Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

08/11/19 : La liquidation judiciaire de la SNEM, société éditrice du quotidien l'Echo, diffusé sur 5 départements, a été confirmée cet vendredi par le Tribunal de commerce de Limoges. Les 42 salariés du journal recevront prochainement leur lettre de licenciement.

08/11/19 : Le ministre de l'Agriculture et de l'Alimentation Didier Guillaume se rendra ce samedi au salon de l'agriculture basque, Lurrama qui a ouvert ses portes ce matin. Il y rencontrera ses organisateurs et I. Berhocoirigoin, le président? et les exposants

08/11/19 : Dordogne : Dans le cadre du Grenelle des violences conjugales, la préfecture propose le jeudi 14 novembre, à 17 h h à la mairie de Montrem, une rencontre ouverte à tous sur le thème de la prise en charge des violences conjugales en milieu rural.

07/11/19 : Beynac : Samedi 16 novembre, à 10 heures, un rassemblement citoyen sur les allées de Tourny à Périgueux est organisé pour soutenir l’achèvement des travaux du contournement de Beynac et défendre le monde rural.

06/11/19 : Petr Drulák, ambassadeur de Tchéquie en France, sera présent à la Maison de l'Europe à Bordeaux le 14 novembre à 19h pour une conférence autour de l'après Révolution de Velours. L’entrée est libre et gratuite dans la limite des places disponibles.

06/11/19 : Xavier Bertrand, Président de la Région Hauts-de-France, sera l’invité de la conférence-débat portant sur les territoires ruraux organisée par Energies Lot-et-Garonne le dimanche 24 novembre à 10h à la salle des fêtes de Caumont-sur-Garonne.

04/11/19 : Deux résidents du CCAS de Poitiers, Bernard et André, âgé respectivement de 95 et 67 ans, ont remporté le challenge de l'association SilverGeek lors de la compétition organisée à la Paris Games Week.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 11/11/19 | L'agglomération rochelaise créatrice d'emplois

    Lire

    393 emplois ont été créés dans le bassin de La Rochelle au 2 semestre 2019, selon l'Agence centrale des organismes de Sécurité sociale (ACOSS) vient de publier les chiffres. Ces résultats viennent conforter une évolution installée à La Rochelle depuis janvier 2015 avec la création nette de 5 625 emplois salariés en 4 ans et demi, soit une progression de 9,4 %. En parallèle, le taux de chômage continue de baisser pour atteindre la moyenne nationale de 8,2 % au 4e trimestre 2018, selon l'INSEE.

  • 09/11/19 | Première édition des Rencontres Pro à La Rochelle

    Lire

    La Rochelle Université lance cette année sa première édition des Rencontres Pro, les 14 et 15 novembre sur le campus de l'Université et à la maison des étudiants. Ce rendez-vous a pour but de faire se rencontrer le monde socio-professionnel, les alumni, la communauté étudiante et le personnel de l’enseignement et de la recherche. Au programme : des conférences avec des patrons, un forum dédié aux métiers du droit et un Forum Stages-Emplois-Alternance à la Maison du Département, de 9h30 à 16h30.

  • 09/11/19 | Les métiers de l'Hotellerie en congrès à Biarritz sur le thème des territoires

    Lire

    L’Union des Métiers et des Industries de l’Hôtellerie (UMIH), présidée par Roland Heguy, organisera son 67e congrès national du 19 au 21 novembre au Centre des congrès le Bellevue à Biarritz sur le thème « Tourisme : accélérateur des territoires ». Chaque année ce congrès national rassemble durant trois jours plus de 600 élus, chefs d’entreprise et responsables syndicaux offrant, ainsi, un espace d’échanges, de réflexions et de convivialité avec l’ensemble des professionnels autour des grands dossiers qui font l’actualité du secteur.

  • 09/11/19 | Wom’Anim à Grand Angoulême

    Lire

    Le 12 novembre, dans le cadre du projet européen WomArts, Grand Angoulême, partenaire du projet, organise le Wom’Anim. Cette journée dédiée aux femmes dans l’animation projettera en avant-première « l’Extraordinaire Voyage de Marona » en présence de la réalisatrice Anca Damian. Des tables rondes « Créatrice d’Anim » sont également prévues ainsi qu’une séance de Work in progress de la série Patouille.

  • 08/11/19 | Fortes pluies : interruption totale de la ligne Dax Morcenx

    Lire

    Suite à un glissement de terrain ce vendredi 8 novembre dans la zone de Laluque les circulations entre Dax et Morcenx sont totalement interrompues, mais les navettes bus sont maintenues pour les TER. Quant aux TGV venant de Paris et à destination de Pau-Tarbes et Hendaye, ils ont pour terminus Bordeaux. La SNCF n'envisage pas une reprise des conditions normales de circulation avant le mardi 12 novembre en début d'après-midi.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Culture | Niort : sur les traces de Mme de Maintenon

05/11/2019 | Le musée Bernard d'Agesci à Niort consacre son exposition annuelle à la vie de Mme de Maintenon, née en Deux-Sèvres. A voir jusqu'au 15 mars 2020.

Portrait de Mme de Maintenon par les ateliers Mignard

A l’occasion du tricentenaire de la mort de Madame de Maintenon (1635-1719), le musée Bernard d’Agesci de Niort met en lumière la vie de celle qui fut la dernière maîtresse et épouse secrète du roi Louis XIV. Cette exposition fait notamment le lien avec les débuts de sa vie dans les Deux-Sèvres. Née à Niort, Françoise D’Aubigné, de son vrai nom, a grandi à quelques encablures de la ville préfecture, au château de Mursay, propriété de son grand-père Agrippa D’Aubigné, célèbre homme de lettres de son temps.

L’exposition retrace son parcours, de son enfance à Mursay jusqu’à sa mort à Saint-Cyr, en passant par son ascension à la Cour en temps que veuve Scarron. Pour cette exposition labellisée d’intérêt national, le musée Bernard d’Agesci s’est associé au château de Versailles, qui avait déjà dédié l’été dernier une exposition à la marquise de Maintenon. Le musée niortais a rassemblé 95 objets, peintures, gravures, manuscrits, correspondances, sculptures et diverses pièces personnelles de la famille royale, provenant de ses propres fonds et d’une vingtaine de musées français, bibliothèques et collections privés.

Le château de Mursay, gravure d'époque. Fonds musées de Niort

Le château de Mursay (gravure d'époque).

A la fois thématique et chronologique, l’exposition embarque le visiteur pour un voyage dans le temps en six étapes.  La première pièce est bien évidemment dédiée à son enfance deux-sévrienne et à l’influence de son grand-père sur ses premiers pas dans la noblesse. On y apprend que c’est surtout grâce à son premier mariage avec un autre homme de lettres, Paul Scarron, qu’elle fait son entrée dans la vie de Cour, où elle fera des rencontres déterminantes. Une lettre de sa main, le contrat de mariage entre elle et Scaron et quelques œuvres picturales prêtées par Le Louvre atteste de cette époque. On y découvre notamment que la jeune Françoise avait son petit succès auprès des hommes, comme le montre un portrait la représentant nue dans les canons de beauté de ce siècle  - un tableau osé pour l’époque et vraisemblablement fantasmé, selon la conservatrice en chef du patrimoine niortais et directrice du musée Bernard D’Agesci, Laurence Lamy.

Portrait de Mme de Maintenon attribué aux ateliers Mignard

Portrait de Françoise D'Aubigné, attribué aux ateliers Mignard (fonds Musée d'Agesci) 

Chacune des salles suivantes retrace une période emblématique de sa vie : gouvernante des enfants illégitimes du roi et de Mme de Montespan ; maîtresse puis épouse secrète de Louis XIV ; « presque reine de Versailles » à travers son ascension à la Cour et son influence sur le monarque ; fondatrice des écoles de Saint-Cyr et de Saint-Louis, à destination des jeunes filles pauvres issues de la noblesse. On y apprend qu’à la fin de sa vie, Mme de Maintenon aurait brûlé la plupart des documents attestant de son union avec Louis XIV : « Laissons de nous le moins que nous pouvons », aurait-elle déclaré à ses proches.

Par chance, quelques documents ont subsisté, dont l’acte de mariage et une gravure représentant l’intime cérémonie. Ultime preuve de cet amour, l’exposition présente également un portrait d’elle en médaillon, dont la légende raconte que le monarque la porta sur son cœur jusqu’à la fin de sa vie. Parmi les pièces exceptionnelles à voir, on peut citer plusieurs portraits de Mme de Maintenon issus de l’atelier de Pierre Mignard (célèbre portraitiste de l’époque), dont un que vient juste d’acquérir le musée. 

Exposition Mme de Maintenon

Parmi les plus belles pièces, des reproductions de tapisseries en soie et deux décors peints en médaillons / crédit Anne-Lise Durif 

Pour retrouver l’ambiance des intérieurs de la marquise, les soieries Tassinari et Chatel ont reproduit des modèles de tentures de l’époque, alors réalisées par les Gobelins. Le Château de Versailles a également prêté deux décors peints sur bois, tout juste restaurés et exposés pour la première fois. A noter également, quelques objets amusants comme une série de pamplets, écrits ou dessinés, sur la bigoterie de Madame de Maintenon, dont le statut faisait évidemment bien des jaloux. A voir encore, les quelques gravures représentants les différents costumes des demoiselles de Saint-Cyr en fonction de leur âge et de leur niveau de scolarité – l’œil averti notera que plus les demoiselles avancent en âges, moins elles sont couvertes, et inversement !

 

Note / Musée Bernard d'Agesci, 26 avenue de Limoges à Niort. Ouvertures du 1er octobre au 31 mai : du mardi au vendredi de 10h à 13h et de 14h à 17h ; jeudi de 10h à 17h ; samedi et dimanche de 14h à 18h. Fermé le lundi, les 1er mai, 1er novembre, 25 décembre et 1er janvier. Tél : 05 49 78 72 00.

 

La conservatrice en chef du patrimoine niortais et directrice du musée Bernard D’Agesci, Laurence Lamy, revient sur l'enfance deux-sévrienne de Françoise de Maintenon.

Anne-Lise Durif
Par Anne-Lise Durif

Crédit Photo : Musée Bernard d'Agesci

Partager sur Facebook
Vu par vous
2427
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Culture
Culture
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 13 + 17 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !