aqui.fr lance Aqui-Bordeaux-Métropole le 9 novembre 2015

27/09/16 : Le Tribunal administratif de Pau a consulté aujourd'hui mardi le premier des deux recours déposé par les opposants à l'intercommunalité unique du Pays basque. Celui-ci concernait l'étude de la validité de l'arrêté du 18 juillet. Jugement rendu lundi.

27/09/16 : Mme Sonia Penela est nommée sous-préfète, directrice de cabinet de la préfète de la Dordogne. Elle succède à Jean-Philippe Aurignac qui occupe désormais le poste de Secrétaire général de la préfecture du Cantal. Elle prendra ses fonctions le 3 octobre.

23/09/16 : Annulation du spectacle « Cabaret New Burlesque » programmé le mardi 11 octobre, au Théâtre Ducourneau, à Agen. Le producteur a déprogrammé la tournée européenne de ces artistes américains. Aucun autre spectacle ne sera programmé en remplacement.

23/09/16 : Elections au tribunal de Commerce d'Agen. 9 candidats en lice. Dépouillement prévu le 5 octobre à 9h30 et éventuellement, en cas de 2ème tour, le 18 octobre à 9h30.

23/09/16 : TEST TOEIC. Spécialisée dans l’enseignement des langues étrangères, la Maison de l’Europe47 à Agen organise une session de test TOEIC le mercredi 12 octobre de 14h à 17h. Plus d'infos au 05.53.66.47.59. Date limite d’inscription : le 26 septembre

22/09/16 : L'abeille et les problèmes auxquels elle est confrontée sont évoqués jusqu'au samedi 24 septembre lors de journées que le village Emmaüs de Pau-Lescar consacre à cet insecte à travers de multiples stands, animations et conférences.+ d'info

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 27/09/16 | PS Gironde; les six circonscriptions réservées aux femmes

    Lire

    La fédération de la Gironde du PS dans un communiqué annonce qu'il a choisi de reconduire la parité pour la désignation des candidatures aux législatives de juin 2017. Pour ces prochaines échéances "le Parti Socialiste girondin s’inscrit dans cette même dynamique de féminisation de ses candidatures en marquant son souhait de réserver la moitié des circonscriptions girondines soit les 1ère, 2e, 5e, 6e, 8e et 12e circonscriptions. L’ensemble des 12 circonscriptions seront soumises au vote des militants." Cette proposition a été adoptée par 72% des membres du Conseil Fédéral ce 26 septembre.

  • 27/09/16 | Un nouveau radar fixe dans le Bergeracois pour la fin de l'année

    Lire

    Un radar fixe sur la route entre Bergerac et Eymet va être installé. C'est ce qu'a annoncé la préfète de Dordogne, Anne-Gaëlle Baudouin-Clerc. L'emplacement exact n'a pas été révélé. "Il s'agit d'une route qui n'avait pas été identifiée comme particulièrement dangereuse. Mais suite à plusieurs accidents récents sur cet axe, j'ai demandé l'installation d'un radar". Il devrait être mis en place d'ici la fin de l'année explique-t-elle. Il flashera dans les deux sens de circulation.

  • 26/09/16 | Chômage: Les chiffres en Nouvelle Aquitaine

    Lire

    302 935 demandeurs sans aucune activité fin août: +0,7 % sur 3 mois: +2 051 personnes, +0,6 % sur un mois et -0,8 % sur un an. France: + 1,0 % sur 3 mois, +1,4 % sur un mois, -0,3 % sur un an. +1,2 % pour les moins de 25 ans (+2,0 % sur un mois et –4,7 % sur un an), +0,4 % pour ceux de 25 à 49 ans (+0,3 % sur un mois et –1,2 % sur un an) et de 1,1 % pour ceux de 50 ans ou plus (+0,5 % sur un mois et +2,5 % sur un an). Au total (ABC) 501 721 demandeurs: + 2,1 % sur un an. Par département: –1,0 % en Creuse et +1,8 % en Charente sur 3 mois et entre –1,1 % dans les Landes et +1,6 % en Charente sur un mois.

  • 26/09/16 | Alain Juppé : "les maires doivent s'efforcer de mieux accueillir les réfugiés"

    Lire

    Avant son conseil municipal, Alain Juppé, a appelé lundi les élus municipaux de tous bords à "faire des efforts" pour mieux accueillir les réfugiés "demandeurs d'asile" en France. Il s'oppose sur cette question, au Front national qui est hostile à tout accueil de réfugiés. M. Juppé a distingué les personnes en situation illégale qui "ont vocation à être reconduites à la frontière" et "les demandeurs d'asile". Pour ces derniers, "il faut évidemment éviter cette forte concentration à Calais".

  • 25/09/16 | La Rochelle : le Grand Pavois ouvre ses portes mercredi

    Lire

    Du 28 septembre au 3 octobre le port des Minimes accueille le Grand Pavois, l'occasion de découvrir 750 bateaux, dont 300 à flot, issus de 35 pays. Parmi elles, les dernières créations des maisons Bénéteau et Fountaine-Pajot. Plusieurs navigateurs et leurs embarcations sont attendus comme Damien Seguin, médaillé en voile aux derniers JO paralympiques. Médaillée à Rio, la véliplanchiste Charline Picon, sera la marraine de cette édition. Parmi les nouveautés : un espace dédié aux bateaux de patrimoine plus grands, de la sensibilisation à la sauvegarde des océans,la présence de WWF France et une étape de la coupe de France de Stand Up Paddle.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Elections régionales 2015 Innov'action et Agriculture

Nos partenaires


Culture | Occitan et Nouvelle-Aquitaine : l'Amassada prend ses marques

14/07/2016 | Rassemblée au Théâtre Molière à Bordeaux, l'Amassada débat de l'avenir de l'occitan en Nouvelle-Aquitaine.

Amassada juillet 2016

Vendredi 8 juillet, 10h30. La plénière annuelle de l'Amassada s'ouvre à Bordeaux sous les projecteurs du Théâtre Molière. Professionnels, institutions et acteurs associatifs sont réunis pour échanger sur la défense de la langue et de la culture occitane. L'occasion d'annoncer et d'expliquer les nouvelles stratégies, à l'heure de la fusion de la Nouvelle-Aquitaine. D'entendre les craintes du public, aussi.

Au micro, français et occitan s'alternent, parfois proches à s'en confondre. Si quelques personnes s'appuient sur un audioguide, la majorité des présents semble naviguer entre les deux avec aisance. Créée à l'initiative de la Région Aquitaine et forte de 85 membres, l'Amassada (« Assemblée générale » en occitan) œuvre au fil des séances en commissions et des assemblées plénières au développement de la langue occitane en Aquitaine.

 Elle se réunit aujourd'hui dans un contexte bouleversé. L'entrée en fonction d'une nouvelle équipe 6 mois plus tôt et la création, fin 2015, d'un Office Public de la langue occitane s'ajoutent à un chantier bien plus vaste : la fusion des régions au sein de la Nouvelle-Aquitaine. L'arrivée du Limousin et du Poitou-Charentes au sein de la plus grande région de France implique de repenser l'ensemble du réseau – et d'intégrer des cousins occitans jusque-là éloignés.

Organiser et écouter

Rationalisation, coopération, réécriture des schémas : les mots sont techniques. « Il nous faut gagner en cohérence même si les réalités sont différentes » résume Charline Claveau-Abadie dans un langage efficace. Dans cette période charnière, les organisateurs souhaitent créer du lien ; avec leurs collaborateurs proches (professeurs de langue, traducteurs, acteurs associatifs) comme avec d'autres acteurs plus éloignés ( professionnels du tourisme, agents du social, enseignants, comédiens).

 Des partenariats sont tissés ; avec la région Occitanie par exemple, représentée à la plénière et qui réaffirme, dans les mots de son représentant, que la région, consciente de la « très grande responsabilité » que son nom lui confère, est déterminée à « ne pas oublier les autres régions occitanes ». A l'intérieur de la grande Région, de nouveaux échanges sont établis dans ce qui se veut une co-construction inclusive.

 Les « attentes et les doutes » mentionnés par Charline Claveau-Abadie en début de réunion s'expriment également, notamment par la voix de représentants du Limousin inquiets d'être tenus à l'écart. D'autres s'élèvent contre les inégalités dont souffrent certains des 22 départements, moins dotés ou en manque de structures.

 « Faire vivre la langue » avant tout

 L'Office en fait sa priorité, notamment en promettant un maillage étroit d'aides aux associations, et des classes bilingues les plus complètes possibles. Au-delà des commissions, des échelons territoriaux et de la rationalisation du travail, l'objectif profond est simple : « Faire vivre la langue, le plus possible, et l'apprendre au plus de monde possible ».

 Le désir de protéger ce patrimoine immatériel est vif. Avec l'occitan, le basque et le poitevin saintongeais, la Nouvelle Aquitaine abrite pas moins de trois langues régionales. Et tient à leur sauvegarde. La volonté, exprimée par Charline Claveau-Abadie de « jeter des ponts entre les trois langues » fait écho à une conscience partagée par les membres de l'Amassada et les autres défenseurs des langues régionales : la langue, c'est le lien. Et ce lien ne survit que si la langue est parlée.

 L'enquête sociolinguistique menée par l'Amassada en 2008 révéle que l'occitan compte, sur certains territoires, près de 25% de locuteurs. Parmi les non locuteurs, 75% des interrogés sont favorables à l'enseignement de l'occitan, mais 50% seulement se déclarent personnellement intéressés par cet apprentissage. Faire grandir ce chiffre, sur l'ensemble des 22 départements concernés par l'Office, serait pour l'Amassada la plus belle des victoires. Non seulement pour la langue, mais aussi pour la civilisation qu'elle révèle.

 

Joséphine Duteuil
Par Joséphine Duteuil

Crédit Photo : Joséphine Duteuil

Partager sur Facebook
Vu par vous
3996
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Culture
Culture
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 31 + 15 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !