Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

26/02/21 : Faute de salon de l'agriculture cette année, la confédération paysanne organise du 27 février au 7 mars des fermes ouvertes pour faire découvrir l'agriculture paysanne.Liste des agriculteurs sur www.confederationpaysanne.fr/mobilisations.php?id=11079

24/02/21 : Charente-Maritime : selon un arrêté ministériel du 19/02 publié au Journal Officiel du 24/02, les communes reconnues en état de catastrophe naturelle en inondations et coulées de boue du 3 février 2021 au 9 février 2021 sont Crazannes et Le Mung.

23/02/21 : La ministre, Frédérique Vidal, en déplacement à Poitiers ce 23 février, a annoncé, devant une cinquantaine d'étudiants, la gratuité des protections périodiques dès la rentrée prochaine. 1 500 distributeurs devraient être installés sur les campus.

23/02/21 : Laurence Harribey, sénatrice de la Gironde, a été nommée par le Président du Sénat pour représenter la Chambre haute au conseil d'administration de l'Agence Nationale du Sport.

23/02/21 : L’ancien maire de Bayonne, Jean Grenet, est décédé ce mardi 23 février, à l'âge de 81 ans. Celui qui a également exercé les mandats d'élu départemental, régional et de député, a dirigé la ville, à la suite de son père Henri Grenet, de 1995 à 2014.

23/02/21 : La ministre Frédérique Vidal est à Poitiers ce 23 février pour rencontrer l'Association Fédérative des Étudiants de Poitiers. Début février, elle avait reçu 72 courriers d'étudiants poitevins qui l'interpelaient sur leurs difficultés au quotidien

19/02/21 : COVID 19 - Depuis 2 semaines, les indicateurs de surveillance du Sars-CoV-2 affichent une baisse significative dans tous les départements de Nouvelle-Aquitaine. Le taux d'incidence est de 113,3/100 000 et le taux de positivité à 4,2%.

19/02/21 : COVID 19 - Les dernières données sur l’évolution des nouveaux variants montrent une diffusion généralisée du variant anglais dans tous les départements de la région. Les variants sud-africain et brésilien sont aussi présents mais dans une moindre mesure

19/02/21 : COVID 19 - Le nombre de nouvelles hospitalisations est en baisse avec près d’une centaine d’hospitalisations et une vingtaine d’admissions en réanimation en moins par rapport à la semaine dernière. Néanmoins, l'activité hospitalière liée au COVID-19.

18/02/21 : A Libourne, le conseiller municipal d'opposition Charles Pouvreau a annoncé sa démission. Dans un communiqué, l'ancien élu raconte avoir fait face à des « menaces et insultes » répétées et choisit donc de se mettre en retrait de la politique libournaise.

17/02/21 : Charente-Maritime : ce jeudi, une intervention dans le cadre des travaux de réparation du pont de la Laisse, situé sur la RD9 à Charron entraînera une fermeture à la circulation entre la RD137 en Vendée et la RN11 en Charente-Maritime, de 9h à 16h.

15/02/21 : La Rochelle : Lutte ouvrière organise une journée à la rencontre mercredi 17 février, de 10h30 à 12h30 puis de 16h à 18h sur le vieux port (cours des Dames) où une structure sera montée, ainsi que dans les rues piétonnes du centre-ville.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 25/02/21 | Une nouvelle gamme de produits bio et sans sucres dans le Pays Basque

    Lire

    A Bardos (64), Elikatxo produit, transforme et commercialise des jus de fruits et des soupes. Afin d’élargir sa gamme de produits bio et sans sucres, l’entreprise doit créer une ligne de production automatisée. Pour aider la société dans cet investissement, la Région Nouvelle-Aquitaine a alloué une subvention de 30 270 euros lors de sa dernière commission permanente.

  • 25/02/21 | Mimizan va accueillir un tiers-lieu

    Lire

    Mimizan, territoire assez isolé en dehors de l’été, a décidé de créer un tiers-lieu, au travers de l’association « Lily dans les étoiles », pour permettre aux habitants de se rencontrer, d’échanger, de travailler mais aussi pour favoriser le lien social. Cette association, constituée d’une quarantaine de professionnels locaux issus de secteurs divers, souhaite avec ce tiers-lieu créer un pont entre le dynamisme économique de la saison estivale et l’activité des résidents à l’année. La Région Nouvelle-Aquitaine soutient ce projet à hauteur de 60 000 euros.

  • 25/02/21 | Dordogne : Rubi Cuir forme tous ses salariés

    Lire

    A Boulazac, Rubi Cuir fabrique des pièces de maroquinerie pour le secteur du luxe. Afin d’acculturer les salariés à ces savoir-faire particuliers, l’entreprise a mis en place un parcours de formation interne afin de professionnaliser rapidement les nouveaux salariés. Les enjeux de développement de l’entreprise portent aussi vers une professionnalisation des formateurs. Pour les aider à cela, la Région Nouvelle-Aquitaine a alloué à l’entreprise une aide de 67 708 euros.

  • 24/02/21 | A Canéjan, Hervé Thermique parie sur le numérique

    Lire

    Lors de sa dernière commission permanente, la Région Nouvelle-Aquitaine a décidé de soutenir la transformation numérique de la société Hervé Thermique, basée à Canéjan en Gironde. L’entreprise, répartie sur 60 sites en France, a décidé de poursuivre sa stratégie de croissance en améliorant son offre en matière de maintenance. Pour ce faire, elle compte développer un outil numérique innovant autour de la maintenance du bâtiment.

  • 24/02/21 | Cybersécurité: Escape Technologies innove à Biarritz

    Lire

    Créée en septembre 2020, Escape Technologies, basée à Biarritz, se positionne sur le marché de la gestion des vulnérabilités et de l’audit cyber. Elle souhaite aujourd’hui innover et développer le prototype de sa solution de cybersécurité visant la génération des règles de sécurité automatisées et basées sur l’intelligence artificielle pour le cloud. La Région Nouvelle-Aquitaine a décidé de soutenir ce projet à hauteur de 75 000 euros.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Culture | Malagar, une pépite de culture derrière les charmilles

29/04/2018 | La maison de l'écrivain François Mauriac a lancé sa saison culturelle 2018, avec une première : le festival de littérature adolescente, "Des livres et moi", du 4 au 6 mai.

Anne-Marie Cocula et Marie-Sylvie Bitarelle.

En remontant sur les routes bordées de vignes de l’Entre deux Mers girondin, la magnifique demeure de l’écrivain François Mauriac se dessine en haut d’un coteau dans la commune de Saint-Maixant (33). Classée monument historique depuis 1996, celle-ci cherche à s’ouvrir de plus en plus aux visiteurs de tout âge. Dynamiques, les équipes du Centre François Mauriac proposent des visites guidées, mais également une série d’animations culturelles, dont le festival « Des livres et moi », dont la première édition aura lieu du 4 au 6 mai, pour conquérir le public de lecteurs adolescents.

Cachée sous les pins parasols, derrière des allées de charmille, où pointent çà et là des pivoines et des lilas en fleur, la propriété de François Mauriac (1885-1970), Malagar, qui signifie « protégée du vent », se dresse en haut du coteau de Saint-Maixant. Son jardin, qu’il a lui-même dessiné, fait face à ses trente hectares de vigne, qui produisent 180.000 bouteilles par an environ, depuis que l’exploitation a été reprise courageusement par Jean Merlaut, qui a dû remplacer 90% des pieds.

« Au fil de la visite de Malagar, remontent les pages des œuvres de François Mauriac », campe la guide Astrid dès le début de la visite. Principal lieu d’inspiration de l’écrivain bordelais, qui y venait à Pâques et au moment des vendanges, il se trouve à une trentaine de kilomètres de sa résidence secondaire, à Saint-Symphorien. Acquise par son grand-père en 1843, Malagar a été habité par la famille Mauriac jusqu’en 1980. Celle-ci l’a ensuite donnée à la région en 1985. Les visites guidées s’y font tous les jours sur réservation. 

Entrée par la cuisine, comme à l’époque, où les herbes à barbecue sont encore rangées au-dessus du fourneau, à côté des anciens pots de lait en aluminium coloré et d’un outil curieux, le presse à jus de viande, pour lutter contre l’anémie, dans la souillarde. « Nous n’avons pas voulu « muséifier » la maison », explique la guide Astrid. Pas de cartons d’explication ni de cordelettes de sécurité au Centre François Mauriac, la maison est restée meublée telle quelle, à quelques détails près. 

Malagar

Plein de souvenirs

Les assiettes anciennes recouvrent les murs du salon, avec les gravures d’époque dans des cadres dorés, où l’on aperçoit la place Dauphine, actuelle place Gambetta à Bordeaux. La salle à manger sent bon la cire d’abeille qui imprègne le parquet et que la responsable de l’entretien de la maison, Sarah, s’échine à reproduire, comme au temps de l’écrivain qu’elle aime lire à ces heures de loisir. S’il y a bien quelque chose qui frappe, c’est l’implication des équipes du Centre pour faire vivre l’esprit de Mauriac.

Un exemplaire de ses Bloc-notes, série d’articles que celui qui était aussi journaliste a publié notamment dans l’Express, est ouvert à la date du 21 juin, dans le deuxième salon. Une chronique sur le pape fraîchement élu, que ce pieux écrivain ne pouvait manquer de souligner. Baigné par son « humanisme chrétien », le journalisme de Mauriac s’engage notamment contre l’usage de la torture durant la guerre d’Algérie. Au fil des pièces, les portraits de ses enfants sont aussi placardés. Tous évoluent dans un milieu intellectuel, deux de ses enfants, Jean et Laurent, sont journalistes, et sa fille Claire donne naissance à Anne Wiazemsky, qui sera la muse du cinéaste Jean-Luc Godard.

La visite se poursuit à l’étage, normalement fermé au public. Après la chambre conjugale, avec lits séparés et salle de bain carrelée où trône une belle baignoire à pattes de lion, la chambre dite rouge, où Mauriac a dû héberger un officier allemand, dans Malagar réquisitionné, dont il témoigne du bruit infernal de ses bottes de militaire, qu’il entendait depuis son bureau en dessous.

Malagar

Séduire les publics

Malagar est donc chargée d’histoire, comme l’explique sa présidente qui n’est autre que la grande historienne d’Aquitaine, Anne-Marie Cocula, mais le Centre tente de ne pas trop appuyer dessus, pour attirer des publics plus jeunes. Mercredi 25 avril, les équipes ont présenté leur saison culturelle 2018, avec la directrice Marie-Sylvie Bitarelle. « Nous souhaitons ouvrir cette maison aux gens de tout âge », a indiqué cette dernière qui constate qu'elle impressionne encore quelques visiteurs potentiels.

Grande première, cette année, le festival de littérature dédié aux adolescents, « Des livres et moi », du 4 au 6 mai, pour bousculer son image de maison d’écrivain austère. Un pari osé, mais qui ne fait pas peur à la directrice : « nous allons lutter contre le cliché du désintérêt adolescent pour la littérature, même si c’est un public difficile à cerner ». Avec le compositeur de slam, Capitaine Alexandre, Yoann de la bande-dessinée Spirou, mais aussi des auteurs qui écrivent pour les adultes, dont Jo Witek, pour que les « grands » y trouvent aussi leur compte, « surtout que la maison est difficilement accessible autrement qu’en voiture », admet la directrice, qui veut que les jeunes viennent accompagnés.

Une projection de cinéma en plein air aura lieu, les 26 et 27 juillet, avec le film d’animation « Minuscule », suivi d’une observation de l’éclipse de lune. Du 13 au 16 septembre auront lieu les incontournables "Vendanges de Malagar"  sur le thème "avoir 20 ans, l'âge des Vendanges...Le 5 octobre, le prix littéraire François Mauriac sera aussi remis, par l’historien Jean-Noël Jeanneney cette année. Tous ces événements sont gratuits. Et puis, à suivre aussi, du 8 au 10 novembre le 32° colloque international François Mauriac "Cher ami" ou l'amitié dans l'oeuvre et la vie de l'écrivain. À ceux-ci s’ajoutent les circuits à pied, à vélo, dans les vignes, les concerts et lectures. Une programmation prolifique donc, qui part à la conquête des publics.

 

 

Alix Fourcade
Par Alix Fourcade

Crédit Photo : Alix Fourcade

Partager sur Facebook
Vu par vous
13088
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Culture
Culture
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 29 + 8 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !