Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

24/11/20 : Âgé de 90 ans, André Luberriaga, ancien maire d'Ascain, au Pays basque, s’est éteint lundi, une semaine après son épouse Martta. Conseiller général d’Ustaritz de 1976 à 1988, l'UDF André Luberriaga, avait dirigé la commune de 1977 à 2001.

19/11/20 : Charente-Maritime : le taux de positivité au Covid-19 était ce soir de 75 pour 100 000 habitants, et de 90 pour La Rochelle, soit moitié moins que la semaine dernière, selon l'ARS. 34 patients sont hospitalisés à La Rochelle, dont 14 en réanimation.

17/11/20 : Le festival de la BD d'Angoulême se fera en deux temps: en janvier pour la remise des fauves et en juin pour un festival en présentiel. Une exposition sera dédié à l'art d'Emmanuel Guibert au musée des beaux arts d'Angoulême, inauguré le 20/11/2021.

15/11/20 : Le Centre communal d’action sociale CCAS de La Rochelle lance un appel à la solidarité et au bénévolat pour épauler les acteurs de l’aide alimentaire. Contact : Frédérique Duchesne àfrederique.duchesne@ccas-larochelle.fr ou au 05 46 35 21 16.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 30/11/20 | L'alimentation de proximité grandit en Ribéracois

    Lire

    Lors de la Commission permanente du 23 novembre, la Région a décidé de soutenir le projet porté par le Club d’entreprises du Pays Ribéracois « Bien manger en Ribéracois – Développement de pratiques alimentaires saines et locales » à hauteur de 64 581 euros. Ce projet vise à développer les partenariats économiques entre acteurs du système alimentaire local et avec pour objectifs de fédérer et dynamiser les initiatives en faveur de l’agriculture et l’alimentation de proximité notamment.

  • 30/11/20 | Jean Tavernier n'est plus

    Lire

    Cet humaniste était entré en politique sans l'avoir cherché par la grâce de Chaban en 1986 lors des élections régionales; deux ans plus tard il sera président du Conseil régional poste qu'il occupera jusqu'en 1992. Jean Tavernier figure de la médecine hospitalière bordelaise s'en est allé à l'âge de 92 ans. Alain Rousset lui rend hommage :"Il a laissé au Conseil régional le souvenir d'un homme de coopération et d'écoute. Dans le prolongement de l'adhésion de l'Espagne à la CEE, Jean Tavernier s'était particulièrement impliqué dans la coopération entre régions transfrontalières. qui donneront naissance à des partenariats institutionnels au long cours ..."

  • 30/11/20 | Les Chemins de l’Art Rupestre Préhistorique a un nouveau président

    Lire

    A l’occasion du renouvellement du Bureau Directeur de l’association ; principal réseau de tourisme archéologique du continent, Germinal Peiro, président du Conseil Départemental de la Dordogne, a été élu Président de l’Association pour la période 2020-2024. Initiée en 2010 en tant que projet d’initiative européenne de promotion, du patrimoine, de la culture et du tourisme, l’Association est une association internationale qui compte 151 sites d’art rupestres et près de 41 institutions dans tout le continent européen.

  • 30/11/20 | Travaux d’urgence sur les lignes Brive-Ussel et Périgueux-Brive

    Lire

    Afin de sauvegarder le réseau néo-aquitain, le Conseil régional s’est engagé en faveur d’un Plan Directeur d’investissements du réseau ferroviaire. Compte-tenu de l’état très dégradé des lignes régionales, des travaux d’urgence vont être menés sur 6 axes en 2021 parmi lesquels Brive-Ussel et Périgueux-Brive. La Région va prendre en charge 3 930 000 euros.

  • 30/11/20 | Lacs médocains: Début du programme global de restauration

    Lire

    Le conseil régional de Nouvelle-Aquitaine a voté une subvention de 184 000€ au Syndicat intercommunal d’aménagement des eaux du bassin versant des étangs du littoral girondin. En effet, les deux grands lacs médocains et le bassin d’Arcachon sont des écosystèmes qui apportent beaucoup à l’activité économique et touristique. Seulement, ils sont soumis à des risques de dégradation de l’eau. C’est donc dans un but de restauration et préservation que le programme global des restauration des zones humides et des lacs médocains est mis en oeuvre.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Culture | Miyazaki s'invite à Aubusson

22/10/2020 | La cité internationale de la tapisserie d’Aubusson a annoncé son nouveau projet à la MECA de Bordeaux ce 16 octobre : « L’imaginaire d’Hayao Miyazaki en tapisserie d’Aubusson ».

 Le banquet du Sans visage, issus du voyage de Chihiro

Le Japon s’invite dans la Creuse ! La cité internationale de la tapisserie d’Aubusson a annoncé son nouveau projet à la MECA de Bordeaux ce 16 octobre, intitulé « l’imaginaire d’Hayao Miyazaki en tapisserie d’Aubusson ». Pour ce faire, elle a signé une convention avec le studio Ghibli Inc. Un projet de tenture qui comportera 5 tapisseries, dont une optionnelle, et qui durera entre 3 et 4 ans.

« Une cité qui, après avoir osé réinterpréter l’art graphique de Tolkien, va aujourd’hui à la rencontre d’un des maitres de l’animation moderne: Miyazaki », raconte Valérie Simonet, présidente de la Cité internationale de la tapisserie. Qui ne connaît pas l’incontournable Princesse Mononoké ou le Voyage de Chihiro? Ces incroyables tapisseries reprendront des extraits de films du maitre de l’animation, Hayao Miyazaki. « Il est communément acquis pour tous que Miyazaki est sensible à une vision féministe et écologiste du monde. Face à l’adversité, les héros doivent se défendre et prendre leur destinée en main. N’est-ce pas le cas d’un département tel que le notre? », poursuit-elle lors de la présentation du projet. 

Une deuxième tenture-évènement 

Avant de s’attaquer à Miyazaki, la cité de la tapisserie a déjà tenu le projet « Aubusson tisse Tolkien ». Un projet qui, débuté en 2017, prendra fin à l’automne 2021 et comprend 14 tapisseries ainsi qu’un tapis. Il tourne autour de quatre ouvrages du célèbre auteur et illustrateur : Les Lettres du Père Noël, Le Silmarillion, Bilbo le Hobbit et Le Seigneur des Anneaux. C’est donc deux ans après, en juillet 2019, qu’Emmanuel Gérard, directeur de la Cité internationale de la tapisserie et son équipe signent cette convention avec le studio Ghibli, « l’imaginaire d’Hayao Miyazaki en tapisserie d’Aubusson ». La volonté de ces choix s’articule autour du voyage. « Tisser des liens entre les studio Ghibli et la cité n’est-ce pas au fond croiser le 7eme art et l’artisanat d’art ? Un enjeu probablement jamais encore exploré, en tout cas pas pour nous à Aubusson », exprime Madame la présidente. L’ensemble de ces tapisseries est destiné à renouveler l’art du tissage à Aubusson, en s’adressant aux jeunes générations. « Notre objectif est de tisser des liens entre le Japon et Aubusson, redécouvrir ou faire connaître la tapisserie et le département de la Creuse. Oser captiver et conquérir de nouveaux publics, plus jeune », explique Valérie Simonet. Ces deux évènements répondent aux objectifs de développement économique, culturel et d’attractivité du territoire de la Creuse. Ce projet est fait en partenariat avec la communauté de communes Creuse Grand Sud, le Département de la Creuse, la Région Nouvelle-Aquitaine, l’Etat et le Feder (Fonds européen de développement régional).  

Emmanuel Gérard, directeur de la Cité internationale d'Aubusson et Valérie Simonet, présidente de la Cité, présente le projet avec Miyazaki

Des tapisseries d’envergure

Le premier tissage est une illustration du film Princesse Mononoké, qui s’intitulera Ashitaka soulage sa blessure démoniaque. « Le tissage va commencer début 2021, on aimerait bien arriver à la terminer dans l’année. On est en train de voir si on ne pourra pas la proposer à la sélection de la saison de la France au Japon, prévue fin 2021 jusqu’au printemps 2022 », explique le directeur de la Cité. Cette première tapisserie fera 23m². La réalisation des autres oeuvres se succèdera. Le banquet du Sans visage, issus du voyage de Chihiro, qui aura lieu de mi-2021 à mi-2022 avec une taille de 22,m². La troisième Le Château ambulant, avec une réalisation de début 2022 à début 2023 et 25m². La quatrième La peur de Hauru débutera début 2022 avec une fin du tissage prévue mi-2023 et fera presque 17m². « C’est la plus petite tapisserie, mais on va avoir un tissage plus fin puisqu’il y a tout un travail préparatoire. On est très attentif à ce que la laine ait toujours les mêmes couleurs, qu’on ait la meme finesse de tissage. C’est la seule qui aura un tissage plus fin pour avoir tous les détails », raconte Emmanuel Gérard. Vous vous rendez compte de l’envergure de ces pièces? Plus grandes qu’un studio parisien !

Un espace dédié au projet à ouvert au sein de la Cité de la tapisserie. Le projet s’achèvera fin 2023.

Mélanie Philips
Par Mélanie Philips

Crédit Photo : Aqui.fr

Partager sur Facebook
Vu par vous
4556
Aimé par vous
1 J'aime
Les réaction
1 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Culture
Culture
Retour à la page d'accueil
Accueil
Pascal Fraise | 22/10/2020

C'est excellent ! Extrêmement instructif chapeau bas l'Artiste !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 3 + 18 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !