Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

20/11/18 : La Rochelle : nouveaux blocages ce matin devant le site pétrolier de La Pallice, où les forces de l'ordre sont intervenues pour dégager l'accès et la route. Un automobiliste ayant forcé le barrage de police a été interpellé.

20/11/18 : En Dordogne, le trafic était encore perturbé ce mardi par les gilets jaunes, notamment dans l'agglomération de Bergerac, avec de nombreux poids-lourds bloqués et stationnés le long des routes. De nombreux blocages et barrages filtrants sont attendus.

20/11/18 : Les installations de péage automatique ont été incendiées à Virsac en Gironde sur l'autoroute A 10 par des gilets jaunes dans la nuit de lundi à mardi.

20/11/18 : Grand Poitiers organise le mercredi 21 novembre à 18h au centre socio-culturel des Trois Cités une réunion publique d'échanges sur le Projet de territoire de Grand Poitiers.

19/11/18 : Gironde: le préfet de Gironde et Nouvelle-Aquitaine annonçait la réouverture du Pont d'Aquitaine dans les deux sens de circulation à 19h15

19/11/18 : Charente-Maritime : grosse mobilisation des gilets jaunes encore aujourd'hui, avec des barrages filtrants renouvelés à La Rochelle, Royan et Saintes aux entrées et en sorties de villes.

19/11/18 : Le Château Smith Haut Lafitte a été sacré International Best Of Wine Tourism 2019 à Adélaïde (Australie). Sur 393 candidats au plan mondial, seuls 10 ont reçu ce trophée venant récompenser les propriétés les plus remarquables en matière d’œnotourisme

19/11/18 : Dordogne : lundi après midi, ils subsistaient encore une dizaine de points rassemblement organisés par les Gilets jaunes : à Thiviers, Mussidan, Montpon, Sarlat, Terrasson, Port de Couze, Eymet, St Laurent s/Manoire, Bergerac, Chancelade et Trélissac.

19/11/18 : Charente-Maritime : les communes de Marennes et de Hiers-Brouage, près de l'île d'Oléron, s'apprêtent à fusionner. Une charte commune a été adoptée par les élus lors du dernier conseil municipal du 15 novembre au soir.

19/11/18 : Charente-Maritime : Ce lundi matin, des manifestants bloquaient les accès sur la voie publique aux dépôts pétroliers de La Pallice à La Rochelle. Les forces de sécurité sont intervenues afin de rétablir la libre circulation - opération sans incident.

19/11/18 : Une subvention de 50 000 euros a été votée en faveur de l’association « SOS Méditerranée » lors de la commission permanente du Conseil régional de Nouvelle-Aquitaine qui s’est tenue le vendredi 16 novembre à Bordeaux.

17/11/18 : Lors de l'ouverture des Rencontres littéraires "les Idées mènent le monde" à Pau, François Bayrou a annoncé le désistement du penseur Edgar Morin, pour des raisons de santé. Il devait initialement intervenir ce 17 novembre dans la matinée.

- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 20/11/18 | La Rochelle : de nouveaux blocages à La Pallice

    Lire

    La police et la gendarmerie sont intervenues ce matin à la demande du préfet pour assurer la fluidité de la circulation aux abords des dépôts pétroliers de La Pallice à La Rochelle, et pour libérer les accès à la rocade à Saintes, de nouveau bloquée. Selon un communiqué de la préfecture, "un automobiliste ayant forcé un barrage de police a été interpellé pour mise en danger de la vie d'autrui et violence sur agent de la force publique".

  • 20/11/18 | Gilets jaunes : quatrième jour en Nouvelle-Aquitaine

    Lire

    Dans le Lot-et-Garonne, plusieurs gilets jaunes, accompagnés de transporteurs et d'agriculteurs, bloquaient ce matin le péage de Samazan (A62 sortie 5) et laissaient passer les voitures. Un barrage filtrant était mis en place à Marmande sur le rond-point d'un centre commercial en direction de Bordeaux. La Charente Maritime a subi des embouteillages (nationale 11 de Beaulieu au pont de l'île de Ré). A Pau, 150 camions de forains et des gilets jaunes ont prévu d'organiser une opération escargot sur l'A64. Barrage filtrant à Langon

  • 20/11/18 | Gilets jaunes : la Gironde toujours perturbée

    Lire

    Plusieurs postes automates du péage de Virsac ont été brûlés dans la nuit de lundi à mardi par les gilets jaunes. Au nord de Bordeaux, un blocage subsiste toujours sur la RN10 au niveau de Saint-André de Cubzac. Au sud, la police a levé le blocage de l'A63 (au niveau de Marcheprime dans le sens Bayonne-Bordeaux), mais les itinéraires bis étaient toujours saturés ce matin. Sur l'A62, un barrage filtrant bloque toujours les camions au niveau de Langon. A 10h, la sortie 35 de l'A10 était fermée dans les deux sens de circulation.

  • 20/11/18 | La carte jeune s'exporte

    Lire

    Douze communes de la métropole (Ambarès-et-Lagrave, Ambès, Artigues-près-Bordeaux, Bordeaux, Bouliac, Gradignan, Le Bouscat, Le Taillan-Médoc, Saint-Aubin-de-Médoc, Saint-Louis-de-Montferrand, Saint-Médard-en-Jalles et Talence) ont annoncé leur intention de proposer dans chacune de leurs communes la mise en place d'une carte jeune accessible à tous les résidents de moins de 26 ans, prévue pour mars 2019. A Bordeaux, le dispositif a été lancé il y a cinq ans et profite à plus de 25 000 jeunes, leur permettant de bénéficier de différentes réductions dans des lieux culturels.

  • 20/11/18 | Le département de la Gironde conserve sa note AA-

    Lire

    Dans sa notation annuelle, Standard & Poor's évalue la stratégie financière départementale comme « transparente, claire, efficace et prudente ». Et la possible reprise financière sur les recettes de fonctionnement à partir de 2019, liée au dépassement probable du niveau maximal annuel des dépenses de fonctionnement fixé par l'Etat (dans un contexte de non contractualisation) n'inquiète pas outre mesure l'agence de notation qui considère que « le Département sera en mesure d’absorber ces impacts budgétaires négatifs et qu’il continuera de présenter de bons indicateurs d’endettement ainsi qu’une situation de liquidité favorable »

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Culture | Mimos, pour la beauté du geste et des images

13/07/2018 | Le 23 juillet, débutera à Périgueux, la 36e édition de Mimos, le plus grand festival des arts du mime et du geste d'Europe avec 22 compagnies dans le IN.

Les couleurs de la nuit de Bernard Maciel en ouverture

Du lundi 23 juillet au samedi 28 juillet, Périgueux va vivre six jours autour du fil conducteur de la 36e édition du festival des arts du mime : "Jeux d'apparence." Mirage, trompe l'oeil, métamorphose, les artistes brouillent les pistes, dépassent les formes et la barrière visuelle, sollicitent notre imaginaire. L'édition 2018 investira de nouveaux lieux dans l'agglomération périgourdine notamment le site du Chantier Théâtre installé à Saint-Paul de Serre. Il y en aura pour tous les goûts, tous les publics, sous des formes variées, suscitant tantôt le rire, l'émotion, la surprise.

Une image peut en cacher un autre ... Naturelles ou créées par l'homme, les illusions d'optique fascinent, car elles mettent un peu de magie, de poésie dans nos vies. C'est dans la lecture que nous en faisons que se cache l'illusion. Jeux d'apparences est le fil ducteur de la 36 e édition du festival Mimos qui a lieu du lundi 23 au samedi 28 juillet. Elle réunira 22 compagnies de huit pays (France, Allemagne, Belgique, Espagne, Ukraine, italie, Suisse et Finlande) qui donneront 23 spectacles. À cela s’ajouteront les vingt compagnies du festival off. Au total 250 artistes investiront les théâtres, les places, les rues, les parcs de la ville.  Mimos offre pendant six jours un spectable permanent pour explorer les disciplines de l'art vivant. 

Un mapping vidéo en ouverture

On assiste en ce mois de juillet un retour à des programmations en deuxième partie de soirée, à 22 h et 23 h 30. Le spectacle d'ouverture de Mimos est toujours attendu par le public, car il donne souvent la tonalité de la semaine. Ce sera un mapping vidéo donné le 23 juillet à la nuit tombée sur les façades de la cathédrale Saint Front, emblème de la ville. "C'est une autre façon de mettre à la fois en valeur le patrimoine de la ville et les archives du festival," souligne Chantal Achili, la directrice artistique de la ville. Cette fois, le public n'y verra aucune performance d'acteur mais des projections d'images et de lumières, issues des clichés de spectacles des 35 éditions précédentes. Elles seront orchestrées par le périgourdin Bernard Maciel. Cette soirée d'ouverture est associée à un marché gourmand. Dès 19 h, tables et chaises seront installées au pied de la cathédrale Saint Front.

Comme chaque année, le festival fait la part belle aux spectacles et performances qui surprennent et qui abordent de nouveaux territoires. Galapiat cirque utilise la chevelure comme matière scénique, en un duo qui décoiffe avec Capilotractées. Emmanuelle Laborit proposera "Dévaste moi",  un spectacle qui réunit danse, langue des signes, théâtre et musique dans une audacieuse ode au corps féminin. Familie Floz signe une belle cartographie du cerveau humain et des profondeurs de l'âme. Bivouac Cie exploire le rêve et le merveilleux avec son conte initiatique sur le passage à l'âge adulte, dans une scénographie imaginée comme une sculpture vivante (le rêve d'Erica). 

Les enfants sont à la fête

Comme d'habitude, les enfants et les familles ne sont pas oubliés. Plusieurs spectacles sont pour eux : le Tof theâtre et le Teatro Delle Briciole éveillent au sens artistique avec leur drôle de petite marionnette à tête de clown (Piccoli Sentimenti). Compagnie Silex propose un mélange de marionnettes, de musique et d'arts plastiques qui déploiera un étonnant bestiaire d'animaux hybrides à jambes de danseuses. La compagnie Virus accueillera les enfants les derniers jours du festival sur un drôle de manège forain où ce sont les parents qui fournissent l'énergie. La Compagnie Tout CouR à travers les "deux peintres" délivrera un joli message de tolérance avec sa délicieuse joute picturale. 

Renseignements à l'Odyssée : 05 53 53 18 71
Les tarifs varient selon les lieux. Les spectacles de rue sont gratuits. La programmation complète est sur www.mimos.fr

Claude-Hélène Yvard
Par Claude-Hélène Yvard

Crédit Photo : DR

Partager sur Facebook
Vu par vous
3750
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Culture
Culture
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 23 + 17 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !