Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

14/07/18 : Michèle Delaunay ancienne ministre et députée de la Gironde promue au grade de chevalier dans l'ordre de la Légion d'Honneur au titre du ministère des Solidarités et de la Santé avec mention de ses " 49 ans de services"

14/07/18 : Charente-Maritime: à partir du 16/07, un arrêté interdit le remplissage et la remise à niveau des mares de tonnes (chasse au gibier d'eau), sur la Curé-Sèvre Niortaise, le Mignon, les marais de Rochefort nord et sud et le marais bord de Gironde nord.

13/07/18 : Les 26, 27 et 28 juillet, le Tour de France fait étape dans le 64. Toutes les infos pratiques liés à ces 3 jours de présence ( accès, parking, circulation, accueils camping-car, passage de la caravane,etc )sont à retrouvées sur www.infotour64.com+ d'info

12/07/18 : Fierté au sein d'Aérocampus Aquitaine: la structure compte 100% de réussite à tous les BAC et BTS avec plus de 87% de mentions dont 56% de mentions B et TB. Parmi eux: Alisson Armatte est la major de France en BTS Aéronautique. Félicitations!

12/07/18 : Suite aux nouvelles analyses effectuées, l'ARS a autorisé la réouverture immédiate de la baignade à la Base de Loisirs du Marsan ce 12 juillet. La filtration naturelle du plan d'eau a suffit pour endiguer ce phénomène ponctuel.

11/07/18 : Sur demande de l'ARS, le lac de baignade de la base de loisirs du Marsan est fermé jusqu'à nouvel ordre. Des analyses ont révélé un taux de bactéries coliformes supérieur à la limite autorisée. De nouvelles analyses sont en cours.

11/07/18 : Au 1er semestre 2018 l'Aéroport de Bordeaux passe les 3M de voyageurs (+6,2%). Nouveau record en juin avec 669.000 passagers (+6,5%): +17,4% pour les vols internationaux (384.500 voyageurs) et pour le low cost. Le trafic national perd 5,5% et Paris 26,8%

07/07/18 : La visite du président de la République, Emmanuel Macron, en Dordogne, ce sera jeudi 19 juillet.Le chef de l’État devrait faire une halte à Périgueux avant de se rendre dans une commune rurale pour y parler du maintien des services publics.

06/07/18 : La Rochelle : les inscriptions sont ouvertes à l'université, au Technoforum, 23 av. A.Einstein, jusqu'au jeudi 19 juillet de 9h à 12h30 et de 13h30 à 17h00, et ce samedi de 9h à 16h30. Reprise des inscriptions le 23 août jusqu’au 14 septembre.

- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 17/07/18 | Coopération territoriale entre Bordeaux Métropole et Val de Garonne Agglomération

    Lire

    Le vendredi 13 juillet, le président de Bordeaux Métropole Alain Juppé, et le président de Val de Garonne Agglomération Daniel Benquet ont tenu à Marmande (47) une réunion d’étape sur le projet de coopération territoriale entre les deux collectivités. Ce projet de coopération s’inscrit dans la démarche « Bordeaux métropole coopérative », en vue de tisser des liens vertueux avec d’autres polarités et d’optimiser le fonctionnement de l’aire d’influence métropolitaine.

  • 17/07/18 | Musique en Graves démarre son Festival

    Lire

    Les 19ème Rencontres Musicales Internationales des Graves se tiennent du 17 au 27 juillet avec comme Président d’Honneur ad vitam aeternam Mstislav Rostropovitch. Le festival propose 8 concerts riches en diversité musicale. Chaque concert sera suivi d’une dégustation offerte par les Châteaux des Graves et du Sauternais hôtes de ces soirées. Infos et réservations : www.musiqueengraves.com

  • 17/07/18 | Une saison réussie pour l’Opéra de Bordeaux !

    Lire

    La saison 2017/2018 du Grand-Théâtre et de l’Auditorium de l’Opéra National de Bordeaux se termine sur de bons chiffres. 600 artistes se sont vus applaudis au cours de 270 levers de rideaux par 200 000 personnes (soit un taux de remplissage de près de 90%) dont un quart avaient moins de 30 ans. L’Opéra a également accueilli plus de 15 000 scolaires cette saison. La saison prochaine qui débutera le 18 septembre avec un récital du ténor Jonas Kaufmann a déjà 110 spectacles programmés. Pensez à réserver vos places !

  • 17/07/18 | Intempéries: le Département des Landes vote des aides d'urgence

    Lire

    Sans attendre le résultat des procédures de demande de reconnaissance de l’état de calamité agricole en cours d’instruction par les services de l’État, le Conseil départemental des Landes, qui siégeait ce lundi 16 juillet en commission permanente, a voté le déblocage d’aides d’urgences pour les agriculteurs impactés par les récentes intempéries. Pour les kiwiculteurs du secteur des Gaves, une aide exceptionnelle pour le nettoyage des vergers pour un montant prévisionnel de 80 000€ pour 120 ha. Et 40 000€ pour l’achat ou le transport de fourrages en soutien aux éleveurs des Barthes touchés par les inondations.

  • 17/07/18 | Festival Salut à vous, pour tous !

    Lire

    Le Festival Salut à vous revient les 20, 21 et 22 juillet à Jau-Dignac et Loirac (33). Cet évènement multiculturel à dimension humaine réunit la musique, le spectacle vivant et le sport. Au total 15 concerts sont organisés sur les 2 soirées ainsi que 3 jours d’activités pour tous les goûts et tous les âges dont les journées "Familles à vous" qui proposeront des activités gratuites comme des spectacles d’arts de rue et de cirque, des stands de vins... Infos et réservations : http://www.salutavous.fr/crbst_20.html

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Culture | L'Etat et les éditeurs à la rescousse des libraires : 9 millions d'euros d'aides annoncées

04/06/2013 | La ministre de la culture Aurélie Filippetti a annoncé à Bordeaux la suite des mesures du plan d'aide à la librairie indépendante lancé au Salon du livre.

Aurélie Filippetti à Bordeaux aux Rencontres nationales de la librairie

Présente le 3 juin à Bordeaux à l’occasion des Rencontres nationales de la librairie, la ministre de la culture et de la communication a réaffirmé son soutien aux libraires en annonçant une hausse du budget du CNL (centre national du livre) de 2 millions d’euros pour 2014. Le président du syndicat national de l’édition Vincent Montagne a lui annoncé la création d’un fonds d’aide de 7 millions d’euros. Ces mesures visent à enrayer la crise particulièrement dure que traversent les librairies indépendantes, qui sont désormais un des commerces les moins rentables.

La crise s'accentue pour les libraires français : selon une étude Xerfi, leur situation s'est dégradée depuis 2011, date de la précédente étude. Le taux moyen de rentabilité net est ainsi de 0,6% contre 3,2% en moyenne pour le commerce de détail. La baisse de l'intérêt pour la lecture, l'avènement d'Internet et des géants de la vente en ligne comme Amazon (aux pratiques fiscales douteuses) mais aussi l'augmentation des charges des commerçants expliqueraient cette détérioration du marché. Pour mieux évaluer cette crise, une étude comparative entre cinq pays d'Europe et les Etats-Unis a été diffusée lors des Rencontres nationales de la librairie qui se sont déroulées dimanche et lundi à Bordeaux, au TnBA. L'enquête fait ainsi ressortir des problématiques et des constats similaires : la librairie, malgré la crise qu'elle traverse, reste le principal vecteur de vente de livres (40% des ventes de détail en France). La vente en ligne et la vente de livres numériques restent cependant marginales. En outre, ce qui relie les librairies de ces pays est leur stratégie de "buy local" (acheter local) qui vise à valoriser la fonction sociale des librairies, et les démarquer ainsi des librairies en ligne.

Un effort sans précédent des éditeurs et de l'Etat

Dans ce contexte tendu, la ministre de la culture Aurélie Filippetti avait annoncé un plan d'aide à la librairie en mars dernier au Salon du Livre, prévoyant la création d'un fonds d'avance à la trésorerie de cinq millions d'euros et le renforcement du dispositif d'aide à la transmission des fonds de librairie de quatre millions d'euros. Présente ce 3 juin à Bordeaux, la ministre de la culture a annoncé un nouveau coup de pouce aux librairies, puisque le budget librairie du CNL (centre national du livre), qui dispose de 2,5 millions d'euros pour 2014, sera complété de deux millions d'euros.

De son côté, Vincent Montagne, président du syndicat national de l'édition (SNE) s'est lui engagé à débloquer un fonds d'aide complémentaire de sept millions d'euros grâce à une contribution volontaire des éditeurs géré par l'Adelc (Association pour le développement de la librairie de création).

"Depuis quinze ans, je n'ai jamais vu un ministre et un syndicat annoncer un tel effort" s'est félicité Matthieu de Montchalin, président du syndicat de la librairie française (SLF).

La ministre a par ailleurs salué deux des propositions émises la veille par Alain Rousset, président du Conseil régional d'Aquitaine, notamment sur la création d'un établissement public foncier pour "sécuriser la présence des librairies indépendants en centre ville" et l'ouverture d'un débat sur la suppression du rabais à 9% pour les collectivités territoriales.

Elle a également annoncé réfléchir à une solution pour rétablir une concurrence plus juste entre les libraires indépendants et le géant de vente en ligne Amazon, qu'elle accuse par ailleurs de faire du dumping : "la gratuité des frais de port [que pratique Amazon et consorts] doit être limitée et ne doit pas être cumulée avec le rabais de 5%". La loi Lang sur le prix unique du livre, qui oblige depuis 1981 les éditeurs à fixer un prix unique pour un ouvrage, permet en effet une remise par les libraires plafonnée à 5%.

Les libraires restent inquiets

Du côté des libraires présents sur place, ces annonces reçoivent un accueil mitigé. "On ne peut pas reprocher à des politiques de nous écouter. On est déjà revenu à la TVA à 5,5% [elle était à 7% depuis avril 2012 et devrait passer à 5% d'ici 2014] et on sent une vraie implication personnelle de la part de la ministre" reconnaît Françoise Bagyoni, propriétaire de la librairie Broglie à Strasbourg. Sébastien Doin, propriétaire de deux librairies en région parisienne, Nath a Lire et Cyclope, est lui plutôt sceptique : "pour l'instant, on en est juste au stade des promesses" lâche-t-il, précisant que le secteur se détériore de plus en plus rapidement ces dernières années. "Mon chiffre d'affaires a baissé de 8% en trois ans" confie-t-il avant d'ajouter que la priorité serait, selon lui, d'interdire la gratuité des frais de port à Amazon, et "arrêter cette autorisation de 5% de rabais" instaurée par la loi Lang.

Sur cette question, Françoise Bagyoni reste prudente : "Les 5% sont à manier avec des pincettes. Chez nous, on les pratique pour les personnes ayant une carte de fidélité. C'est à double tranchant" explique-t-elle, précisant que les librairies indépendantes ne peuvent pas pratiquer ce rabais sur l'ensemble de leurs livres, contrairement au géant Amazon. Si elle salue les annonces de la ministre et du président du Syndicat national de l'édition, Françoise Bagyoni confie toutefois que "être indépendant, ce n'est pas demander des subventions, c'est réussir à améliorer nos marges", ce qui pourrait selon elle passer par "une amélioration des remises pratiquées par les éditeurs" aux libraires. Elle avoue que la situation se complique également depuis deux ans dans sa librairie qui emploie 18 salariés. Les causes? Une augmentation des charges, mais aussi un problème de fond plus général : "Les personnes qui lisent beaucoup vieillissent. Et les 18-35 ans nous échappent" confie-t-elle, inquiète.

Elodie Souslikoff
Par Elodie Souslikoff

Crédit Photo : Aqui.fr

Partager sur Facebook
Vu par vous
1188
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Culture
Culture
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 19 + 13 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !