Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

20/05/18 : Demain dimanche, de 10 h à 17 h se tiendra la deuxième édition du marché de producteurs fermiers du Pays basque IDOKI à Ustaritz. Outre la production de produits locaux, le matin, sera organisé le concours culinaire "Défi Crêpes"

16/05/18 : Amateurs de musique, rendez-vous ce week-end la 4ème édition du festival ODP de Talence. Coeur De Pirate, Les Négresses Vertes ou Alt-J en seront les principales têtes d'affiche. Ils chanteront au profit des "Orphelins des Sapeurs-Pompiers de France".

16/05/18 : La Cour d'Appel de Paris a condamné Jérôme Cahuzac ex-ministre du budget jugé pour fraude fiscale et blanchiment à 4 ans de prison, dont 2 avec sursis et à une amende de 300.000 euros et 5 ans d'inéligibilité. Sa peine de prison ferme sera aménagée.

15/05/18 : Ils l'avaient annoncé, ils l'ont fait: 300 cheminots CGT de la SNCF de Bayonne et d'Hendaye se sont invités ce matin devant la résidence secondaire du PDG de la SNCF, Guillaume Pepy, située au dessus de la falaise de la Côte des Basques à Biarritz.

12/05/18 : La 35e édition de Herri Urrats, le jour de fête des ikastola du Pays basque a lieu ce dimanche autour du lac de Saint-Pée-sur-Nivelle. Cette année, elle visera à récolter des fonds pour les travaux d'agrandissement du collège de Larceveau

08/05/18 : Le 35ème chapitre de la Confrérie du Chipiron de Bidart aura lieu dimanche 13 mai au Kirolak avec la participation d’une soixantaine de confréries. Après un défilé vers la Chapelle de la Madeleine, la Confrérie intronisera plusieurs personnalités.

03/05/18 : Deezer, leader du streaming musical en France, vient d’annoncer sa décision d’ouvrir un nouveau site dans la métropole bordelaise. "Une nouvelle reconnaissance de notre attractivité" soulignent satisfaits Alain Juppé et Virginie Calmels.

24/04/18 : Charente-Maritime : pendant la semaine de vacances du 16 au 22 avril, 14 accidents sont à déplorer sur les routes du département, au cours desquels 2 personnes ont perdu la vie, et 19 ont été blessées.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 16/05/18 | Le Sénat veut indemniser les propriétaires du Signal

    Lire

    Ce mercredi, une grande partie des sénateurs se sont prononcés en faveur de la mobilisation du fonds Barnier dans le but d'indemniser les propriétaires de l'immeuble Le Signal, à Soulac, devenu un emblème local des dangers de l'érosion côtière et pour lequel les 78 propriétaires sont toujours face à un blocage, malgré l'évacuation de l'immeuble en 2014 par arrêté municipal. La proposition de loi n'est cependant qu'une première étape puisque le texte doit aussi être adopté devant l'Assemblée Nationale, or le gouvernement s'y est montré plutôt défavorable.

  • 16/05/18 | La biodiversité en 24h Chrono au Teich

    Lire

    Les amoureux de la nature sont convoqués les 25 et 26 mai prochain au Parc Naturel Régional des Landes de Gascogne du Teich pour les 24h de la biodiversité. Gratuit et ouvert à tous, cet évènement propose de nombreuses occasion de découvrir les enjeux autour de la préservation des espèces locales. Ciné-débat, spectacles vivants, expositions ou (plus original) inventaire d'espèces et sorties de terrain auront pour principales stars chauves-souris, oiseaux, reptiles ou escargots pour des temps forts organisés en partenariat avec des professionnels et des associations du territoire. N'oubliez pas les chaussures de randonnée !

  • 16/05/18 | La Gironde poursuit ses conseils de territoire

    Lire

    Le département de la Gironde poursuit ses travaux autour des "conseils de territoire". Autour de ces réunions, organisées deux fois par an, l'ensemble des acteurs locaux (collectivités, associations, entrepreneurs...), la Gironde tente de faire avancer ses pactes territoriaux, mis en place en 2017. Entre mai et juin 2018, neuf conseils de territoire se déclineront sur tout le département comme le 17 mai à Talais (Médoc), le 5 juin à Sainte-Foy-La-Grande (Libournais), le 18 juin à Lanton (Bassin d'Arcachon) ou encore le 19 juin à Bordeaux.

  • 15/05/18 | Trois jours de Fêtes de Bayonne payantes pour les non Bayonnais

    Lire

    Nous en avions fait écho, son maire l'a annoncé en fin de matinée: les Fêtes de Bayonne (25-29 juillet) seront gratuites pour les Bayonnais, et pour tous les enfants entre le vendredi midi et le lundi matin. Si on regarde le verre(de rosé)à moitié vide, gratuites pour tous mercredi et jeudi,elles seront en partie payantes -7 à 8 euros- pour les autres -non Bayonnais- le week-end afin, assure le maire Jean-René Etchegaray, de financer "le coût de leur sécurité et la pérennité de l'événement.

  • 14/05/18 | Bordeaux fait le point avec Darwin

    Lire

    Le maire de Bordeaux a réuni ce matin en mairie de Bordeaux des représentants de l'éco-système Darwin et de Bordeaux Métropole aménagement pour tenter de réconcilier les deux parties, en conflit depuis plus d'un an sur des emprises de la caserne Niel. Il a confirmé la cession à Darwin de deux hangars déjà occupés de manière provisoire (skate-park et dépôt Emmaüs), sous la forme d'un potentiel futur bail emphytéotique. En revanche, pas question de céder du terrain sur les 2000 mètres carrés de l'actuelle ferme urbaine : elle sera bien remplacée par la construction d'un parking prévu dans le cadre de la ZAC Bastide-Niel.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Culture | Périgord noir : du 6 août au 13 septembre du Danube à la Volga avec Duchâble, Engerer, Demarquette, Radulovic

08/08/2008 |

Nathalie Léger au festival du Périgord noir

C'est à un très riche programme que nous convie cet été encore le XXVI° festival du Périgord Noir sur un thème " du Danube à la Volga" où l'on reconnaît l'expression de l'attirance de son président Jean-Luc Soulé pour les compositeurs d'Europe Centrale. L'occasion d'entendre aussi de très grands solistes et d'en découvrir d'autres en particulier dans les deux concerts d'ouverture les 6 et 7 août Marcela Roggeri au piano et Alda Dizdari au violon avec "l'European Camerata"

@qui! : Du Danube à la Volga, le 26° Festival du Périgord Noir et sa programmation confirment votre irrésistible attirance pour l'Europe Centrale...
Jean-Luc Soulé : Le choix de ce thème fédérateur n’est pas anodin pour quelqu’un qui a beaucoup parcouru cette région et qui connait la richesse de la vie musicale en Europe Centrale, hier comme aujourd’hui. Il permettra de faire découvrir au grand public, tout au long de la saison 2008, interprétées par des d’artistes de renommée internationale, des œuvres très riches et variées de compositeurs venus d’une Europe encore mal connue, et ce dans des lieux patrimoniaux de toute beauté. Allemagne, Autriche, Tchéquie, Pologne, Hongrie, Roumanie, Albanie, Pologne, Russie sont donc invoquées comme autant d’étapes d’un parcours que l’auditeur pourra suivre en songeant à ces musiciens que nous aimons écouter car ils nous renvoient à ce que nous portons en nous de gènes marqués par la diversité européenne.
Les deux soirées inaugurales du Festival marqueront le ton de cette saison 2008 avec des œuvres de Bartok, Brahms, Kurtag, Chostakovitch et ceci en compagnie d’un jeune orchestre de chambre européen, l’European Camerata, placé sous la direction du chef français Laurent Quénelle. Quant à Brigitte Engerer, à l’issue du Festival, elle se souviendra, dans son programme, des longues années passées au Conservatoire de Moscou.

Jean-Luc Soulé, président du festival du Périgord noir@! : Des solistes inédits au Festival et d'autres habitués à ce rendez : vous comment avez vous fait vos choix?
J-L S. : J’aime à retrouver, d’année en année, des compagnons de route du Festival, avec lesquels le public a aussi effectué un bout de chemin ensemble. Il n’y a pas de régularité dans le retour de ces artistes, mais ils savent qu’ils font, en quelque sorte, partie de l’histoire du Festival. Je pense cette année à François-René Duchâble et Alain Carré, Dana Ciocarlie, Nemanja Radulovic, Brigitte Engerer, Henri Demarquette ou le trio Wanderer. Ils sont un peu chez eux et le vivent comme tels. Pour les solistes ou ensembles invités pour la première fois, nous nous laissons guider par notre goût de la découverte (la jeune violoniste albanaise Adla Dizdari, le quatuor Atrium, magnifique lauréat du concours international de quatuor à cordes de Bordeaux, ou le pianiste d’origine périgourdine Olivier Peyrebrune, engagé désormais dans une très belle carrière), la correspondance entre nos choix thématiques et la sensibilité propre des artistes (je pense à la pianiste argentine Marcela Roggeri dans Chostakovitch), l’accord entre les lieux et les programmes (Auriac se prête bien à la découverte de jeunes ensembles baroques, comme l’Ensemble Rosasolis et la belle soprano Magali Léger).

@! : L'Académie de Musique Ancienne confiée, cette année encore, à la direction de MichelLaplénie doit accueillir cette année un plus grand nombre de jeunes chanteurs et instrumentistes. Comment sont-ils retenus?
Dana SciocarliJ-L S. : Le choix d’une action de fond menée avec le remarquable chanteur et pédagogue qu’est Michel Laplénie, et ce pour la 8ème année consécutive, porte ses fruits. Le recrutement est largement international (même si nous sommes attentifs tous deux à pouvoir également donner leur chance à de jeunes aquitains) et les auditions d’hiver réalisées au CNR de Paris sont exigeantes. L’information est diffusée dans les principaux conservatoires en France et en Europe, mais le bouche à oreille aussi bien que les connaissances de Michel Laplénie et des autres professeurs (Yvon Repérant et Simon Heyerick) jouent beaucoup. Cette année, le choix d’œuvres de Monteverdi à caractère lyrique (telles Il Combattimento di Tancredi et Clorinda ou le Ballo dell’Ingrate) font appel à des effectifs importants. La section des cordes (14 musiciens) s’étoffe et se verra confier spécifiquement l’interprétation de pièces instrumentales de Monterverdi. Quant aux chanteurs (11), ils auront une grande variété de madrigaux à interpréter, outre les pièces à caractère lyrique évoquées. Mais nous arrivons aux limites des possibilités d’accueil du village dans des gîtes chaleureux et gourmands tenus par la famille du Maire, Claude Vilatte.
Il est à noter que cette Académie fait des émules, puisque nous avons créé l’an dernier une Académie d’orgue autour de l’orgue restauré de la Cathédrale de Sarlat. Un magnifique instrument du facteur français Jean-François Lépine construit mi-XVIIIème. Eric Lebrun, en est le directeur. C’est un organiste de grand renom (titulaire de l’orgue des Quinze-Vingt à Paris), il vient d’enregister l’intégrale de l’œuvre de Alexandre Pierre François Boëly, compositeur français de la période romantique dont on redécouvre la richesse de l’œuvre. Eric Lebrun est lui aussi d’origine périgourdine … Qui a dit que les périgourdins n’étaient pas musiciens ?

Plus d'informations sur www.festivalduperigordnoir.fr
Photos : L. Birnbaum,E. Manas

propos recueillis par Joêl Aubert

Partager sur Facebook
Vu par vous
972
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Culture
Culture
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 22 + 11 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !