Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

26/01/21 : La Rochelle: la compagnie aérienne britannique Jet2 va ouvrir une nouvelle ligne entre Birmingham et La Rochelle l’été 2022. Les 2 lignes actuelles avec Leeds-Bradford et Manchester seront desservies du 29/05 au 18/09 et du 3/07 au 18/09 - 1 vol/samedi.

22/01/21 : Charente-Maritime : Cédric Tranquard, 44 ans, a été élu ce matin président de la Chambre d'agriculture départementale. Il succède à Luc Servant, élu en décembre à la présidence de la Chambre régionale.

22/01/21 : La Rochelle : le Centre de vaccination de l’Espace Encan sera ouvert à partir du 25 janvier. Les vaccinations seront assurées par les professionnels de santé du lundi au vendredi, sur RDV, pour les résidents du territoire âgés de 75 ans ou plus.

21/01/21 : Charente-Maritime : Rémi Justinien, adjoint au maire de Tonnay-Charente, succède à Cyril Chappet, adjoint à Saint-Jean d'Angély, comme premier secrétaire fédéral du PS en Charente-Maritime, à l'issue d'un conseil fédéral mardi.

18/01/21 : Au 16 janvier, 34 689 vaccinations ont été réalisées en Nouvelle-Aquitaine, la plaçant parmi les régions ayant le plus vacciné. L’objectif national de 1 million de vaccinations à fin janvier, se traduit par un objectif régional de 100 000 vaccinations.

06/01/21 : 823kg de jouets et de livres ont été collectés par la Communauté d’Agglo de Pau et ses partenaires grâce à l’opération "Le père Noël fait de la récup’"! Elle se poursuit jusqu'au 17 janvier dans les déchetteries et points de dépôts.+ d'info

28/12/20 : Le 22 décembre, les communes de Tocane-Saint-Apre et Bergerac en Dordogne ont été reconnues en état de catastrophe naturelle pour inondations et coulées de boues en septembre 2020.

28/12/20 : Suite aux inondations et coulées de boues survenues dans les Landes en octobre dernier, les communes de Mimbaste, Bélus et Rivière-Saas-et-Gourby ont été reconnues le 22 décembre en état de catastrophe naturelle.

23/12/20 : Le préfet de la Charente-Maritime a validé la sortie de la communauté d'agglomération de La Rochelle du syndicat départemental Eau 17, à compter du 1er janvier 2021.

23/12/20 : 60 000 € ont été votés lors de la dernière commission permanente du Département des Deux-Sèvres en faveur de la recherche scientifique et l'innovation. Cette somme sera attribuée sous formes de bourses doctorales

23/12/20 : Le Conseil communal des jeunes de Poitiers a organisé mi-décembre, une collecte de produits de puériculture dans les collèges. Plus de 150 produits (couches, lait, produits d’hygiène…) ont ainsi été remis au restos du Coeur et au Secours Populaire

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 26/01/21 | Landes : 1 M€ pour réparer les dégâts des intempéries de 2020

    Lire

    Ce 25 janvier, le Conseil départemental des Landes réuni en séance plénière extraordinaire a voté une enveloppe d'1 M€ suite aux 4 épisodes de pluie et de crues connues en 2020, et particulièrement ravageuses sur le réseau et ouvrages d'art routiers. 500 000 € sont dédiés à la remise en état du réseau départemental et 500 000 € iront en soutien des collectivités locales dans leurs propres chantiers de réhabilitation. L'enveloppe globale pourra être revue à la hausse selon les besoins.

  • 26/01/21 | Tribord arrive à La Rochelle

    Lire

    Tribord, la marque de nautisme de Décathlon, a dernièrement quitté son siège de Hendaye pour s'installer à La Rochelle. L'équipe est en train d'emménager dans les locaux de l'ancienne Société des régates rochelaises, au niveau de la capitainerie du port des Minimes. Le site devrait être opérationnel en avril, pour une ouverture au public cet été. Ce laboratoire de recherche et de développement, le "Sailing Lab", aura vocation à développer de nouveaux produits du nautisme. 5 emplois seront créés.

  • 26/01/21 | Transition énergétique: la Région pactise avec les entreprises

    Lire

    Le Conseil régional de Nouvelle-Aquitaine a conclu début janvier un contrat de partenariat "Compétitivité énergétique" avec l'entreprise Placoplatre, à Cherves-Richemont (Charente). Il s’agit du dixième de ce type. La volonté de la Région est de faire baisser de 30% sa consommation électrique sur l’ensemble du territoire néo-aquitain, dont 20% de celle-ci est représenté par le secteur de l’industrie. Avec ce dixième contrat, le Conseil régional de Nouvelle-Aquitaine atteint une économie d'énergie totale de plus de 500 GWh, ce qui correspond à la rénovation de 100 000 logements.

  • 26/01/21 | La voiture, moyen de transport préféré des Néo-Aquitains

    Lire

    Une récente étude de l'INSEE Nouvelle-Aquitaine montre que les Neo-Aquitains ont bien du mal à se séparer de leur voiture, même pour effectuer des déplacements courts. Sur 700 000 personnes habitant à moins de 5kms de leur travail, 72% prennent la voiture, contre 60% nationalement. Pour ceux qui habitent à plus de 5kms de leur travail, 16% s’y rendent en transports en commun et 11% en vélo. Les transports en communs sont davantage utilisés dans les zones fortement urbanisées. Là où le recours au vélo est aussi en hausse. Les résultats de l’enquête ici

  • 25/01/21 | Vienne: une visite guidée digitale de l'Abbaye de Saint-Savin !

    Lire

    L'abbaye de Saint-Savin (86) propose une visite virtuelle en partenariat avec la société Conférentia spécialisée dans l’organisation d’événements digitaux. Totalement gratuite, cette visite inédite se déroule ce lundi 25 janvier entre 18h30 et 20h et sera animée par 2 guides-conférenciers de l’abbaye. Le temps de cette visite atypique, le visiteur sera transporté de son salon jusqu’au au cœur du Moyen Âge, entre petite et grande histoire de France, à la découverte de l’abbaye et de lieux traditionnellement interdits d’accès ! Infos et inscription : www.conferentia.fr (onglet conférence gratuite)

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Culture | "Bienvenue à Veganland" aux confins d'une société dystopique

14/06/2019 | Invité par son ami Joël Aubert, Olivier Darrioumerle était de passage au Salon de l'Agriculture de la Nouvelle-Aquitaine pour présenter son nouveau roman.

Olivier Darrioumerle était l'invité de Joel Aubert au Salon d'Agriculture de la Nouvelle-Aquitaine, dimanche 2 juin

Présent dimanche 2 juin, au Salon de l'Agriculture de la Nouvelle-Aquitaine, Olivier Darrioumerle, est venu parler, non sans un trait d'ironie, de son nouveau roman, "Bienvenue à Veganland" aux éditions Sable Polaire. Un roman d'anticipation dont le lectorat compte de nombreux vegans et végétariens bien qu'il tire un portrait incisif de cette frange de la population. La preuve qu'un texte bien construit peut toucher tout le monde. "A travers leurs critiques j'ai compris que j'étais le miroir déformant de leur idéologie" relate le romancier. Anna Bonnemasou-Carrère au terme d'une rencontre sur le Salon régional de l'agriculture revient sur un ouvrage dont on parle et qui fait parler.

Né sur les rives de l'Adour, le journaliste et romancier Olivier Darrioumerle présentait, dimanche 2 juin, son livre "Bienvenue à Veganland", aux éditions Sable Polaire, lors du Salon de l'Agriculture Nouvelle-Aquitaine. Le Biarrot d'adoption invite, au travers de son nouveau roman, à s'interroger sur une nouveauté de notre ère. Là où certains parlent de tendance, il assume et revendique le terme d'idéologie: le veganisme. L'histoire de ce deuxième roman débute au sortir d'une corrida. L'auteur y rencontre des militants vegans. Il les découvre prônant une idéologie qu'il qualifie de complète, ce qui le rassure à une époque où tout un chacun se gargarise presque de les penser mortes. Voilà le coup de dés par lequel débute l'écriture d'une dystopie bien ficelée, aujourd'hui finaliste du prix de l'Académie Rabelais.

L'apogée d'une société végane

Au fil de ses lettres, le romancier construit Veganland, un monde où, pour libérer les animaux domestiques, la société a domestiqué les hommes. A Océania, en Amérique du Sud, les vegans ont mené leur révolution et instauré leur pouvoir. Au sein de cette société les carnivores sont relégués en périphérie de la ville, où vivent les vegans, élites de la société, et ne peuvent la ré-intégrer qu'en remportant une compétition sportive. Dans cette utopie inversée le mot d'ordre est la retenue. L'éradication du désir, sur laquelle veille scrupuleusement « l'homéostasie », malicieuse alliance entre homéopathie et stasi (police politique de la République Démocratique d'Allemagne), police de l'Océania en charge du bonheur collectif. Ainsi apparaît le nœud de l'histoire, l'élément qui fonde l'existence et cause la perte des "sangs rouges" (carnivores) comme celle des "sangs verts" (vegans): le désir. Car si Océania brandit une humanité sans désirs qui ne souffre plus, la disparition totale du désir pourrait entraîner sa perte, car « une humanité sans souffrance n'est déjà plus humaine » philosophe Oliver Darrioumerle.

 

Bienvenue à Veganland roman d'anticipation par Olivier Darrioumerle

L'hyper-réalisme comme guide d'écriture

Son ambition : s'inscrire dans l'hyper réalisme, concept développé par le philosophe Jean Baudrillard. A travers la création d'une société aseptisée, les vegans créent une fausse réalité, une illusion convaincante fondée sur une simulation du bonheur. Ils cherchent à se déconnecter complètement de la réalité où le désir tient un rôle primordial. "Parce que le vrai c'est sale, le vrai ça pue, le vrai c'est ça" s'emballerait presque le romancier en balayant de la main les bêtes qui l'entourent dans le Salon. Cet hyper-réalisme il le ressent comme l'ambition de "nos petits bourgeois actuels qui rêvent de steak sans souffrance, d'une société toute propre". Une idéologie qui lui parait comme la seule à la portée de cette génération, qui de part ses origines, peut avoir du mal à s'affilier à d'autres mouvements de revendication contemporains.

 Des choix d'écriture assumés face aux critiques

L'écriture, à l'instar de la vie, est une succession de choix. Et ses choix, Olivier Darrioumerle les assume pleinement. Ainsi, le romancier tente de rompre avec le cadre orwellien de l'écriture dystopique. "Chez moi la résistance est amorphe" explique t-il, citant l'exemple qu'il tente de suivre, "La société intégrale" de Cédric Lagandré. Et pour ce faire des mots forts, des mots choisis sont indispensables. Ceux de Darrioumerle sont simples, des phrases courtes, piquantes et efficaces. Une plume légère, et un style ne se laissant pas aller à la facilité d'un ton grave, permettent à tout lecteur d'intégrer rapidement les codes de l'Océania. "On a pu me reprocher de ne pas être assez littéraire, mais je l'ai voulu ainsi. J'ai voulu mettre mon livre au niveau de la société que je dépeins." Si le phrasé peut paraître arrogant il n'est que la tentative d'expliquer que chaque mot résulte d'une écriture pensée pour être au plus prés de Veganland. Si les critiques se font jour sur ce second roman, et c'est heureux, il en est un qui, fidèle à lui même, lit l'homme à travers le livre. "Il est sensible à la violence sociale et à la diversité des formes qu'elle peut prendre" explique son ancien rédacteur en chef et ami de longue date Joël Aubert. Une délicatesse qu'on retrouve à travers les tourments de ses personnages, profondément humains dans ce monde déshumanisé.

"Bienvenue à Veganland", aux éditions Sable Polaire, aout 2018, 18,00€

Retrouvez l'interview d'Olivier Darrioumerle par Joël Aubert, sur agriweb.tv.

Anna Bonnemasou
Par Anna Bonnemasou

Crédit Photo : Anna Bonnemasou Carrere

Partager sur Facebook
Vu par vous
3737
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Culture
Culture
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 29 + 7 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !