Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

21/02/20 : Le TramBus de l'agglomération Bayonne-Anglet-Biarritz a franchi le cap du million de voyages, dont 200 000 en janvier. Les abonnements mensuels et annuels observent une progression de plus de 50%; les abonnements scolaires ont eux augmenté de +14 %

20/02/20 : A partir du lundi 24 février, les détenteurs d'un abonnement TBM pourront emprunter la ligne 42 du TER entre Bordeaux Saint-Jean et Parempuyre, et entre Pessac-Centre et Parempuyre, avec cette même carte TBM. Une expérimentation d'1 an renouvelable.

20/02/20 : C'était une figure de la presse française: Jean Daniel le fondateur du Nouvel Observateur s'est éteint ce 19 février à 99 ans. Ce natif d'Algérie, comme Camus, fut aussi un des témoins exigeants de la renaissance du parti socialiste dans les années 70.

19/02/20 : La métropole de Bordeaux a choisi le groupement Eiffage/UCPA/Dalkia et Banque des Territoires pour construire le futur stade nautique de Mérignac. Les travaux doivent démarrer en novembre pour une livraison en 2022.

19/02/20 : Municipales: la liste "Changer!" présente son programme pour Villenave d'Ornon autour de Patrick Bouillot et Florence Rialland ce samedi 22 février, à 10h, salle Jacques Brel

18/02/20 : Présence annoncée de Benoît Biteau député européen EELV et agriculteur en Charente-Maritime à la réunion, ce jeudi 20 février à 19h30, de la liste "Villenave écologique, solidaire et citoyenne" à l'auditorium de Sourreil.

18/02/20 : Dans le cadre des Conférences Montaigne organisées par l'Université bordelaise du même nom, Noël Mamère interviendra ce jeudi 20 février (Amphi B - 18h) sur le thème de "L’écologie, le paradigme politique du XXIe siècle".

18/02/20 : La FDSEA 64 a renouvelé son bureau: Franck Laborde, céréalier, secrétaire général de l’AGPM et éleveur de canards à Préchacq-Navarrenx en est le nouveau président, remplaçant Bernard Layre, devenu l'an dernier Président de la Chambre d'agriculture 64

16/02/20 : Agnès Buzyn, ministre des Solidarités et de la Santé, a démissionné et conduira finalement la liste LREM aux municipales de Paris sur décision évidente d'Emmanuel Macron; le député Olivier Véran lui succède au ministère.

10/02/20 : Charente-Maritime : le festival electro Stereoparc a dévoilé les premiers noms de la programmation de la soirée Coco Coast du samedi 18 juillet 2020 : Martin Solveig, Bakermat et Bellecour.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 25/02/20 | Nouvelle présidence pour les stations N'PY

    Lire

    Président de N’PY depuis sa création en 2004, Michel Pélieu a cédé son siège à Michel Boussaton le 24 janvier. Après l’entrée au capital de la Région Occitanie en juillet 2019, ce changement à la tête de N’PY est une nouvelle étape dans le processus de transformation amorcé en 2018 pour accompagner les domaines skiables et sites touristiques dans la diversification de leur activité et l’adaptation de l’immobilier de tourisme. N’PY va prendre une dimension "chaîne des Pyrénées" avec l’appui de la Région Occitanie et de la Banque des Territoires auxquels pourraient s’associer la Région Nouvelle-Aquitaine et les départements.

  • 25/02/20 | La colocation en HLM, une solution pour le logement des réfugiés ?

    Lire

    Pour la première fois en France, une convention régionale favorisant la colocation en baux directs pour les personnes bénéficiant de la protection internationale a été signée en Nouvelle-Aquitaine par l’État, les bailleurs sociaux et les associations de la région. Ce dispositif, expérimenté en Gironde à compter de mars 2020, a pour objectif de répondre à la forte tension locative présente sur les petits logements. Il sera soutenu financièrement par l’État avec l'ambition de l'étendre rapidement à toute la région et à d'autres publics.

  • 25/02/20 | L’ex-pdg d’Heuliez confie ses archives personnelles au département des Deux-Sèvres

    Lire

    Gérard Quéveau, l’ancien pdg de Heuliez basée à Cerizay, donne ses fonds personnels aux archives départementales des Deux-Sèvres. Les premières caisses d'archives sont arrivées à la maison du département. Le traitement des documents a débuté. Cela représente tout de même 170 mètres linéaires dédiés à cette entreprise de carrosserie automobile. Ce mardi 25 février, une convention de don du fonds d’archives de l’entreprise va être signé entre le président du département et l’ancien pdg de Heuliez.

  • 25/02/20 | Salon Aquibat : 6 structures néo-aquitaines recherchent des pros du BTP

    Lire

    A l’occasion du salon Aquibat (Parc des Expositions de Bordeaux), la CCI Bordeaux Gironde organise, le 28 février prochain, une rencontre « Convergence Marchés ». L’objectif est de mettre en relation des entreprises du bâtiments et 6 structures qui recherchent des professionnels du BTP comme Bordeaux Métropole ou l’ESID (Service d’infrastructure de la Défense). Des rencontres de 15min sont prévues avec ces donneurs d’ordre locaux de 10h à 13h. Les inscriptions sont gratuites.

  • 24/02/20 | Aéroport de Bordeaux-Mérignac : des agents de sécurité en grève

    Lire

    Une centaine d'agents de la société Hubsafe chargés de contrôler la sécurité à l'aéroport de Mérignac ont manifesté devant les portes ce lundi matin pour la quatrième journée consécutive. Ils dénoncent leurs conditions de travail et un entretien "exécrable" de leurs postes de travail. La société a choisi de rapatrier des salariés de Paris et Nantes pour assurer le service et éviter des annulations ou perturbations dans les vols. Le préavis de grève de la majorité des 135 agents est illimité. Hubsafe n'a pour l'instant pas entamé de négociations.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Culture | "Bienvenue à Veganland" aux confins d'une société dystopique

14/06/2019 | Invité par son ami Joël Aubert, Olivier Darrioumerle était de passage au Salon de l'Agriculture de la Nouvelle-Aquitaine pour présenter son nouveau roman.

Olivier Darrioumerle était l'invité de Joel Aubert au Salon d'Agriculture de la Nouvelle-Aquitaine, dimanche 2 juin

Présent dimanche 2 juin, au Salon de l'Agriculture de la Nouvelle-Aquitaine, Olivier Darrioumerle, est venu parler, non sans un trait d'ironie, de son nouveau roman, "Bienvenue à Veganland" aux éditions Sable Polaire. Un roman d'anticipation dont le lectorat compte de nombreux vegans et végétariens bien qu'il tire un portrait incisif de cette frange de la population. La preuve qu'un texte bien construit peut toucher tout le monde. "A travers leurs critiques j'ai compris que j'étais le miroir déformant de leur idéologie" relate le romancier. Anna Bonnemasou-Carrère au terme d'une rencontre sur le Salon régional de l'agriculture revient sur un ouvrage dont on parle et qui fait parler.

Né sur les rives de l'Adour, le journaliste et romancier Olivier Darrioumerle présentait, dimanche 2 juin, son livre "Bienvenue à Veganland", aux éditions Sable Polaire, lors du Salon de l'Agriculture Nouvelle-Aquitaine. Le Biarrot d'adoption invite, au travers de son nouveau roman, à s'interroger sur une nouveauté de notre ère. Là où certains parlent de tendance, il assume et revendique le terme d'idéologie: le veganisme. L'histoire de ce deuxième roman débute au sortir d'une corrida. L'auteur y rencontre des militants vegans. Il les découvre prônant une idéologie qu'il qualifie de complète, ce qui le rassure à une époque où tout un chacun se gargarise presque de les penser mortes. Voilà le coup de dés par lequel débute l'écriture d'une dystopie bien ficelée, aujourd'hui finaliste du prix de l'Académie Rabelais.

L'apogée d'une société végane

Au fil de ses lettres, le romancier construit Veganland, un monde où, pour libérer les animaux domestiques, la société a domestiqué les hommes. A Océania, en Amérique du Sud, les vegans ont mené leur révolution et instauré leur pouvoir. Au sein de cette société les carnivores sont relégués en périphérie de la ville, où vivent les vegans, élites de la société, et ne peuvent la ré-intégrer qu'en remportant une compétition sportive. Dans cette utopie inversée le mot d'ordre est la retenue. L'éradication du désir, sur laquelle veille scrupuleusement « l'homéostasie », malicieuse alliance entre homéopathie et stasi (police politique de la République Démocratique d'Allemagne), police de l'Océania en charge du bonheur collectif. Ainsi apparaît le nœud de l'histoire, l'élément qui fonde l'existence et cause la perte des "sangs rouges" (carnivores) comme celle des "sangs verts" (vegans): le désir. Car si Océania brandit une humanité sans désirs qui ne souffre plus, la disparition totale du désir pourrait entraîner sa perte, car « une humanité sans souffrance n'est déjà plus humaine » philosophe Oliver Darrioumerle.

 

Bienvenue à Veganland roman d'anticipation par Olivier Darrioumerle

L'hyper-réalisme comme guide d'écriture

Son ambition : s'inscrire dans l'hyper réalisme, concept développé par le philosophe Jean Baudrillard. A travers la création d'une société aseptisée, les vegans créent une fausse réalité, une illusion convaincante fondée sur une simulation du bonheur. Ils cherchent à se déconnecter complètement de la réalité où le désir tient un rôle primordial. "Parce que le vrai c'est sale, le vrai ça pue, le vrai c'est ça" s'emballerait presque le romancier en balayant de la main les bêtes qui l'entourent dans le Salon. Cet hyper-réalisme il le ressent comme l'ambition de "nos petits bourgeois actuels qui rêvent de steak sans souffrance, d'une société toute propre". Une idéologie qui lui parait comme la seule à la portée de cette génération, qui de part ses origines, peut avoir du mal à s'affilier à d'autres mouvements de revendication contemporains.

 Des choix d'écriture assumés face aux critiques

L'écriture, à l'instar de la vie, est une succession de choix. Et ses choix, Olivier Darrioumerle les assume pleinement. Ainsi, le romancier tente de rompre avec le cadre orwellien de l'écriture dystopique. "Chez moi la résistance est amorphe" explique t-il, citant l'exemple qu'il tente de suivre, "La société intégrale" de Cédric Lagandré. Et pour ce faire des mots forts, des mots choisis sont indispensables. Ceux de Darrioumerle sont simples, des phrases courtes, piquantes et efficaces. Une plume légère, et un style ne se laissant pas aller à la facilité d'un ton grave, permettent à tout lecteur d'intégrer rapidement les codes de l'Océania. "On a pu me reprocher de ne pas être assez littéraire, mais je l'ai voulu ainsi. J'ai voulu mettre mon livre au niveau de la société que je dépeins." Si le phrasé peut paraître arrogant il n'est que la tentative d'expliquer que chaque mot résulte d'une écriture pensée pour être au plus prés de Veganland. Si les critiques se font jour sur ce second roman, et c'est heureux, il en est un qui, fidèle à lui même, lit l'homme à travers le livre. "Il est sensible à la violence sociale et à la diversité des formes qu'elle peut prendre" explique son ancien rédacteur en chef et ami de longue date Joël Aubert. Une délicatesse qu'on retrouve à travers les tourments de ses personnages, profondément humains dans ce monde déshumanisé.

"Bienvenue à Veganland", aux éditions Sable Polaire, aout 2018, 18,00€

Retrouvez l'interview d'Olivier Darrioumerle par Joël Aubert, sur agriweb.tv.

Anna Bonnemasou
Par Anna Bonnemasou

Crédit Photo : Anna Bonnemasou Carrere

Partager sur Facebook
Vu par vous
3027
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Culture
Culture
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 27 + 8 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !