Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

18/06/18 : Avec 28,1 M de touristes dont 24,7 M de touristes français accueillis et 175 M de nuitées dont 152 M par des voyageurs hexagonaux, la Nouvelle-Aquitaine est en tête des destinations les plus fréquentées des Français en 2017.

15/06/18 : Charente-Maritime : la reproduction de la frégate L'Hermione revient dimanche dans son port d'attache à Rochefort vers 7h du matin.

11/06/18 : La Ville de La Rochelle a reçu le 2e Prix dans la catégorie Participation citoyenne aux Prix européens de l'innovation urbaine Le Monde-Smart Cities décernés à Lyon le 17 mai 2018.

10/06/18 : Après sa 9e place qu’elle a obtenue samedi avec ses partenaires du K4 français, la kayakiste périgourdine Manon Hostens a décroché ce dimanche le titre de championne d’Europe de course en ligne sur 500 mètres associée à la Tourangelle Sarah Guyot.

Arte Flamenco 2018 - du 2 au 7 juillet - Mont de Marsan
- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 16/06/18 | Bilan des intempéries en Dordogne

    Lire

    477 interventions ont été réalisées dans le cadre des orages des 10 et 11 juin dernier en Dordogne. Les entreprises touchées par les intempéries ont la possibilité de faire appel à une indemnisation au titre de l’activité partielle. La chambre d’agriculture a demandé à ce que soit mis en œuvre un dégrèvement au titre de la taxe sur le foncier non bâti (TFNB) pour les exploitations touchées. 10 communes ont déposé en préfecture une reconnaissance de Catastrophe Naturelle.

  • 15/06/18 | Le dossier Ford s'invite au Conseil de Métropole

    Lire

    Dans une motion votée ce 15 juin, le Conseil de Bordeaux Métropole "déplore, avec la plus grande force, la décision du groupe Ford de lancer une procédure d’information-consultation préalable à un plan de sauvegarde de l’emploi à Ford Aquitaine Industries." Une décision "incompréhensible" et "prématurée" au regard de la mission confiée par Ford au cabinet Géris, "voilà à peine 2 mois, de rechercher des repreneurs potentiels" et des "discussions en cours entre le groupe Ford et un industriel qui a visité le site le 30 mai". Les élus appellent "l'Etat à maintenir la plus grande vigilance pour que Ford assume ses responsabilités".

  • 15/06/18 | Landes : Suivi des intempéries

    Lire

    Suites aux intempéries dans les Landes, une réunion se tient ce vendredi 15 juin après-midi, sur à l'étude de la réparation des dommages au titre des catastrophes naturelles, en présence du Préfet, des collectivités sinistrées et du Président du département. Ce dernier a par ailleurs indiqué ce jour que le Département, solidaire des agriculteurs et collectivités sinistrés, crée un fonds de solidarité territoriale qui sera mobilisé en particulier sur les voiries communales et intercommunales, en complément de l'Etat. Des crédits supplémentaires seront aussi inscrits pour la réparation des dégâts sur la voirie départementale.

  • 15/06/18 | Pyrénées-Atlantiques: suivi des intempéries

    Lire

    Le 1er comité de suivi après les intempéries dans les Pyrénées-Atlantiques s'est tenu ce vendredi. La préfecture dénombre cinquante communes ayant déposé des dossiers de demandes d'indemnisations au titre des catastrophes naturelles. Les 1ères commissions chargées d'examiner ces requêtes se réuniront le 19 juin. Parmi les dégâts, l'effondrement de la D918 rejoignant Gourette, sur 50 m de long et jusqu'à 8 mètres sous la route, sur lequel outre les déplacements quotidiens, devait passer le Tour de France le 27 juillet pour l'arrivée à Laruns. Un chiffrage des travaux est attendu avant toute décision de modification de l'étape.

  • 15/06/18 | Lancement du 1er concours « Campus numérique 47 »

    Lire

    Le Campus Numérique 47 organise la première édition du « Concours Campus Numérique 47 », du vendredi 22 juin au dimanche 24 juin à Agen, sur son site du 156 avenue Jean Jaurès. C’est un concours de création de Start Up numériques qui doit permettre d’installer en Lot-et-Garonne les pépites de demain.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Culture | Mimos : 5000 spectateurs à la découverte de l'Ukraine.

04/08/2011 |

Vladyslav Troitkyi

Avec le spectacle d'ouverture du festival du mime, Dreams of the Lost Roads, la troupe du Théâtre Dakh, accompagné par le groupe DakhaBrakha, a totalement modifié le cliché du « pays à côté de la Russie.

Vladyslav Troitkyi est metteur en scène depuis près de 20 ans. Ils sont 32 artistes venus d'Ukraine, comédiens et musiciens, vivants et sensuels à l'avoir accompagné. « C'est la première fois que le spectacle est joué en Europe occidentale » déclare Vladyslav Troitkyi, « mais en réalité, c'était aussi la première fois hier soir qu'il était joué intégralement. L'imaginer m'a pris des années, mais seulement un mois et demi ont été nécessaires pour faire les montages vidéo, les chorégraphies et les adaptations musicales, et un seul jour, dimanche dernier, pour le mettre en scène. Nous n'avions pas les moyens en Ukraine pour monter le spectacle de façon intégrale, seules les idées étaient là, intégralement. »

L'histoire écrite à l'encre du mime.
L'Ukraine a une mémoire très difficile à mobiliser dans la parole et dans l'histoire officielle. La rencontre du metteur en scène avec le public, lundi matin, nous a aidés à l'appréhender, mais c'est de toute évidence le spectacle lui-même qui nous a permis de la ressentir, lundi soir.

Une esthétique et une synthétisation profondément liées à l'histoire de l'Ukraine ont ainsi retracé le destin compliqué d'un pays qui ne naît véritablement qu'en 1991. Vladyslav Troitkyi a cherché à obtenir une synthèse naturelle des intonations populaires au travers des moyens modernes d'expression. En fond de scène, derrière les musiciens, le mime se met à parler : il parle de la vie de huit couples ukrainiens, gracieux et mélancoliques, qui, loin d'en constituer une faiblesse, confèrent au spectacle la force de l'universalité, et le transforment en un véritable témoignage culturel.

« Mon métier ? À chaque fois, créer un nouveau monde », sourit Vladyslav Troitkyi.
L'Ukraine connaît aujourd'hui une crise totale de l'unité. Il existe dans les faits deux Ukraine, celle de l'est et celle de l'ouest. C'est-à-dire deux langues différentes, deux systèmes de valeurs différents et deux religions différentes : « pourtant, c'est un seul pays. Mais les gens ne savent pas ce qu'il va se passer demain. En Ukraine, rares sont les arguments qui offrent un regard positif sur le monde. Je pense que l'art en est un », explique Vladyslav Troitkyi.

Son spectacle semble avoir défié l'histoire de son pays. D'une unité absolument fascinante, il est la construction d'une mémoire musicale, la réussite de l'équilibre entre plusieurs techniques modernes, et l'harmonie totale entre les couleurs et les gestes. « Vient un moment où on ne regarde plus seulement une lumière, un personnage, un écran ou un musicien en particulier : on est saisi par un quelque-chose de global. L'équilibre parfait !», s'exclame un spectateur, séduit. Et il reprend : « Il y a une seule chose que j'ai à dire, qui s'adresse au festival : merci d'avoir ouvert Mimos avec un spectacle qui n'est pas un spectacle de distraction pure ou d'animation. On a choisi pour nous, spectateurs, un coup d'envoi artistique, émouvant, et culturel, qui transperce le cœur et remplit les yeux. »

La troupe ukrainienne se produira dans de nombreux pays européens, en Norvège, en Italie, en Allemagne, et aux Pays-Bas dans les mois à venir.

Photo : aqui.fr
http://www.dax.com.ua/en

Fanny Cheyrou 

Partager sur Facebook
Vu par vous
499
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Culture
Culture
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 20 + 12 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !