Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

13/08/20 : Depuis hier après-midi, la Gironde est repassée en vigilance jaune pour le risque feux de forêt. Les mesures de restrictions concernant la circulation des véhicules motorisés, les activités ludiques et sportives et les travaux forestiers sont levées.

12/08/20 : A compter de 18h, le département des Landes est placé en vigilance orange aux orages.

11/08/20 : Charente-Maritime : 2000, c'est le nombre de bottes de paille qui vont être disposées un peu partout dans le département sur le trajet du Tour de France. Une quarantaine d'agents de la collectivité sont déployés sur l'opération à partir d'aujourd'hui

11/08/20 : La ministre de l'Ecologie et de la transition écologique Barbara Pompili se rendra à Anglet, suite à l'incendie de la Forêt de Chiberta ce mercredi. Auparavant elle sera passée à Biarritz pour évoquer le ramassage des plastiques dans l'océan.

07/08/20 : Suite au décret du 30 juillet dernier, le préfet des Pyrénées-Atlantiques a décidé de rendre obligatoire le port du masque dans l'espace public dans les communes de Bidart, Espelette, Guéthary et Saint-Jean-Pied-de-Port.

05/08/20 : Jean-Baptiste Irigoyen, le maire de Saint-Jean-Luz a fait savoir en début de soirée que sa ville rejoignait le club des villes du littoral basque exigeant le port du masque dans le centre-ville et notamment la rue piétonne Gambetta hyper fréquentée

04/08/20 : A compter du 05 août et jusqu'à nouvel ordre, le département de la Gironde et du Lot-et-Garonne sont placés en vigilance orange pour le risque "feux de forêt". Le département des Landes a cette vigilance depuis le 29 juillet dernier.

30/07/20 : 600 millions d'euros, c'est l'enveloppe annoncée par le premier ministre au président des Régions de France Renaud Muselier dans le cadre d'un "accord de méthode" signé à Matignon pour préserver leur capacité d'investissements après la crise du Covid

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 13/08/20 | Clément Chambaud capture les « Nuits d’Estuaire »

    Lire

    Autodidacte passionné, le photographe professionnel Clément Chambaud met en valeur, à la lueur des étoiles, des paysages emblématiques de la Charente-Maritime et de la Gironde, faisant de l’Estuaire de la région et de l’océan Atlantique, ses véritables terrains de jeu. Il révèle au grand jour la beauté cachée dans les nuits les plus sombres de l'été. Suivez sa passion pour la nature, et contemplez le spectacle grandiose qu'offrent les astres. Une belle exposition, à découvrir dans la salle d’exposition du phare de Cordouan depuis le 1er août jusqu’au 1er novembre 2020.

  • 13/08/20 | Campings : une fréquentation en baisse en Poitou-Charentes

    Lire

    La Fédération de l'hôtellerie de plein air a réalisé en juillet une enquête de fréquentation des campings en juillet auprès de ses adhérents. Les taux d’occupation avoisinent les 50%, et 67% en locatif. En comparaison à juillet 2019, c'est une baisse de 20% de la clientèle française et de 50% de la clientèle étrangère. L’île de Ré semble moins touchée alors que les territoires intérieurs - Charente, Deux-Sèvres et Vienne - enregistrent un taux d’occupation de leurs campings plus faible.

  • 12/08/20 | La Région Nouvelle-Aquitaine soutient le Liban

    Lire

    La Région Nouvelle-Aquitaine se mobilise pour venir en aide à la population libanaise face au drame qu’elle est en train de vivre. Lors de la prochaine Commission Permanente, une aide de 100 000 euros va être votée qui sera remise soit aux ONG de la région présentes sur place telles que Pompiers solidaires ou Télécoms sans Frontières, soit elle participera au fonds de solidarité mis en place par les collectivités locales françaises.

  • 12/08/20 | La Rochelle : Olivier Falorni quitte le conseil municipal

    Lire

    Il avait exprimé son souhait de se retirer du conseil municipal, le soir de la séance d'installation de la nouvelle municipalité, le 10 juillet dernier, sans passer à l'acte. Il a finalement officialisé cette annonce ce mardi sur les réseaux sociaux, disant qu'il "ne serait plus conseiller municipal de La Rochelle à compter de ce jour". Le député de la 1re circonscription de Charente-Maritime avait été battu d'un cheveu dans les urnes en juin par le maire sortant Jean-François Fountaine.

  • 12/08/20 | Le ministère de l’Agriculture renforce son soutien aux agriculteurs face à la sécheresse

    Lire

    Face à l’épisode de sécheresse en cours, le ministre de l’Agriculture et de l’Alimentation, Julien Denormandie, autorise le report de la date limite d’implantation des cultures dérobées valorisées comme surface d'intérêt écologique (SIE) dans certains départements affectés (en Nouvelle-Aquitaine : Creuse, Vienne et Haute-Vienne). Cette mesure vient compléter celles déjà prises ces derniers jours pour soutenir les agriculteurs dans cette période difficile.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Culture | Marc Fontenelle/Anne B. Sollis - exposition au Musée Carré/Bonnat de Bayonne

03/05/2008 |

Sollis

C'est déjà la sixième et avant dernière exposition d'une série spéciale dédiée à des artistes devant apporter, à travers leur vision de l'art contemporain, une image à « plusieurs facettes » du Carré/Bonnat. 11 artistes en tout, exposant en solo ou en binôme, sur une périodicité d'un mois ont fait ou feront partie du rendez vous. Parmi eux, à partir du 2 jusqu'au 28 mai, Marc Fontenelle et Anne B. Sollis nous invitent à partager leur rapport au corps et à l'objet.

Les deux artistes, bien que rassemblés en une même exposition, traitent de sujets différents et occupent par conséquent des espaces distincts au sein du Musée. Marc Fontenelle travaille sur des « espaces combinés », ou, si on préfère, « une combinaison dans l'espace ». Des objets, à première vue impossibles à mettre en rapport, donnent lieu à des mélanges tout à fait étranges et fascinants; prêtant à réflexion. Anne B. Sollis, de son côté, travaille sur le corps, plus précisément la chair. Que celle-ci soit humaine ou « insectoïde », elle se retrouve exposée « à nu » sur les toiles de l'artiste; paraissant très vulnérable et en proie à la « voracité » des autres toiles.

Des toiles « osées » dans un « dark room »...
L'exposition est donc répartie sur deux niveaux. En commençant par le rez de chaussée, on y découvre les peintures, images et photos de Mme Sollis. C'est son autoportrait qui nous accueille dans un premier temps. Méconnaissable, déformé, aux contours totalement abstraits qui dévoile néanmoins un corps fragile, vulnérable. Viennent ensuite les corps d'insectes, que l'on ne serait capables de reconnaître sans l'aide des étiquettes. En continuant la visite, le public entre dans un espace beaucoup plus sombre et isolé, une sorte de « dark room ». On comprend ce brusque changement d'ambiance lorsqu'on examine de plus près les toiles qui l'occupent. Plus osées, brutes, choquantes mêmes, elles dérobent le corps de la femme, ainsi que les différentes émotions qu'elle éprouve, de toute intimité.

Une rencontre intime avec l'oeuvre
« Je ne voulais pas montrer l'ensemble des toiles d'un seul coup. » explique l'artiste. D'où un travail important de mise en scène, avec des parois et un jeu de lumières créant un vrai « parcours ». « L'idée était de créer deux espaces distincts - un publique et l'autre plus isolé, où l'on pourrait avoir un rapport intime avec l'oeuvre. » souligne Mme Sollis. C'est un rapport constant d'ambiguïté entre présence et absence ; incarnation et désincarnation que l'artiste entretient avec ses oeuvres. Mais c'est bien sûr à chacun de nous d'en définir leur narration.

Du « Turbo-Mollo » au « Tur-Bi-Bulle »
A l'étage, ce sont des oeuvres bien particulières qui nous attendent, surprenantes par leur originalité signée Marc Fontenelle. Ainsi, le « Turbo-Mollo » - une maquette d'un jet-ski faite d'un « savant » mélange d'une Turbotière et de vieilles casseroles de cuivre. « C'est un cuisinier du village qui me les a gentiment cédés. » raconte l'artiste « Il est en plus passionné de jet-ski, c'est ce qui m'a inspiré. » Turbo-Mollo voudrait dire donc « vitesse lente », « Le jet, dans sa forme dynamique a l'air d'aller vite mais avec toute cette carapace en cuivre c'est pas vrai. » explique M. Fontenelle. Cet ordre de jeu et une certaine ambiguïté de sens, accompagnent toutes les oeuvres de l'artiste. Juste à côté du Turbo-Mollo on notera sa maquette, mais remise à plat, avec des pièces encore non-découpées, dans un format géant. Poturbo_mollour contraster avec cette dimension plate de la maquette - le « Tur-Bi-Bulle ». Deux globes en verre, appellant à des références aussi bien aquatiques que celles de voyages dans l'espace.

Encore un « dark room »
Et puis une série de disques en céramiques... « C'est le premier degré de l'objet, le purement décoratif. » dévoile l'artiste. Plusieurs de ces objets sont, tout comme chez Mme Sollis, à découvrir dans un rapport plus intime du célèbre « dark room ». On y assiste à une « traduction » des dessins ; des « va et vient lumineux ». « Dans cette pièce on ne regarde plus l'objet, on le reçoit. » raconte M. Fontenelle « On est avec soi-même à vrai dire. » En évoquant ses oeuvres l'artiste nous parle de l'ordre de « l'événementiel », de « l'inattendu ». Et c'est effectivement vers un terrain bien inconnu, auquel l'on ne s'attendait pas, que nous mènent ces objets assez « extravagants ».

Art « nourriture » et Art « désir »
Chacun des artistes présente donc des créations bien différentes, non seulement au niveau de la thématique, mais aussi de la technique et de l'émotion, du rapport à l'art tout simplement. Pour Marc Fontenelle, diplômé des beaux-arts de Paris, enseignant à l'école d'Art de Bayonne, l'art c'est « de la nourriture » ; «... que l'on cuisine. » Pour Anne B. Sollis, adepte de lécole des beaux-arts de Barosons à New York, aussi enseignante à l'école de l'Art de Bayonne, l'art comporte deux dimensions : « C'est d'abord lâcher prise. » nous dévoile-t-elle. C'est-à-dire « ... répondre à ses désirs, besoins dans les idées et la création. » Une seconde dimension renvoie à la création d'un sens, d'un univers où « ... l'on ne doit pas être forcément compris. » mais qui « ... laisse la porte ouverte à la narration de chacun. »

Piotr Czarzasty

Infos pratiques

Marc FONTENELLE
Anne B. SOLLIS

du 2 mai au 28 mai 2008

Le Carré / Bonnat
9, rue Frédéric Bastiat - 64100 BAYONNE
Tél. 05 59 59 08 52
Email : musee-bonnat@bayonne.fr
Ouverture de 14h à 18h (sauf le mardi et jours fériés)
Entrée libre

 

 

Partager sur Facebook
Vu par vous
2341
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Culture
Culture
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 15 + 14 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !