Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

20/10/18 : Malgré les grèves qui ont affecté son trafic cette année,l'aéroport de Biarritz-Pays basque franchit, dès ce week-end des vacances de la Toussaint, le cap du million de passagers.

19/10/18 : Un salon gratuit sur la maladie de Crohn, la rectocolite hémorragique, la Polyarthrite et les rhumatismes inflammatoires chroniques est organisé samedi 20 octobre, à la maison des associations de Mérignac.Au menu: conférences, stands d'info, ateliers+ d'info

19/10/18 : Le Festival Garorock et Olympia production, filiale de Vivendi, ont annoncé ce 18 octobre la conclusion d'un accord d'acquisition du premier par le second. La finalisation de cette acquisition devrait intervenir d’ici la fin de l’année.

18/10/18 : En 2018, le Festival Musicalarue organisé à Luxey (40) a accueilli 49 110 personnes. Combien seront-elles pour l'édition des 30 ans ? Les dates viennent d'être dévoilées : le rendez-vous est donné les 15, 16 et 17 août 2019 !

16/10/18 : Des opposants au projet du contournement de Beynac ont bloqué ce mardi à Vézac, les véhicules qui participaient à une visite de presse du chantier organisée par le Département. Sur décision de la préfecture, les gendarmes ont délogé les manifestants.

16/10/18 : Christelle Dubos, secrétaire de la commission des affaires économiques de l'Assemblée Nationale et députée girondine, a été nommée ce mardi secrétaire d'Etat auprès de la ministre des solidarités et de la santé, Agnès Buzyn.

16/10/18 : Remaniement - Christophe Castaner : ministre de l'Intérieur ; Marc Fesneau (MoDem) : secrétaire d'Etat aux relations avec le Parlement ; Franck Riester (Ex-LR) : ministre de la Culture ; Didier Guillaume (ex-PS) : ministre de l'Agriculture

16/10/18 : Remaniement suite - Jacqueline Gourault (MoDem) : ministre de la Cohésion des Territoires et des Collectivités Locales ; Marlène Schiappa : secrétaire d'Etat à l'Egalité Femmes-Hommes et à la lutte contre les discrimination

16/10/18 : Le 17 octobre à 11h15, un coaching des demandeurs d'emploi est organisé à la Chambre des Métiers et de l'Artisanat de Poitiers en vue de les accompagner avant le Forum emploi qui aura lieu le lendemain.

16/10/18 : Le Conseil municipal de Biarritz a voté par 20 voix pour, face à 15 contre, le projet de gestion du Palais proposé par le maire Michel Veunac à l'issue d'une réunion très tendue. Une conseillère municipale, Virginie Lannevère a démissionné

15/10/18 : A l'occasion de ses 25 ans, l’Université de La Rochelle propose une exposition sur l'histoire de l’établissement, « Histoire d’avenirs, chronique d’une université en mouvement », exposée du 16 octobre au 30 décembre au Cloître des Dames Blanches.

- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 19/10/18 | Une proposition de loi pour le revenu de base

    Lire

    La conseil départemental de Gironde et 17 autres départements ont choisi le 17 octobre, journée mondiale du refus de la misère, pour déposer une proposition de loi d'expérimentation du revenu de base. Deux modèles ont été retenus : un premier scénario avec une fusion du RSA et de la Prime d'activité (550 euros minimum) et un deuxième où se rajoutent les APL (740 euros minimum). L'expérimentation durerait trois ans sur un échantillon de 60 000 personnes. Les groupes socialistes de l'Assemblée Nationale et du Sénat insèreront la proposition dans leur niche parlementaire les 17 janvier et 6 mars prochain.

  • 19/10/18 | Nouvelle visite pour COM&VISIT

    Lire

    Bienvenueencoulisses.com propose une 8ème visite dont la 1ère aura lieu le 20 octobre de 9h à 10h30. Au cours de cette balade d’1h30 redécouvrez le quartier Ginko, son histoire et son évolution afin de mieux comprendre le contexte de sa création, le parti-pris de l’aménageur, des architectes et paysagistes. Durant les vacances, plus de 10 visites sont organisées pour découvrir ou redécouvrir le patrimoine économique de Bordeaux et de mieux comprendre le développement du territoire. Réservations obligatoires

  • 19/10/18 | Un berger au parc des Coteaux

    Lire

    Si vous êtes berger (ou bergère), sachez que le Grand Projet de Ville Rive Droite cherche des candidats pour gérer un troupeau de 80 moutons et chèvres pour concourir à un vaste plan de gestion écologique du parc des Coteaux soixante hectares. Les potentiels candidats pour ce contrat de 24 mois ont jusqu'au 21 novembre pour se manifester. A noter qu'une visite du parc partira du Rocher de Palmer le 7 novembre prochain à 14 heures. Le ou la candidate présélectionné(e) fin novembre débutera sa mission en janvier 2019.

  • 19/10/18 | Rochefort : une application pour visiter le patrimoine local

    Lire

    A l'occasion des Journée nationales de l’Architecture (du 19 au 21 octobre), Rochefort lance une nouvelle application de visites (libres ou guidées) de la ville et de son Arsenal : Visite Patrimoine. Téléchargeable sur tous les smartphones, elle entraîne le visiteurs à travers 18 lieux emblématiques de la ville, présentés au moyen d’anecdotes, d’indications historiques et pratiques. Visite patrimoine est né d’une collaboration entre les musées de la région et l'université de La Rochelle.

  • 19/10/18 | Laurent Nuñez en visite à Hendaye ce vendredi

    Lire

    Laurent Nuñez, secrétaire d’État auprès du ministre de l'Intérieur, ancien sous préfet de Bayonne revient au pays et effectuera ce vendredi 19 octobre une visite à Hendaye qui débutera par une visite du Centre de rétention administrative (CRA) d'Hendaye, pour une présentation des missions de la police aux frontières. Elle se poursuivra par celle du Centre de coopération policière et douanière d'Hendaye, accompagnée d’une présentation de ses missions et activités. Elle se terminera au péage frontalier de Biriatou.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Culture | Nos lectures du weekend : « Vauban, Blaye et le verrou de l'estuaire » , inventaire régional d'Aquitaine aux éditions Confluences.

04/06/2011 |

« Vauban, Blaye et le verrou de l'estuaire » , inventaire régional d'Aquitaine aux éditions confluences.

Sur ce promontoire rocheux de 36 mètres de haut, l'Histoire s'est cristallisée. Passage obligé, carrefour privilégié et position défensive, le site de Blaye est incontournable. Le livre proposé par les éditions confluences retrace l'évolution de la citadelle, des premières pierres à son classement au patrimoine mondial de l'Unesco. Deux itinéraires touristiques complètent la synthèse historique. Les passionnés d'histoire régionale y trouveront l'essentiel, les curieux, le nécessaire pour découvrir un lieu d'une richesse séculaire, sachant que son histoire est indissociable de celle de Bordeaux.

Large de 12km, l'estuaire de la Gironde, le plus vaste d'Europe, a constitué de tout temps une voie d'incursion pour les navires de commerce et les envahisseurs. Comment contrôler et défendre cette porte d'entrée béante sur le territoire ?La forteresse de Blaye allait être la clé d'un dispositif pour assurer la défense de Bordeaux.

Vauban, Blaye et le verrou de l'estuaire
Acheter ce livre chez Mollat.com

En 1152, l'Histoire s'emballe. Après le mariage d'Aliénor d'Aquitaine avec Henri II, la Guyenne devient anglaise. Au coeur des luttes opposants les Capétiens et les Plantagenêts, la forterrese de Blaye jouera un rôle déterminant dans le théâtre de la guerre de cent ans. La prise définitive de Blaye par les Français en 1451, conduisant les troupes à un succès assuré dans la province, allait convaincre le pouvoir royal de l'importance de la place. C'est à la fin du XVème siècle que la tour de l'Eguillette sera conçue. Mais la Guyenne, largement acquise à la cause protestante, faisait toujours craindre au pouvoir royal une incursion ennemie. L'estuaire, débouchant sur Bordeaux, « la rebelle invétérée », qui accueillait tantôt les Anglais, tantôt les Espagnols dans le port de la Lune, était une menace constante. La capitulation de Bordeaux, la capitale frondeuse, en 1653, est concomitante à la construction du château trompette en bord de Garonne et aux travaux engagés sur les fortifications de Blaye.

Un fort Bastiani.
La prise de conscience de l'importance de défendre l'estuaire apparait vraiment au sortir des guerres de religion, avec l'arrivée au pouvoir du roi soleil. Suite aux critiques répétées du gouverneur sur l'état déplorable de la place forte, Louis XIV nomme un ingénieur proche de Vauban, François Ferry, pour moderniser la citadelle. En 1685, alors que les travaux de François Ferry sont peu avancés, Vauban se rend à Blaye. Il dira de la place qu'elle est « fort bizarre et fort maltraitée des commandements et sa vieille fortification encore plus. » Il envisage alors de bâtir « le verrou de l'estuaire. » Un triptyque défensif constitué de la citadelle de Blaye, perchée sur la rive droite, du Fort-Pâté, posé sur une île, et de Fort-Médoc à Cussac, sur la rive gauche. Compte tenu de la capacité balistique de l'époque, le croisement des feux devait dissuader l'ennemi. Dissuasif, le verrou le fut.Il tenait plus du Fort Bastiani du Désert des Tartares, de Buzzati, que d'une véritable place militaire ! Après 1870, les canons à longue portée installée à Blaye suffirent à assurer un contrôle total sur la Garonne. La mise en place à la fin du XIXème siècle d'un autre verrou à l'embouchure de l'estuaire, composé des forts du Verdon, du Chay de Royan et de la batterie de Suzac, acheva de condamner le verrou de Vauban, finalement désarmé en 1943. Commence alors pour « le verrou de l'estuaire »une nouvelle histoire : celle de sa patrimonialisation.

Photo : les éditions confluences / tous droits réservés

Olivier Darrioumerle

Partager sur Facebook
Vu par vous
451
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Culture
Culture
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 23 + 16 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !