Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine
- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 27/09/21 | Coquelicontes en Creuse et en Corrèze

    Lire

    La 24ème édition du festival Coquelicontes se déroulera du 28 septembre au 10 octobre. Itinérant entre la Creuse et la Corrèze, ce sont près de 74 rendez-vous dans 57 communes qui attendent les spectateurs. Au programme : des balades, des goûters ou encore des veillées autour du conte. L'inauguration se fera le 28 septembre à 20h à la Cité de la Tapisserie d'Aubusson avec le spectacle « Chroniques des bouts du monde » de Kwal. Programme

  • 27/09/21 | Une soirée pour découvrir la Jeune Chambre Economique

    Lire

    Le 28 septembre à 19h30, la Fédération des Jeunes Chambres Economiques de Nouvelle-Aquitaine organise une soirée de présentation de l'association à destination des jeunes de 18 à 40 ans. A Agen, Bergerac, Bordeaux et Niort, la soirée se fera en présentielle mais elle aura également lieu en version dématérialisée. Billetterie et inscription

  • 27/09/21 | Girl's day à Bressuire (79)

    Lire

    Dans le cadre du plan « 1jeune, 1solution » et à l'occasion de la journée de la mixité dans l'emploi, la maison de l'emploi du Bocage dans les Deux-Sèvres, en partenariat avec la SNCF, organise mardi 28 septembre un « Girl's day : journée de la mixité ». Lors de cette journée, toutes les femmes sont invitées à la Cité de la Jeunesse et des Métiers pour découvrir les métiers de la SNCF notamment techniques, souvent considérés comme des métiers « masculins ».

  • 24/09/21 | Salon de l'agriculture de Nouvelle-Aquitaine 2022 : 1ères infos !

    Lire

    Lors de la rentrée de la Chambre régionale d'agriculture, Bruno Millet, Commissaire général du Salon de l'agriculture Nouvelle-Aquitaine a révélé que si Bordeaux sera le centre physique de la manifestation, des événements auront aussi lieu sur l'ensemble des territoires, en partenariat avec les établissements d'enseignement agricole. Autre "nouveauté" issue de l'expérience de la crise sanitaire, les débats pourront être suivis à distance sur Agriweb tv. Enfin, les animaux seront désormais présents sur toute la durée du Salon, soit du 21 au 29 mai 2022, de même que le Marché de producteurs !

  • 24/09/21 | Le CHU de Bordeaux 2ème meilleur hôpital de France

    Lire

    Selon un palmarès du Point paru le 23 septembre, le CHU de Bordeaux se classe comme 2ème meilleur hôpital public de France. 31 des spécialités du CHU se classe dans les 5 premières places dont 12 relatives à la prise en charge des cancers. Le palmarès s'est appuyé sur une enquête menée auprès d'un millier d'établissements publics ou privés à but non lucratif et d'établissements privés à but commercial. Signe d'excellence, cette position dans le top 3 des hôpitaux français est tenue depuis 19 ans !

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Culture | Royan : la nouvelle vie de la maison des douanes

13/06/2017 | A Saint-Palais-sur-Mer, l'ex maison des Douanes à l'entrée de l'estuaire a été reconvertie en espace culturel

1

A Saint-Palais-sur-Mer, près de Royan (17), l’ancienne maison des douanes à l’entrée de l’estuaire s’apprête à rouvrir ses portes après plusieurs années de fermeture. La Communauté d’agglomération Royan Atlantique (CARA), qui a racheté le site à l’Etat en 2007, a souhaité en faire à la fois un lieu d’exposition temporaire et un centre d’interprétation du littoral et de l’estuaire. Inauguré le 13 juin, le musée sera ouvert au public à partir du 1er juillet 2017.

La maison des douanes est construite en 1840, en haut d’un piton rocheux surplombant l’estuaire. Les lieux sont stratégiques, car à deux pas du port de Saint-Palais, d’où partaient les premiers pilotes de la Gironde (chargés du guidage ou du sauvetage des bateaux entrant dans l’estuaire), à une époque où les douaniers avaient également mission de sauvetage. Au pied de la falaise se situe également le passage le plus profond et le plus navigable pour entrer dans l’estuaire. Les Fermiers Généraux (chargés du prélèvement des taxes, ndlr.) ne s’y étaient d’ailleurs pas trompés, puisqu’ils y avaient eux-mêmes implantés un poste de contrôle et de prélèvement des taxes dès 1729, avant l’attribution des contrôles aux Douanes en1792. D’ici, les agents pouvaient lutter contre la contrebande de sel venant des marais charentais, du vin parti du port de Bordeaux et du tabac en provenance de l’arrière-pays aquitain, tous des produits fortement taxés. La maison des douanes accueillit ainsi de 4 à 10 douaniers jusque dans les années 1960, avant de passer sous l’égide de la gendarmerie jusqu’en 2006. Elle fut longtemps l'unique lieu de contrôle de l'estuaire.

Un site exceptionnel

Si la Cara l’a rachetée, c’est moins pour préserver le bâtiment à l’architecture toute militaire que pour conserver l’intégrité d’un site exceptionnel, en particulier pour son jardin et pour sa vue sur l’estuaire. « C’était surtout pour éviter qu’il ne soit capté par un promoteur immobilier qui en aurait fait tout autre chose », explique le président de la Cara Jean-Pierre Tallieu, qui tenait à en faire un lieu accessible au public, dans cette station balnéaire où les prix de l’immobilier s’envolent. Après une validation de projet en 2012, un lancement de concours auprès des architectes dans la foulée, une procédure judiciaire contre des riverains échaudés par le projet, un appel d’offres et un an de travaux, la maison des douanes a pu montrer son nouveau visage à la fin du printemps 2017. Coût du projet : 3 250 000€, dont 1,3 M€ pour l’achat de la maison.

Si l’architecte Rémy Désalbres en a conservé toute la façade, il a quasi intégralement refondu son intérieur. Exit les quatre petites chambres exiguës de l’étages et leurs escaliers attenants, ainsi que les étroits bureaux du rez-de-chaussée, place à un grand espace clair et lumineux sous les poutres apparentes de la charpente historique. Du passé, l’architecte n’a conservé que les grandes fenêtres avec vue sur l’estuaire, et l’une des chambres, transformée en espace de musée. Rémy Desalbres a également fait prolonger le bâtiment par une nouvelle pièce qui servira de salon de thé. Ses ouvertures et sa terrasse donnent également sur l’estuaire et sur une partie du jardin de 4000 m2. Autrefois potager des douaniers, puis terrain de basket des gendarmes, il a été entièrement réaménagé avec une alternance d’espaces fleuris, de cheminements en gravier et de terrasses (dont un belvédère), en vue d’y accueillir diverses animations culturelles en extérieur.

Inauguration le 13 juin à 16h. 46 rue de l’Océan à Saint-Palais-sur-Mer. Ouverture en juillet - août : tous les jours de 11 h à 19 he. Hors saison, de Pâques à la Toussaint : tous les jours de 10 h à 17 h sauf le mardi (hors vacances scolaires). Entrée : 2 euros (gratuit pour les moins de seize ans). Accès libre au jardin et au belvédère, en venant par le sentier du littoral.

Anne-Lise Durif
Par Anne-Lise Durif

Crédit Photo : 4111111111111111

Partager sur Facebook
Vu par vous
5967
Aimé par vous
1 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Culture
Culture
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 29 + 15 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !