Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

18/02/18 : La Rochelle : le dessinateur de presse Plantu sera présent ce lundi dans le cadre de l’exposition itinérante Tous migrants de Cartooning For Peace, dessins pour la paix, installée à la Médiathèque Michel-Crépeau du 19 au 28 février.+ d'info

18/02/18 : La Rochelle : ce 19 fevrier à midi, le public est convié au lancement du voyage de L'Hermione 2018, sur le thème Libres Ensemble de l’Atlantique à la Méditerranée, quai Senac de Meilhan. Le globe de la Francophonie, tout juste restauré, sera dévoilé.

16/02/18 : Samedi, Colère 24 signe son retour sur les routes de Dordogne. Le mouvement organise une opération escargot sur la RN 21 et un défilé dans le centre-ville Périgueux. Le premier rassemblement, le 27 janvier, avait mobilisé près de 600 manifestants.

16/02/18 : Suite au décès de Joan Taris, les élus MoDem & Apparentés du Conseil régional néo-aquitain ont choisi Pascale Requenna, tête de liste du département des Landes lors des élections régionales de 2015, pour incarner la Présidence de leur groupe.

15/02/18 : Armel de la Bourdonnaye, ingénieur général des ponts, des eaux et des forêts, a été nommé recteur de l'Académie de Poitiers hier lors du Conseil des ministres. Diplômé de Polytechnique, il a été à la tête de l'ENPC et de Centrale à Nantes.

15/02/18 : Charente-Maritime: la ville de Jonzac a inauguré hier un nouveau concept de passage piéton réalisé en 3D sur la chaussée. L'illusion d'optique donnant un effet de volume aux bandes blanches doit inciter les automobilistes à ralentir,espère la mairie.

14/02/18 : Les agriculteurs béarnais ne décolèrent pas quant à la réforme des zones défavorisées. Après avoir bloqué l'agglomération paloise jeudi 8 et mardi 13 février, 150 tracteurs mènent de nouveau une large opération escargot ce 14 février.+ d'info

14/02/18 : Dans le cadre du partenariat entre la Région et le Bezirk de Moyenne-Franconie (Land de Bavière Allemagne), 20 entreprises néo-aquitaines de l'agriculture bio participent du 14 au 17 février, au grand salon européen «Biofach» à Nuremberg en Allemagne

14/02/18 : Charente-Maritime : Jean Baptiste Dagréou a été réélu à la présidence de la fédération de l'hôtellerie de plein air du département.

13/02/18 : Réforme des zones défavorisées: la FDESA 64 organisera toute la journée du mardi 13 février, une opération escargot dans l'agglomération paloise. "Un mode d'action qui symbolise la rapidité de réaction de l'Etat", commente le syndicat.

13/02/18 : Un bus GNV -Gaz Naturel pour Véhicule- en expérimentation dans l’Agglo d’Agen. Après le bus électrique en avril 2017, cette nouvelle expérimentation « permet de préparer la transition énergétique et répondre aux enjeux environnementaux.

13/02/18 : Quelle Europe pour la jeunesse ? Tel est le titre du café citoyen qu’organise la Maison de l’Europe de Lot-et-Garonne – CIED, le 15 février à 18h30, au Blue Fox Coffee, rue Montesquieu, à Agen. L’entrée est libre.

- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 19/02/18 | Angoulême : le trésor réouvert au public

    Lire

    Le trésor de la cathédrale Saint-Pierre d’Angoulême, protégée au titre des Monuments historiques, fermé depuis novembre suite à des actes de vandalisme, rouvre au public ce mardi 20 février. De gros travaux y ont été réalisés afin de restaurer les lieux et sécuriser le site. Le ministère de la Culture a confié la scénographie du trésor de la cathédrale à l’artiste plasticien Jean-Michel Othoniel. Pour découvrir les plus de 200 objets et sculptures liturgiques datant pour la plupart du XIXe siècle, les visites sont assurées sur réservation du mardi au dimanche par les guides de l’association Via Patrimoine.

  • 16/02/18 | Crédit Agricole d'Aquitaine: des assemblées new look

    Lire

    Le Crédit Agricole d'Aquitaine innove à l'occasion de ces assemblées de caisses locales qui se tiennent cette année du 20 février au 23 mars. A Dax le 24 février, Marmande le 3 mars, Aire sur l'Adour le 10 mars les sociétaires pourront rencontrer des associations locales, des intervenants sur le thème de l'emploi et du digital. En outre, avec le souci de "connecter les jeunes aux valeurs du sociétariat" le Crédit Agricole d'Aquitaine lance une "web-série" "Chaque voix compte" interprétée part 8 jeunes recrutés via un casting Facebook : à découvrir sur @caavalefaire

  • 16/02/18 | En Dordogne, le rapport Spinetta sur l'avenir de la SNCF inquiète

    Lire

    Le rapport sur l’avenir de la SNCF préconise la fin des petites lignes ferroviaires. En Dordogne, toutes les lignes seraient peu ou prou concernées. Périgueux-Agen, Périgueux-Brive sont les plus menacées. Les Périgueux-Limoges et Périgueux-Bordeaux le sont moins, affichant des fréquentations honorables. Le président du Département appelle "les élus à se mobiliser contre un projet qui, s’il devait se concrétiser, contribuerait à aggraver l’isolement de la Dordogne et à détériorer les perspectives de développement."

  • 16/02/18 | Internet: 16 collectivités de la région récompensées

    Lire

    Le 8 février dernier, dans le cadre de la 19ème Cérémonie de remise du label national Territoire, Villes et villages internet, la Nouvelle-Aquitaine a vu 16 de ces collectivités récompensées pour leur action dans des politiques publiques numériques engagées. Six d'entre elles se sont particulièrement illustrées en matière de production de services publics numériques locaux, décrochant les 5 @, la plus haute des récompenses. Il s'agit d'Agen (47), de la communauté de communes de Parthenay-Gâtine (79), de Bassens (33), Bayonne (64), Boé (47) et Mérignac (33).

  • 15/02/18 | La justice manifeste à Bordeaux

    Lire

    Ils étaient plusieurs dizaines à se réunir ce jeudi sur les marches du Palais de Justice : les avocats bordelais ont répondu à l'appel national de mobilisation intersyndicale et interprofessionnelle. Principaux sujets d'inquiétude : la refonte de la carte judiciaire, une suppression des tribunaux d'instance et une numérisation accélérée des procédures, trois priorités semblant se dessiner dans le projet de réforme de la justice du gouvernement Macron. Plusieurs audiences ont été renvoyées en signe de protestation. Un mouvement similaire a eu lieu dans la journée devant les marches du tribunal de Libourne.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Culture | Mont-de-Marsan: chant, danse et Histoire flamenca en ouverture d'Arte Flamenco

01/07/2014 | Une première soirée Arte Flamenco, parrainée par le Gouvernement autonome d'Andalousie

Ouverture du Festival Arte Flamenco 2014: ''En la memoria del Cante : 1922'', par le Ballet Flamenco de Andalousia

C'est au musée Despiau-Wlérick, sous le regard des plus grands chanteurs et musiciens de Flamenco immortalisés par le photographe de génie Miguel Angel Gonzales, qu'Henri Emmanuelli, Président du Conseil général des Landes, a procédé ce lundi en début de soirée à l'inauguration officielle du Festival. Un temps d'inauguration suivi quelques heures plus tard de la première grande soirée d'Arte Flamenco 2014. Une ouverture «en grande pompe», puisque c'est le Ballet Flamenco de Andalousia et son spectacle : «En la memoria del Cante : 1922», qui a fait une première forte impression au public montois. Deux temps forts qui ont mis à l'honneur, en paroles puis en spectacle, le partenariat établi entre Conseil général des Landes et Junta de Andalousia.

Même si le public montois d'Arte Flamenco est réputé pour être parfois difficile ou à tout le moins exigeant, il était à peu près sûr qu'avec ce ballet signé de la chorégraphe et danseuse Rafaela Carrasco, la fin de soirée serait favorable pour les organisateurs du Festival. Et pour cause, le Ballet Flamenco de Andalousia est LA référence des ballets flamencos. De grands bailaor et bailaora, tels que Israel Galván, Isabel Bayón, Rafael Campallo, Belén Maya, ou Mercedes Ruiz ont fait parti de la troupe quand d'autres en ont pris la direction. Car, avant Rafaela Carrasco, également soliste dans la troupe, Mario Maya, José Antonio, María Pagés ou encore Cristina Hoyos en ont assumé la direction.

Un certain Federico Garcia LorcaUn ballet qui s'apprête à fêter ses 20 ans mais dont la dernière création vue ce lundi par le public d'Arte Flamenco, fait déjà le lien, comme souvent dans le flamenco, entre passé et présent. En effet, « En la memoria de Cante : 1922 » revient sur un épisode phare de l'histoire du flamenco ; celui de l'organisation du Concours de Cante Jondo à l'Alhambra de Séville. Un concours national, lancé à l'initiative d'un groupe d'intellectuels mené par un certain Federico Garcia Lorca et du cantaor Manuel de Falla dont l'ambition était de revaloriser le Cante Jondo (chant profond). Le flamenco étant alors bien plus perçu comme une tradition gitane des bas fonds sévillans, née des vapeurs d'alcool et des volutes de fumées de ceux qui le pratiquaient.
Sans prétendre au réalisme du concours tel qu'il s'est déroulé, Rafaela Carrasco rend ici un hommage appuyé aux grands cantaores de l'époque qui, pour de nombre d'aficionados, ont sauvé le flamenco. Au cante d'Antonio Campos et de Miguel Ortega accompagnés des guitares de Juan Antonio Suarez et Jesus Torres sur scène, se mêlent de nombreux enregistrements des anciens cantaores et cantaoras présents lors du concours, ainsi que des textes de Federico Garcia Lorca, le poète du flamenco. Un concours, symbole d'une renaissance, comme ces chaises vides installées sur la scène en début de spectacle qui trouvent finalement des spectateurs attentifs et captivés, comme autant d'admirateurs du flamenco retrouvés.
Sur scène la danse vient, elle aussi honorer le chant et la guitare, les quatre danseurs solistes personnifiant et donnantcorps certains de ces grands du temps passé, dont Antonio Chacon, le président du jury du concours, la Nina de los Peines ou encore «El Tenazas», qui avait alors reçu le premier prix.Ouverture du Festival Arte Flamenco 2014: ''En la memoria del Cante : 1922'', par le Ballet Flamenco de Andalousia


"Un Festival très précieux pour nous"Un spectacle qui a séduit partout sur son passage, et dont les montois ont pu bénéficié grâce au solide partenariat établi entre le Conseil général des Landes qui porte le Festival, et la Junta de Andalousia, qui dans le cadre de sa politique culturelle produit le Ballet Flamenco de Andalousia, comme un certain nombre d'autres rendez-vous sur le Festival. 
Lors du lancement d'Arte Flamenco, Sebastian Rueda, le Directeur des affaires culturelles de la Junta de Andalousia a souligné son enthousiasme à y participer. «Arte Flamenco est un festival très précieux pour nous, il est le premier festival de Flamenco en dehors de l'Espagne», raison  largement suffisante selon lui, pour qu'ici comme en Espagne, les budgets que la Junta de Andalousia attribue à la défense et à la promotion du flamenco ne soit pas tranchés dans le vif. Bien au contraire a-t-il expliqué, "l'investissement dans la culture est un élement de liberté pour les peuples. Quand on met de l'argent dans la culture, il y a toujours un retour de la société. C'est ce que fait ici, le festival Arte Flamenco." La Junta de Andalousia a cette année investi 25000 euros dans le Festival landais par le biais de diverses productions d'artistes ou évènements culturels autour de projections cinématographiques organisées par l'Institut Andalou du Flamenco.

Solène Méric
Par Solène Méric

Crédit Photo : Aqui.fr

Partager sur Facebook
Vu par vous
1160
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Culture
Culture
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 21 + 8 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !