12/12/17 : Philippe Martinez,le secrétaire général de la CGT se rendra ce jeudi en Dordogne. Il visitera les ateliers SNCF du Toulon avant de rencontrer le syndicat cheminot. L'après midi, il participera à une assemblée avec tous les syndicats CGT du département.

11/12/17 : Catherine Seguin, 45ans, fille de Philippe Seguin qui était sous-préfète de Bayonne depuis 2016 a pris du galon et sera la nouvelle préfète du Gers en remplacement de Pierre Ory nommé dans les Vosges. Deuxième femme à occuper ce poste dans le Gers

11/12/17 : La Charente-Maritime est passée ce matin en vigilance "jaune" vents violents : la circulation est coupée sur le pont de l'île d'Oléron et les liaisons maritimes coupées avec l'île d'Aix, en raison d'une forte houle.

10/12/17 : A Orthez la liste menée par le socialiste Emmanuel Hanon remporte l'élection municipale (49,69%) devançant celle du maire sortant Yves Darrigrand (39,87%) et de Hélène Marest (Lrem -Modem 10,44%

10/12/17 : Philippe Mahé préfet de Meurthe-et-Moselle depuis août 2015 est le nouveau directeur général des services de la Gironde. Il a occupé plusieurs postes similaires depuis 1995 en Côtes d'Armor Finistère aux communautés urbaines de Nantes et de Toulouse.

10/12/17 : Dans un communiqué du 9/12, le président de la Charente-Maritime Dominique Bussereau annonce que l'instauration d'un péage à l'entrée d'Oléron ne sera finalement pas soumis au vote lors de la session du Département du 18 décembre comme annoncé.

10/12/17 : Charente-Maritime : Météo France annonce une tempête ce lundi, avec de violentes rafales pouvant atteindre localement 120 à 130 Km/h sur le littoral et 100 à 110 Km/h à l'intérieur des terres.

09/12/17 : Après l'annonce de la présence du groupe NTM, les Francofolies ont annoncé cette semaine leurs prochaines têtes d'affiches de l'édition 2018, qui se tiendra du 11 au 15 juillet : Orelsan, Jain, Véronique Sanson, Mc Solaar, Calogero et Shaka Ponk.

08/12/17 : Les maires de Port-au-Prince et de La Rochelle ont signé un accord mardi à l’occasion des 2e Assises de la coopération franco-haïtienne à Port-au-Prince. Une aide nouvelle sera apportée pour la construction d’un lieu d’accueil en cas de catastrophe.

07/12/17 : Le maire de Saint-Jean-de-Luz et premier vice-président de la Communauté Pays basque, Peyuco Duhart, 70 ans, est mort ce vendredi matin à 10 heures au Centre hospitalier de la Côte basque à Bayonne. Il avait été victime d'un AVC la semaine dernière.

06/12/17 : L’innovation au service des entreprises. Jeudi 14 décembre, la CCI47 organise un a-m de table ronde autour du « design, levier d’innovation dans les entreprises ». Pour en parler des entrepreneurs seront présents pour témoigner de leur expérience.

06/12/17 : Mi novembre, le centre national pour le développement du sport a attribué un total 5,7M€ à 16 projets néo-aquitains visant la création d’équipements structurants, l’accès à la pratique sportive des personnes handicapées et à la rénovation des CREPS

- Multivote -
- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 12/12/17 | Germinal Peiro a rencontré le maire de Bordeaux

    Lire

    Germinal Peiro a rencontré lundi, Alain Juppé afin d’évoquer plusieurs dossiers transversaux pour l’avenir de la métropole bordelaise et de la Dordogne. Ils partagent le même point de vue sur la nécessité d’un grand contournement de Bordeaux par la création d’un barreau autoroutier reliant l’A89 à l'A65 et à l'A62, à hauteur de Langon. Ils ont aussi abordé la nécessité de l'amélioration des liaisons ferroviaires : trajet Bordeaux-Périgueux, modernisation des lignes Périgueux-Agen et Sarlat-Bergerac-Bordeaux.

  • 11/12/17 | Péage d'Oléron : la déception des élus départementaux

    Lire

    Alors que le président de la Charente-Maritime Dominique Bussereau a annoncé samedi dans un communiqué, annuler la mise au vote de la création d'un péage au pont de l'île d'Oléron, la grogne monte parmi les élus. Deux vice-présidents de la majorité départementale LR, Dominique Rabelle et Michel Parent (aussi maire de Le Chateau d'Oléron), ont exprimé ce lundi via un communiqué leur "grande déception" : "Ce désaccord de fond met en question la pertinence de ce territoire", préviennent-ils.

  • 11/12/17 | Bordeaux : Deux tramways en plus aux heures de pointe sur la ligne A

    Lire

    Afin d’accompagner la fermeture du pont de pierre à la circulation automobile, et à la demande d’Alain Juppé, TBM renforce le service tramway de la ligne A en heures de pointe, sur la rive droite, à compter du lundi 11 décembre. Deux tramways supplémentaires seront mis en place entre 7 h et 8 h, aux départs de « La Gardette » et « Dravemont » et entre 17h et 18h, du centre de Bordeaux vers la Rive Droite.

  • 09/12/17 | Pierre Dartout décoré en quittant Bordeaux

    Lire

    Pierre Dartout, préfet de Gironde et de Nouvelle-Aquitaine a vécu un moment singulier lors de la réception marquant son départ de Bordeaux: il a reçu des mains d'Alain Juppé la décoration de commandeur dans l'Ordre national du mérite en présence d'élus, de personnalités, de sa famille venue de son Limousin natal moment chaleureux ponctué d'un très bel hommage du maire de Bordeaux retraçant une carrière fournie au service de l'Etat et remerciement appuyé du récipiendaire à Bordeaux où il sera "très heureux de revenir". M.Dartout, le préfet de l'installation de la réforme territoriale a loué sa relation avec Alain Rousset.

  • 08/12/17 | Les événements nautiques de La Rochelle annoncés au salon Nautic de Paris

    Lire

    Le salon Nautic a été l'occasion pour La Rochelle d'annoncer les événements de 2018. En avril, la ville accueillera L'Hermione avant son départ en méditerranée. En mai, ce sera la première édition des Assises de la plaisance et du nautisme. A partir de juillet, 4 championnats européens de sport de glisse vont se succéder (catamaran, dériveur et forty-niners). Sans oublier les traditionnels rendez-vous de la Semaine du Nautisme ou du Grand Pavois, qui se tiendra du 26 septembre au 1 octobre.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Culture | Nos lectures du week-end: "La Tempête" de Philippe Dubourg. Editions Atlantica.

15/01/2011 |

La Tempête, Philippe Dubourg, éditions Atlantica 2010. Photo de couverture Jean Hincker, tous droits réservés.

Aqui a déjà évoqué Klaus, la tempête de janvier 2009 qui ravagea la forêt des Landes, au travers d'un ouvrage de photographies de Jean Hincker paru aux éditions du Bord de l'Eau. C'est à nouveau une oeuvre de Jean Hincker qui illustre aujourd'hui cet ouvrage de Philippe Dubourg : « La Tempête ». Klaus, toujours : le cataclysme des Landes dévastées par ce qu'on qualifie volontiers d'ouragan, la première alerte rouge depuis que le plan de vigilance météo existe. Mais cette fois, la tempête est ailleurs: dans le profond bouleversement , sur le long terme, d'un monde où sont autant déracinés les hommes que les arbres. Et si le vent n'avait fait que révéler un malaise qui couve depuis longtemps, en même temps que la difficulté à faire entendre un cri aux instances en puissance ? Et si le vent n'avait fait que mettre au jour un abandon organisé, dont les origines remontent à loin et dont le principal acteur n'est peut-être pas celui qu'on croit, hors des seuls bulletins météorologiques ?

"La Tempête" de Philippe Dubourg n'est pas un roman. Ce n'est pas un documentaire non plus. Annoncé comme une "chronique romancée", le livre est rédigé comme un rapport, un dossier journalistique où sont présentés, en mosaïque, tous les points de vue, toutes les émotions, tous les destins. Parce que cette tempête est "un désastre économique, écologique et humain". C'est sous ces angles multiples, y ajoutant aussi l'angle politique grâce à son expérience de maire d'une commune landaise, que l'auteur nous donne à réfléchir sur l'ampleur mais aussi les enjeux et les défis que le vent a soulevés.
La tempête - Philippe Dubourg
Acheter ce livre chez Mollat.com
Chaque personnage, fictif, nous révèle un pan du problème, livrant là de vraies émotions, autant que des interrogations légitimes. Abel, Landais de souche, au sens propre du mot car si intensément attaché à "ses" arbres, frères de vie nourris de la même terre, concentre à lui-seul la souffrance d'un pays meurtri. Il est l'annonciateur, celui que bien peu écoutent lorsque, bien avant le drame, il interpelle sur l'importance des racines, et surtout sur celle, essentielle, de la transmission. Transmission rompue, négligée, lorsque les fils et les filles s'en vont, poussés par la nécessité de la société de travailler et vivre ailleurs, ou pire, par le désintérêt, le "désert des origines".
 
L'un de ces fils, Philippe, incarne le malaise. Diffus, difficile à cerner et à expliquer tant du point de vue des causes que des effets. Professeur, il fait partie de ces "exilés" contraints d'aller exercer loin de chez lui. Soudain l'anorexie le prend, la déprime le guette, comme la bête qui rôde avant de bondir sur une proie affaiblie. La tempête, à laquelle il assiste, qu'il subit dans sa chair, curieusement le révèle à lui-même et lui rend l'appétit. Celui de se reconstruire en même temps que se panseront les plaies à vif des Landes éventrées. Philippe met en exergue un certain déni des hommes à ne pas voir, ne pas admettre. Cet état d'inconscience bien humaine, nourrie par la certitude que le drame frappe toujours ailleurs. On vit trop vite, on ne regarde le temps que quelques minutes avant les infos, au moment où se trémousse Evelyne Dhéliat devant une carte piquetée de soleil et de pluie, de températures conformes aux normales saisonnières.
 
Jan, enfin, aborde le côté politique, de ce qui est aussi une crise sans précédent, avec ce qu'elle entraîne d'appels, d'espoirs, de désespoirs, de cris répétés mais non entendus. Le malheur de Klaus est que l'ouragan n'a pas frappé partout avec la même rage, au contraire de sa soeur aînée, baptisée pour l'Histoire la "grande" tempête, celle de 1999. Revoici l'inconscience humaine, lorsqu'en effet le drame a frappé ailleurs. Les victimes sont loin, leur appel au secours s'entend beauoup moins fort.
 
Philippe Dubourg témoigne et livre ici un véritable travail de militant. Au coeur d'un combat dont la première attaque visible s'est fait sentir le 24 janvier 2009, il écrit pour attirer l'attention, nourrir une réflexion profonde sur le maintien en survie d'un pays où vivent et meurent les arbres et les hommes. Et s'il faut trouver un pourquoi au drame, il nous prouve alors que le vent de la tempête a ravivé l'âme fière des Aquitains, et que le bruit assourdissant du vent cette nuit là, a révélé celui, blessé mais vivant, du coeur des Landes.

Photo Atlantica éditions, Jean Hincker, tous droits réservés.
La Tempête, Philippe Dubourg, éditions Atlantica, 2010.
 
Anne DUPREZ
 
Mais aussi...

Les Mains du vin : un voyage dans l'intimité de l'homme, de la vigne et du vin.

 

Ce n'est pas seulement un livre, un « Beau Livre », c'est un chef d'œuvre ! Une synthèse éblouissante du texte et de l'image qui s'appellent et se répondent. « Les Mains du Vin » de Stéphanie Reiss, textes et photos de l'auteur, doivent naturellement beaucoup aux éditions Féret, entre toutes expertes quand il s'agit d'ouvrir le chapitre de la vigne et du vin. Mais cet angle, ce rapport unique entre les mains et chacun des actes, quasiment amoureux, du vigneron, de la taille jusqu'à la dégustation qui conduit à l'élaboration d'un vin digne de ce nom, il fallait l'imaginer... et, dès lors, le conduire à bonne fin.
C'est l'histoire d'un très beau voyage que nous conte Stéphanie Reiss, un voyage ponctué de rencontres souvent curieuses, de la découverte des parfums et des saveurs, au gré des saisons et des couleurs. Son œil se pose sur les gestes essentiels, pour rendre compte de ce rapport singulier qui lie le vigneron à sa vigne.
En guise de mise en bouche nous vous proposons ces mots de l'hiver, un 4 janvier au château La Tour de Bessan à Margaux par 1° Celsius : « le sol s'est endormi. Un murmure flotte dans la lumière du plein hiver. Il dit un autre temps celui de la dormance. Cette dormance qui gèle les mains et la rosée comme de l'étain, fait entendre quelque chose qui n'est pas dans les livres. Les pieds de la vigne scandent ses paroles muettes par des syllabes de bois engourdi. » Et ces autres mots de l'été, en ouverture de Vinexpo, un 21 juin par 27°C : « Le festival au tapis orange convoque la terre entière. La planète vin est là. Il fait chaud. Le pouls bat déjà fort. Le parc des expositions avale des milliers de gens pulsés des avions, venus de lointaines contrées où Bordeaux ne désigne pas le pays du petit lait de ferme. »

Les mains du vin, à découvrir sans modération, Editions Ferret : 29,90 euro

Partager sur Facebook
Vu par vous
447
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Culture
Culture
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 14 + 18 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !