Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

25/05/20 : Le secrétaire d'État en charge du tourisme, Jean-Baptiste Lemoyne, a assuré que l'exécutif réfléchissait à un "élargissement significatif" de la limite de déplacement (100 km autour du domicile), qui pourrait entrer en vigueur la semaine prochaine.

25/05/20 : Les hospitaliers du CHU Pellegrin à Bordeaux sont en grève illimitée depuis le 22 mai sur préavis de SUD Santé. Un rassemblement de soutien est organisé le 26 mai devant l'hôpital.

22/05/20 : Dans le cadre de la célébration de la Journée Mondiale des Oiseaux Migrateurs, les 24 et 31 mai 2020 à Vitrezay, BioSphère Environnement propose 2 sorties de découverte des oiseaux des marais de Gironde, de 8h30 à 10h30. Réservations: 05 46 49 89 89.

19/05/20 : Allant dans le sens de la déclaration du Premier Ministre ce matin, le préfet des Pyrénées Atlantiques Eric Spitz déclare que les Bordelais et les Toulousains en zone verte pourraient venir en vacances en juillet et août dans les Pyrénées Atlantiques

18/05/20 : L’incertitude de l’évolution sanitaire, et l’impossibilité de mettre en œuvre les mesures barrières, entrainent l’annulation de l’opération de sensibilisation des jeunes à la nage, Objectif Nage, pour l’été 2020, annonce le Département de la Gironde.

15/05/20 : Initialement prévu le samedi 12 septembre prochain, la 36ème édition du marathon des Châteaux du Médoc est reportée au samedi 11 septembre 2021.

14/05/20 : L'activité partielle pour les entreprises du tourisme et de l'évènementiel sera maintenue jusqu'à fin 2020 et que l'accès au fonds de solidarité est prolongé jusqu'à fin septembre. En revanche, pas de baisse prévue pour la TVA.

12/05/20 : La Compagnie aérienne Chalair annonce la reprise progressive de ses vols entre Bordeaux, Brest et Montpellier. Au rythme de 2 vols hebdomadaires, rdv le 8 juin, pour la reprise des liaisons Bordeaux-Brest puis le 15 juin, pour Bordeaux-Montpellier

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 26/05/20 | Le Festival des Jeux du Théâtre de Sarlat n'aura pas lieu

    Lire

    La 69e édition du Festival des Jeux du Théâtre de Sarlat, prévue du 18 juillet au 3 août, n’aura pas lieu. Dans ce contexte de pandémie et en raison des mesures sanitaires drastiques, les organisateurs ont préféré annuler cette édition, en liaison avec la Mairie, les services culturels du département et de la région. C'est la première fois que le Festival depuis sa création annule une saison. L'équipe du festival donne rendez-vous en 2021 aux dates habituelles avec la programmation de 2020.

  • 26/05/20 | Des vélos à assistance électrique pour les Mérignacais

    Lire

    Afin d'accompagner la période de déconfinement et la transition écologique, la Ville de Mérignac (33) lance, en partenariat avec la Maison du Vélo, un service de prêt expérimental de 49 vélos à assistance électrique pour faciliter les déplacements domicile-travail des habitants. Ce prêt sera de 3 mois maximum, non reconductible. La Ville de Mérignac espère faire évoluer son offre de service à 60 vélos d’ici fin 2020. Le service sera gratuit pendant la période expérimentale, mais une adhésion à la Maison du Vélo de 15 euros sera demandée.

  • 26/05/20 | Covid-19 : des fonds de solidarité débloqués dans le Villeneuvois

    Lire

    Pour soutenir les petites entreprises et associations, la Communauté d’Agglomération du Grand Villeneuvois en partenariat avec la Région Nouvelle-Aquitaine et la Banque des Territoires a abondé un fonds de solidarité et de proximité porté par Initiative Lot-et-Garonne. Des prêts à taux 0% d’un montant de 5 000 € à 15 000 € maximum sont accordés aux entreprises impactées par la situation sanitaire, dès maintenant. Les dossiers de demandes doivent être déposés de manière dématérialisée sur le site dédié à cette aide d’urgence : www.fondstpenouvelleaquitaine.fr

  • 26/05/20 | Beynac: Le soutien du député Michel Delpon (LREM) à l’achèvement du chantier

    Lire

    Ce mardi matin, le conseil départemental de la Dordogne publie un communiqué dans lequel le député du Bergeracois, Michel Delpon, déclare son soutien au projet de déviation de Beynac, alors qu'il n'avait jamais pris position à son sujet. "Eu égard aux travaux déjà réalisés, je me prononce à présent publiquement contre la démolition des ouvrages déjà réalisés en raison du gaspillage d’argent public que cela représente. Je souligne par ailleurs l’impact écologique négatif que cela va entraîner."

  • 25/05/20 | Les Jardins de l'Imaginaire à Terrasson (24) rouvrent le 30 mai

    Lire

    Après les jardins d'Eyrignac et de Marqueyssac, c'est autour des Jardins de l'Imaginaire à Terrasson-Lavilledieu de recevoir à nouveau les visiteurs à partir du samedi 30 mai. Face au contexte sanitaire, le port du masque sera obligatoire. Les visites seront uniquement guidées et limitées à 9 personnes à la fois. Il faut donc réserver à l'avance. Les départs sont programmés de 10 h à 11 h 30 et de 14 h à 17 h 30. La saison doit durer jusqu'au 31 octobre.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Culture | Salon de l’étudiant de Poitiers : pour faire le bon choix

19/01/2019 | Plusieurs milliers de jeunes vont venir se renseigner sur leur orientation durant deux jours au salon de l'Étudiant de Poitiers.

La 29e édition du salon de l'Étudiant se déroule les 18 et 19 janvier à Poitiers

Alors que le bac ou le brevet se profilent à l’horizon , il est temps pour les jeunes élèves de penser à leur avenir. C’est pour répondre à leurs différentes interrogations que des salons sont organisés. Ce vendredi et ce samedi, c’est la 29e édition du salon de l’Étudiant de Poitiers. Au total, 132 exposants, (lycées, prépas, BTS, universités, écoles diverses) sont présents durant ces deux jours pour orienter au mieux ces jeunes en quête de formation pour assurer leur avenir.

Les allées du salon de l’Étudiant se remplissent peu à peu. Aux stands, professeurs, responsables de formation ou encore étudiants attendent les jeunes qui viennent s’informer pour leur orientation. Au total, ils seront plusieurs milliers à venir au parc des expositions de Poitiers. Cette année, pour la 29e édition, 132 exposants sont présents. Parmi eux des lycées (bac pro, BTS), CFA, maisons de la formation, prépas, écoles, universités, aussi bien privés que publics, ainsi que quelques services proposés aux étudiants par la région, la ville et d’autres organismes. Stéphanie Romano est la commissaire du salon de l’Étudiant en Nouvelle-Aquitaine, elle organise cette nouvelle édition. « Ce salon est un outil formidable. Il est organisé pour que les jeunes et leur famille s’informent sur les formations, dialoguent et nouent le contact. On y trouve tous les profils. Les jeunes ne savent pas forcément ce qu’ils veulent faire plus tard, on les aide, les accompagne dans leurs choix. » 
 
Poitiers : deuxième université de Nouvelle Aquitaine 
Sur les stands, des liens se tissent. Exemple sur celui de l’université de Poitiers, l’un des plus importants du salon. Toutes les filières proposées sont représentées. Les jeunes posent leurs questions aux étudiants et professeurs qui sont là pour parler de leurs expériences personnelles et des matières enseignées. « Nous sommes la deuxième université de la Nouvelle-Aquitaine, rappelle Pierrick Gauthier, vice-président des étudiants à l’université de Poitiers. Je pense que l’université est devenue une valeur sûre en terme d’orientation. Elle apprend aux jeunes à devenir adultes et elle se professionnalise de plus en plus. ».
 
Dans les allées, on croise essentiellement de jeunes lycéens. Ces derniers ont souvent eu le droit à une demi-journée libérée par leur établissement. D’autres s'y sont rendus directement avec leur lycée ou collège. Coraline et Mathilde se préparent à assister à une table-ronde sur le panorama des études en sciences humaines. La première souhaite choisir psycho et la deuxième géo. En terminale L, les deux jeunes filles sont venues chercher des renseignements. « Nous voulions savoir quels cours nous seraient enseignés. Comment l’année s’organise », expliquent-elles. Au niveau des tables-rondes, tous les sujets sont abordés : le côté vie pratique, études (dans les diverses branches), des conseils sur Parcoursup. 
 
Un peu plus loin, Maëlys et Martine viennent de prendre quelques informations auprès du stand de l’université de Poitiers. Maëlys est en 1re STL (Sciences et Technologies de laboratoire). Accompagnée par sa mère, elle s’informe déjà sur ce qu’elle veut étudier dans deux ans. Son objectif : travailler dans un laboratoire. « Depuis qu’elle est en 3e; elle sait ce qu’elle veut faire, confie Martine, sa maman. Je trouve que c’est mieux de se renseigner directement avec des personnes en face de nous plutôt que seulement sur Internet. » Un côté rassurant pour cette mère de famille. Quant à Maëlys, elle connaissait déjà l’ambiance du salon de l’Étudiant : « J’étais venue quand j’étais en 3e pour savoir dans quel lycée j’allais m’inscrire. Cela permet de préparer son avenir. Cela a confirmé mes envies. » L’année prochaine, elle reviendra et se rendra aux portes ouvertes de l’établissement qu’elle aura sélectionné. 
 
Quand les jeunes parlent aux jeunes 
Côté exposants, le salon est l’occasion de se faire connaître, de communiquer sur notamment les dates de leurs portes ouvertes. Des exposants qui viennent de l’ensemble de la région et des départements limitrophes. Christophe Copin est proviseur de lycée polyvalent Marcel-Dassault de Rochefort-sur-Mer (Charente-Maritime). Il vante des filières spécialisées et spécifiques, voire uniques dans l’académie de Poitiers. Pour lui ce rendez-vous est devenu une habitude. « C’est un point de rencontre préalable à nos portes ouvertes. Ce salon parle de l’orientation pour les futurs élèves. C’est un premier contact. A nous de leur donner envie de découvrir notre établissement ». Son lycée propose des bacs professionnels et des BTS dans l’aéronautique. Autre stand, celui de l’ITII Poitou-Charentes à Châtellerault (Vienne), Institut des Techniques d'Ingénieur de l’Industrie, qui forme des apprentis, des salariés d'entreprise et des demandeurs d’emploi au Diplôme d'Ingénieur en génie industriel. Paule Brunet est conseillère en alternance. Elle s’occupe d’animer le stand où une imprimante 3D est en démonstration. Avec elle, des jeunes qui sont dans cet institut partagent leurs expériences. « Le message passe mieux quand ce sont les jeunes qui parlent aux jeunes, résume-t-elle. Avec le salon, on prend contact avec de futurs élèves. Ce sont les premiers échanges. » 
 
Le salon de l’Étudiant dure deux jours, le vendredi et le samedi, journée de plus forte affluence, puisque souvent, les jeunes viennent en famille se renseigner sur leur formation à venir et sur leur avenir. Autre atout de Poitiers, le magazine (qui est devenu désormais un site Internet) a distingué la ville d’un prix. En la classant au 2e rang du palmarès des « grandes villes où il fait bon étudier » pour l'année 2018-2019.

Julien Privat
Par Julien Privat

Crédit Photo : Aqui.fr

Partager sur Facebook
Vu par vous
4041
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Culture
Culture
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 28 + 11 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !