Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

15/08/18 : Charente: 6 communes viennent d'être reconnues en état de catastrophe naturelle, suite à des mouvements de terrains liés à la sécheresse, survenue entre janvier et juin 2017. Il s'agit de Balzac, Chalais, La Couronne, Fouquebrune, Linars et Nabinaud.

06/08/18 : Dominique Laurent, sous préfète de Bergerac depuis quatre ans, vient d'être nommée à ce même poste à Guingamp (22). Stéphanie Monteuil, sous préfète de Saint-Jean-d'Angely (17) lui succède et prendra ses fonctions le 27 août.

06/08/18 : Jean-Philippe Dargent vient d'être nommé sous-préêfet de Lesparre-Médoc en remplacement de Claude Gobin. Il est actuellement directeur à la citoyenneté, de la légalité et du développement territorial à la préfecture des Pyrénées-Atlantiques.

04/08/18 : Le meeting aérien de Belvès(24), le 15 août, est maintenu. L’Aéroclub Belvès Périgord a pris la décision de ne pas annuler la manifestation, suite au décès de son président. Lundi Alain Valleron a trouvé la mort dans le crash du Cessna qu’il pilotait.

03/08/18 : Jean-Philippe DARGENT nommé le 31 juillet sous-préfet de Lesparre-Médoc prendra ses fonctions le 3 septembre. Il était directeur de la citoyenneté, de la légalité et du développement territorial à la préfecture des Pyrénées-Atlantiques (64)

03/08/18 : Renforcement des mesures de limitation de prélèvements d’eau dans le 47 sur les cours d’eau non réalimentés. Ces restrictions impactent environ 2% de la surface agricole irriguée, 95% des surfaces irriguées bénéficiant de ressources en eau sécurisées

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 19/08/18 | La mobilité durable s'expose à Irun

    Lire

    Le Parc d’Expositions Ficoba à Irun, au Cœur de l’Eurorégion Euskadi-Navarre-Aquitaine, accueillera les 27 et 28 novembre le salon Go Mobility, la 1ère exposition industrielle du Sud de l’Europe sur la mobilité durable. Point de rencontre des professionnels, des territoires et des entreprises consacrées au secteur de la mobilité durable et au stockage d’énergie, il vise à encourager les échanges à forte valeur ajoutée et favoriser les projets innovants et la transformation industrielle du territoire. Au menu : une zone d’exposition, des conférences et tables rondes et une zone de test.l*

  • 18/08/18 | Jürgen Essel en concert à La Réole

    Lire

    Privilège pour La Réole qui accueille le 26 août à 16h l'organiste allemand de renommée internationale Jürgen Essel en résidence dans le Réolais. Accueilli par les Amis de l’Orgue de La Réole l'organiste donnera un concert exceptionnel. Jürgen Essel est organiste, compositeur et enseignant à la prestigieuse école de Stuttgart. Interprète et improvisateur son répertoire s’étend de la musique ancienne jusqu’à la création de musique contemporaine. A son actif vingt enregistrements sur CD et des productions conjointes avec de grandes chaînes de radio (Entrée:libre participation) www.orgueslareole.com

  • 18/08/18 | Charente-Maritime : 7 communes reconnues en état de catastrophe naturelle

    Lire

    Suite aux fortes pluies du premier semestre 2018, l'Etat a reconnu 7 communes sinistrées en état de catastrophe naturelle - pour inondations et coulées de boues - publié au Journal Officiel du 15 août 2018 : Fléac-sur-Seugne, Pons, Bazauges, Chaillevette, Champagne, Léoville, Saint-Seurin-de-Palenne. Les sinistrés disposent d’un délai de 10 jours, à compter du 15 août 2018, date de publication de l’arrêté, pour déposer un état estimatif de leurs pertes auprès de leur compagnie d’assurance.

  • 16/08/18 | Charente : le festival de Confolens fête ses 60 ans

    Lire

    Le festival de danses folkloriques du monde de Confolens attire chaque année 100 000 visiteurs. Débutée le 13 aout, cette 60e édition se déroule jusqu'au 19 inclus, avec de nombreux spectacles costumés mais aussi des ateliers de danse ouvert au public. Parmi les pays les plus représentés cette année : la République Dominicaine, le Brésil, le Pérou, la Bolivie, la Moldavie et le Botswana. Onze groupes de nationalités différentes se produiront le dimanche soir pour la soirée de clôture.

  • 15/08/18 | Corrèze: l'agriculture au rdv du numérique

    Lire

    Le 25 août, lors de la 50e édition du Festival de l'élevage de Brive, la Chambre d'agriculture de la Corrèze lance un vaste plan de développement des usages numériques agricoles: AgriNumérik 19. Son objectif: mettre à disposition de tous les agriculteurs volontaires du territoire un smartphone avec des applications et services associés. Une initiative d'ampleur unique en France, sous le regard bienveillant d'Hervé Pillaud, membre du Conseil national du numérique et VP de la Chambre d’agriculture des Pays de la Loire, invité de ce lancement.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Culture | Santiago Lara et Belèn Maya: quand le flamenco revisite ses codes

06/07/2016 | Parce que le Flamenco est fondamentalement épris de liberté, le Café cantante a reçu ce mardi soir, deux artistes attachés à l'idée d'un flamenco contemporain et actuel. Une belle soirée!

Belén Maya dans son spectacle ''Bipolar'', lors du Festival Arte flamenco 2016

Ce mercredi soir, Arte Flamenco promet une nuit de « Maestria et Poesia », avec en tête d'affiche Pepe Habichuela, un des guitaristes les plus doués de la scène flamenco, le monument El Pele au cante et la jeune mais néanmoins prometteuse bailaora, Particia Guererro. Une soirée qui promet de faire la part belle au Flamenco puro, comme un contre-temps du Café Cantante de ce mardi soir qui a mis à l'honneur deux artistes, bien ancré dans leur époque sans pour autant rien renier de la tradition flamenca : le guitariste Santiago Lara puis la danseuse, Belén Maya, dans un spectacle au titre évocateur de ce « double » ancrage passé et présent, « Bipolar ».

Santiago Lara est un romantique, et un homme heureux, apaisé. C'est en tout cas, ce qui ce dégage de son jeu, à l'image de cette alegria « Sentimientos nuevos », écrit à la naissance de sa fille. Si le guitariste est connu pour ses proximités avec le jazz notamment, avec un disque en hommage à Pat Metheny récemment sorti, et donc aussi pour sa vision contemporaine et actuelle du flamenco, ses « picados » notamment ne permettent pas le moindre doute sur son respect profond de l'art flamenco, de sa tradition, de ses rythmes et de ses codes. La formation qui l'accompagnait avec cante (par El Londro), palmas et percussion, était d'ailleurs à cette image. Quant à lui, guitariste hors-pair, il égraine les notes avec rapidité, clarté et une facilité déconcertante. De quoi impressionner le public du Café cantante, qui le temps de cette première partie de soirée, s'est vu bien souvent transporter sur une plage du sud de l'Espagne, forcément proche de de Jerez de la Frontera où le garçon a grandi et a formé son art.

Santiago Lara, sur la scène du Café Cantante pour le Festival Arte flamenco 2016

De la bata de cola, à la musique électro
En deuxième partie de soirée, c'est au son du xylophone, accroupie sur une chaise, un éventail entre les dents, et dans une robe semblable à une tenue de nuit, blanche, longue et légère, qu'est apparue Belén Maya. Un son tout en douceur, un peu comme une comptine ou une berceuse, un peu aussi peut-être à l'image d'une folie douce et calme... Belén Maya met, dès le départ, les pieds dans le plat, avec une première chorégraphie très personnelle. Son Flamenco ne sera pas tout à fait ce à quoi pourrait s'attendre un public non averti de l'artiste qu'il a face à lui. Pourtant, l'instant d'après elle revient avec l'attirail de la « parfaite » bailaora, la plus traditionnelle qu'il soit. Bata de cola (robe à longue traîne), grand éventail et fleurs dans les cheveux, en parfait respect et maîtrise de l'exercice. Son ballet « Bipolar », est en réalité, comme elle l'explique elle-même, « le reflet de [sa] propre personnalité, la traduction des deux mondes qui sont en [elle] : la tradition et la modernité ». Et ne cherchez pas là dedans une volonté particulière ou un effet de style, « cette manière de danser, entre racines et contemporain, est très naturel pour moi, c'est l'expression de mon individualité ». Une manière ainsi de rendre hommage « aux grand-pères » du Flamenco le plus pur, mais aussi « à ceux qui ont ouvert les portes de cette modernité en ayant le courage d'exposer leur propre personnalité sur la scène, comme Antonio Canales (sur la scène de Café cantante ce jeudi, ndlr) ou Israël Galvan, malgrè les critiques qu'ils auaient pu reçevoir. »

Belén Maya dans son spectacle ''Bipolar'', lors du Festival Arte flamenco 2016

Ainsi, à la fois pionnière chez les classiques et classique chez les avant-gardiste, Belén Maya a offert au public montois ce mardi soir un sorte de voyage du flamenco, emmené petit à petit par la danseuse, d'un bout à l'autre de la tradition, de la bata de cola et du mantón (grand châle) maniés avec génie et élégance jusqu'à un tableau très contemporain, abandonnant peu à peu au fil du spectacle, tous les « artifices » classiques du flamenco traditionnel. Dans ce dernier tableau, finies les robes à pois ou à frou-frou, oubliés les éventails et les peignes dans les cheveux, Belén Maya habillée d'un pantalon, chemise blanche et gilet noir, est dans une totale réappropriation des codes classiques du flamenco. La scène elle-même prend une tout autre allure puisque la formation « traditionnelle » qui l'accompagnait jusque-là faite d'un chanteur, d'un guitariste et de palmas, sort de scène et laisse place à la musique électronique mixée en direct par le DJ Miguel Marin, tandis que des images abstraites sont projetées derrière elle.
Un voyage dans les deux mondes de Belén Maya que le public d'Arte flamenco a suivi jusqu'au bout, et applaudi longuement debout.

Solène Méric
Par Solène Méric

Crédit Photo : Aqui.fr

Partager sur Facebook
Vu par vous
3870
Aimé par vous
4 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Culture
Culture
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 23 + 14 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !