aqui.fr lance Aqui-Bordeaux-Métropole le 9 novembre 2015

23/09/16 : Annulation du spectacle « Cabaret New Burlesque » programmé le mardi 11 octobre, au Théâtre Ducourneau, à Agen. Le producteur a déprogrammé la tournée européenne de ces artistes américains. Aucun autre spectacle ne sera programmé en remplacement.

23/09/16 : Elections au tribunal de Commerce d'Agen. 9 candidats en lice. Dépouillement prévu le 5 octobre à 9h30 et éventuellement, en cas de 2ème tour, le 18 octobre à 9h30.

23/09/16 : TEST TOEIC. Spécialisée dans l’enseignement des langues étrangères, la Maison de l’Europe47 à Agen organise une session de test TOEIC le mercredi 12 octobre de 14h à 17h. Plus d'infos au 05.53.66.47.59. Date limite d’inscription : le 26 septembre

22/09/16 : L'abeille et les problèmes auxquels elle est confrontée sont évoqués jusqu'au samedi 24 septembre lors de journées que le village Emmaüs de Pau-Lescar consacre à cet insecte à travers de multiples stands, animations et conférences.+ d'info

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 25/09/16 | La Rochelle : le Grand Pavois ouvre ses portes mercredi

    Lire

    Du 28 septembre au 3 octobre le port des Minimes accueille le Grand Pavois, l'occasion de découvrir 750 bateaux, dont 300 à flot, issus de 35 pays. Parmi elles, les dernières créations des maisons Bénéteau et Fountaine-Pajot. Plusieurs navigateurs et leurs embarcations sont attendus comme Damien Seguin, médaillé en voile aux derniers JO paralympiques. Médaillée à Rio, la véliplanchiste Charline Picon, sera la marraine de cette édition. Parmi les nouveautés : un espace dédié aux bateaux de patrimoine plus grands, de la sensibilisation à la sauvegarde des océans,la présence de WWF France et une étape de la coupe de France de Stand Up Paddle.

  • 25/09/16 | Des rencontres agricoles innovantes

    Lire

    Agrobio47 organise du 3 au 21 octobre des rencontres partout en Aquitaine pour permettre aux agriculteurs de découvrir de nouvelles techniques alternatives. En Lot-et-Garonne, ça se passera le 3 octobre de 9h à 17h, avec un rallye verger ponctué de visites et de témoignages d'agriculteurs convertis en arboriculture bio à Aiguillon et Fauillet. Et puis le 11 octobre, de 9h à midi, une matinée d'échanges est proposée avec pour thème « Commercialiser mes légumes biologiques en circuit long ».

  • 24/09/16 | Prolongement de l'exposition « Gérard Fromanger annoncez la couleur ! » à Agen

    Lire

    Prolongement jusqu'au dimanche 16 octobre à l'église des Jacobins à Agen. L’artiste sera également présent à Agen les vendredi 14 octobre et samedi matin 15 octobre. Au programme notamment le vendredi 14, à 18h30, la projection du film "En suivant la piste Fromanger", au Studio Ferry. Et le samedi matin 15 octobre, ouverture exceptionnelle des Jacobins de 10h à 12h, car Gérard Fromanger sera présent aux Jacobins pour vous rencontrer et dédicacer les catalogues.

  • 23/09/16 | Solex de compétition à Saint-Léon

    Lire

    Dimanche 25 septembre, un rendez-vous atypique est organisé à Saint-Léon,dans l'Entre-deux-Mers: une course de Solex. Mais attention, ici on ne fait pas vraiment dans le «vintage», la performance doit être au rendez-vous. Le départ est donné à 11 h pour une épreuve d'endurance de 6 h (!!) sur le circuit de 3km concocté par le Saint-Léon Solex Club sur les petites routes de campagne. Les 25 Solex en lice s'affronteront par catégorie : Solex Origine, Origine Améliorée, Prototype et Super Prototype. S'il est parfois difficile de reconnaître «la bicyclette qui roule toute seule», le moteur à l'avant reste un impératif. A découvrir!

  • 22/09/16 | Ligne ferroviaire Pau-Canfranc : l'aide de l'Europe sollicitée

    Lire

    La région Nouvelle Aquitaine et le gouvernement d'Aragon vont déposer le 18 octobre à Bruxelles un dossier de candidature pour un appel à projet européen MIE (mécanisme pour l'interconnexion en Europe). Cela, afin d'amener l'Union européenne à financer en partie la réouverture de la ligne ferroviaire Pau-Canfranc. Le coût de ce chantier est estimé entre 350 et 450 millions d'euros. Selon Alain Rousset, l'Europe pourrait apporter jusqu'à 40% de cette somme. Un courrier a aussi été adressé aux ministres des transports français et espagnols pour souligner l'importance de ce dossier.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Elections régionales 2015 Innov'action et Agriculture

Nos partenaires


Culture | Interview : Reggae Sun Ska 2013, les promesses d'une aventure médocaine

02/07/2013 | Aqui a rencontré Fred Lachaize, directeur du festival et de la programmation, pour qu'il évoque les nouveautés de l'édition 2013.

Fred Lachaize, directeur du festival et de la programmation

Logistique, sécurité, accueil des festivaliers, protection des riverains, Fred Lachaize a abordé avec nous les changements opérés sur le festival après le colossal succès de l'édition 2012 qui avait réuni plus de 85 000 personnes.

@qui! - Pour commencer, pourriez-vous nous résumer les nouveautés de l'édition 2013 ? Pour ce qui concerne la logistique, le personnel bénévole ?
Fred Lachaize -
Niveau logistique, on a repensé différemment l'implantation du festival. On a englobé cette zone “ON” en plus du “IN”, donc on a un vrai renforcement en matière de sécurisation des espaces d'accueil, des accueils des zones camping notamment dans un premier temps. Renforcement du coup également sur le volet sanitaire, et le volet douche : sur ces zones là, on a amélioré la qualité de l'accueil. Ça devenait primordial, surtout au vu de l'an dernier et de ce problème de public qui s'est greffée à l'événement finalement, qui a utilisé les dispositifs en place. Au final, on s'est fait un peu dépasser par le fait qu'il y ait plus de monde que prévu, et ce public qui vient sans avoir de pass, et qui profite ces installations, alors que les festivaliers jouent le jeu et prennent leur billet. Donc c'est ce genre de chose qui va évoluer, la gestion des entrées va être aussi totalement différente, la gestion de l'accueil des VIP et de la presse sera également fait d'une autre façon.

@! - Ce qui implique un plus grand nombre de bénévoles sur l'événement ?
F. L. - Non ça va rester à peu près pareil à ce niveau là. On sera autour de 800 bénévoles qui participent à l'événement, ce qui est quand même considérable, et puis après toujours les équipes qui travaillent : en personnel de sécurité on sera entre 300 et 350 personnes, en personnel technicien on sera au moins 250 et ainsi de suite. Et pour les artistes, ce sera plus de 400 personnes qui graviteront autour.

@! - La sécurité, justement, est-elle renforcée par rapport à l'année dernière ?
F. L. - La sécurité a été renforcée et travaillée différemment. Sachant que la sécurité chez nous c'est vraiment du préventif, c'est pas du répressif. On a réfléchi par zones. Elles sont divisées en zones d'entrées, zones de billets, les devants de scène, les parkings, le camping et ainsi de suite. C'est vraiment calculé et travaillé par zone cette année, pour vraiment optimiser secteur par secteur ce que l'on pouvait faire, et en pas réfléchir comme les autres années avec “le dedans/le dehors”. C'est un peu ça la différence.

@! - Dans les réunions précédentes avec les riverains, notamment à Pauillac, vous aviez évoqué la possibilité de créer une cellule de veille. Cette initiative a-t-elle été validée ?
F. L. - Oui, tout à fait. Il y a une cellule de veille, avec un numéro de veille également. Une permanence sera aussi assurée en mairie, par la municipalité de Pauillac, il y a du répondant en face. Il faut juste s'adresser aux bonnes personnes, c'est l'essentiel.

@! - Qu'en est-il du projet d'acheter un terrain afin d'installer le festival à demeure ?
F. L. - C'est toujours d'actualité. On est toujours sur ce projet, on cherche toujours, on avance sur des pistes. La problématique en fait c'est pas simplement trouver un lieu, c'est trouver un lieu, un portage politique, que ce lieu corresponde vraiment à ce que l'on veut faire dessus. On voudrait qu'en matière d'implantation il soit situé sur, comment dire... Quand on accueille un festival comme le Reggae Sun Ska, au niveau de la gestion des flux de véhicules, on est capables nous de boucher intégralement le Médoc. Donc il y a une vraie réflexion à ce niveau là, pour pouvoir trouver le lieu en fonction. C'est tout un travail d'ensemble, des réunions sont encore en cours, on s'est donnés deux ans pour pouvoir continuer et essayer d'acter.

@! - Une dernière question. L'an passé, vous avez accueilli près de 85 000 personnes, c'était inattendu...
F. L. - C'est clair ! (rires)

@! - Est-ce que l'augmentation de l'affluence va de paire avec une augmentation du nombre de riverains mécontents, ou est-ce que ce qui s'est passé à Pauillac lors de la dernière réunion était un épiphénomène ? *
F. L. - Non parce qu'en fait, finalement, c'est une poignée de personnes qui se plaignent. Pour ne pas dire que ce sont souvent les mêmes. Ce n'est pas exponentiel. On fait des réunions quand même à l'année avec les gens, on va vers eux, les commerçants comme les riverains. On fait quand même le tour, on est joignables, on est des locaux, on habite dans le secteur. Moi j'habite à Cissac, le directeur technique habite à Pauillac, donc à un moment c'est facile de voir les gens. On va travailler main dans la main avec les structures associatives, ce qui fait qu'à un moment il y a un vrai maillage territorial fait avec les acteurs locaux. On ne peut pas être plus présents sur le territoire, on n'est pas cachés, et c'est aussi ce qui fait la force du festival. C'est qu'à un moment, c'est quand même un festival monté à la base par des médocains, les gens nous connaissent, il y a vraiment une notion de proximité. C'est pas un festival monté par des producteurs qui viennent s'installer sur une zone et imposer quelque chose. On a imposé bien sur une vision artistique, le développement d'un concept, mais pas notre présence.

*Lors d'une réunion avec les riverains à Pauillac le jeudi 16 mai, certains habitants avaient accusé la municipalité d'accepter les festivaliers sur son terrain sans avoir consulté les administrés, ni avoir débattu avec l'organisation du festival.

Jonathan Roger
Par Jonathan Roger

Crédit Photo : Music'Action Prod

Partager sur Facebook
Vu par vous
577
Aimé par vous
3 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Culture
Culture
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 28 + 15 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !