aqui.fr lance Aqui-Bordeaux-Métropole le 9 novembre 2015

23/09/16 : Annulation du spectacle « Cabaret New Burlesque » programmé le mardi 11 octobre, au Théâtre Ducourneau, à Agen. Le producteur a déprogrammé la tournée européenne de ces artistes américains. Aucun autre spectacle ne sera programmé en remplacement.

23/09/16 : Elections au tribunal de Commerce d'Agen. 9 candidats en lice. Dépouillement prévu le 5 octobre à 9h30 et éventuellement, en cas de 2ème tour, le 18 octobre à 9h30.

23/09/16 : TEST TOEIC. Spécialisée dans l’enseignement des langues étrangères, la Maison de l’Europe47 à Agen organise une session de test TOEIC le mercredi 12 octobre de 14h à 17h. Plus d'infos au 05.53.66.47.59. Date limite d’inscription : le 26 septembre

22/09/16 : L'abeille et les problèmes auxquels elle est confrontée sont évoqués jusqu'au samedi 24 septembre lors de journées que le village Emmaüs de Pau-Lescar consacre à cet insecte à travers de multiples stands, animations et conférences.+ d'info

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 25/09/16 | La Rochelle : le Grand Pavois ouvre ses portes mercredi

    Lire

    Du 28 septembre au 3 octobre le port des Minimes accueille le Grand Pavois, l'occasion de découvrir 750 bateaux, dont 300 à flot, issus de 35 pays. Parmi elles, les dernières créations des maisons Bénéteau et Fountaine-Pajot. Plusieurs navigateurs et leurs embarcations sont attendus comme Damien Seguin, médaillé en voile aux derniers JO paralympiques. Médaillée à Rio, la véliplanchiste Charline Picon, sera la marraine de cette édition. Parmi les nouveautés : un espace dédié aux bateaux de patrimoine plus grands, de la sensibilisation à la sauvegarde des océans,la présence de WWF France et une étape de la coupe de France de Stand Up Paddle.

  • 25/09/16 | Des rencontres agricoles innovantes

    Lire

    Agrobio47 organise du 3 au 21 octobre des rencontres partout en Aquitaine pour permettre aux agriculteurs de découvrir de nouvelles techniques alternatives. En Lot-et-Garonne, ça se passera le 3 octobre de 9h à 17h, avec un rallye verger ponctué de visites et de témoignages d'agriculteurs convertis en arboriculture bio à Aiguillon et Fauillet. Et puis le 11 octobre, de 9h à midi, une matinée d'échanges est proposée avec pour thème « Commercialiser mes légumes biologiques en circuit long ».

  • 24/09/16 | Prolongement de l'exposition « Gérard Fromanger annoncez la couleur ! » à Agen

    Lire

    Prolongement jusqu'au dimanche 16 octobre à l'église des Jacobins à Agen. L’artiste sera également présent à Agen les vendredi 14 octobre et samedi matin 15 octobre. Au programme notamment le vendredi 14, à 18h30, la projection du film "En suivant la piste Fromanger", au Studio Ferry. Et le samedi matin 15 octobre, ouverture exceptionnelle des Jacobins de 10h à 12h, car Gérard Fromanger sera présent aux Jacobins pour vous rencontrer et dédicacer les catalogues.

  • 23/09/16 | Solex de compétition à Saint-Léon

    Lire

    Dimanche 25 septembre, un rendez-vous atypique est organisé à Saint-Léon,dans l'Entre-deux-Mers: une course de Solex. Mais attention, ici on ne fait pas vraiment dans le «vintage», la performance doit être au rendez-vous. Le départ est donné à 11 h pour une épreuve d'endurance de 6 h (!!) sur le circuit de 3km concocté par le Saint-Léon Solex Club sur les petites routes de campagne. Les 25 Solex en lice s'affronteront par catégorie : Solex Origine, Origine Améliorée, Prototype et Super Prototype. S'il est parfois difficile de reconnaître «la bicyclette qui roule toute seule», le moteur à l'avant reste un impératif. A découvrir!

  • 22/09/16 | Ligne ferroviaire Pau-Canfranc : l'aide de l'Europe sollicitée

    Lire

    La région Nouvelle Aquitaine et le gouvernement d'Aragon vont déposer le 18 octobre à Bruxelles un dossier de candidature pour un appel à projet européen MIE (mécanisme pour l'interconnexion en Europe). Cela, afin d'amener l'Union européenne à financer en partie la réouverture de la ligne ferroviaire Pau-Canfranc. Le coût de ce chantier est estimé entre 350 et 450 millions d'euros. Selon Alain Rousset, l'Europe pourrait apporter jusqu'à 40% de cette somme. Un courrier a aussi été adressé aux ministres des transports français et espagnols pour souligner l'importance de ce dossier.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Elections régionales 2015 Innov'action et Agriculture

Nos partenaires


Culture | Marek Halter à Pau : un conteur face à l'intolérance

22/11/2015 | Invité des rencontres littéraires que Pau a consacrées à l’enfance, l’écrivain Marek Halter a redit « l’incroyable puissance de la parole »

Marek Halter, interviewé lors des rencontres littéraires par le journaliste Philippe Lapousterle

« Pour vivre avec quelqu’un, il faut le valoriser ». Marek Halter aime donner des coups de pied dans les fourmilières qu’il rencontre. Quitte, mine de rien, à tordre un peu le bras à nos bonnes consciences. L’écrivain juif, qui a vu sa sœur mourir dans un camp de réfugiés pendant la seconde guerre mondiale, était l’un des nombreux invités des rencontres littéraires « Les idées mènent le monde », organisées à Pau. Au moment où la France vit le traumatisme des attentats terroristes, il a saisi l’occasion pour rappeler l’importance de l’attention portée à l’autre, mais aussi « l’incroyable puissance de la parole ».

« J’ai toujours tiré une leçon de ce que j’ai vécu » explique celui qui, gamin analphabète devenu aujourd’hui président d’un collège universitaire russe, raconte comment il a jadis fui les nazis avec ses parents pour se retrouver en Union soviétique dans un camp où la faim le tenaillait.

Les voleurs et « Les trois mousquetaires »Pour survivre, il fallait voler. « J’étais un bon voleur. Mais je ne courais pas vite » dit-il avec l’humour dont il ne se départit jamais. Admis dans un groupe de chapardeurs, l’enfant qu’il était a survécu en captivant ses copains par ses talents de conteur.
Les histoires qu’il leur proposait le soir, au moment du partage du butin, n’étaient pas les blagues salaces que ces derniers attendaient, mais les aventures des « Trois mousquetaires ».
« Je les ai fait rêver. C’est très important. Et j’ai découvert que, même des voleurs qui n’hésiteraient peut-être pas à tuer une petite vieille pour lui arracher son sac, étaient fascinés par un autre monde où on ne le fait pas ».

« Quelle aventure propose-t-on aujourd’hui à un môme de Saint-Denis ? " enchaîne Marek Halter. " Alors que d’autres l’envoient en Turquie, puis le mettent sur un char où il fait un selfie qu’il va envoyer à tous ses copains en se prenant pour James Bond. Personne n’est alors là pour lui dire qu’il ne s’agit pas d’une vraie aventure. Que celle-ci consiste à se serrer les coudes, comme dans les Trois Mousquetaires, pas à apporter la mort. C’est là où nous avons failli. Il est trop facile de rejeter la faute sur les autres. Non ! C’est peut-être aussi la nôtre ».
Voici quelques jours, un élu palois, proviseur d’un important lycée, se posait la même question lors d’une réunion exceptionnelle du conseil municipal. « Comment en est-on arrivé là ? Qu’est ce qui a raté ? » se demandait-il. Sans être vraiment  entendu.

« Si on me laisse parler … »Or, des histoires de ce type, la besace de Marek Halter en fourmille. Y compris lorsqu’elles concernent les autres. « Dans son livre « Si c’est un homme », Primo Levi raconte comment le maçon avec lequel il partageait son matelas à Auchwitz venait lui apporter la soupe qu’il n’avait plus la force d’aller chercher. Et il explique que ce n’est pas la soupe qui l’a sauvé, mais le geste ».
« Même dans les situations les plus inhumaines, on peut trouver de l’humain » estime l’écrivain. Avant d’expliquer à une salle comble pourquoi, pendant longtemps, on a bandé les yeux des condamnés avant de les exécuter. « Ce n’est pas pour protéger celui que l’on va tuer de la vision de la mort. C’est pour que le condamné ne puisse pas croiser le regard de son assassin. Car celui-ci va y trouver une part de son humanité ».

Là encore, ce fervent partisan du dialogue entre les religions – qui a invité des imams à chanter la Marseillaise devant le Bataclan afin de calmer quelques passantes excitées au lendemain des attentats-  insiste sur la force des mots. Même s’il faut pousser le raisonnement jusqu’à l’extrême. « Je suis persuadé que si une personne armée d’une kalachnikov se trouvait en face de moi et me laissait parler, elle ne me tuerait pas ».
Face à des fanatiques, l’hypothèse est-elle viable ? « Bien sûr, s’il tire, la question est réglée » admet Marek Halter. « Je ne contrôle pas les consciences de ceux qui s’accaparent la parole de Dieu et le prennent en otage ».

Mais il faut parler, encore et toujours, assure-t-il. « La chose la plus extraordinaire qui nous ait été donnée dans notre enfance, c’est la parole. Tant que je vivrai, je recommencerai ».

« La France est devenue multiple »De là à évoquer les rencontres que Martine Aubry, la maire de Lille, l’invite à avoir avec les écoliers quand il passe dans sa ville, il n’y a qu’un pas. Tout comme la manière dont il capte l'attention de ces gamins et les amène à comprendre les richesses d’une France « devenue multiple ». En leur parlant d’abord de leurs racines, des arabes qui ont joué un rôle essentiel dans l’émergence des mathématiques, ou encore de  l’amitié nouée entre Charlemagne et le calife Haroun ar-Rachid. Autant de sujets qui lui permettent ensuite d'aborder la question de l'intolérance, et l'horreur de la Shoah.
« Ils écoutent car ils se sentent valorisés » dit-il. « Or, aujourd’hui, on ne le fait pas. Alors que 10% de notre population aimerait que l’on s’adresse à elle comme ça » déplore-t-il.
« A Paris, des éboueurs africains m’interpellent régulièrement  lorsqu’ils passent devant chez moi » poursuit le conteur philosophe dont la barbe cache parfois un sourire. « J’ai écrit un livre dans lequel j’explique que la femme de Moïse était noire. Eux aussi ont compris qu’ils ont joué un rôle important dans l’histoire ».

Jean-Jacques Nicomette
Par Jean-Jacques Nicomette

Crédit Photo : Aqui.fr

Partager sur Facebook
Vu par vous
2998
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Culture
Culture
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 28 + 15 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !