14/12/17 : Depuis ce 12 décembre, la FRSEA Sud Ouest a de nouveaux contours. Regroupant désormais les régions Occitanie et Nouvelle-Aquitaine elle représente 25 départements. Le même jour, Philippe Moinard en a été élu à la présidence.

13/12/17 : Pont d’Aquitaine fermé dans les 2 sens : rocade A630 entre échangeurs 2 (Lormont - Croix Rouge) et 4a (Bordeaux - Nouveau Stade) du jeudi 14 décembre 21h00 au 15 à 6h00. Déviations rocade intérieure et extérieure, via le pont François Mitterrand.

12/12/17 : Philippe Martinez,le secrétaire général de la CGT se rendra ce jeudi en Dordogne. Il visitera les ateliers SNCF du Toulon avant de rencontrer le syndicat cheminot. L'après midi, il participera à une assemblée avec tous les syndicats CGT du département.

11/12/17 : Catherine Seguin, 45ans, fille de Philippe Seguin qui était sous-préfète de Bayonne depuis 2016 a pris du galon et sera la nouvelle préfète du Gers en remplacement de Pierre Ory nommé dans les Vosges. Deuxième femme à occuper ce poste dans le Gers

11/12/17 : La Charente-Maritime est passée ce matin en vigilance "jaune" vents violents : la circulation est coupée sur le pont de l'île d'Oléron et les liaisons maritimes coupées avec l'île d'Aix, en raison d'une forte houle.

10/12/17 : A Orthez la liste menée par le socialiste Emmanuel Hanon remporte l'élection municipale (49,69%) devançant celle du maire sortant Yves Darrigrand (39,87%) et de Hélène Marest (Lrem -Modem 10,44%

10/12/17 : Philippe Mahé préfet de Meurthe-et-Moselle depuis août 2015 est le nouveau directeur général des services de la Gironde. Il a occupé plusieurs postes similaires depuis 1995 en Côtes d'Armor Finistère aux communautés urbaines de Nantes et de Toulouse.

10/12/17 : Dans un communiqué du 9/12, le président de la Charente-Maritime Dominique Bussereau annonce que l'instauration d'un péage à l'entrée d'Oléron ne sera finalement pas soumis au vote lors de la session du Département du 18 décembre comme annoncé.

10/12/17 : Charente-Maritime : Météo France annonce une tempête ce lundi, avec de violentes rafales pouvant atteindre localement 120 à 130 Km/h sur le littoral et 100 à 110 Km/h à l'intérieur des terres.

09/12/17 : Après l'annonce de la présence du groupe NTM, les Francofolies ont annoncé cette semaine leurs prochaines têtes d'affiches de l'édition 2018, qui se tiendra du 11 au 15 juillet : Orelsan, Jain, Véronique Sanson, Mc Solaar, Calogero et Shaka Ponk.

08/12/17 : Les maires de Port-au-Prince et de La Rochelle ont signé un accord mardi à l’occasion des 2e Assises de la coopération franco-haïtienne à Port-au-Prince. Une aide nouvelle sera apportée pour la construction d’un lieu d’accueil en cas de catastrophe.

07/12/17 : Le maire de Saint-Jean-de-Luz et premier vice-président de la Communauté Pays basque, Peyuco Duhart, 70 ans, est mort ce vendredi matin à 10 heures au Centre hospitalier de la Côte basque à Bayonne. Il avait été victime d'un AVC la semaine dernière.

- Multivote -
- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 13/12/17 | Près de 500 000 visiteurs pour Lascaux en un an

    Lire

    Inauguré le 10 décembre 2016 par François Hollande, Lascaux a accueilli en un an près de 500 000 visiteurs. Un chiffre supérieur aux objectifs fixés par les acteurs du projet (400 000). Pour son 1er anniversaire, le site propose une nouvelle exposition temporaire intitulée "Pariétal". Ce vendredi, une plaque en hommage aux 4 inventeurs sera dévoilée en présence du dernier vivant, Simon Coencas et des familles des trois autres inventeurs. En 2018, le Sentier de la Découverte ouvrira au public.

  • 12/12/17 | Germinal Peiro a rencontré le maire de Bordeaux

    Lire

    Germinal Peiro a rencontré lundi, Alain Juppé afin d’évoquer plusieurs dossiers transversaux pour l’avenir de la métropole bordelaise et de la Dordogne. Ils partagent le même point de vue sur la nécessité d’un grand contournement de Bordeaux par la création d’un barreau autoroutier reliant l’A89 à l'A65 et à l'A62, à hauteur de Langon. Ils ont aussi abordé la nécessité de l'amélioration des liaisons ferroviaires : trajet Bordeaux-Périgueux, modernisation des lignes Périgueux-Agen et Sarlat-Bergerac-Bordeaux.

  • 11/12/17 | Péage d'Oléron : la déception des élus départementaux

    Lire

    Alors que le président de la Charente-Maritime Dominique Bussereau a annoncé samedi dans un communiqué, annuler la mise au vote de la création d'un péage au pont de l'île d'Oléron, la grogne monte parmi les élus. Deux vice-présidents de la majorité départementale LR, Dominique Rabelle et Michel Parent (aussi maire de Le Chateau d'Oléron), ont exprimé ce lundi via un communiqué leur "grande déception" : "Ce désaccord de fond met en question la pertinence de ce territoire", préviennent-ils.

  • 11/12/17 | Bordeaux : Deux tramways en plus aux heures de pointe sur la ligne A

    Lire

    Afin d’accompagner la fermeture du pont de pierre à la circulation automobile, et à la demande d’Alain Juppé, TBM renforce le service tramway de la ligne A en heures de pointe, sur la rive droite, à compter du lundi 11 décembre. Deux tramways supplémentaires seront mis en place entre 7 h et 8 h, aux départs de « La Gardette » et « Dravemont » et entre 17h et 18h, du centre de Bordeaux vers la Rive Droite.

  • 09/12/17 | Pierre Dartout décoré en quittant Bordeaux

    Lire

    Pierre Dartout, préfet de Gironde et de Nouvelle-Aquitaine a vécu un moment singulier lors de la réception marquant son départ de Bordeaux: il a reçu des mains d'Alain Juppé la décoration de commandeur dans l'Ordre national du mérite en présence d'élus, de personnalités, de sa famille venue de son Limousin natal moment chaleureux ponctué d'un très bel hommage du maire de Bordeaux retraçant une carrière fournie au service de l'Etat et remerciement appuyé du récipiendaire à Bordeaux où il sera "très heureux de revenir". M.Dartout, le préfet de l'installation de la réforme territoriale a loué sa relation avec Alain Rousset.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Culture | Pour le premier jour du Garorock, des têtes d'affiches décevantes et une fréquentation en baisse malgré un Massilia Sound System en grande forme

09/04/2011 |

Une performance réjouissante des Massilia Sound System au Garorock

Le festival marmandais a subi hier le contrecoup d'une programmation pas très affriolante. Peu de spectateurs et trop peu d'agréables surprises sur scène malgré un temps idéal et un site qui atteint presque le niveau de transformation idéal pour une zone commerciale chargée d'entrepôts. Quelques groupes (The Bewitch Hands, Bonaparte, Mars Red Sky) ont néanmoins fourni du bon son avec tout leur savoir-faire de scène, Massilia Sound System en tête. Pendant ce temps, les têtes d'affiche se révélaient décevantes. Ça ira mieux demain.

Pourtant à 17h, tout avait si bien commencé. Les quatre niçois de Quadricolor ont mis du temps à lancer leur pop dansante un peu trop propre mais efficace. Ils nous avouent ensuite que c'est jamais facile d'ouvrir un festival, même pour un groupe habitué aux grandes scènes. Un peu plus loin sur la petite scène Woodbrass, les bordelais de Mars Red Sky ont bien compris ce qu'il fallait faire. Des riffs lourds et hypnotiques pour un festivalier qui subit la chaleur anormale de ce week-end d'avril. Ensuite, malheureusement, il ne se passe plus grand chose et la foule ne grossit pas comme chaque année. King Charles enflamme une petite foule de très jeunes fans sous le Hall Digitick. Même Morcheeba à 21h sur la grande scène Première Pression Live, pourtant tête d'affiche, sans concurrence sur les autres scènes, peine à remplir le chapiteau et fournit du coup une performance molle où toutes les chansons se ressemblent. Les groupes ne donnent pas tout, les spectateurs préfèrent rester sur les tables et aux bars. Le Garorock ne commence pas bien.

The Bewitch Hands et Massilia Sound System prennent le pas sur les têtes d'affiche
Ensuite, c'est l'heure de la découverte du tout nouveau Garoclub. Et pour le Marmandais aguerri, ce n'en est pas vraiment une puisque que c'est la boite de nuit TNT, bien connue des lycéens, qui a enfin été intégrée dans le site du festival pour accueillir les DJs en tous genres. Le bordelais Clarks inaugure la scène avec talent même si l'on aurait préféré l'entendre seul sans son MC un poil fatigant. Ensuite sur la scène Woodbrass, le plus beau concert de la journée, le sextet pop de Reims The Bewitch Hands revient pour la troisième fois mais exulte en interview de jouer enfin en soirée : « Chaque année, on gagne deux heures ». Cinq garçons et une filles chantant en coeur sur de la musique joyeuse et des mélodies dansantes.Morcheeba, seule tête d'affiche internationale qui a tenté de sauver les meubles au Garorock

A cette heure-ci, on sait déjà que la fréquentation ne sera pas optimale pour cette première journée. Heureusement, les papys des Congos et des Abyssinians s'en fichent et sont en forme pour jouer un reggae old school et classique. Plus tard, Massilia Sound System continuera sur la même scène à émerveiller ce public de connaisseurs et de curieux, un peu plus agé que sur les autres scènes, venu pour voir des artistes de live. Et les occitans s'en sortent pour le mieux, le public est conquis, la véritable tête d'affiche c'est eux. Si le Hall Digitick tient le coup avec la sélection roots, sous le chapiteau, les grosses machines annoncées prennent l'eau devant un public de fans pas très fourni. Apocalyptica se noie dans son métal symphonique mensonger. On entend une guitare mais on ne la voit pas et les violoncelles sont couverts par la mélasse de la sono qui produit la moitié du son. Plus tard, les français de Dub Inc se ridiculisent mais fournissent néanmoins une bonne dose de rire aux amateurs de reggae venus pour voir les papys jamaïcains un peu plus tôt.

A partir de ce moment, les bonnes surprises ont été beaucoup trop rares; le festivalier attend avec impatience Etienne de Crécy, programmé très tard, pour sauver sa soirée. Et soudain, Bonaparte surgit. Un groupe de rock teinté de punk et d'électro, qui parie autant sur son spectacle baroque décadent à base de striptease de duchesse et de lapins furibards que sur la simplicité de sa musique. Un vrai moment de festival. L'américain ghanéen d'origine Blitz The Ambasador est content d'être là malgré sa programmation en même temps que le DJ vétéran. Quand on sort, les rues sont désertes, les places de parking sont vides, le camping est peu peuplé. C'est définitivement une mauvaise journée pour le Garorock.

Thomas Guillot

Crédit photo : Simon Cassol

Partager sur Facebook
Vu par vous
431
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
2 réactions
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Culture
Culture
Retour à la page d'accueil
Accueil
Thomas Guillot | 11/04/2011

Je suis pas né de la dernière pluie. Et je sais reconnaitre un violon avec disto et un fond sonore de guitare. Et sur certains morceaux, il y en avait. Et puis bon, même sans cette excuse, c'était quand même un brin ridicule (assumé, j'espère).

J'égratigne pas seulement ton groupe fétiche. je sais bien que c'est excitant de voir un groupe dont tu es fan mais il faut faire preuve d'un minimum de discernement et savoir juger avec objectivité. Enfin ça, c'est mon boulot. Le tien c'est de défendre ton groupe avec ardeur et tu le fais très bien.

Webmestre | 11/04/2011

Ouh là, que de violence... Thomas écrirait des âneries, s'improviserait chroniqueur et serait éc?urant ??? Comme vous y allez!

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 16 + 18 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !