Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

25/05/20 : Les hospitaliers du CHU Pellegrin à Bordeaux sont en grève illimitée depuis le 22 mai sur préavis de SUD Santé. Un rassemblement de soutien est organisé le 26 mai devant l'hôpital.

22/05/20 : Dans le cadre de la célébration de la Journée Mondiale des Oiseaux Migrateurs, les 24 et 31 mai 2020 à Vitrezay, BioSphère Environnement propose 2 sorties de découverte des oiseaux des marais de Gironde, de 8h30 à 10h30. Réservations: 05 46 49 89 89.

19/05/20 : Allant dans le sens de la déclaration du Premier Ministre ce matin, le préfet des Pyrénées Atlantiques Eric Spitz déclare que les Bordelais et les Toulousains en zone verte pourraient venir en vacances en juillet et août dans les Pyrénées Atlantiques

18/05/20 : L’incertitude de l’évolution sanitaire, et l’impossibilité de mettre en œuvre les mesures barrières, entrainent l’annulation de l’opération de sensibilisation des jeunes à la nage, Objectif Nage, pour l’été 2020, annonce le Département de la Gironde.

15/05/20 : Initialement prévu le samedi 12 septembre prochain, la 36ème édition du marathon des Châteaux du Médoc est reportée au samedi 11 septembre 2021.

14/05/20 : L'activité partielle pour les entreprises du tourisme et de l'évènementiel sera maintenue jusqu'à fin 2020 et que l'accès au fonds de solidarité est prolongé jusqu'à fin septembre. En revanche, pas de baisse prévue pour la TVA.

12/05/20 : La Compagnie aérienne Chalair annonce la reprise progressive de ses vols entre Bordeaux, Brest et Montpellier. Au rythme de 2 vols hebdomadaires, rdv le 8 juin, pour la reprise des liaisons Bordeaux-Brest puis le 15 juin, pour Bordeaux-Montpellier

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 25/05/20 | Les Jardins de l'Imaginaire à Terrasson (24) rouvrent le 30 mai

    Lire

    Après les jardins d'Eyrignac et de Marqueyssac, c'est autour des Jardins de l'Imaginaire à Terrasson-Lavilledieu de recevoir à nouveau les visiteurs à partir du samedi 30 mai. Face au contexte sanitaire, le port du masque sera obligatoire. Les visites seront uniquement guidées et limitées à 9 personnes à la fois. Il faut donc réserver à l'avance. Les départs sont programmés de 10 h à 11 h 30 et de 14 h à 17 h 30. La saison doit durer jusqu'au 31 octobre.

  • 25/05/20 | Drones: L'UAV Show 2020 annulé, mais pas oublié

    Lire

    Initialement prévu les 15, 16 et 17 septembre à Bordeaux, la 10ème édition de l'UAV Show est annulé. Mais, pour ne pas être absent une année de plus l'événement se déclinera en 3 temps forts tout au long de l'année 2020/2021. Le 16 septembre avec l'UAV Day, rdv au centre d'essais CESA Drones et en ligne, entre expositions statiques, démonstrations en conditions réelles sur des applications métiers et tables rondes. Au printemps 2021, dans le cadre du salon Electric Road. Et enfin les 19, 20 et 21 octobre 2021, l'UAV Show fêtera ses 10 ans au Parc des Expositions de Bordeaux.

  • 25/05/20 | Un projet de "circuit pré-historique" inter-départemental

    Lire

    A l'initiative de la Maison de la Dame de Brassempouy (musée sur la préhistoire et Archeoparc dans les Landes), un projet de coopération, accompagné par la Région a vu le jour entre 5 sites préhistoriques du Grand Sud-Ouest : les Grottes d'Isturitz et Oxocelhaya (Pays Basque), la Maison de la Dame de Brassempouy (Landes), le site de Castel Merle (Dordogne), le musée d'Arudy (Béarn) et l'espace préhistorique de Labastide (Hautes-Pyrénées). Les sites partenaires construisent leur projet autour de l'Itinérance, à l'image de celle des hommes de la préhistoire entre ces sites, au gré de la saisonnalité des campements.

  • 25/05/20 | Aéro: des cabines connectées et modulables fabriquées à Rochefort

    Lire

    Equipementier aéronautique depuis plus de 40 ans, l'entreprise Simair à Rochefort développe une stratégie d'innovation de produits et de services en proposant notamment une nouvelle gamme d'équipements modulables permettant aux compagnies aérienne de reconfigurer des avions (3000 par an) en réduisant les coûts environnementaux mais aussi financiers sur la destruction et le réaménagement. La Région soutient son projet de développer une seconde génération de ces produits avec des matériaux recyclables, connectés et adaptables tout au long de leur vie à hauteur de 892 316 €.

  • 25/05/20 | Des planches de surf sur-mesure et écoresponsables produites à Anglet

    Lire

    Lors de la dernière commission permanente, les élus régionaux ont voté une subvention de 20 000€ à Hexa (Anglet - 64), afin de soutenir l'amorçage de cette start-up émergente de la filière Glisse, engagée dans une démarche de production écoresponsable, dans un contexte économique tendu compte tenu de la crise sanitaire Covid-19. La start-up a l'ambition de fabriquer localement et de commercialiser sous sa propre marque des planches de surf sur-mesure (imprimées en 3D), à partir de plastique recyclé. 9 embauches sont prévues sur les 3 années à venir.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Culture | Marc Fontenelle/Anne B. Sollis - exposition au Musée Carré/Bonnat de Bayonne

03/05/2008 |

Sollis

C'est déjà la sixième et avant dernière exposition d'une série spéciale dédiée à des artistes devant apporter, à travers leur vision de l'art contemporain, une image à « plusieurs facettes » du Carré/Bonnat. 11 artistes en tout, exposant en solo ou en binôme, sur une périodicité d'un mois ont fait ou feront partie du rendez vous. Parmi eux, à partir du 2 jusqu'au 28 mai, Marc Fontenelle et Anne B. Sollis nous invitent à partager leur rapport au corps et à l'objet.

Les deux artistes, bien que rassemblés en une même exposition, traitent de sujets différents et occupent par conséquent des espaces distincts au sein du Musée. Marc Fontenelle travaille sur des « espaces combinés », ou, si on préfère, « une combinaison dans l'espace ». Des objets, à première vue impossibles à mettre en rapport, donnent lieu à des mélanges tout à fait étranges et fascinants; prêtant à réflexion. Anne B. Sollis, de son côté, travaille sur le corps, plus précisément la chair. Que celle-ci soit humaine ou « insectoïde », elle se retrouve exposée « à nu » sur les toiles de l'artiste; paraissant très vulnérable et en proie à la « voracité » des autres toiles.

Des toiles « osées » dans un « dark room »...
L'exposition est donc répartie sur deux niveaux. En commençant par le rez de chaussée, on y découvre les peintures, images et photos de Mme Sollis. C'est son autoportrait qui nous accueille dans un premier temps. Méconnaissable, déformé, aux contours totalement abstraits qui dévoile néanmoins un corps fragile, vulnérable. Viennent ensuite les corps d'insectes, que l'on ne serait capables de reconnaître sans l'aide des étiquettes. En continuant la visite, le public entre dans un espace beaucoup plus sombre et isolé, une sorte de « dark room ». On comprend ce brusque changement d'ambiance lorsqu'on examine de plus près les toiles qui l'occupent. Plus osées, brutes, choquantes mêmes, elles dérobent le corps de la femme, ainsi que les différentes émotions qu'elle éprouve, de toute intimité.

Une rencontre intime avec l'oeuvre
« Je ne voulais pas montrer l'ensemble des toiles d'un seul coup. » explique l'artiste. D'où un travail important de mise en scène, avec des parois et un jeu de lumières créant un vrai « parcours ». « L'idée était de créer deux espaces distincts - un publique et l'autre plus isolé, où l'on pourrait avoir un rapport intime avec l'oeuvre. » souligne Mme Sollis. C'est un rapport constant d'ambiguïté entre présence et absence ; incarnation et désincarnation que l'artiste entretient avec ses oeuvres. Mais c'est bien sûr à chacun de nous d'en définir leur narration.

Du « Turbo-Mollo » au « Tur-Bi-Bulle »
A l'étage, ce sont des oeuvres bien particulières qui nous attendent, surprenantes par leur originalité signée Marc Fontenelle. Ainsi, le « Turbo-Mollo » - une maquette d'un jet-ski faite d'un « savant » mélange d'une Turbotière et de vieilles casseroles de cuivre. « C'est un cuisinier du village qui me les a gentiment cédés. » raconte l'artiste « Il est en plus passionné de jet-ski, c'est ce qui m'a inspiré. » Turbo-Mollo voudrait dire donc « vitesse lente », « Le jet, dans sa forme dynamique a l'air d'aller vite mais avec toute cette carapace en cuivre c'est pas vrai. » explique M. Fontenelle. Cet ordre de jeu et une certaine ambiguïté de sens, accompagnent toutes les oeuvres de l'artiste. Juste à côté du Turbo-Mollo on notera sa maquette, mais remise à plat, avec des pièces encore non-découpées, dans un format géant. Poturbo_mollour contraster avec cette dimension plate de la maquette - le « Tur-Bi-Bulle ». Deux globes en verre, appellant à des références aussi bien aquatiques que celles de voyages dans l'espace.

Encore un « dark room »
Et puis une série de disques en céramiques... « C'est le premier degré de l'objet, le purement décoratif. » dévoile l'artiste. Plusieurs de ces objets sont, tout comme chez Mme Sollis, à découvrir dans un rapport plus intime du célèbre « dark room ». On y assiste à une « traduction » des dessins ; des « va et vient lumineux ». « Dans cette pièce on ne regarde plus l'objet, on le reçoit. » raconte M. Fontenelle « On est avec soi-même à vrai dire. » En évoquant ses oeuvres l'artiste nous parle de l'ordre de « l'événementiel », de « l'inattendu ». Et c'est effectivement vers un terrain bien inconnu, auquel l'on ne s'attendait pas, que nous mènent ces objets assez « extravagants ».

Art « nourriture » et Art « désir »
Chacun des artistes présente donc des créations bien différentes, non seulement au niveau de la thématique, mais aussi de la technique et de l'émotion, du rapport à l'art tout simplement. Pour Marc Fontenelle, diplômé des beaux-arts de Paris, enseignant à l'école d'Art de Bayonne, l'art c'est « de la nourriture » ; «... que l'on cuisine. » Pour Anne B. Sollis, adepte de lécole des beaux-arts de Barosons à New York, aussi enseignante à l'école de l'Art de Bayonne, l'art comporte deux dimensions : « C'est d'abord lâcher prise. » nous dévoile-t-elle. C'est-à-dire « ... répondre à ses désirs, besoins dans les idées et la création. » Une seconde dimension renvoie à la création d'un sens, d'un univers où « ... l'on ne doit pas être forcément compris. » mais qui « ... laisse la porte ouverte à la narration de chacun. »

Piotr Czarzasty

Infos pratiques

Marc FONTENELLE
Anne B. SOLLIS

du 2 mai au 28 mai 2008

Le Carré / Bonnat
9, rue Frédéric Bastiat - 64100 BAYONNE
Tél. 05 59 59 08 52
Email : musee-bonnat@bayonne.fr
Ouverture de 14h à 18h (sauf le mardi et jours fériés)
Entrée libre

 

 

Partager sur Facebook
Vu par vous
2267
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Culture
Culture
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 27 + 11 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !