aqui.fr lance Aqui-Bordeaux-Métropole le 9 novembre 2015

23/09/16 : Annulation du spectacle « Cabaret New Burlesque » programmé le mardi 11 octobre, au Théâtre Ducourneau, à Agen. Le producteur a déprogrammé la tournée européenne de ces artistes américains. Aucun autre spectacle ne sera programmé en remplacement.

23/09/16 : Elections au tribunal de Commerce d'Agen. 9 candidats en lice. Dépouillement prévu le 5 octobre à 9h30 et éventuellement, en cas de 2ème tour, le 18 octobre à 9h30.

23/09/16 : TEST TOEIC. Spécialisée dans l’enseignement des langues étrangères, la Maison de l’Europe47 à Agen organise une session de test TOEIC le mercredi 12 octobre de 14h à 17h. Plus d'infos au 05.53.66.47.59. Date limite d’inscription : le 26 septembre

22/09/16 : L'abeille et les problèmes auxquels elle est confrontée sont évoqués jusqu'au samedi 24 septembre lors de journées que le village Emmaüs de Pau-Lescar consacre à cet insecte à travers de multiples stands, animations et conférences.+ d'info

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 24/09/16 | Prolongement de l'exposition « Gérard Fromanger annoncez la couleur ! » à Agen

    Lire

    Prolongement jusqu'au dimanche 16 octobre à l'église des Jacobins à Agen. L’artiste sera également présent à Agen les vendredi 14 octobre et samedi matin 15 octobre. Au programme notamment le vendredi 14, à 18h30, la projection du film "En suivant la piste Fromanger", au Studio Ferry. Et le samedi matin 15 octobre, ouverture exceptionnelle des Jacobins de 10h à 12h, car Gérard Fromanger sera présent aux Jacobins pour vous rencontrer et dédicacer les catalogues.

  • 23/09/16 | Solex de compétition à Saint-Léon

    Lire

    Dimanche 25 septembre, un rendez-vous atypique est organisé à Saint-Léon,dans l'Entre-deux-Mers: une course de Solex. Mais attention, ici on ne fait pas vraiment dans le «vintage», la performance doit être au rendez-vous. Le départ est donné à 11 h pour une épreuve d'endurance de 6 h (!!) sur le circuit de 3km concocté par le Saint-Léon Solex Club sur les petites routes de campagne. Les 25 Solex en lice s'affronteront par catégorie : Solex Origine, Origine Améliorée, Prototype et Super Prototype. S'il est parfois difficile de reconnaître «la bicyclette qui roule toute seule», le moteur à l'avant reste un impératif. A découvrir!

  • 22/09/16 | Ligne ferroviaire Pau-Canfranc : l'aide de l'Europe sollicitée

    Lire

    La région Nouvelle Aquitaine et le gouvernement d'Aragon vont déposer le 18 octobre à Bruxelles un dossier de candidature pour un appel à projet européen MIE (mécanisme pour l'interconnexion en Europe). Cela, afin d'amener l'Union européenne à financer en partie la réouverture de la ligne ferroviaire Pau-Canfranc. Le coût de ce chantier est estimé entre 350 et 450 millions d'euros. Selon Alain Rousset, l'Europe pourrait apporter jusqu'à 40% de cette somme. Un courrier a aussi été adressé aux ministres des transports français et espagnols pour souligner l'importance de ce dossier.

  • 16/09/16 | L'Aragon et la Nouvelle Aquitaine réunis sur la liaison Pau-Canfranc-Saragosse

    Lire

    Alain Rousset, le président du Conseil régional, et Javier Lambán Montañés, le président du gouvernement d'Aragon, se rencontreront le 21 septembre à Pau pour travailler à la réouverture de la liaison ferroviaire Pau-Canfranc-Saragosse. Dossier dont ils iront souligner l'urgence le 18 octobre à Bruxelles. Un groupe de travail réunissant l'Aragon et la Nouvelle Aquitaine sera constitué et dédié au dossier transeuropéen de transport RTE-T tandis qu'une structure permanente de coopération sera mise en place sur le sujet.

  • 15/09/16 | Eric Morvan nouveau préfet des Pyrénées Atlantiques

    Lire

    L'histoire se répète au Pays Basque: Eric Morvan, directeur de cabinet adjoint auprès du ministre de l'Intérieur va succèder à Pierre-André Durand à la préfecture des Pyrénées Atlantiques. En effet, les deux hommes ont tous deux été sous préfet de Bayonne, le second entre 2008 et 2010. Ce dernier va hériter du dossier d'intercommunalité unique Pays basque (EPCI) mis en place par son prédécesseur. Avec sur son bureau un recours -a priori suspensif- déposé par des maires opposants de l'intercommunalité Côte-Basque Adour.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Elections régionales 2015 Innov'action et Agriculture

Nos partenaires


Culture | Quand le regard engagé de Salgado bouscule la Vieille Eglise de Mérignac

08/10/2013 | Du 5 octobre au 1er décembre 2013, la Vieille Eglise Saint-Vincent de Mérignac accueille l'exposition " Sebastião Salgado, un regard engagé "

Sebastião SALGADO, Départ pour la Mattanza, pêche au thon traditionnelle, Trapani, Sicile, Italie

Helmut Newton, Alice Springs, Martin Parr et aujourd'hui Sebastião Salgado. Le partenariat entre la Maison Européenne de la Photographie de la ville de Paris (MEP) et la Vieille Eglise Saint-Vincent de Mérignac fait dorénavant de cette dernière un lieu de référence en matière d'exposition photo. Depuis le 5 octobre dernier, les murs de la vieille bâtisse mérignacaise accueillent, en effet, " Sebastião Salgado, un regard engagé ", 102 photographies réalisées par l'artiste brésilien entre 1973 et 1999. Hommes et femmes au travail dans des conditions extrêmes, regards d'enfants dans des camps de réfugiés, du Kosovo au Rwanda en passant par l'Equateur et le Brésil, un regard résolument engagé.

Un vieil homme serbe assis entourant ses genoux de ses deux mains au milieu de nulle-part, des travailleurs torses nus et transpirants dans la mine d'or de Serra Pelada au Brésil, des enfants d'une maigreur extrême souffrant de la famine au Sahel, le regard glaçant d'une petite fille afghane à l'heure des déplacements de population et des camps de réfugiés... Voici quelques-unes des photographies, issues des cinq séries les plus fameuses de l'artiste, que vous pouvez observer à la Vieille Eglise Saint-Vincent de Mérignac. Jusqu'au 1er décembre prochain, l'exposition " Sebastião Salgado, un regard engagé " invite en effet le public à se confronter à la puissance du noir et blanc de l'artiste brésilien pour qui une photographie semble à chaque fois s'apparenter à un véritable témoignage visuel, montrer ce qu'est le monde au-delà de l'occident, montrer comment vivent ceux et celles dont la vie est bousculée par l'exode, la misère, la famine ou la guerre. Travaillant, depuis son arrivée en France à la fin des années 60,  pour de célèbres agences comme Gamma ou Magnum, Sebastião Salgado n'a eu de cesse de parcourir le monde, ramenant à chaque fois des séries de photos bouleversantes, parfois difficiles à regarder tant la réalité y est crue.

Juste milieu entre éthique et esthétique Aujourd'hui considéré comme l'un des photographes les plus reconnus, Salgado a toutefois été confronté à des critiques lui reprochant de rendre beau ce que la morale ne peut accepter, d'utiliser la réalité dans ce qu'elle peut avoir de plus brutal à des fins artistiques. Les 102 photographies présentées à Mérignac depuis le 5 octobre dernier montrent toutefois que, bien que cette observation à l'égard du travail de Salgado puisse être légitime, l'humanisme et le besoin de témoigner de ce qui est vu est au coeur de la démarche entreprise par l'artiste et qu'il est alors nécessaire d'envisager la photographie dans sa globalité, visuel et texte. En effet, l'objectivité et le caractère purement descriptif et informel des légendes qui accompagnent la centaine de clichés exposée sont tels que rien de plus ne se rajoute à la puissance de l'image, pas d'états d'âme ou de fioritures, uniquement une réalité mise en mots qui renseigne sur le travail et le regard du photographe ( Mine d'or de Serra Pelada, Etat de Parà, Brésil, 1986; Le dispensaire de la ville d'Ade, Tchad, 1985 ). Plus que d'esthétiser la misère, Sebastião Salgado s'engage à montrer la réalité dans ce qu'elle peut avoir de plus poignant.

Sebastião SALGADO, Mexique

Entre Mérignac et Paris, Salgado à l'honneur Cette exposition mérignacaise se fait en parallèle de l'exposition parisienne Genesis, à voir à la Maison Européenne de la Photographie depuis le 25 septembre dernier et ce jusqu'au 5 janvier 2014. Travail entamé en 2004  consistant à photographier des paysages et des communautés humaines vivant encore selon leurs traditions et cultures ancestrales, le projet Genesis est conçu comme une recherche de la nature dans son état originel. Pour revenir à Mérignac, l'écologie est en effet un combat que l'on sent naître chez Salgado tant certaines oeuvres témoignent d'un regard captivé par la pureté et la puissance de la nature, du lieu, pensons ici aux lumières rendues par des clichés pris en Amérique du Sud ( série Autres Amériques ) ou au troublant mariage qui s'opère entre le ciel, la poussière et le soleil sur quelques photographies de la série Afriques. Ecologie, épidémies, famine, combats politiques... c'est donc autant de témoignages que nous rend ici Sebastião Salgado. A voir vite.

 

 

Sebastião Salgado, un regard engagé, Collection de la Maison Européenne de la Photographie, à voir du 5 octobre au 1er décembre 2013 à la Vieille Eglise Saint-Vincent de Mérignac. Tramway ligne A, arrêt Mérignac centre, du mardi au dimanche de 14h à 19h, entrée libre

Lise Gallitre
Par Lise Gallitre

Crédit Photo : © Sebastião Salgado / Amazonas Images

Partager sur Facebook
Vu par vous
713
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Culture
Culture
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 27 + 15 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !