Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

25/05/18 : L'Hermione est arrivé hier à Pasaia, au pays basque espagnol, où elle restera jusqu'au 27 mai.

24/05/18 : "Accords commerciaux : CETA, Mercosur... où en sommes-nous?" C'est le thème de la conférence qu'organise dans ses locaux agenais la Maison de l'Europe 47. Elle sera animée par V.Rozière, députée européenne Sud-Ouest et J.Louge, conseiller au CESER.

23/05/18 : Charente-Maritime : le 19e festival des arts de la rue du bassin de Rochefort se tiendra ces vendredi et samedi à La Gripperie Saint-Symporien. Vingt compagnies de théâtre, de danse, de cirque et autres spectacles de rue sont attendus. Gratuit.

22/05/18 : Emmanuel Macron: 90 minutes de discours mais pas d'annonce, sinon celle d'un changement de méthode et cette phrase: "Pour juillet je veux qu’on ait finalisé un plan de lutte contre le trafic de drogue." Mais il n' y aura pas de plan banlieues.

22/05/18 : Le chantier de rénovation de l’A89 entre Libourne (33) et Mussidan (24) va nécessiter la fermeture partielle de l’échangeur de Montpon-Ménestérol (sortie 12), mercredi 23 et jeudi 24 mai, entre 7 h et 19 h. Durant ces deux jours, l’entrée sera fermée.

22/05/18 : Gauvin Sers et Les Tambours du Bronx seront les principales têtes d'affiche de la quinzième édition des Odyssées d'Ambès, festival gratuit qui se déroulera le 25 août prochain à partir de 15h. Entre 5 et 8000 visiteurs y sont attendus.

22/05/18 : La quatrième édition du festival ODP, qui s'est tenue du 18 au 20 mai à Talence, a réuni 17 000 personnes pour l'ensemble de ses concerts au profit des Sapeurs Pompiers de France, contre 19 000 en 2017 et 12 000 en 2016.

16/05/18 : La Cour d'Appel de Paris a condamné Jérôme Cahuzac ex-ministre du budget jugé pour fraude fiscale et blanchiment à 4 ans de prison, dont 2 avec sursis et à une amende de 300.000 euros et 5 ans d'inéligibilité. Sa peine de prison ferme sera aménagée.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 25/05/18 | Contournement de Beynac (24) : 3 nouveaux référés rejetés

    Lire

    Les décisions du tribunal administratif de Bordeaux concernant le contournement de Beynac (Dordogne) se suivent et se ressemblent. À la suite de son audience du 15 mai, il a rejeté, trois nouvelles requêtes contre les arrêtés d’autorisation de travaux de la préfecture et de la commune de Castelnaud-la-Chapelle. Les opposants requérants ont été déboutés et condamnés à verser 500 euros chacun au Conseil départemental et à la commune de Castelnaud-la-Chapelle pour les frais de justice.

  • 25/05/18 | Laura Flessel en visite à La Rochelle

    Lire

    La ministre des Sports Laura Flessel est en visite en Charente-Maritime ce vendredi 25 mai pour échanger avec lors du congrès des élus en charge du Sport (ANDES), au sujet de la nouvelle agence du sport. La ministre doit également visiter le Pole France Voile, basé à La Rochelle. Elle remettra la médaille de bronze de la Jeunesse, des Sports et de l’Engagement associatif à M.Ancel, proviseur du Lycée Dautet, avant de visiter le bateau du cercle handi rochelais.

  • 24/05/18 | Regardez voler les fusées à Biscarosse

    Lire

    Du 24 au 27 mai à Biscarrosse, 40 équipes s'affrontent au sein du Rocketry Challenge, le concours amateur international de fusées. Les jeunes collégiens et lycéens ont pour objectif de construire une fusée qui doit voler jusqu’à une certaine altitude sur un temps défini avec à son bord un œuf cru devant revenir au sol intact! Cette année, l’événement sera pour la première fois ouvert gratuitement au grand public le samedi 26 mai de 14h à 18h au Centre Culturel et Sportif de l’Arcanson. A voir!

  • 24/05/18 | Bordeaux: un projet de territoire numérique intelligent

    Lire

    Bordeaux Métropole vient de confier à SPIE ICS, filiale de services numériques du groupe SPIE, la conception, la fourniture et la maintenance d'un système de télégestion d'équipements connectés dans le quartier du stade Matmut Atlantique. Objectif de ce projet pilote de territoire numérique intelligent : « réduire les consommations énergétiques et collecter des informations sur les équipements publics afin d'optimiser les services proposés aux usagers ». Exemple : évaluer le taux de remplissage des containers permettra de rationaliser les tournées de relève et ainsi diminuer la pollution et le trafic.

  • 24/05/18 | Les huîtres du Bassin d'Arcachon toujours bloquées

    Lire

    Nouveau coup dur pour les huîtres du Bassin d'Arcachon : l'interdiction provisoire de la pêche et de la consommation de tous les coquillages prononcée vendredi par la préfecture de la Gironde n'a pas été levée, même après de nouvelles analyses effectuées par IFREMER ce lundi. En cause : la présence, toujours à un seuil supérieur à la norme, d'une micro-algue (dinophysis) pouvant potentiellement provoquer des troubles gastriques. Pour que l'interdiction soit levée, les ostréïculteurs du Bassin doivent attendre deux tests négatifs avant de reprendre la commercialisation, sauf en cas de stockage avant l'interdiction.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Culture | Pour le premier jour du Garorock, des têtes d'affiches décevantes et une fréquentation en baisse malgré un Massilia Sound System en grande forme

09/04/2011 |

Une performance réjouissante des Massilia Sound System au Garorock

Le festival marmandais a subi hier le contrecoup d'une programmation pas très affriolante. Peu de spectateurs et trop peu d'agréables surprises sur scène malgré un temps idéal et un site qui atteint presque le niveau de transformation idéal pour une zone commerciale chargée d'entrepôts. Quelques groupes (The Bewitch Hands, Bonaparte, Mars Red Sky) ont néanmoins fourni du bon son avec tout leur savoir-faire de scène, Massilia Sound System en tête. Pendant ce temps, les têtes d'affiche se révélaient décevantes. Ça ira mieux demain.

Pourtant à 17h, tout avait si bien commencé. Les quatre niçois de Quadricolor ont mis du temps à lancer leur pop dansante un peu trop propre mais efficace. Ils nous avouent ensuite que c'est jamais facile d'ouvrir un festival, même pour un groupe habitué aux grandes scènes. Un peu plus loin sur la petite scène Woodbrass, les bordelais de Mars Red Sky ont bien compris ce qu'il fallait faire. Des riffs lourds et hypnotiques pour un festivalier qui subit la chaleur anormale de ce week-end d'avril. Ensuite, malheureusement, il ne se passe plus grand chose et la foule ne grossit pas comme chaque année. King Charles enflamme une petite foule de très jeunes fans sous le Hall Digitick. Même Morcheeba à 21h sur la grande scène Première Pression Live, pourtant tête d'affiche, sans concurrence sur les autres scènes, peine à remplir le chapiteau et fournit du coup une performance molle où toutes les chansons se ressemblent. Les groupes ne donnent pas tout, les spectateurs préfèrent rester sur les tables et aux bars. Le Garorock ne commence pas bien.

The Bewitch Hands et Massilia Sound System prennent le pas sur les têtes d'affiche
Ensuite, c'est l'heure de la découverte du tout nouveau Garoclub. Et pour le Marmandais aguerri, ce n'en est pas vraiment une puisque que c'est la boite de nuit TNT, bien connue des lycéens, qui a enfin été intégrée dans le site du festival pour accueillir les DJs en tous genres. Le bordelais Clarks inaugure la scène avec talent même si l'on aurait préféré l'entendre seul sans son MC un poil fatigant. Ensuite sur la scène Woodbrass, le plus beau concert de la journée, le sextet pop de Reims The Bewitch Hands revient pour la troisième fois mais exulte en interview de jouer enfin en soirée : « Chaque année, on gagne deux heures ». Cinq garçons et une filles chantant en coeur sur de la musique joyeuse et des mélodies dansantes.Morcheeba, seule tête d'affiche internationale qui a tenté de sauver les meubles au Garorock

A cette heure-ci, on sait déjà que la fréquentation ne sera pas optimale pour cette première journée. Heureusement, les papys des Congos et des Abyssinians s'en fichent et sont en forme pour jouer un reggae old school et classique. Plus tard, Massilia Sound System continuera sur la même scène à émerveiller ce public de connaisseurs et de curieux, un peu plus agé que sur les autres scènes, venu pour voir des artistes de live. Et les occitans s'en sortent pour le mieux, le public est conquis, la véritable tête d'affiche c'est eux. Si le Hall Digitick tient le coup avec la sélection roots, sous le chapiteau, les grosses machines annoncées prennent l'eau devant un public de fans pas très fourni. Apocalyptica se noie dans son métal symphonique mensonger. On entend une guitare mais on ne la voit pas et les violoncelles sont couverts par la mélasse de la sono qui produit la moitié du son. Plus tard, les français de Dub Inc se ridiculisent mais fournissent néanmoins une bonne dose de rire aux amateurs de reggae venus pour voir les papys jamaïcains un peu plus tôt.

A partir de ce moment, les bonnes surprises ont été beaucoup trop rares; le festivalier attend avec impatience Etienne de Crécy, programmé très tard, pour sauver sa soirée. Et soudain, Bonaparte surgit. Un groupe de rock teinté de punk et d'électro, qui parie autant sur son spectacle baroque décadent à base de striptease de duchesse et de lapins furibards que sur la simplicité de sa musique. Un vrai moment de festival. L'américain ghanéen d'origine Blitz The Ambasador est content d'être là malgré sa programmation en même temps que le DJ vétéran. Quand on sort, les rues sont désertes, les places de parking sont vides, le camping est peu peuplé. C'est définitivement une mauvaise journée pour le Garorock.

Thomas Guillot

Crédit photo : Simon Cassol

Partager sur Facebook
Vu par vous
526
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
2 réactions
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Culture
Culture
Retour à la page d'accueil
Accueil
Thomas Guillot | 11/04/2011

Je suis pas né de la dernière pluie. Et je sais reconnaitre un violon avec disto et un fond sonore de guitare. Et sur certains morceaux, il y en avait. Et puis bon, même sans cette excuse, c'était quand même un brin ridicule (assumé, j'espère).

J'égratigne pas seulement ton groupe fétiche. je sais bien que c'est excitant de voir un groupe dont tu es fan mais il faut faire preuve d'un minimum de discernement et savoir juger avec objectivité. Enfin ça, c'est mon boulot. Le tien c'est de défendre ton groupe avec ardeur et tu le fais très bien.

Webmestre | 11/04/2011

Ouh là, que de violence... Thomas écrirait des âneries, s'improviserait chroniqueur et serait éc?urant ??? Comme vous y allez!

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 28 + 11 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !