Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

20/09/18 : Charentes : la rivière Né passe en alerte de crise, niveau sécheresse. Un arrêté prévoit l'interdiction totale des prélèvements à usage d’irrigation agricole, y compris les cultures dérogatoires déclarées, à partir de ce matin 8h.

19/09/18 : Pont de l'île de Ré : Menée cette nuit, la visite d'inspection des services spécialisés du réseau scientifique et technique de l'Etat a confirmé le bien-fondé des mesures de restriction de circulation, qui restent appliquées jusqu'à nouvel ordre.

19/09/18 : Forum pour l’emploi organisé par l’ARCA, Association pour la Relation Client en Nouvelle-Aquitaine, jeudi 20 sept de 9h à 13h à la Maison des Associations de Mérignac. 10 recruteurs présents et 150 postes à pourvoir immédiatement.

19/09/18 : Fermeture du Pont d’Aquitaine dans les deux sens sur la section de la rocade A630 entre les échangeurs 2 et 4 du mercredi 19 à 21h au jeudi 20 sept à 6h, du jeudi 20 à 21h au vendredi 21 sept à 6h, du samedi 22 à 22h au dimanche 23 sept à 18h.

19/09/18 : Charente-Maritime : un nouvel arrêté limite l'irrigation à compter de ce matin 9h à un volume hebdomadaire de 7% du volume restant à consommer depuis le 15 juin, sur les bassins Seudre, Bruant, Charente aval, Marais Sud et Nord de Rochefort, Seugne.

19/09/18 : La Rochelle : suite à un appel à la grève de la CGT et de la CFDT, un peu plus d'un bus sur deux ne circulent pas ce matin. aucun bus ne circule ce mercredi matin sur les quatre lignes Illico, ainsi que sur les lignes 6, 7, 8, 11, 13, et 16.

18/09/18 : Charente-Maritime : Gérard Davet et Fabrice Lhomme, les auteurs d'"un président ne devrait pas dire ça", seront à l'Agora de Saint-Xandre (près de La Rochelle) pour une conférence-débat le mercredi 26 septembre à partir de 18h30.

18/09/18 : Charente-Maritime : Une visite d'inspection étant programmée ce soir au sein du pont de Ré, la circulation est interdite à tous les poids lourds de plus de 3,5 tonnes à compter de 20h ce mardi 18 septembre jusqu'à 7h mercredi 19 septembre.

18/09/18 : La Rochelle : pour lancer officiellement la nouvelle saison 2018-2019, le Carré Amelot ouvre ses portes et organise les festivités "Déambulation et petites formes" samedi 22 de 14h30 à 20h30, avec des spectacles, ateliers et expositions. Gratuit.

18/09/18 : La Rochelle s’engage dans une série d’actions de sensibilisation au Self data. La Ville organise une Conférence publique, "Données personnelles, et si on en parlait ?", jeudi 20 septembre à 18 heures au Musée maritime La Rochelle.

18/09/18 : C'est confirmé, Florence Parly, la Ministre des Armées sera présente le 2ème jour du Salon ADS SHOW, à Mérignac, le jeudi 27 septembre.+ d'info

18/09/18 : A Bordeaux, le Centre Régional Information Jeunesse organise un Jobs Dating Spécial Rentrée ces 18 et 19 septembre: 200 offres d'emploi dans la garde d'enfants, animation, grande distribution, soutien scolaire, propreté et hôtellerie restauration+ d'info

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 21/09/18 | Gironde : les ministres "en action"

    Lire

    Programme chargé pour les visites ministérielles en Gironde ce vendredi. Les ministres de l'Agriculture et de l'Environnement (François De Rugy et Stéphane Travert), en "opération séduction post-Hulot", visitent une entreprise développant une micro-algue censée remplacer les intrants chimiques en viticulture et un domaine viticole en agriculture raisonnée (château Sénéjac). Bruno Le Maire devait rencontrer syndicats et élus autour du dossier Ford Blanquefort à Bordeaux. Enfin, la ministre des transports Elizabeth Borne, intervenait à 15h à l'occasion d'une conférence "mobilité et santé" à Bordeaux.

  • 21/09/18 | A Bergerac, le service civique recrute

    Lire

    Le BIJ/Espace Jeunes de la Communauté d’Agglomération de Bergerac organise un speed-dating consacré au service civique le 26 septembre de 14h30 à 17h. L’objectif de cet évènement est de mettre en relation les structures avec les jeunes recherchant une mission de service civique. Les jeunes auront 5 minutes pour convaincre les 5 structures présentes : l’association Overlook, l’USB Basket, le collège Max Bramerie, le lycée des Métiers du Sud Périgord et le lycée Jean Capelle.

  • 21/09/18 | L'Hermione repart en 2019, direction la Normandie

    Lire

    L'Hermione reprendra la route en 2019. Pour le 75e anniversaire du débarquement de juin 44, l'Hermione se rendra en Normandie avec des escales à Cherbourg (6 au 8 mai), Rives-en-Seine (du 4 au 6 juin), Ouistreham et Rouen, avec un temps fort lors de l’escale à l’Armada de Rouen du 7 au 16 juin. L'Hermione fera également un arrêt à Nantes et à Saint-Nazaire pour les festivités Débords de Loire du 23 au 27 mai. Départ le 27 avril 2019 de Rochefort.

  • 21/09/18 | Port de Bordeaux : la qualité de l'air mesurée

    Lire

    L'agence Atmo Nouvelle Aquitaine a rendu ce vendredi un rapport étudiant l'impact sur l'air de l'activité maritime au port de la lune, après une campagne de mesure réalisée entre avril et mai. Résultats : l'influence des paquebots maritimes est jugée "négligeable" sur la concentration de polluants étudiés (dioxyde de soufre, dioxyde d'azote et particules fines) sur les deux rives de la Garonne et "les diverses émissions urbaines, dont le trafic routier, sont les principales responsables de la pollution sur le quai" malgré la source supplémentaire de dioxyde d'azote représentée par les paquebots fluviaux.

  • 21/09/18 | La fermeture du pont de pierre contestée

    Lire

    L'association de commerçants de la rive droite bordelaise Esprit Bastide a annoncé ce jeudi avoir déposé une requête auprès du tribunal administratif de Bordeaux pour attaquer l'arrêté municipal du 5 juillet dernier actant la fermeture du pont de pierre aux automobilistes, confirmée après une expérimentation débutée en août 2017. L'association déplore notamment "l’absence d’étude(s) d’impact sur l’environnement économique ou sur l’environnement tout court." La requête devrait donner lieu à une audience dont la date n'a pour l'instant pas été déterminée.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Culture | Salles combles pour le lancement du 24ème Festival International du Film d'Histoire de Pessac

19/11/2013 | Ce 18 novembre, la 1ère conférence de la 24ème édition du Festival du Film d'Histoire était retransmise dans plusieurs salles tant la foule était venue nombreuse.

Conférence inaugurale d'Hubert Védrine, 24ème édition du Festival International du Film d'Histoire de Pessac

S'il est un endroit où le froid se faisait oublier ce lundi 18 novembre, c'est bien le Cinéma Jean Eustache de Pessac tant la foule y était venue nombreuse afin d'assister à la conférence inaugurale du 24ème Festival International du Film d'Histoire. En effet, les places manquaient pour voir, en direct, l'ancien ministre des Affaires étrangères Hubert Védrine lancer cette semaine de films, de débats et de rencontres, si bien que sa conférence était retransmise dans d'autres salles du cinéma. Avant de savoir si, oui ou non, le XXIème siècle serait indien ou chinois ( thème de cette soirée inaugurale), Alain Rousset était entouré de nombreuses personnalités, toutes semble-t-il très enthousiastes à l'idée d'ouvrir cette 24ème édition du Festival International du Film d'Histoire, une manifestation qui fait aujourd'hui figure de référence.

C'est donc parti pour une semaine de films (120 seront projetés jusqu'au 25), de débats, de rencontres et d'expositions autour du thème "l'Inde et la Chine, les géants de l'Asie". Devenu l'évènement incontournable du mois de novembre à Pessac, le Festival International du Film d'Histoire de Pessac soufflera cette année sa 24ème bougie et espère être aussi réussi et fréquenté que l'édition 2012 qui abordait le tournant des années 70 et avait attiré 33000 personnes, Alain Rousset n'a d'ailleurs pas manqué d'évoquer la "conférence inaugurale magique de Michel Rocard" venu, comme Hubert Védrine ce lundi 18 novembre, ouvrir une semaine dédiée à l'Histoire et à la Culture. Le Président de la Région Aquitaine était donc présent dans la grande salle Fellini du cinéma pessacais pour lancer " un évènement devenu majeur aussi bien sur le plan régional que sur le plan national et qui permet de mieux comprendre le monde d'hier et de demain, tant la programmation est riche est foisonnante".

Avant de céder la parole au maire de Pessac, Alain Rousset a rappelé qu'il était essentiel de s'intéresser aujourd'hui à l'Inde et la Chine tant ces "deux monstres économiques et démographiques" comptaient et combien "leur remarquable ascension" permettait de "réfléchir à des enjeux économiques qui intéressent aussi l'Aquitaine". Confirmant les propos de son prédécesseur, Jean-Jacques Benoît a, quant à lui, vanté le richesse de la programmation de cette semaine résolument orientale, "impatient et fier de recevoir Marceline Loridan-Ivens, résistante et veuve du grand réalisateur Joris Ivens, mais aussi Rajagopal", militant gandhien et altermondialiste de l'Inde présent, ce 18 novembre, dans la grande salle pessacaise et semble-t-il ému des nombreux honneurs qui lui étaient témoignés.

"Nous allons jubiler cette semaine" Annoncée à 18h30, la conférence inaugurale d'Hubert Védrine s'est faite attendre, les personnalités girondines s'étant en effet succédées au micro; après J-J Benoît, c'était au tour d'Edith Moncoucut, Vice-présidente du Conseil Général de la Gironde, "heureuse d'inaugurer une semaine de festival en concordance avec l'action politique culturelle du département", suivie par le recteur de l'Académie Olivier Dugrip qui n'a pas manqué de vanter les mérites d'une "semaine pédagogique aussi riche et intéressante pour les élèves aquitains"; plus de 5600 seront accueillis entre les murs du cinéma Jean Eustache jusqu'à vendredi et 4000 autres bénéficieront des évènements et actions décentralisés liés à la manifestation dans tout le département.

Le préfet aquitain Michel Delpuech s'est, de son coté, dit "honoré d'ouvrir la 24ème édition d'un festival qui pousse le spectateur à regarder au-delà de ses frontières, une chose essentielle pour comprendre le monde d'aujourd'hui". Enfin, le dernier mot de cette inauguration officielle avant la très attendue conférence est revenu au Président d'honneur du festival Jean-Noël Jeanneney qui, après quelques vers de Baudelaire vantant l'Inde et la Chine, très remarqués par l'auditoire, a exprimé sa joie de présider une semaine où " le contact avec les civilisations et l'histoire parfois méconnue de ces deux géants asiatiques entraîneraient nécessairement un dialogue avec l'autre; huit jours de programmation où nous allons jubiler", a-t-il fièrement affirmé, avant de céder la parole non moins fièrement à Hubert Védrine, "l'une des voix les plus autorisées sur les choses du monde à l'heure actuelle".

Alain Rousset entouré d'élus aquitains et d'une partie du jury du 24ème Festival du Film d'Histoire de Pessac

Hubert Védrine, "l'une voix les plus autorisées sur les choses du monde à l'heure actuelle" Tout venant à point à qui sait attendre, la conférence inaugurale pour laquelle s'était déplacée la foule a commencé avec près d'une heure de retard. Loué par les différentes personnalités qui l'ont précédé au micro, Hubert Védrine s'est dit "honoré d'ouvrir une telle manifestation", déclarant ensuite modestement ne pas être un spécialiste en la matière, avant d'interroger le public sur le thème de la soirée, "Le XXIème siècle sera-t-il indien et chinois?". Ancien ministre des Affaires étrangères sous le gouvernement Jospin, il a alors eu "l'occasion de rencontrer la plupart des dirigeants chinois et indiens" . Selon lui, l'une des questions à se poser en premier aujourd'hui au vu du sous-titre du festival (Les géants de l'Asie), c'est de savoir si la Chine et l'Inde, c'est l'Asie ou deux Etats à "mettre à part tant le continent asiatique est aujourd'hui composé de pays dont les richesses et les fonctionnements sont différents, parfois même antagonistes". Ensuite, c'est le monde dans sa globalité et dans sa nouvelle complexité qu'Hubert Védrine a évoqué: "Pour situer aujourd'hui la Chine et l'Inde dans la hiérarchie mondiale, il faut bien-sûr se demander de quel type de monde on parle tant la fin de l'URSS, il y a maintenant plus de vingt ans, a modifié les conceptions étatiques. De plus, ce nouvel ordre mondial a, petit à petit, placé l'Occident et l'Inde et la Chine, qui sont passés de pays émergents à grandes puissances, sur un pied d'égalité; c'est aujourd'hui une réalité évidente que tous ne conçoivent pas et c'est un réel problème de connaissance du monde et des enjeux politiques et économiques actuels".

"L'Inde et la Chine, deux pays qui n'ont jamais été réellement en phase" "Le XXIème siècle sera-t-il indien et chinois?", il semblerait que cette vaste question s'apparente davantage aujourd'hui à une aporie qu'à un constat clair et facile à démontrer tant les deux "géants de l'Asie" sont des pays complexes et difficilement comparables et associables, "le fait que la Chine et l'Inde soient les deux géants de l'Asie est indiscutable, ce qui est cependant difficile, voire impossible, c'est de les associer en un seul géant représentant à lui tout seul l'Asie; cette idée n'est ni recevable ni envisageable, ces deux pays sont aujourd'hui deux grandes puissances très différentes, que ce soit au niveau politique, économique, démographique, culturel ou même technologique. La Chine, dont l'ascension a été assez fulgurante, fait peur aux indiens, c'est un pays qui inquiète ses voisins. Par rapport à l'Inde, la Chine a bien-sûr beaucoup plus d'influence sur le reste du monde et de ce fait, l'associer à son voisin indien sous-entend une relation déséquilibrée entre les deux. De plus, le système démocratique inefficace et corrompu qui régit bon nombre de régions chinoises et indiennes est de toute évidence à prendre en compte et s'oppose quelque-part à un leadership asiatique dans le monde actuel".

Avant de conclure, Hubert Védrine a associé les deux pays d'un point de vue démographique, un calcul le conduisant à dire qu'imaginer un seul et même pays composé de deux milliards et demi d'habitants était "absolument terrifiant", précisant alors que la richesse du monde, c'était aussi "la différence et la diversité de ceux qui le composent". Ne pouvant alors apporter de réponse claire sur ce qu'allait être le XXIème siècle, l'invité d'honneur de cette première soirée de festival a terminé sa conférence par ce qu'il a appelé un "nécessaire retour sur soi": "Reconnaître la puissance et l'importance de la Chine et de l'Inde dans le monde actuel, c'est aussi avoir un regard clair et lucide sur l'Europe qui doit impérativement revoir son fonctionnement et envisager de nouvelles combinaisions pour rester elle aussi un géant". Un exposé clair et argumenté longuement applaudi par la grande salle Fellini du cinéma Jean Eustache de Pessac, désormais prêt à accueillir la 24ème édition de son Festival International du Film d'Histoire.

Lise Gallitre
Par Lise Gallitre

Crédit Photo : Ville de Pessac - Nikolas Ernult

Partager sur Facebook
Vu par vous
912
Aimé par vous
1 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Culture
Culture
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 25 + 15 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !