Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

23/10/19 : L’état de catastrophe naturelle "inondations et coulées de boue" a été acté pour la commune de Langon pour la journée du 26/07/19. Les sinistrés ont 10 jours à compter du 23/10 pour déposer un état estimatif de leurs dommage auprès de leur assurance

22/10/19 : La ville de Bordeaux a lancé une consultation en ligne pour déterminer quel équipement public de la ville pourrait porter le nom de Jacques Chirac. Le Parc des Expositions, la Bibliothèque Médiadeck ou "un autre lieu" sont les trois propositions énoncées.

21/10/19 : Fermée en septembre 2018 suite à des inondations survenues durant l’été, la médiathèque de Gan (64) rouvre dans des locaux provisoires de 150 m2, rue du Bel Air, près du centre de loisirs, le mardi 22 octobre à 14h.

19/10/19 : Trafic SNCF toujours perturbé en Nouvelle-Aquitaine à la fois sur le service OUIGO et sur les TER à la suite du mouvement national de "droit de retrait" suite à un accident. "un détournement du droit de retrait à l'impact inacceptable" pour E. Philippe

18/10/19 : Ce 18 octobre, environ 250 retraités agricoles ont manifesté devant la préfecture de Dordogne. Le montant moyen des pensions des 25 612 retraités agricoles périgourdins est de 447 euros par mois. Ils revendiquent une retraite à 85% du SMIC.

18/10/19 : Les 8, 9 et 10 novembre prochains aura lieu la 14ème édition du salon de l’agriculture paysanne et durable Lurrama à la Halle d’Iraty de Biarritz. Cette année, la thématique sera une reprise de la formule de Flow Food, "Le climat, c'est la vie".

15/10/19 : Nouveau passage du Tour de France en Béarn l'été prochain! A noter dans les agendas, l'étape Pau-Laruns le dimanche 5 juillet 2020, avec au menu les cols de la Hourcère (1440m), du Soudet (1540 m), d'Ichère (674 m) et de Marie-Blanque (1035 m).

15/10/19 : Tour de France : c'est officiel, la Charente-Maritime accueillera une journée de repos à l'Île d'Oléron, l'Île de Ré et Châtelaillon-Plage seront villes étapes du Tour de France 2020.

15/10/19 : La ville de La Rochelle a à son tour pris un arrêté contre l'épandages de pesticides. Le maire promet d'accompagner vers la sortie des intrants celle des deux exploitations sur la commune n'étant pas biologique.

08/10/19 : Niort: Le réaménagement du boulevard Main, entre le Moulin du Roc et le quai Métayer, a débuté en janvier. A partir du 21/10, la voie qui longe le port Boinot sera définitivement fermée aux véhicules et la circulation basculée sur la nouvelle voie.

- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 23/10/19 | Pau: Focus sur l'animation handicap du Concours complet 5*

    Lire

    Dans le cadre du Concours Complet International 5 étoiles de Pau, une animation «Découverte du cheval» est proposée les 25 et 26 octobre aux personnes handicapées, adultes et enfants. Cette animation, proposée par les Ateliers de la Cavale, s'organise autour de 3 ateliers: le pansage, le travail du pied et une balade en calèche (adaptée pour l'accueil d'une personne en fauteuil roulant). Cette animation d'une heure permet l'accueil de 6 personnes pouvant chacune participer aux 3 ateliers. Inscription uniquement par mail mission.handicap@ville-pau.fr. Rappel : l'entrée est gratuite le vendredi, payante le samedi.

  • 23/10/19 | L'Entre-deux-Mers interroge sa ruralité

    Lire

    Du vendredi 25 au dimanche 27 octobre prochain, le Comité de Liaison de l'Entre-Deux-Mers (CLEM) organise un colloque autour de "l'histoire des relations du Cadillacais et du Podensacais avec Bordeaux". Y seront notamment abordés les thèmes de la ruralité et de l'effet de la métropolisation sur ce territoire viticole et le projet de labellisation "Pays d'Art de d'Histoire" porté par plusieurs communautés de communes de Sud-Gironde. Les débats se tiendront à Rions (le 25 octobre), à Sainte-Croix-du-Mont le 26 et à Cadillac le 27. Plus d'infos au 05 56 84 45 75.

  • 23/10/19 | Charente-Maritime : une soixantaine d'agriculteurs mobilisés

    Lire

    Une soixantaine d'agriculteurs ont répondu à l'appel à mobilisation de la FNSEA 17 ce 22 octobre. Ils sont allés jusqu'à la station d'épuration de La Rochelle chercher des boues, qu'ils sont ensuite allés épandre devant la mairie de Chambon, dont le maire fait partie du mouvement des "pisseurs de glyphosates". Une trentaine d'entre eux sont ensuite allés poser des banderoles et distribuer des tracts au rond-point à l'entrée de Rochefort.

  • 22/10/19 | Ford signe la revitalisation du site de Blanquefort

    Lire

    Lors d'un nouveau comité de suivi qui s'est tenu ce lundi 21 octobre, le protocole d'accord pour la revitalisation du site de l'ancienne usine Ford à Blanquefort a officiellement été signé par le constructeur. Ce dernier s'engage à injecter 18 millions d'euros dans cette opération, dont quatre millions pour céder certains terrains à Bordeaux Métropole. Ford s'est également engagé à dépolluer le site d'ici 2024. D'anciens salariés de l'usine se sont rassemblés devant la préfecture de Bordeaux à l'appel de la CGT. Pour cibler où seront injectés les 14 millions restants, une nouvelle réunion doit se tenir en novembre.

  • 22/10/19 | Un escape game d'horreur à Bordeaux !

    Lire

    Le frisson pour aider (ou pas) à la réflexion. Closed Escape Game a ouvert dans le Parc d'Activités du Grand Stade (Tram B arrêt Berges de la Garonne) le 06 juin dernier. Deux parcours d'horreur pour 2 à 5 personnes sont proposés, avec pour chacun une immersion dans le frisson garantie. Par sécurité pour les joueurs, les parcours sont déconseillés aux personnes sensibles et aux femmes enceintes. Les joueurs peuvent également abandonner en cours de parcours. Depuis l'ouverture, 63 abandons ont été comptabilisés.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Culture | Marc Fontenelle/Anne B. Sollis - exposition au Musée Carré/Bonnat de Bayonne

03/05/2008 |

Sollis

C'est déjà la sixième et avant dernière exposition d'une série spéciale dédiée à des artistes devant apporter, à travers leur vision de l'art contemporain, une image à « plusieurs facettes » du Carré/Bonnat. 11 artistes en tout, exposant en solo ou en binôme, sur une périodicité d'un mois ont fait ou feront partie du rendez vous. Parmi eux, à partir du 2 jusqu'au 28 mai, Marc Fontenelle et Anne B. Sollis nous invitent à partager leur rapport au corps et à l'objet.

Les deux artistes, bien que rassemblés en une même exposition, traitent de sujets différents et occupent par conséquent des espaces distincts au sein du Musée. Marc Fontenelle travaille sur des « espaces combinés », ou, si on préfère, « une combinaison dans l'espace ». Des objets, à première vue impossibles à mettre en rapport, donnent lieu à des mélanges tout à fait étranges et fascinants; prêtant à réflexion. Anne B. Sollis, de son côté, travaille sur le corps, plus précisément la chair. Que celle-ci soit humaine ou « insectoïde », elle se retrouve exposée « à nu » sur les toiles de l'artiste; paraissant très vulnérable et en proie à la « voracité » des autres toiles.

Des toiles « osées » dans un « dark room »...
L'exposition est donc répartie sur deux niveaux. En commençant par le rez de chaussée, on y découvre les peintures, images et photos de Mme Sollis. C'est son autoportrait qui nous accueille dans un premier temps. Méconnaissable, déformé, aux contours totalement abstraits qui dévoile néanmoins un corps fragile, vulnérable. Viennent ensuite les corps d'insectes, que l'on ne serait capables de reconnaître sans l'aide des étiquettes. En continuant la visite, le public entre dans un espace beaucoup plus sombre et isolé, une sorte de « dark room ». On comprend ce brusque changement d'ambiance lorsqu'on examine de plus près les toiles qui l'occupent. Plus osées, brutes, choquantes mêmes, elles dérobent le corps de la femme, ainsi que les différentes émotions qu'elle éprouve, de toute intimité.

Une rencontre intime avec l'oeuvre
« Je ne voulais pas montrer l'ensemble des toiles d'un seul coup. » explique l'artiste. D'où un travail important de mise en scène, avec des parois et un jeu de lumières créant un vrai « parcours ». « L'idée était de créer deux espaces distincts - un publique et l'autre plus isolé, où l'on pourrait avoir un rapport intime avec l'oeuvre. » souligne Mme Sollis. C'est un rapport constant d'ambiguïté entre présence et absence ; incarnation et désincarnation que l'artiste entretient avec ses oeuvres. Mais c'est bien sûr à chacun de nous d'en définir leur narration.

Du « Turbo-Mollo » au « Tur-Bi-Bulle »
A l'étage, ce sont des oeuvres bien particulières qui nous attendent, surprenantes par leur originalité signée Marc Fontenelle. Ainsi, le « Turbo-Mollo » - une maquette d'un jet-ski faite d'un « savant » mélange d'une Turbotière et de vieilles casseroles de cuivre. « C'est un cuisinier du village qui me les a gentiment cédés. » raconte l'artiste « Il est en plus passionné de jet-ski, c'est ce qui m'a inspiré. » Turbo-Mollo voudrait dire donc « vitesse lente », « Le jet, dans sa forme dynamique a l'air d'aller vite mais avec toute cette carapace en cuivre c'est pas vrai. » explique M. Fontenelle. Cet ordre de jeu et une certaine ambiguïté de sens, accompagnent toutes les oeuvres de l'artiste. Juste à côté du Turbo-Mollo on notera sa maquette, mais remise à plat, avec des pièces encore non-découpées, dans un format géant. Poturbo_mollour contraster avec cette dimension plate de la maquette - le « Tur-Bi-Bulle ». Deux globes en verre, appellant à des références aussi bien aquatiques que celles de voyages dans l'espace.

Encore un « dark room »
Et puis une série de disques en céramiques... « C'est le premier degré de l'objet, le purement décoratif. » dévoile l'artiste. Plusieurs de ces objets sont, tout comme chez Mme Sollis, à découvrir dans un rapport plus intime du célèbre « dark room ». On y assiste à une « traduction » des dessins ; des « va et vient lumineux ». « Dans cette pièce on ne regarde plus l'objet, on le reçoit. » raconte M. Fontenelle « On est avec soi-même à vrai dire. » En évoquant ses oeuvres l'artiste nous parle de l'ordre de « l'événementiel », de « l'inattendu ». Et c'est effectivement vers un terrain bien inconnu, auquel l'on ne s'attendait pas, que nous mènent ces objets assez « extravagants ».

Art « nourriture » et Art « désir »
Chacun des artistes présente donc des créations bien différentes, non seulement au niveau de la thématique, mais aussi de la technique et de l'émotion, du rapport à l'art tout simplement. Pour Marc Fontenelle, diplômé des beaux-arts de Paris, enseignant à l'école d'Art de Bayonne, l'art c'est « de la nourriture » ; «... que l'on cuisine. » Pour Anne B. Sollis, adepte de lécole des beaux-arts de Barosons à New York, aussi enseignante à l'école de l'Art de Bayonne, l'art comporte deux dimensions : « C'est d'abord lâcher prise. » nous dévoile-t-elle. C'est-à-dire « ... répondre à ses désirs, besoins dans les idées et la création. » Une seconde dimension renvoie à la création d'un sens, d'un univers où « ... l'on ne doit pas être forcément compris. » mais qui « ... laisse la porte ouverte à la narration de chacun. »

Piotr Czarzasty

Infos pratiques

Marc FONTENELLE
Anne B. SOLLIS

du 2 mai au 28 mai 2008

Le Carré / Bonnat
9, rue Frédéric Bastiat - 64100 BAYONNE
Tél. 05 59 59 08 52
Email : musee-bonnat@bayonne.fr
Ouverture de 14h à 18h (sauf le mardi et jours fériés)
Entrée libre

 

 

Partager sur Facebook
Vu par vous
2022
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Culture
Culture
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 25 + 16 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !