joël Aubert

Crédit Photo : aqui.fr

Partager sur Facebook
Vu par vous
13087
Aimé par vous
1 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Culture
Culture
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 21 + 12 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !