Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

16/10/18 : Des opposants au projet du contournement de Beynac ont bloqué ce mardi à Vézac, les véhicules qui participaient à une visite de presse du chantier organisée par le Département. Sur décision de la préfecture, les gendarmes ont délogé les manifestants.

16/10/18 : Christelle Dubos, secrétaire de la commission des affaires économiques de l'Assemblée Nationale et députée girondine, a été nommée ce mardi secrétaire d'Etat auprès de la ministre des solidarités et de la santé, Agnès Buzyn.

16/10/18 : Remaniement - Christophe Castaner : ministre de l'Intérieur ; Marc Fesneau (MoDem) : secrétaire d'Etat aux relations avec le Parlement ; Franck Riester (Ex-LR) : ministre de la Culture ; Didier Guillaume (ex-PS) : ministre de l'Agriculture

16/10/18 : Remaniement suite - Jacqueline Gourault (MoDem) : ministre de la Cohésion des Territoires et des Collectivités Locales ; Marlène Schiappa : secrétaire d'Etat à l'Egalité Femmes-Hommes et à la lutte contre les discrimination

16/10/18 : Le 17 octobre à 11h15, un coaching des demandeurs d'emploi est organisé à la Chambre des Métiers et de l'Artisanat de Poitiers en vue de les accompagner avant le Forum emploi qui aura lieu le lendemain.

16/10/18 : Le Conseil municipal de Biarritz a voté par 20 voix pour, face à 15 contre, le projet de gestion du Palais proposé par le maire Michel Veunac à l'issue d'une réunion très tendue. Une conseillère municipale, Virginie Lannevère a démissionné

15/10/18 : A l'occasion de ses 25 ans, l’Université de La Rochelle propose une exposition sur l'histoire de l’établissement, « Histoire d’avenirs, chronique d’une université en mouvement », exposée du 16 octobre au 30 décembre au Cloître des Dames Blanches.

15/10/18 : Charente-Maritime : Pole emploi et le Département 17 organisent un forum des emplois saisonniers hivernaux, le 16 octobre DE 9h à 16h30 à la Maison de la Charente-Maritime, 85 boulevard de la République à La Rochelle. Entrée libre.

15/10/18 : Yves Foulon, maire d'Arcachon, a été élu ce week-end en tant que nouveau président du parti LR en Gironde. Il succède à Alain Juppé dans un scrutin dans lequel il était le seul candidat avec 100% des voix et 55,73% de participation.

15/10/18 : Dans le cadre du cycle de ses conférences-débats #europedémocratique2019, la Maison de l'Europe Bordeaux Aquitaine reçoit le 19/10 à 19h, Pascal Durand, eurodéputé Ecologiste sur le thème “L’Europe face au glyphosate: un signal d’alerte?”

15/10/18 : Dominique Bussereau, président du Conseil départemental de Charente-maritime et de l'ADF ( Départements de France) rencontre ce mardi 16 à l'Elysée Emmanuel Macron en présence du premier ministre et du président du Sénat.

11/10/18 : Ligne Ter Bordeaux-Agen : comité de ligne, lundi 15 octobre à 17h45, salle F. Mauriac, à Langon. Cette réunion est ouverte aux usagers et vise à échanger sur l'actualité de la ligne notamment sur les horaires prévus à partir du 9 décembre 2018.

11/10/18 : Plongez dans le monde des robots les samedi 13 et dimanche 14 octobre de 14 h à 19 h à Cap Sciences où expositions, ateliers, démonstrations, défis, conférences, spectacles vous permettront de mieux appréhender cet univers.

- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 16/10/18 | Laurent Nuñez a été sous-préfet au Pays basque

    Lire

    La nomination de Laurent Nuñez secrétaire d’État au ministère de l'Intérieur ne laissera pas le Pays basque indifférent. De 2010 à 2012, il a en effet été sous-préfet de Bayonne, à la suite d'Éric Morvan, actuel directeur général de la police nationale. Un des sous-préfets qui a laissé le meilleur souvenir en Pays basque dont il avait compris bien des dossiers. Il avait succédé à Patrick Caivar à la tête de la DGSI (Direction générale de la Sécurité Intérieure) en juin 2017.

  • 16/10/18 | L'autoroute Poitiers Limoges à l'étude

    Lire

    Le Préfet de Nouvelle-Aquitaine, a présidé lundi à Limoges le 1er comité de pilotage de l'étude de faisabilité de mise en concession autoroutière de la liaison Poitiers Limoges en présence des préfets de la Vienne et Haute-Vienne, des parlementaires, des élus des collectivités concernées dont les Départements et des présidents des chambres consulaires. Plusieurs tracés seront étudiés et analysés à partir de différents critères socio-économiques, ainsi qu'un éventuel barreau reliant le fuseau Poitiers Limoges à l’A20. Prochaines dates: février 2019 pour un point d’avancement, puis juillet 2019 pour les conclusions de l’étude.

  • 16/10/18 | 3ème édition du Linkteens à Libourne

    Lire

    L’association LINK, qui propose chaque année des évènements gratuits sur la culture numérique, propose le 20 octobre prochain le LINKTEENS. A destination des 15/25 ans, ils pourront découvrir des informations sur les formations, les nouveaux métiers mais aussi toutes les possibilités qu’offre la programmation au travers d’ateliers ludiques comme la fabrication d’un petit robot. Des minis conférences sont également organisées sur les questions des enjeux de l’Intelligence Artificielle. Rdv à l’Espace Jeunes de 10h à 18h.

  • 16/10/18 | Festival de la BD d'Angoulême : changement de critères du Prix Goscinny

    Lire

    Depuis deux ans, le prix Goscinny récompense un jeune scénariste pour un album paru dans l’année, ou à un scénariste confirmé pour sa contribution à un album en particulier. En 2018, Jean Harambat avait obtenu le prix pour son album Opération Copperhead (Dargaud, 2017). Pour l'édition 2019, l'institut Goscinny et le FIBD changent la donne ; il pourra désormais également récompenser un scénariste pour l'ensemble de son oeuvre. Le nom du lauréat 2019 sera annoncé le mardi 20 novembre à Paris.

  • 16/10/18 | Les étudiants relèvent le « Defi Sang Limite »

    Lire

    Initié en 2004, le « Défi Sang Limite » revient à Bordeaux après 4 ans d’absence le 17 octobre. Il vise à mobiliser les étudiants en Médecine et en Pharmacie, et plus largement tous les étudiants du campus Carreire, pour recueillir un maximum de dons pour faire gagner sa ville. Objectif: 250 dons minimum. Pour accompagner ce mouvement, l’EFS proposera de nombreuses animations et faire de cette collecte un moment festif et convivial. Rdv à l’espace santé du campus Carreire.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Culture | Saint Médard en Jalles vient d'accueillir la reconstitution du Grand Prix Auto/Moto de Bordeaux de 1932

09/06/2008 |

GrandPrixStMedard

Ce fut exactement le 26 juin 1932, que pour la première et dernière fois, Le Grand Prix Auto/Moto de Bordeaux n'eut pas lieu dans la capitale de la Gironde. C'est Saint Médard en Jalles, encore un petit village à l'époque, situé à 13 km de Bordeaux, qui organisa la fameuse course automobile. 76 ans après, sur un trajet presque inchangé les Peugeot, Bugatti, Salmson, Amilcar, Rally et Rosengard, marques phares des années 20/30, reviennent sur les routes de Saint Médard.

C'était le troisième Grand Prix de Bordeaux. La course s'est déroulée en plein centre-ville sur un circuit de 4,750 km, en engageant les motos et les automobiles, à quelques heures d'intervalle. 32 motocyclistes s'étaient présentés à la ligne de départ. Ils avaient à parcourir de 47 à 63 tours, suivant leur cylindrée. La course fut l'une des plus sévères selon le quotidien « La Petite Gironde ». 10 participants ont dû abandonner. Au final c'est Edouard Lafon sur Soyer qui sortit vainqueur de la course à plus de 93 km/h de moyenne. Mais la course automobile ne fut « pas moins palpitante » selon ce même quotidien. Un peu plus de tours cette fois (53-70), moins de voitures par contre (16). Malgré plusieurs ennuis, les automobilistes s'en sont tirés presque tous indemnes et on aura noté que trois abandons. La victoire fut remportée de « haute lutte » par Lucien Demazel dont la puissante Salmson atteignait jusqu'à 200 km/h sur la ligne droite.

Redécouvrir un vrai patrimoine
Malheureusement aucune voiture, ni moto, de cette fameuse année 1932 n'aura fait son apparition, 76 ans plus tard, à Saint Médard. Mais les quelques 50 passionnés du club de l'Essieu Bordelais ainsi que plusieurs invités, avaient pris soin de montrer au public les mêmes modèles de voitures de course qui avaient alors emprunté le circuit de Saint Médard. « L'organisation de cette reconstitution est pour nous l'occasion de faire redécouvrir l'automobile aux jeunes. » raconte Pierre Plaud, président de l'Essieu Bordelais « L'automobile c'est aussi un patrimoine, il ne faut pas l'oublier. »

Une course couplée avec la Fête de Saint Médard
Un patrimoine qui a mis longtemps à rappeler de son existence. « C'est seulement en fouillant récemment dans les archives que l'on s'est rendu compte qu'une telle course a vraiment eu lieu. » explique M. Plaud. Puisque le 7 juin est le jour des célébrations traditionnelles de la fête de Saint Médard, l'on décida alors, d'avancer légèrement l'anniversaire de la course, de façon qu'elle puisse profiter à un public plus large. Celle-ci n'aura été finalement qu'une promenade dans les rues de la ville où la vitesse jouait le moindre des rôles. « On a voulu vraiment faire bloquer toutes les rues du tracé original, mais pour des raisons de trafic routier la police n'a pas pu nous donner le feu vert sur l'ensemble du circuit. » raconte M Plaud.

Olivier Labbé et sa Peugeot 190S de 1929
Les habitants de Saint Médard ainsi que les automobilistes et motocyclistesLa Peugeot 190S (1929) d'Olivier Labbé n'en semblaient cependant pas trop atristés. C'est effectivement une atmosphère très jouissive qui reignait pendant toute la journée à Saint Médard. Une atmosphère qui accompagnait régulièrement les propriétaires des autos/motos de regards pleins d'admiration et de curiosité. La Peugeot 190S de 1929 présentée par Olivier Labbé attirait visiblement tous les regards. Une décapotable bleue, aux ailes dépliantes couvrant le moteur, sportive, aux formes aérodynamiques. Une voiture montée pièce par pièce, en 1,5 an, par M. Labbé (70 ans), qui n'a pourtant jamais été mécanicien de sa vie. « J'ai déjà rêvé de ça quand j'avais 20 ans. » raconte-t-il. « Je m'intéressais surtout aux « ancêtres », c'est-à-dire aux voitures d'avant 1914 ; mais à l'époque mon penchant pour la vieille fraille que je voulais restaurer était toujours perçu comme ridicule. » Mais maintenant que M. Labbé est à la retraite, cet ancien technicien chocolatier, frigoriste et traiteur d'eau, peut se consacrer enfin pleinement à sa passion ; aux temps où la voiture était encore le fruit d'une « vraie imagination et créativité » comme il le fait remarquer.

Piotr Czarzasty

Partager sur Facebook
Vu par vous
2497
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
1 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Culture
Culture
Retour à la page d'accueil
Accueil
Mark | 16/06/2008

I have been told that a moto I have just bought was a participantin the 1932 GP of Bordeaux. It was the property of an Andre Roques. A photo of the moto is here: http://farm4.static.flickr.com/3007/2530751430_f196ab05cb_o.jpg. The moto is a Magnat Debon 350cc. It has been modified greatly with the frame from 1929, the engine from 1937 and other pieces in between. Maybe you can tell me if the story of Andre Roque and this moto is true?
kind regards,
Mark

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 19 + 16 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !