Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

24/05/18 : "Accords commerciaux : CETA, Mercosur... où en sommes-nous?" C'est le thème de la conférence qu'organise dans ses locaux agenais la Maison de l'Europe 47. Elle sera animée par V.Rozière, députée européenne Sud-Ouest et J.Louge, conseiller au CESER.

23/05/18 : Charente-Maritime : le 19e festival des arts de la rue du bassin de Rochefort se tiendra ces vendredi et samedi à La Gripperie Saint-Symporien. Vingt compagnies de théâtre, de danse, de cirque et autres spectacles de rue sont attendus. Gratuit.

22/05/18 : Emmanuel Macron: 90 minutes de discours mais pas d'annonce, sinon celle d'un changement de méthode et cette phrase: "Pour juillet je veux qu’on ait finalisé un plan de lutte contre le trafic de drogue." Mais il n' y aura pas de plan banlieues.

22/05/18 : Le chantier de rénovation de l’A89 entre Libourne (33) et Mussidan (24) va nécessiter la fermeture partielle de l’échangeur de Montpon-Ménestérol (sortie 12), mercredi 23 et jeudi 24 mai, entre 7 h et 19 h. Durant ces deux jours, l’entrée sera fermée.

22/05/18 : Gauvin Sers et Les Tambours du Bronx seront les principales têtes d'affiche de la quinzième édition des Odyssées d'Ambès, festival gratuit qui se déroulera le 25 août prochain à partir de 15h. Entre 5 et 8000 visiteurs y sont attendus.

22/05/18 : La quatrième édition du festival ODP, qui s'est tenue du 18 au 20 mai à Talence, a réuni 17 000 personnes pour l'ensemble de ses concerts au profit des Sapeurs Pompiers de France, contre 19 000 en 2017 et 12 000 en 2016.

16/05/18 : La Cour d'Appel de Paris a condamné Jérôme Cahuzac ex-ministre du budget jugé pour fraude fiscale et blanchiment à 4 ans de prison, dont 2 avec sursis et à une amende de 300.000 euros et 5 ans d'inéligibilité. Sa peine de prison ferme sera aménagée.

- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 23/05/18 | Ford Blanquefort : les délégués syndicaux déboutés

    Lire

    Nouvelle déconvenue ce mardi pour les salariés de l'usine Ford de Blanquefort : cinq délégués syndicaux ayant assigné la direction en justice pour "délits d'entrave au fonctionnement du comité d'entreprise" le 7 mai dernier viennent de voir leur demande déboutée par le Tribunal de Grande Instance de Bordeaux. Le groupement reprochait au constructeur d'avoir rendu des ordres du jour imprécis lors du dernier Comité d'entreprise de mars, notamment à propos de la décision de l'arrêt des investissements sur le site de Blanquefort, annoncé en février. Les cinq délégués ont choisi de faire appel.

  • 23/05/18 | Trains : des perturbations ce week-end

    Lire

    Ce mercredi, la SNCF annonce un blocage du trafic des trains au sud de la Gare de Bordeaux ce week-end (jusqu'à dimanche 14h) en raison de la pose définitive du pont de la Palombe au dessus du noeud ferroviaire. Pour les voyageurs, aucun TGV ne circulera entre Bordeaux et Arcachon, Tarbes et Hendaye. Pas de train non plus entre Bordeaux et Facture, Morcenx (au delà, ce sera en TER vers Mont-de-Marsan) ou Toulouse (seulement quelques Intercités Agen-Toulouse-Marseille, mais pas de TGV). Enfin, pour la ligne Bordeaux-Le Verdon, les voyageurs sont invités à prendre le bus jusqu'à Pessac, puis à voyager en TER.

  • 23/05/18 | Le Festival du film citoyen revient à La Rochelle

    Lire

    Le 3e édition du festival du film de prévention, citoyenneté et jeunesse de La Rochelle se déroulera du 31 mai au 2 juin au Cinéma CGR Dragon, Cours des Dames sur le Vieux-Port. Au programme : 32 courts métrages réalisés par des 11/25 ans venus du monde entier ; France, Canada, Mexique, Roumanie, Belgique, Algérie, Congo, Albanie, Tunisie, Cameroun, Portugal, Macédoine, Maroc. Le FestiPrev avait attiré 3 500 spectateurs et 10 000 visiteurs sur le Village du festival en 2017. www.festiprev.com

  • 22/05/18 | Les fonctionnaires défilent en région Nouvelle Aquitaine

    Lire

    Plusieurs centaines de fonctionnaires, agents de la fonction publique, étudiants et syndicats ont manifesté dans les rues de Bordeaux, La Rochelle, Agen ou Périgueux ce mardi, répondant à une mobilisation nationale d'environ 130 cortèges partout en France. C'est la troisième grande journée de mobilisation des fonctionnaires depuis l'élection d'Emmanuel Macron, en réponse à la réforme des statuts. Le secrétaire d'État à la Fonction Publique, Olivier Dussopt, annonçait ce lundi dans Libération qu'il y aurait des "ajustements" mais pas de "remise en cause" de ces derniers.

  • 22/05/18 | La Nuit des Musées fait le plein

    Lire

    Samedi 19 mai, c'était la Nuit Européenne des Musées, et Bordeaux y a fait participer 13 établissements autour de nombreuses animations centrées sur des pays européens. Ce mardi, les chiffres officiels de fréquentation sont tombés : on y apprend que 32 372 curieux ont participé, soit environ 5% de plus qu'en 2017. Le Musée des Arts Décoratifs a réuni à lui seul 4441 visiteurs, une affluence record sur l'horaire (entre 18h et minuit) comparé aux 2035 visiteurs de l'an dernier.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Culture | Nos lectures du weekend : « Vauban, Blaye et le verrou de l'estuaire » , inventaire régional d'Aquitaine aux éditions Confluences.

04/06/2011 |

« Vauban, Blaye et le verrou de l'estuaire » , inventaire régional d'Aquitaine aux éditions confluences.

Sur ce promontoire rocheux de 36 mètres de haut, l'Histoire s'est cristallisée. Passage obligé, carrefour privilégié et position défensive, le site de Blaye est incontournable. Le livre proposé par les éditions confluences retrace l'évolution de la citadelle, des premières pierres à son classement au patrimoine mondial de l'Unesco. Deux itinéraires touristiques complètent la synthèse historique. Les passionnés d'histoire régionale y trouveront l'essentiel, les curieux, le nécessaire pour découvrir un lieu d'une richesse séculaire, sachant que son histoire est indissociable de celle de Bordeaux.

Large de 12km, l'estuaire de la Gironde, le plus vaste d'Europe, a constitué de tout temps une voie d'incursion pour les navires de commerce et les envahisseurs. Comment contrôler et défendre cette porte d'entrée béante sur le territoire ?La forteresse de Blaye allait être la clé d'un dispositif pour assurer la défense de Bordeaux.

Vauban, Blaye et le verrou de l'estuaire
Acheter ce livre chez Mollat.com

En 1152, l'Histoire s'emballe. Après le mariage d'Aliénor d'Aquitaine avec Henri II, la Guyenne devient anglaise. Au coeur des luttes opposants les Capétiens et les Plantagenêts, la forterrese de Blaye jouera un rôle déterminant dans le théâtre de la guerre de cent ans. La prise définitive de Blaye par les Français en 1451, conduisant les troupes à un succès assuré dans la province, allait convaincre le pouvoir royal de l'importance de la place. C'est à la fin du XVème siècle que la tour de l'Eguillette sera conçue. Mais la Guyenne, largement acquise à la cause protestante, faisait toujours craindre au pouvoir royal une incursion ennemie. L'estuaire, débouchant sur Bordeaux, « la rebelle invétérée », qui accueillait tantôt les Anglais, tantôt les Espagnols dans le port de la Lune, était une menace constante. La capitulation de Bordeaux, la capitale frondeuse, en 1653, est concomitante à la construction du château trompette en bord de Garonne et aux travaux engagés sur les fortifications de Blaye.

Un fort Bastiani.
La prise de conscience de l'importance de défendre l'estuaire apparait vraiment au sortir des guerres de religion, avec l'arrivée au pouvoir du roi soleil. Suite aux critiques répétées du gouverneur sur l'état déplorable de la place forte, Louis XIV nomme un ingénieur proche de Vauban, François Ferry, pour moderniser la citadelle. En 1685, alors que les travaux de François Ferry sont peu avancés, Vauban se rend à Blaye. Il dira de la place qu'elle est « fort bizarre et fort maltraitée des commandements et sa vieille fortification encore plus. » Il envisage alors de bâtir « le verrou de l'estuaire. » Un triptyque défensif constitué de la citadelle de Blaye, perchée sur la rive droite, du Fort-Pâté, posé sur une île, et de Fort-Médoc à Cussac, sur la rive gauche. Compte tenu de la capacité balistique de l'époque, le croisement des feux devait dissuader l'ennemi. Dissuasif, le verrou le fut.Il tenait plus du Fort Bastiani du Désert des Tartares, de Buzzati, que d'une véritable place militaire ! Après 1870, les canons à longue portée installée à Blaye suffirent à assurer un contrôle total sur la Garonne. La mise en place à la fin du XIXème siècle d'un autre verrou à l'embouchure de l'estuaire, composé des forts du Verdon, du Chay de Royan et de la batterie de Suzac, acheva de condamner le verrou de Vauban, finalement désarmé en 1943. Commence alors pour « le verrou de l'estuaire »une nouvelle histoire : celle de sa patrimonialisation.

Photo : les éditions confluences / tous droits réservés

Olivier Darrioumerle

Partager sur Facebook
Vu par vous
423
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Culture
Culture
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 26 + 11 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !