18/05/22 : PYRENEES-ATLANTIQUES. Dans la 6 e circo, LREM prononce l’exclusion de Philippe Jouvet, candidat contre Vincent Bru, le sortant LREM. Philippe Jouvet était jusqu'ici le suppléant de Florence Lasserre dans la 5e circonscription.

18/05/22 : PYRENEES-ATLANTIQUES. Dans la 4e, l'écolo Julien Brunel se retire au profit d'Inaki Echaniz PS-Nupes. "Notre responsabilité politique nous oblige au retrait. Mais notre responsabilité morale nous interdit de soutenir le candidat PS," tweete J. Brunel

13/05/22 : PYRENEES-ATLANTIQUES - Dans la 3ème circonscription, David Habib député socialiste sortant critique sur la NUPES, est candidat à sa succession en son nom propre face à un candidat LFI /NUPES. Alain Rousset vient de lui apporter son soutien.

12/05/22 : GIRONDE. Dans la 2e circonscription, Cyril Mouquet , candidat Nouvelle Donne se désiste au profit du candidat investi par la Nupes, l'écologiste Nicolas Thierry, au nom de "l'intérêt général premier avant tout" tweete Cyril Mouquet.

11/05/22 : GIRONDE. La sortante Christelle Dubos (LREM), 46 ans, lâche la 12e circonscription. Elue en 2017, secrétaire d'Etat de 2018 à 2020, elle a créé le service public du versement des pensions alimentaires. Son suppléant, Pascal Lavergne devient candidat.

11/05/22 : PYRENEES-ATLANTIQUES. Le Hendayais Tom Dubois-Robin, 29 ans, portera les couleurs de la NUPES dans la 6e circonscription. Ex gilet jaune, il a aussi interpellé, en tant que riverain, les pouvoirs publics sur le sort des migrants à la frontière basque.

10/05/22 : PYRENEES-ATLANTIQUES. Dans la 6e circonscription, le sortant Vincent Bru, majorité présidentielle, se représente. L'ex-maire de Cambo et ex-conseiller départemental est concurrencé par l'adjoint au commerce de Biarritz, Fabrice-Sebastien Bach (LR).

10/05/22 : GIRONDE. Dans la 2e circonscription de Bordeaux, le leader EELV au conseil régional, Nicolas Thierry annonce sa candidature au poste de député face à Catherine Fabre (LREM), élue en 2017 après avoir battu Michèle Delaunay (PS) et Pierre Hurmic(EELV).

10/05/22 : PYRENEES-ATLANTIQUES. Colette Capdevielle, députée PS de 2012 à 2017, ne se présente pas dans la 5e circonscription, réservée à LFI par l'accord politique NUPES. "Nous entendons le message qui demande à la gauche de se réunir" indique la section du PS.

05/05/22 : LIMOUSIN. Après l’accord entre LFI, PC, EELV et PS, un seul candidat PS pourra se présenter dans l’ancienne région, sur la 2ème circonscription de la Haute-Vienne détenue par le député LREM Pierre Venteau. Six socialistes avaient été élus en 2012.

05/05/22 : HAUTE-VIENNE. Sur la 2ème circonscription, le député LREM Pierre Venteau, qui avait remplacé Jean-Baptiste Djebbari en novembre 2019 nommé secrétaire d'État aux transports, annonce qu’il ne sollicitera pas l’investiture aux élections législatives.

27/04/22 : DORDOGNE- L'épizootie aviaire se poursuit: au 26 avril, 52 foyers sont confirmés, soit 7 foyers de plus en 3 jours. 2 suspicions de foyers sont encore en cours d'analyse. Le dépeuplement préventif des élevages frôle les 500 000 volailles abattues.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 18/05/22 | 36 Ukrainiens accueillis à Bayonne

    Lire

    Mardi 17 mai, un bus de 36 déplacés d’Ukraine est arrivé à Bayonne, en provenance de Paris. Logés au lycée Louis de Foix, à Bayonne, ils s’ajoutent aux 782 déplacés d’Ukraine déjà en Pyrénées-Atlantiques, dont 288 enfants. Ils bénéficient d'une autorisation de séjour, d'une complémentaire santé et possibilité de travailler et de demander l’allocation pour demandeurs d’asile. Les enfants sont accueillis dans les établissements publics et privés et tous bénéficient d’un accompagnement social par l’association Atherbea.

  • 18/05/22 | La Maison Barthouil agrandit son espace de visite

    Lire

    A Peyrehorade dans les Landes, la Maison Barthouil est spécialisée dans la production artisanale de saumons fumés et de foie gras. Labellisée « Entreprise Patrimoine Vivant » en 2021, elle souhaite agrandir et rénover son espace de visite. Grâce au rachat de la parcelle attenante aux ateliers de production, l'espace de visite pourra accueillir à la fin de l'été trois fois plus de visiteurs. Le futur espace de visite vise la labellisation « Tourisme et Handicap ».

  • 18/05/22 | 32 actions pour le Parc Naturel Régional Millevaches

    Lire

    Le Parc Naturel Régional Millevaches en Limousin propose pour cette année 2022, 32 actions portant sur l'amélioration des connaissances naturalistes et de la biodiversité du territoire, la valorisation et la diffusion de la culture occitane. Elle souhaite également développer une agriculture et une alimentation durable. Ce programme d'actions 2022 s'accompagnera aussi de missions d'animation ainsi qu'une promotion du tourisme durable.

  • 18/05/22 | Influenza aviaire : un 2nd foyer en Charente

    Lire

    Un 2nd foyer d'influenza aviaire vient d'être révélé dans un élevage de canards de Laprade en Charente. Une zone de protection de 3km autour du foyer ainsi qu'une zone de surveillance de 10km ont été mises en place tout comme la désinfection de l'exploitation. Afin de prévenir une éventuelle diffusion du virus, l'exploitation a été dépeuplée.

  • 17/05/22 | Pays Basque : un projet structurant pour la filière ovin viande

    Lire

    La coopérative Amatik dans le Pays Basque, rassemble 75 éleveurs ovins races laitières et en race viande. Afin de mutualiser et sécuriser les circuits logistiques amont et aval des animaux, elle va créer un centre de rassemblement et d'engraissement sur un même site. Objectif: plus d'attractivité pour la filière viande par le retour de la valeur ajoutée aux éleveurs, le développement de l’approvisionnement des boucheries traditionnelles locales ainsi que la valorisation de la production des agneaux de lait sous label rouge fermier. Un projet soutenu par le Conseil régional à hauteur de 116 706 €

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Culture | Saint-Émilion : Le festival Philosophia interroge le langage et ses usages

02/09/2021 | Cécile Dégrois, déléguée générale du festival Philosophia, répond à quelques questions sur la manifestation, sa genèse et son identité, son avenir et sa vocation.

1

Après un an et demi d'attente et deux reports, le festival Philosophia, organisé par l’association Idées Nouvelles, aura bien lieu du 3 au 5 septembre 2021. Au coeur du vignoble de Saint-Émilion, cette édition portera sur le thème du langage et cherchera à interroger cette vaste notion au coeur du questionnement philosophique. Pour sa 14ème édition, Philosophia offrira une programmation diverse composée d’une soixantaine d’intervenants : philosophes, chercheurs et intellectuels ainsi que quelques personnalités n’appartenant pas au monde de la philosophie, telles que Arnaud Desplechin, Francis Cabrel ainsi que le poète Yvon Le Men, qui au travers de leurs prises de parole aborderont la question du langage.Cécile Dégrois, déléguée générale du festival, nous parle de Philosophia, de sa genèse et son identité, de son avenir et de sa vocation.

@qui! : En premier lieu, qu’est-ce que le festival Philosophia ? 

Cécile Dégrois : Philosophia existe depuis plus de 14 ans. Il a été créé par le scénographe Eric Le Collen, après avoir découvert à Modène en Italie « le grand frère » du festival qui s’appelle également Philosophia. En accord avec les organisateurs du festival italien et dans le cadre d’un projet européen, Eric Le Collen a reproduit le concept à Saint-Émilion. Depuis, le festival a bien entendu pris son envol en créant sa propre identité, c’est à dire en essayant de promouvoir et défendre la philosophie dans ce qu’elle a de plus quotidien et surtout de commun. Cela semblait peut-être être une idée étrange que de proposer un festival de philosophie mais à l’époque la philosophie n’était pas forcément si à la mode que ça. Les années passant, l’envie et le besoin de trouver du sens a permis que le festival perdure et que l’intérêt des gens pour ce genre de réflexions et de rencontres ne fasse que croitre.

 

@! : Vous parlez de quête de sens… Cette année, dans le contexte de la crise sanitaire, le festival va-t-il avoir une portée différente ? 

CD : Évidemment. Les gens sont confrontés en permanence à certaines réflexions et idées qu’ils ont parfois du mal à appréhender. Notre intérêt et notre volonté est que grâce à nos petits moyens, et de la façon la plus humble qui soit,  nous puissions ouvrir certaines portes et permettre de comprendre un peu mieux le monde. Cependant, il faut partir du principe que la philosophie apporte généralement plus de questions que de réponses. Il faut s’attendre à  avoir plutôt 10 ou 20 possibilités de réponses plutôt qu’une seule. Et donc probablement 10 questions de plus !… et c’est sans doute l’une des choses dont nous avons besoin en ce moment.

Une première table ronde « Philosophie et Entreprise »

@! : Le thème de cette édition est le langage… Est-ce un thème choisi en lien avec l’actualité ? 

CD : Chaque année, nous choisissons une grande notion que l’on étudie et décortique au travers de la programmation, qui se compose souvent de différentes personnalités, chercheurs et intellectuels qui réfléchissent d’une façon ou d'une autre à cette notion. Bien évidemment, nous rapprochons ces réflexions autant que possible à des aspects actuels. Le langage est un thème assez classique quand on parle de philosophie. C’est, par exemple, une notion qui est au programme du baccalauréat. Ce qui nous a poussé à en faire le thème de cette édition, c’est effectivement le sentiment que les questions qui tournent autour du langage commençaient à devenir très prégnantes. Cela passe par beaucoup de choses, notamment les réseaux sociaux et la façon dont nous prenons la parole et comment celle-ci est reçue. Ce thème était prévu l’année dernière, mais malheureusement, le festival a été annulé en raison du contexte sanitaire. Nous avons cependant constaté qu’il n’a pas perdu de valeur et qu’il est même encore plus pertinent cette année. 

 

@! : Vous inaugurez cette année, une table ronde « Philosophie et Entreprise ». Quelle est l’ambition de cette nouveauté ? 

CD : C’est effectivement une nouveauté mais que nous souhaiterions vivement pérenniser. Nous sommes convaincus qu’il serait bénéfique pour le monde de l’entreprise de réfléchir autour de sujets qui se rattachent à la philosophie. Mais l’inverse est également vrai. La philosophie a tout intérêt à faire attention et à s’imprégner du fonctionnement du monde de l’entreprise car celui-ci est souvent représentatif de la société. Notre ambition est peut-être de continuer à faire tomber les barrières entre deux univers qui pourraient paraître un peu éloignés mais qui en réalité ne le sont pas tant que ça. Nous allons le voir à l’occasion de cette première table ronde « Philosophie et Entreprise » qui portera sur un thème bien spécifique, évidemment celui du langage qui est le thème de cette édition, mais aussi sur la RSE, c’est à dire la responsabilité sociétale des entreprises ou comment l’entreprise parle et communique autour de son engagement et son imprégnation dans la société.

 

@! : À qui se destine cette édition ? Tendez-vous vers un rajeunissement de votre audience ? 

CD : Depuis la première édition, nous avons toujours eu des ateliers et des temps dédiés aux jeunes. Initialement plutôt à destination des enfants, et nous avons, depuis quelques années, élargi les tranches d’âges… Il ne s’agit pas tant d’une volonté de rajeunir le public mais surtout de parler aussi aux jeunes et qu’ils ne se sentent pas éloignés d’un domaine qui peut paraître effectivement tellement abstrait qu'il peut faire peur. Nous voulons donner aux jeunes et aux enfants une occasion d’appréhender la philosophie différemment et de façon plus approfondie que dans le cadre scolaire. L’intention est de leur donner certaines clés qui, même s’ils ne s’orientent pas vers la philosophie, leur seront utiles.

 

Le festival Philosophia a lieu du 3 au 5 septembre à Saint-Émilion. L’ensemble des rencontres gratuites ou payantes seront sur accessibles seulement sur réservation sur le site de l’office du tourisme de Saint-Émilion : https://boutique.saint-emilion-tourisme.com/

L’accès au festival est soumis au pass sanitaire et au respect des restrictions et mesures sanitaires en vigueur. Pour en savoir plus sur le festival, sa programmation et les informations pratiques : http://www.festival-philosophia.com/

Margaux Renaut
Par Margaux Renaut

Crédit Photo : Festival Philosophia

Partager sur Facebook
Vu par vous
13840
Aimé par vous
2 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Culture
Culture
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 21 + 11 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !