10/12/17 : A Orthez la liste menée par le socialiste Emmanuel Hanon remporte l'élection municipale (49,69%) devançant celle du maire sortant Yves Darrigrand (39,87%) et de Hélène Marest (Lrem -Modem 10,44%

10/12/17 : Philippe Mahé préfet de Meurthe-et-Moselle depuis août 2015 est le nouveau directeur général des services de la Gironde. Il a occupé plusieurs postes similaires depuis 1995 en Côtes d'Armor Finistère aux communautés urbaines de Nantes et de Toulouse.

10/12/17 : Dans un communiqué du 9/12, le président de la Charente-Maritime Dominique Bussereau annonce que l'instauration d'un péage à l'entrée d'Oléron ne sera finalement pas soumis au vote lors de la session du Département du 18 décembre comme annoncé.

10/12/17 : Charente-Maritime : Météo France annonce une tempête ce lundi, avec de violentes rafales pouvant atteindre localement 120 à 130 Km/h sur le littoral et 100 à 110 Km/h à l'intérieur des terres.

09/12/17 : Après l'annonce de la présence du groupe NTM, les Francofolies ont annoncé cette semaine leurs prochaines têtes d'affiches de l'édition 2018, qui se tiendra du 11 au 15 juillet : Orelsan, Jain, Véronique Sanson, Mc Solaar, Calogero et Shaka Ponk.

08/12/17 : Les maires de Port-au-Prince et de La Rochelle ont signé un accord mardi à l’occasion des 2e Assises de la coopération franco-haïtienne à Port-au-Prince. Une aide nouvelle sera apportée pour la construction d’un lieu d’accueil en cas de catastrophe.

07/12/17 : Le maire de Saint-Jean-de-Luz et premier vice-président de la Communauté Pays basque, Peyuco Duhart, 70 ans, est mort ce vendredi matin à 10 heures au Centre hospitalier de la Côte basque à Bayonne. Il avait été victime d'un AVC la semaine dernière.

06/12/17 : L’innovation au service des entreprises. Jeudi 14 décembre, la CCI47 organise un a-m de table ronde autour du « design, levier d’innovation dans les entreprises ». Pour en parler des entrepreneurs seront présents pour témoigner de leur expérience.

06/12/17 : Mi novembre, le centre national pour le développement du sport a attribué un total 5,7M€ à 16 projets néo-aquitains visant la création d’équipements structurants, l’accès à la pratique sportive des personnes handicapées et à la rénovation des CREPS

06/12/17 : C'est ce lundi 11 décembre que Didier Lallement, prendra officiellement ses fonctions de préfet de la région Nouvelle-Aquitaine, préfet de la zone de défense et de sécurité Sud-Ouest et préfet de la Gironde à la suite de Pierre Dartout.

30/11/17 : Le 20 décembre, la salle de spectacles “Les Cigales“ à Luxey (40) accueille Françis Huster pour un seul-en-scène moderne et engagé, à l’image de celui qu’il incarne: Albert Camus. Rendez-vous à 21h. Pensez à réserver sur www.musicalarue.com !

30/11/17 : Du 5 au 16 décembre, la médiathèque du Marsan (à Mont-de-Marsan) accueille une exposition d'affiches créée à l'occasion du cinquantième anniversaire d'Amnesty International. Objectif: sensibiliser et éduquer aux droits humains.

- Multivote -
- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 09/12/17 | Pierre Dartout décoré en quittant Bordeaux

    Lire

    Pierre Dartout, préfet de Gironde et de Nouvelle-Aquitaine a vécu un moment singulier lors de la réception marquant son départ de Bordeaux: il a reçu des mains d'Alain Juppé la décoration de commandeur dans l'Ordre national du mérite en présence d'élus, de personnalités, de sa famille venue de son Limousin natal moment chaleureux ponctué d'un très bel hommage du maire de Bordeaux retraçant une carrière fournie au service de l'Etat et remerciement appuyé du récipiendaire à Bordeaux où il sera "très heureux de revenir". M.Dartout, le préfet de l'installation de la réforme territoriale a loué sa relation avec Alain Rousset

  • 08/12/17 | Les événements nautiques de La Rochelle annoncés au salon Nautic de Paris

    Lire

    Le salon Nautic a été l'occasion pour La Rochelle d'annoncer les événements de 2018. En avril, la ville accueillera L'Hermione avant son départ en méditerranée. En mai, ce sera la première édition des Assises de la plaisance et du nautisme. A partir de juillet, 4 championnats européens de sport de glisse vont se succéder (catamaran, dériveur et forty-niners). Sans oublier les traditionnels rendez-vous de la Semaine du Nautisme ou du Grand Pavois, qui se tiendra du 26 septembre au 1 octobre.

  • 08/12/17 | L'ambassadeur de Chine annoncé à la prochaine fête de la truffe

    Lire

    La prochaine fête de la truffe a lieu à Sarlat, les 20 et 21 janvier 2018. Cet événement culinaire accueillera l'assemblée générale de l’association des Bocuse d’Or Winners. Pour l’occasion, 17 lauréats du célèbre concours de cuisine du monde seront présents. Zhai Jun, l'ambassadeur de la République populaire de Chine, accompagné d'une vingtaine de personnes à la prochaine Académie culinaire du foie gras et de la truffe, a répondu favorablement à l'invitation de la municipalité.

  • 07/12/17 | L'avenir du vélo en débat à La Rochelle

    Lire

    Depuis douze ans, la Charente-Maritime organise ses Tribunes de l'Innovation autour de grands thèmes d'actualité comme la solidarité, la mondialisation, etc. Pour cette édition, la "petite reine" est à l'honneur, avec des conférences-débats autour de son histoire, sa place socio-économique, ses innovations technologiques et son avenir en tant que transport doux et durable. RDV (gratuit) le 14 décembre à 18h à la Maison du Département. Ouvert au grand public sur inscription au 05 46 31 72 00.

  • 06/12/17 | Nouveau record pour Bordeaux-Mérignac

    Lire

    En novembre 2017, le trafic international continue de soutenir les bons résultats de l'Aéroport de Bordeaux-Mérignac et affiche un record mensuel de croissance pour 2017 de +26,3%. Ce premier mois de la saison Automne-Hiver a vu 404.000 passagers mensuels transportés (+3,2%). Depuis début 2017, le trafic de la plate-forme bordelaise progresse de +8,2% et 5.772.000 passagers ont été transportés. Une fin d'année qui s'annonce très positive à Bordeaux avec cependant un bémol, la baisse de 10,3% du trafic national liée au recul de Paris.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Culture | Mai 68, et alors ? Cap Sciences ouvre le débat

28/01/2008 |

tds2008

26 janvier 2008. Presque 40 ans après les événements de Mai 68. Une dizaine d'experts sont réunis autour d'une table ronde pour revenir à ce grand tournant de l'histoire française contemporaine. Des représentants de l'enseignement supérieur, des syndicats, des animateurs culturels, tous témoins de ces temps mouvementés, sont venus nous en parler ; partager leurs souvenirs et expériences, donner enfin leur avis sur Mai 68, avec 40 ans de recul... et celà dans un lieu particulier, prêtant aux souvenirs, la Base sous-marine de Bordeaux.

« Les chemins de mai », rencontre/débat organisée à l'initiative de Cap Sciences en coopération avec Sciences Po Bordeaux, s'inscrit dans le programme de la saison culturelle du Théâtre de la Science. Ce projet, intitulé « Mai 68, et alors? », propose pendant ces quelques mois qui nous séparent de l'anniversaire de Mai 68, plusieurs rencontres, débats, concerts et expostitions consacrés à ces événements. La table ronde, tenue à la Base sous-marine nous en a offert un regard assez divers. Un regard sous des angles différents, aussi bien politique, économique, social que culturel.

« La censure a voulu ainsi »

L'introduction de Jean Petaux, politologue à Sciences Po Bordeaux, sous forme d'enregistrement audiovisuel, avait pour but de donner un ton au débat; en y apportant un panorama du contexte politique, social et culturel de l'époque. Ce n'a pas été malheureusement le cas, par défaut de qualité satisfaisante de diffusion de l'enregistrement. Des problèmes techniques semblaient d'ailleurs hanter les organisateurs toute la journée, au point que Alain Jeannel, animateur du débat, fit remarquer d'un air ironique que: « La censure a voulu ainsi. »

Mai 68 sous trois dimensions

On a pu néanmoins discerner quelques propos de la présentation de M. Petaux. Il y parle de « trois volets », sous lesquels il faudrait analyser le phénomène de mai 68. Tout d'abord le volet culturel et générationnel qui nous dévoile une première génération de l'après guerre dans un « processus de construction ». Cette génération veut s'affranchir de la génération des parents. C'est la volonté de rupture. Ensuite c'est le mouvechemins de maiment de protestation contre la guerre au Vietnam. Enfin, mai 68 remet en cause le mode de la société de consommation et les valeurs qui l'accompagnent.

Une fille en pantalon, c'est provocateur

Christiane Restier, maître de conférences en Sciences Politiques à Sciences Po Bordeaux, se méfie tout de même d'une explication, « un peu facile », à travers le conflit de générations. Elle souligne, entre autres, le manque d'application de la loi de mixité dans les établissements scolaires: « Je suivais des cours en classe prépa, dans un lycée pour garçons ; lorsque je suis arrivée en pantalon une fois, le directeur m'a reproché d'être provocatrice en s'habillant ainsi. », « C'était le temps où, si on sortait en soirée, on y allait toujours accompagnée par notre mère. » se souvient de son côté une représentante de la CGT.

Mai 68 n'est sont tout de même pas un mouvement d'émancipation culturelle uniquement: « Ce sont des acquis sociaux, des droits syndicaux, le fait qu'on puisse prendre maintenant librement la parole, dire ce qui nous plaît pas, formuler des revendications allant jusqu'au « contenu » du travail. » remarque une autre membre de la CGT. Mai 68 c'est aussi l'émergence d'une « solidarité étudiante » comme le souligne C. Restier. Les Comités Vietnam furent les premiers à manifester massivement dans la rue, après avoir vu plusieurs de leus amis incarcérés.

Mais 68 et la guerre d'Algérie

Il ne faut pas oublier « l'imbrication importante des mouvements étudiants et ouvriers » rappelle Michel Cabannes, maître de conférences à l'Université Montesquieu Bordeaux 4. Une volonté de s'affranchir de l'autorité, d'un rapport perçu comme une servitude, s'émanciper. Alain Jeannel essaie de retrouver des raisons objectives à un phénomène, qui fut pour lui, très personnel. Du point de vue de sa génération (quelques trente ans à l'époque), les raisons d'une « explosion révolutionnaire » furent celles des « ... traumatismes de la guerre d'Algérie, de répressions d'ouvriers, de conditions sociales difficiles, enfin d'une enfance parsemée de souvenirs de bombardements, d'exécutions, de déportations. »

The Beatles sont de retour... à la Base sous-marine

Le débat a été clôturé dans une ambiance musicale des années 60/70 avec tout d'abord, un bref récapitulatif des chansons et artistes les plus populaires en France ces années là, signé Jean François Brieu. Des années qui ont vu donc, s'entremêler trois styles différents: la musique traditionnelle avec Yves Montand et sa « Bicyclette », Léo Ferret, les Frères Jacques ; la musique populaire dans les voix de Claude François, Johnny Halliday ou Jules Leclerc et pour terminer, la pop music avec les Rolling Stones, Jimmy Hendrix, Jim Morrison et son groupe The Doors et bien d'autres. En fin de soirée, le groupe français de rock « The Rabeats » a plongé le public dans l'ambiance des années 60, en chantant les plus grands tubes des Beatles.

Piotr Czarzasty

infos pratiques:
Pour les détails de la saison 2007/8 du Théâtre de la Science:
www.cap-sciences.net
tél. 05 56 01 07 07

Partager sur Facebook
Vu par vous
329
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Culture
Culture
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 13 + 18 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !