Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

21/02/18 : Charente-Maritime: Dominique Bussereau a annoncé sur twitter qu'il quittait Les Républicains. "Je reste attaché aux militants, aux amis. Le faux pas grave d'un chef ne me permet pas de rester dans l'équipe du chef",s'est-il justifié sur Public Sénat.

20/02/18 : Pont d'Aquitaine fermé et la section de la rocade A630 comprise entre les échangeurs 2 (Lormont - Croix Rouge) et 4 (Bordeaux – Labarde), les nuits du mercredi 21 février à 21h00 au jeudi 22 à 6h00 et du 22 à 21h00 au 23 février 6h00

16/02/18 : Suite au décès de Joan Taris, les élus MoDem & Apparentés du Conseil régional néo-aquitain ont choisi Pascale Requenna, tête de liste du département des Landes lors des élections régionales de 2015, pour incarner la Présidence de leur groupe.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 21/02/18 | Du mouvement au sein de la Gauche régionale

    Lire

    Des élus du conseil régional ayant quitté le groupe (et le parti) socialiste en début d'année (dont son ex-président Stéphane Delpeyrat-Vincent) un nouveau groupe annonce sa création au sein de l'assemblée régionale : le « Groupe Génération.s », issu du mouvement de Benoît Hamon. Créer par Naïma Charaï, Stéphane Delpeyrat-Vincent, Mathieu Bergé et William Jacquillard, il ambitionne "d'alimenter la Gauche d’idées nouvelles en adéquation avec les valeurs que nous avons toujours portées, notamment au sein de l’assemblée régionale, dans la perspective de la voir gagner les prochaines élections régionales de 2021"

  • 20/02/18 | Logement : la flambée bordelaise confirmée

    Lire

    Le nouveau baromètre des prix moyens de l'immobilier dans les villes de plus de 100 000 habitants est riche en enseignements. On y apprend, sans grande surprise, que Bordeaux figure dans le top 3 des dix villes les plus chères de France : 266 124 euros en moyenne (juste derrière Lyon et ses 279 524 euros), soit une hausse de 13,2%. En comparaison, la ville de Toulouse se situe loin derrière en douzième position (175 609 euros). Enfin, le baromètre d'LPI-Se Loger affirme que le prix moyen d'un logement dépasse les 200 000 euros dans sept villes (sur 34) de plus de 100 000 habitants.

  • 19/02/18 | Benoît Simian, député LREM du Médoc défend les petites lignes

    Lire

    Le député du Médoc qui a participé aux travaux du Conseil d’orientation des infrastructures soutient "l'ambition forte du gouvernement pour le service public ferroviaire". "Au sujet des « petites lignes », cela "relève d’une autre démarche et de discussions avec les régions qui sont les premières concernées. Le Gouvernement respectera ses engagements pris dans les CPER pour la rénovation des petites lignes et mènera ces discussions dans le cadre de la préparation des schémas régionaux d’aménagement qui doivent être élaborés d’ici 2019. Supprimer nos petites lignes serait asphyxier nos territoires."

  • 19/02/18 | Angoulême : le trésor réouvert au public

    Lire

    Le trésor de la cathédrale Saint-Pierre d’Angoulême, protégée au titre des Monuments historiques, fermé depuis novembre suite à des actes de vandalisme, rouvre au public ce mardi 20 février. De gros travaux y ont été réalisés afin de restaurer les lieux et sécuriser le site. Le ministère de la Culture a confié la scénographie du trésor de la cathédrale à l’artiste plasticien Jean-Michel Othoniel. Pour découvrir les plus de 200 objets et sculptures liturgiques datant pour la plupart du XIXe siècle, les visites sont assurées sur réservation du mardi au dimanche par les guides de l’association Via Patrimoine.

  • 16/02/18 | Crédit Agricole d'Aquitaine: des assemblées new look

    Lire

    Le Crédit Agricole d'Aquitaine innove à l'occasion de ces assemblées de caisses locales qui se tiennent cette année du 20 février au 23 mars. A Dax le 24 février, Marmande le 3 mars, Aire sur l'Adour le 10 mars les sociétaires pourront rencontrer des associations locales, des intervenants sur le thème de l'emploi et du digital. En outre, avec le souci de "connecter les jeunes aux valeurs du sociétariat" le Crédit Agricole d'Aquitaine lance une "web-série" "Chaque voix compte" interprétée part 8 jeunes recrutés via un casting Facebook : à découvrir sur @caavalefaire

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Culture | Quand "la petite lumière" d'Antonio Moresco illumine la Machine à lire...

06/02/2015 | Ce jeudi 5 février, la librairie bordelaise La Machine à lire recevait Antonio Moresco, auteur de "La petite lumière" paru l'an dernier aux éditions Verdier.

Christian Jacquot, Laurent Lombard et Antonio Moresco à la Machine à lire le 5 février 2015

Habillés de jaune vif, ils sont un peu à part les livres des Editions Verdier. Une singularité qui ne s'explique pas uniquement par ces couvertures lumineuses, non, ça ce n'est finalement qu'un joli détail. Pierre Bergounioux, Varlam Chalamov, Josef Winkler, Pierre Michon, Michel Jullien... voici quelques-uns des noms qui peuplent depuis quelques jours la vitrine de la Machine à lire qui fête en ce moment les éditions Verdier qui, depuis 35 ans, enveloppent de jaune textes poétiques et exigeance littéraire. Ce jeudi 5 février, c'est Antonio Moresco qui annonçait les festivités; Paru chez Verdier en 2014, son livre "La petite lumière" a été traduit de l'italien par Laurent Lombard, tous deux étaient alors présents à la librairie lors d'une rencontre animée par Christian Jacquot. Ce vendredi 6 février, Colette Mazabrard, Pierre Bergounioux, François Garcia, Michel Jullien, Jean-Yves Masson, Mathieu Riboulet et l'éditrice Colette Olive seront réunis à la Machine à lire dès 20h pour fêter ensemble ces 35 ans des édition Verdier.

"Je suis venu ici pour disparaître..."Les lecteurs étaient nombreux ce 5 février, un glacial jeudi soir d'hiver où La petite lumière d'Antonio Moresco a éclairé et réchauffé la Machine à lire. "Ce livre, c'est notre petite lumière à la librairie, nous en avons beaucoup parlé, l'avons beaucoup aimé et beaucoup conseillé", a d'ailleurs dit Hélène Des Ligneris, propriétaire des lieux, avant de laisser la parole à Antonio Moresco, son traducteur Laurent Lombard et Christian Jacquot, qui animait la rencontre. La petite lumière: un titre mystérieux, une phrase d'ouverture", " Je suis venu ici pour disparaître, dans ce hameau abandonné et désert dont je suis le seul habitant", qui l'est encore plus et une centaine de pages singulières, où l'origine de cette petite lumière éponyme intrigue et éclaire le récit de Moresco à travers des images où la nature est aussi poétique que féroce et où de fait, l'écriture, aussi délicate que puissante, prend toute sa force , donnant à chaque mot un sens, un poids, une image.

Un livre écrit en 14 jours La petite lumière, c'est une lueur chaque soir visible dans un hameau abandonné, c'est la retraite d'un homme, seul, expliquant son souhait de disparaitre, c'est une solitude envahie par la Nature, une Nature habitée par des blaireaux, des arbres, des guêpes, des bruits, des sensations, des présences connues ou non... c'est en fait un livre dont il est assez difficile de parler de peur de dévoiler à ceux et celles qui ne l'auraient pas encore lu des choses précieuses qui méritent incontestablement d'être lues avant que d'être dites ou écrites. 

Interrogé sur son écriture et sur la naissance de ce livre, Antonio Moresco a évoqué "un texte venu sans grille d'écriture mais né comme ça, sans avoir prévu ou anticipé. La petite lumière, c'est plus une écriture de transe, de vision, une progression dans le récit où les images apparaissent, petit à petit. C'est un livre où l'immobilité est très forte". A ses côtés, interprète de la soirée mais avant tout traducteur du livre, Laurent Lombard qui, amené ensuite à partager  son expérince de traduction de La petite lumière, a parlé "d'un travail d'une difficulté extrême dans le sens où le verbe de Moresco était, dans sa langue initiale, tellement précis et à l'endroit même des images et sensations décrites qu'il fallait veiller à rendre cette même précision et profondeur en français, afin que chaque mot ait un bruit, une profondeur, un sens". Au-delà donc de la présence pleine d'humilité d'Antonio Moresco, de l'évocation de son travail d'écriture, de son parcours et de ses lectures, allant de Plutarque à Victor Hugo en passant par Leopardi ou Kafka, cette rencontre était en effet également l'occasion d'entendre parler un traducteur de son travail et de cette responsabilité immense de rendre dans une autre langue un texte, une histoire. Enfin, interrogés l'un et l'autre sur la publication de ce livre et sur son succès, le mot de la fin est revenu à Laurent Lombard pour qui "Le succès de La petite lumière est dû aux libraires qui ont eu un rôle primordial en parlant de ce texte, en le conseillant et en le mettant en avant; c'est la puissance heureuse de la librairie". C'est dit.

Les éditions Verdier, des livres singuliers et précieux en effet. Incontestablement, La petite lumière d'Antonio Moresco en fait partie, un livre étincelant, à conseiller, à offrir, à transmettre mais avant tout, à lire, absolument.

La petite lumière d'Antonio Moresco, traduit de l'italien par Laurent Lombard, éditions Verdier, 2014

Lise Gallitre
Par Lise Gallitre

Crédit Photo : LG

Partager sur Facebook
Vu par vous
12535
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Culture
Culture
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 24 + 8 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !