Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

27/09/21 : L'Agglo de Pau vient de se voir remettre par l'ADEME et le Ministère de la transition énergétique le Label, encore expérimental, Economie circulaire. Attribué pour 4 ans, il mesure les avancées et orientations des actions de la collectivité en la matière

27/09/21 : Mascaret, le festival occitan de Bordeaux et de la Gironde se lance ce 25 septembre à Bordeaux, avec la projection de deux documentaires de Patric La Vau sur notamment la fondation de l’occitanisme moderne. 20 rdv à découvrir jusqu'au 14 novembre ! Plus d

27/09/21 : Le 17 septembre, Lionel Niedzwiecki a été nommé directeur général du Festival Arte Flamenco dont les missions seront notamment de contribuer au développement territorial d’Arte Flamenco, de soutenir la création et l’émergence de nouveaux talents.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 27/09/21 | Coquelicontes en Creuse et en Corrèze

    Lire

    La 24ème édition du festival Coquelicontes se déroulera du 28 septembre au 10 octobre. Itinérant entre la Creuse et la Corrèze, ce sont près de 74 rendez-vous dans 57 communes qui attendent les spectateurs. Au programme : des balades, des goûters ou encore des veillées autour du conte. L'inauguration se fera le 28 septembre à 20h à la Cité de la Tapisserie d'Aubusson avec le spectacle « Chroniques des bouts du monde » de Kwal. Programme

  • 27/09/21 | Une soirée pour découvrir la Jeune Chambre Economique

    Lire

    Le 28 septembre à 19h30, la Fédération des Jeunes Chambres Economiques de Nouvelle-Aquitaine organise une soirée de présentation de l'association à destination des jeunes de 18 à 40 ans. A Agen, Bergerac, Bordeaux et Niort, la soirée se fera en présentielle mais elle aura également lieu en version dématérialisée. Billetterie et inscription

  • 27/09/21 | Girl's day à Bressuire (79)

    Lire

    Dans le cadre du plan « 1jeune, 1solution » et à l'occasion de la journée de la mixité dans l'emploi, la maison de l'emploi du Bocage dans les Deux-Sèvres, en partenariat avec la SNCF, organise mardi 28 septembre un « Girl's day : journée de la mixité ». Lors de cette journée, toutes les femmes sont invitées à la Cité de la Jeunesse et des Métiers pour découvrir les métiers de la SNCF notamment techniques, souvent considérés comme des métiers « masculins ».

  • 24/09/21 | Salon de l'agriculture de Nouvelle-Aquitaine 2022 : 1ères infos !

    Lire

    Lors de la rentrée de la Chambre régionale d'agriculture, Bruno Millet, Commissaire général du Salon de l'agriculture Nouvelle-Aquitaine a révélé que si Bordeaux sera le centre physique de la manifestation, des événements auront aussi lieu sur l'ensemble des territoires, en partenariat avec les établissements d'enseignement agricole. Autre "nouveauté" issue de l'expérience de la crise sanitaire, les débats pourront être suivis à distance sur Agriweb tv. Enfin, les animaux seront désormais présents sur toute la durée du Salon, soit du 21 au 29 mai 2022, de même que le Marché de producteurs !

  • 24/09/21 | Le CHU de Bordeaux 2ème meilleur hôpital de France

    Lire

    Selon un palmarès du Point paru le 23 septembre, le CHU de Bordeaux se classe comme 2ème meilleur hôpital public de France. 31 des spécialités du CHU se classe dans les 5 premières places dont 12 relatives à la prise en charge des cancers. Le palmarès s'est appuyé sur une enquête menée auprès d'un millier d'établissements publics ou privés à but non lucratif et d'établissements privés à but commercial. Signe d'excellence, cette position dans le top 3 des hôpitaux français est tenue depuis 19 ans !

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Culture | Littérature : Arte Flamenco invite Les danseurs de l'aube de Marie Charrel

01/07/2021 | Arte Flamenco, c'est de la danse, de la musique mais aussi de la littérature

1

Comme le Festival Arte Flamenco porte bien son nom, c'est l'ensemble du monde des arts qu'il met à l'honneur tant qu'ils ont la couleur, le rythme et l'énergie du flamenco. Alors bien sûr, danse, chant, musique et palmas font le haut de l'affiche, mais durant cette semaine sévillane montoise, la littérature, notamment, y trouve une belle place à travers cette année, des lectures musicales d'un livre pas comme les autres : Les Danseurs de l'aube, de Marie Charrel aux éditions de l'Observatoire. L'ouvrage a provoqué le coup de cœur d'Anthony Clément, libraire et propriétaire de la Librairie Caractères, à Mont-de-Marsan.

C'est une histoire rocambolesque et vraie, un peu oubliée des livres d'histoire que Marie Charrel met à l'honneur au cœur de son roman, Les danseurs de l'aube. Celle de Sylvin Rubinstein, danseur flamenco juif polonais. Déjà actif dans la résistance face au nazisme, il se radicalise plus encore suite au décès de sa sœur jumelle et de sa mère dans un camp d'extermination de Treblinka. Animé par la vengeance, il se donne alors pour mission de tuer les nazis. Il prend alors le nom de scène de sa sœur, Dolores, et se travestit en danseuse flamenca pour accomplir ses objectifs meurtriers.

"Une poésie du corps"
Mais le roman choisit de retracer cette histoire, non pas comme une biographie, mais en l'enchevêtrant dans une autre histoire, fictive et contemporaine cette fois ; celle de Lukas, jeune danseur flamenco androgyne, en quête d'identité, et admirateur de Sylvin Rubinstein. Sa quête à lui se déroule au tournant des années 2000. Avec toujours en fond, le flamenco qui traverse la vie des personnages, qui y trouvent dans leur dualité de genre, une liberté. « Dans leur danse, ils vivent leur corps et l'instant présent sans plus se poser de question sur le féminin ou le masculin », commente Marie Charrel qui se dit « avoir été happée par le flamenco et les émotions très fortes que cela a provoqué en [elle] », au fil de ses travaux de recherche pour l'écriture du livre. Le flamenco, est donc bien un des thèmes premiers de l'ouvrage avec les questions de genre, mais aussi d'intolérance et de violences que les personnages rencontrent (ou provoquent) chacun dans leurs époques et parcours. Mais, souligne, Antony Clément, beaucoup de joie , de ferveur et de luminosité traversent aussi l'ouvrage.

« Ferveur et joie sont une des dimensions très passionnante du roman ! C'est une des réussites dans le roman ; en cristallisant la figure de Slyvin Rubinstein, l'autrice appelle aussi les valeurs qu'il représente, celle de la résistance, celle de rester debout. C'est vraiment un ouvrage de grande grande qualité, une vraie lecture plaisir. Une magnifique écriture qui arrive à convoquer toutes les dimensions du corps qu'appelle le flamenco, la peau, la sueur... Cette volonté de faire corps avec toutes les situations... C'est une véritable poésie du corps ».

Un ouvrage et une écriture « très flamenco » qui ont inspiré la compagnie du Si. A l'occasion du festival Arte flamenco, celle-ci propose une lecture musicale de l'oeuvre. Alain Chaniot, à la lecture, et Jean-Philippe Tomasini proposent une composition musicale, électronique et électroacoustique pour accompagner la lecture, mêlant échos du flamenco des années 40, aux sonorités plus contemporaines des scènes avant-gardistes des années 70 et du milieu queer. Plusieurs rendez-vous autour de l'ouvrage sont donnés ce 1er juillet.

Solène Méric
Par Solène Méric

Crédit Photo : 4111111111111111

Partager sur Facebook
Vu par vous
5644
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Culture
Culture
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 30 + 15 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !