Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

22/06/21 : L'ancien vice-président du Conseil départemental de la Dordogne en charge de l'agriculture, Jean-Pierre Saint-Amand est décédé lundi à l'âge de 71 ans. Il a été conseiller départemental du canton de Vergt de 1992 à 2015.

21/06/21 : Usinage, soudage, maintenance, aéronautique... Le CFAI Adour ouvre ses portes au public les 25 juin et 7 juillet sur ses 3 sites d'Assat (64), Lanne (65) et Tarnos (40). Il propose 148 offres en apprentissage dans les entreprises industrielles locales+ d'info

20/06/21 : Départementales en Dordogne : Véronique Chabreyrou et Jacques Ranoux, candidats de gauche, soutenus par la majorité sortante, sont en tête avec 37,80 %, devant le binôme RN Pascale Léger et Serge Muller à 23,80 %.

20/06/21 : Départementales en Dordogne : Sur le canton de la vallée de la Dordogne, Germinal Peiro (PS) le président du conseil départemental sortant est réélu avec 64,96 % dès le premier tour. Il est associé à Patricia Lafon-Gauthier.

20/06/21 : Départementales en Dordogne : le binôme socialiste composé de Marie-Lise Marsat et Serge Mérillou est réélu sur le canton de la Lalinde.

20/06/21 : Régionales en Dordogne : Sur le canton de Saint-Astier, Alain Rousset (PS) est en tête avec 30,39 % des voix devant la candidate RN Edwige à 23 %. L'écologiste Nicolas Thierry est en 3e position à 10,51 %.

20/06/21 : En Dordogne, l'abstention estimée pour les élections départementales et régionales en Dordogne est de 66,2%. C'est la participation la plus faible de toutes élections confondues dans le département.

20/06/21 : En Haute-Vienne, le taux de participation à 17h était de 28,54% en forte baisse par rapport à 2015 où on avait enregistré 52,36 % de votants à la même heure.

20/06/21 : Dans les Pyrénées-Atlantiques, après un taux de participation à midi s'élevant à 14,5%, ce même taux s'affichait à 31,37 % pour le double scrutin des élections régionales et départementales du 20 juin 2021.

20/06/21 : A 17h, le taux de participation aux élections régionales et départementales s'élève à 25,68%. En 2015, il était de 45,09% pour les régionales et 44,78% pour les départementales, soit une baisse de près de vingt points.

20/06/21 : Dans la Vienne, la baisse de la participation aux élections régionales et départementales se confirme. À 17h, le taux était de 26,07% contre 43,77% pour les départementales en 2015 et 44,87% pour les régionales en 2015.

20/06/21 : En Dordogne, le taux de participation au premier tour des élections départementales et régionales estimé à 17 h est de 33,78 %, en baisse par rapport aux scrutins de 2015.

Arte Flamenco
- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 25/06/21 | "La Maison d'à côté" : coworking, formation et convivialité

    Lire

    La Maison d'à côté est un lieu convivial à La Souterraine, où sont proposées de multiples activités, ouvertes à toute la population dans sa diversité. C'est un espace de travail, mais aussi de détente et de loisirs. Elle accueille professionnels bénévoles et clients dans 3 domaines d'activité : location d'espace, restauration et animation. Son projet désormais est d'offrir des espaces propices au coworking pour des télétravailleurs ou travailleurs nomades, et l'animation d'un espace numérique ouvert à tous et d'ateliers de formation aux bases du numérique.

  • 25/06/21 | Limoges : PCM Trucks se diversifie dans le transport des médicaments

    Lire

    Afin d'assurer sa pérennité et son développement l'entreprise de transport routier de marchandises, PCM Trucks, s'oriente vers le marché de transports de médicaments. Une nouvelle activité qui nécessite des investissements matériels spécifiques dont la réfection complète du sol de l'entrepôt, l'acquisition d'une station de lavage pour nettoyer et désinfecter les véhicules, l'installation de chambres froides pour le stockage des médicaments ainsi que de conteneurs isothermes pour assurer la livraison à une température maîtrisée. Pour relever le défi, la société va bénéficier du soutien de l'Europe.

  • 24/06/21 | Arte Flamenco : El Granaíno remplacé pour la soirée du 2 juillet

    Lire

    Positif à la Covid-19, le chanteur Pedro El Granaíno ne pourra pas se produire sur la scène du festival Arte Flamenco, le vendredi 2 juillet à Mont-de-Marsan. Il sera remplacé par Jesús Méndez, héritier de la dynastie gitane de la famille de la “Paquera de Jerez", et l’un des plus grands noms du cante actuel. Jesús Méndez se produira donc aux côtés d’El Pele avec, en artiste invité, le danseur Farruquito.

  • 24/06/21 | Lot-et-Garonne : un incubateur pour l'ESS

    Lire

    Par le développement d'un incubateur dédié à l'ESS et l'innovation sociale, ATIS propose un accompagnement à la construction de réponses nouvelles à des besoins sociaux peu ou mal couverts. Nomade, il s'appuie sur les lieux ressources dans les territoires ruraux, et multi-partenariaux, en intégrant les acteurs existants de la chaîne. Parmi ses objectifs: susciter la création d'entreprises et activités d'utilité sociale, développer l'envie d'entreprendre, contribuer à résoudre des problématiques sociales et environnementales et proposer un maillage efficient d'accompagnement de porteurs de projet sur le département.

  • 24/06/21 | Lestiac-sur-Garonne, petit Dublin pour un soir

    Lire

    La commune de Lestiac-sur-Garonne (33) accueille, le 3 juillet prochain le Julien Loko Irish Band. Un concert gratuit en plein air à partir de 21 h et une ambiance 100% folk celtique assurée dans le cadre bucolique du village des bords de Garonne. Julien Loko et son quintet proposent standards irish et compositions originales pour une musique dansante et nerveuse, qui transporte dans l'atmosphère enfiévrée des pubs de Dublin! Possibilité de pique-niquer dès 19 heures ou de se restaurer auprès de food-trucks.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Culture | "Bienvenue à Veganland" aux confins d'une société dystopique

14/06/2019 | Invité par son ami Joël Aubert, Olivier Darrioumerle était de passage au Salon de l'Agriculture de la Nouvelle-Aquitaine pour présenter son nouveau roman.

Olivier Darrioumerle était l'invité de Joel Aubert au Salon d'Agriculture de la Nouvelle-Aquitaine, dimanche 2 juin

Présent dimanche 2 juin, au Salon de l'Agriculture de la Nouvelle-Aquitaine, Olivier Darrioumerle, est venu parler, non sans un trait d'ironie, de son nouveau roman, "Bienvenue à Veganland" aux éditions Sable Polaire. Un roman d'anticipation dont le lectorat compte de nombreux vegans et végétariens bien qu'il tire un portrait incisif de cette frange de la population. La preuve qu'un texte bien construit peut toucher tout le monde. "A travers leurs critiques j'ai compris que j'étais le miroir déformant de leur idéologie" relate le romancier. Anna Bonnemasou-Carrère au terme d'une rencontre sur le Salon régional de l'agriculture revient sur un ouvrage dont on parle et qui fait parler.

Né sur les rives de l'Adour, le journaliste et romancier Olivier Darrioumerle présentait, dimanche 2 juin, son livre "Bienvenue à Veganland", aux éditions Sable Polaire, lors du Salon de l'Agriculture Nouvelle-Aquitaine. Le Biarrot d'adoption invite, au travers de son nouveau roman, à s'interroger sur une nouveauté de notre ère. Là où certains parlent de tendance, il assume et revendique le terme d'idéologie: le veganisme. L'histoire de ce deuxième roman débute au sortir d'une corrida. L'auteur y rencontre des militants vegans. Il les découvre prônant une idéologie qu'il qualifie de complète, ce qui le rassure à une époque où tout un chacun se gargarise presque de les penser mortes. Voilà le coup de dés par lequel débute l'écriture d'une dystopie bien ficelée, aujourd'hui finaliste du prix de l'Académie Rabelais.

L'apogée d'une société végane

Au fil de ses lettres, le romancier construit Veganland, un monde où, pour libérer les animaux domestiques, la société a domestiqué les hommes. A Océania, en Amérique du Sud, les vegans ont mené leur révolution et instauré leur pouvoir. Au sein de cette société les carnivores sont relégués en périphérie de la ville, où vivent les vegans, élites de la société, et ne peuvent la ré-intégrer qu'en remportant une compétition sportive. Dans cette utopie inversée le mot d'ordre est la retenue. L'éradication du désir, sur laquelle veille scrupuleusement « l'homéostasie », malicieuse alliance entre homéopathie et stasi (police politique de la République Démocratique d'Allemagne), police de l'Océania en charge du bonheur collectif. Ainsi apparaît le nœud de l'histoire, l'élément qui fonde l'existence et cause la perte des "sangs rouges" (carnivores) comme celle des "sangs verts" (vegans): le désir. Car si Océania brandit une humanité sans désirs qui ne souffre plus, la disparition totale du désir pourrait entraîner sa perte, car « une humanité sans souffrance n'est déjà plus humaine » philosophe Oliver Darrioumerle.

 

Bienvenue à Veganland roman d'anticipation par Olivier Darrioumerle

L'hyper-réalisme comme guide d'écriture

Son ambition : s'inscrire dans l'hyper réalisme, concept développé par le philosophe Jean Baudrillard. A travers la création d'une société aseptisée, les vegans créent une fausse réalité, une illusion convaincante fondée sur une simulation du bonheur. Ils cherchent à se déconnecter complètement de la réalité où le désir tient un rôle primordial. "Parce que le vrai c'est sale, le vrai ça pue, le vrai c'est ça" s'emballerait presque le romancier en balayant de la main les bêtes qui l'entourent dans le Salon. Cet hyper-réalisme il le ressent comme l'ambition de "nos petits bourgeois actuels qui rêvent de steak sans souffrance, d'une société toute propre". Une idéologie qui lui parait comme la seule à la portée de cette génération, qui de part ses origines, peut avoir du mal à s'affilier à d'autres mouvements de revendication contemporains.

 Des choix d'écriture assumés face aux critiques

L'écriture, à l'instar de la vie, est une succession de choix. Et ses choix, Olivier Darrioumerle les assume pleinement. Ainsi, le romancier tente de rompre avec le cadre orwellien de l'écriture dystopique. "Chez moi la résistance est amorphe" explique t-il, citant l'exemple qu'il tente de suivre, "La société intégrale" de Cédric Lagandré. Et pour ce faire des mots forts, des mots choisis sont indispensables. Ceux de Darrioumerle sont simples, des phrases courtes, piquantes et efficaces. Une plume légère, et un style ne se laissant pas aller à la facilité d'un ton grave, permettent à tout lecteur d'intégrer rapidement les codes de l'Océania. "On a pu me reprocher de ne pas être assez littéraire, mais je l'ai voulu ainsi. J'ai voulu mettre mon livre au niveau de la société que je dépeins." Si le phrasé peut paraître arrogant il n'est que la tentative d'expliquer que chaque mot résulte d'une écriture pensée pour être au plus prés de Veganland. Si les critiques se font jour sur ce second roman, et c'est heureux, il en est un qui, fidèle à lui même, lit l'homme à travers le livre. "Il est sensible à la violence sociale et à la diversité des formes qu'elle peut prendre" explique son ancien rédacteur en chef et ami de longue date Joël Aubert. Une délicatesse qu'on retrouve à travers les tourments de ses personnages, profondément humains dans ce monde déshumanisé.

"Bienvenue à Veganland", aux éditions Sable Polaire, aout 2018, 18,00€

Retrouvez l'interview d'Olivier Darrioumerle par Joël Aubert, sur agriweb.tv.

Anna Bonnemasou
Par Anna Bonnemasou

Crédit Photo : Anna Bonnemasou Carrere

Partager sur Facebook
Vu par vous
3967
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Culture
Culture
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 27 + 12 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !