Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

27/02/20 : Lac de Caussade. La préfète de Lot-et-Garonne vient de faire savoir qu'elle "engage une procédure à l'encontre de la Chambre d'agriculture visant à accomplir des travaux d'office afin d'effectuer la vidange de la retenue".

27/02/20 : « Rien n’est décidé sur l’intervention des forces de l’ordre, tout est encore à l’arbitrage du Premier ministre ». Voici ce qu’a dit le ministre de l’agriculture Didier Guillaume au président de la Chambre d’agriculture 47 ce matin au SIA.

27/02/20 : Elisabeth Borne, ministre de la Transition Ecologique et Solidaire, se rendra ce vendredi à Bordeaux pour soutenir le candidat LaRem Thomas Cazenave aux prochaines élections municipales.

25/02/20 : Le Ministère des Sports a suspendu provisoirement, à titre conservatoire Michel Poueyts, directeur technique national au sein de la Fédération de pelote basque suite à sa mise en examen pour corruption avec un employé de la sous préfecture de Bayonne.

25/02/20 : Au SIA à Paris, les récompenses commencent à pleuvoir sur la Dordogne, hier ont été décernés 4 médailles d’or, 12 médailles d’argent et 12 médailles de bronze pour les produits, ainsi qu’un prix d’excellence au concours des vins du Sud-Ouest.

21/02/20 : Le TramBus de l'agglomération Bayonne-Anglet-Biarritz a franchi le cap du million de voyages, dont 200 000 en janvier. Les abonnements mensuels et annuels observent une progression de plus de 50%; les abonnements scolaires ont eux augmenté de +14 %

20/02/20 : A partir du lundi 24 février, les détenteurs d'un abonnement TBM pourront emprunter la ligne 42 du TER entre Bordeaux Saint-Jean et Parempuyre, et entre Pessac-Centre et Parempuyre, avec cette même carte TBM. Une expérimentation d'1 an renouvelable.

19/02/20 : La métropole de Bordeaux a choisi le groupement Eiffage/UCPA/Dalkia et Banque des Territoires pour construire le futur stade nautique de Mérignac. Les travaux doivent démarrer en novembre pour une livraison en 2022.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 28/02/20 | Création d'un nouveau label "Les Sentinelles du Goût"

    Lire

    « Les Sentinelles du Goût ». Tel est le nom du nouveau label créé de concert par l’Institut du Goût Nouvelle-Aquitaine et trois étudiantes de Licence Pro "Valorisation, Animation et Médiation des Territoires Ruraux" de l’Université Bordeaux Montaigne. Ce label a pour but de protéger et de valoriser les savoir–faire et les goûts des produits traditionnels de la région.

  • 28/02/20 | Pour l'Arche en Charente, transformation numérique rime avec inclusion

    Lire

    L'association l'Arche en Charente encadre les activités de plusieurs établissements médico-sociaux, dont 3 ESAT pleinement insérés dans le tissu économique local à de multiples étapes de la filière du Cognac, de la production à l'expédition. L'association, lancée dans une profonde transformation numérique, vient d'obtenir une aide de 88 330 € de la Région (50% du budget prévisionnel). Et pour cause, le projet se double d'une démarche d'inclusion numérique au profit de ses employés en situation de handicap mental. Un atout majeur pour leur réinsertion professionnelle en milieu « ordinaire ».

  • 28/02/20 | Exposition "Espace Nature" à Rochefort Océan (17)

    Lire

    Du 25 février au 28 mars 2020, l’Expo Espace Nature aura lieu à Rochefort Océan, pour le plaisir des visiteurs qui découvriront au fil des photographies un périple de 18 mois sur le thème de l’écohabitat. L’occasion de découvrir d’autres modes et matériaux de construction en accord avec l’environnement. A travers ces images, l’exposition tend à ouvrir le champ des possibles dans l’esprit des visiteurs, en encourageant l’émergence de nouvelles pratiques.

  • 27/02/20 | L'octogénaire qui avait attaqué la mosquée de Bayonne est décédé

    Lire

    Claude Sinké, 84 ans, soupçonné d'être l'auteur de l'attaque de la mosquée de Bayonne qui avait fait deux blessés est décédé. Placé en détention provisoire au Centre pénitencier de Mont-de-Marsan, le procureur de la ville a indiqué qu'il était décédé mercredi après avoir été conduit aux urgences de l'hôpital, son état de santé s'étant aggravé. Il disait vouloir "venger l'attentat de Notre Dame de Paris" dont il pensait que la responsabilité de l'incendie incombait à des musulmans.

  • 27/02/20 | La Charente-Maritime décroche le label "vélo et fromage" au SIA

    Lire

    Au Salon International de l'Agriculture de Paris, le Département de la Charente-maritime a obtenu le 26 février le label "Vélo & Fromages".Lancé en 2018 par l'Assemblée des Départements de France, ce label vise à faire découvrir aux amateurs de randonnées à vélo les produits fromagers du terroir. Le premier itinéraire labellisé en Charente-Maritime fait découvrir une quarantaine de sites fromagers sur un parcours de 154 km, qui démarre à l’entrée Nord du département, sur la Vélo Francette.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Culture | Périgueux,capitale des arts gestuels et du mime à partir de mardi

22/07/2019 | Incontournable de la saison estivale,le festival Mimos débute demain. Dix neuf compagnies se produiront jusqu'au 27 juillet à Périgueux sur des sujets d'actualité

 Mo et le ruban rouge nous raconte le drame des enfants de migrants en soirée d'ouverture, mardi

La 37e édition du festival du mime de Périgueux, Mimos débute demain. Dix-neuf compagnies sont au rendez-vous avec le public pour vingt spectacles en plus du "Off". Cet événement estival a pour thème "les corps engagés", avec des spectacles sur des thématiques comme les migrants ou le féminisme. Légèrement raccourci dans la durée, mais avec le même nombre de spectacles, Ces six journées feront la part belle à des artistes bien connus des périgourdins. Mardi soir, place Mauvard, le spectacle d'ouverture sera une déambulation qui mêle marionnette géante, objets animés et musique.

 Mimos est toujours un moment privilégié dans la capitale du Périgord. Les artistes investissent la ville, ses théâtres, ses places, ses jardins. Cette année, le festival qui débute demain présente une version raccourcie avec pourtant le même nombre de spectacles : : 20 au total, donnés par 19 compagnies, françaises dans leur grande majorité. Le thème choisi pour cette 37e édition est celui des corps engagés, une thématique en lien avec l'actualité.

Les Arts du Mime et du Geste sont forcément en prise avec les questions qui agitent notre société (migrants, bouleversement de l’éco-système, dérives de la surconsommation, intolérance...) et Mimos en est le reflet. Susciter des émotions, provoquer des réactions... ; "les artistes sont des esprits libres qui revendiquent un art engagé, un corps politique. S’engager, c’est donner un sens à ce que l’on vit, c’est construire notre humanité, c’est créer un lien avec l’Autre, partager des valeurs de solidarité. On sort transformé et enrichi de cet investissement collectif. Du JE au NOUS, le « vivre ensemble » est au cœur de ces jours, du 23 au 27 juillet, fenêtre incandescente ouverte sur le monde."

Un hommage aux enfants migrants en ouverture

 Sans être un festival de théâtre de rue, MIMOS offre de nombreuses propositions en extérieur telles que : inspirée de la photo du petit Alan retrouvé mort sur une plage, la déambulation pleine de poésie de la marionnette géante de la Cie l’Homme debout qui nous raconte le drame des enfants de migrants (Mo et le ruban rouge). Ce sera le spectacle de la soirée d'ouverture, très attendu cette année. Parmi les autres découvertes, le public sera surpris par l’étonnant ballet aérien sur plancher vertical de la Cie Delrevès (Uno), les drôles de « chorégraphies de poche » de la Cie Volubilis qui s’invitent dans les vitrines de magasins (Vitrines en cours...), le petit déjeuner contorsionné et réjouissant de la Cie Presque Siamoises (Au point du jour).  Certaines compagnies, bien connues des Périgourdins, sont de retour. Ainsi, la Cie Carabosse revient avec un fabuleux carnet de voyage entre feu, métal, musique, peinture, poésie et vidéo, les 26, 27 juillet aux Jardins des arènes, après avoir séduit en 2015 les festivaliers. Suite à la déprogrammation de la "chute des anges", la Cie de L'oubliée de Raphaëlle Boitel, artiste associée à l'Agora de Boulazac proposera les " 5es Hurlants". C'est un spectacle merveilleux qui rend hommage au cirque, au labeur qui le fonde, à l’ardeur qui l’élève, aux valeurs qui en tissent la toile de fond, entraide et solidarité indissociables du risque encouru. A voir, le jeudi 25 juillet à 20 h.
Parmi les autres temps forts, les Espagnols d'Insectropics feront découvrir " the legend of burning." Inspiré de l’immolation du jeune vendeur ambulant tunisien Mohamed Bouazizi, c'est un  spectacle multi-média choc qui évoque l’étincelle qui a déclenché le « Printemps arabe » et, au delà, amène à réfléchir sur le pouvoir des médias. La Cie Hyppoféroce avec "rêves d'une poule ridicule invitera le public à réfléchir  avec humour, sur la « malbouffe » et les dérives de la surconsommation, les 24, 25 et 26 juillet. 

Mimos, c'est aussi : la vingtaine de compagnies du OFF, des stages et ateliers sur l’art gestuel, la première Académie d’été des Arts du Mime et du Geste destinée à des professionnels, des expositions, des actions dans les quartiers... Et nouveauté de cette édition, un village du festival qui accueillera le matin les rencontres artistes-public  : il sera aménagé place Badinter. Des concerts y seront aussi organisés avec le Sans Réserve, des « Caus’rues. 

Plus d'infos, billetterie et programmation complète .www.mimos.fr

Claude-Hélène Yvard
Par Claude-Hélène Yvard

Crédit Photo : M-C Morin

Partager sur Facebook
Vu par vous
7938
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Culture
Culture
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 30 + 8 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !