Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

18/07/19 : Suite à l’interruption à mi-spectacle du traditionnel feu d'artifice du 14 juillet sur les quais de Bordeaux, pour cause d'incendie sur la barge de tir, Nicolas Florian a décidé d'en proposer un nouveau le samedi 7 septembre pour marquer la rentrée.

18/07/19 : Le 2 Juillet dernier, la Fondation Poitiers Université a élu Marc Bonassies, directeur départemental de la Banque Populaire Val de France, comme Président. Il succède à Roger Belot, président de la Fondation depuis juillet 2015.

18/07/19 : La ville de Biarritz vient d’être condamnée par le tribunal de Pau à verser 1730 € au Comité de Liaison du Camping-car. En cause: 15 panneaux d’interdiction de stationnement pour les camping-cars. Déjà désavouée, elle avait un mois pour les retirer

18/07/19 : Nouvelle mesure de restriction d’irrigation sur le bassin du Clain. En effet, les prélèvements d’eau en rivière destinés à l’irrigation agricole, rattachés à la borne de Vouneuil-sous-Biard, seront interdits à partir de 8 h, ce vendredi 19 juillet.

17/07/19 : Ce vendredi 19 juillet à 11 h, dans l’hémicycle de l’Hôtel du Département à Agen, une session spéciale se tiendra lors de laquelle les élus départementaux se prononceront sur le lancement d’un budget participatif citoyen et sa mise en oeuvre.

17/07/19 : CAN 2019. Dans le cadre de la finale de la Coupe d'Afrique des Nations, qui verra s'opposer vendredi soir le Sénégal à l'Algérie, et afin d'éviter tout débordement, la Ville d'Agen fermera les principaux axes de circulation entre 20h et 2h du matin.

17/07/19 : La Cité du Vin réduit ses tarifs! Les porteurs de la Carte Jeune de Bordeaux Métropole bénéficient dorénavant de 20 % de réduction pour le porteur de la carte, et également pour l'accompagnant adulte quand le porteur a moins de 16 ans.

17/07/19 : Marc Médeville, succéde à Bernard Farges à la tête des Bordeaux et Bordeaux supérieurs avec 2 priorités de mandat: la reconquête des parts de marché auprès des professionnels et l'inscription de 100% des AOC dans des démarches environnementales.

17/07/19 : Elizabeth Borne nommée ministre de la transition écologique va cumuler ce poste avec celui des Transports qu'elle occupait déjà mais sans rang de ministre d'Etat comme son prédécesseur François de Rugy.

16/07/19 : L'allemande Ursula Von der Leyen a été élue ce 16 juillet présidente de la Commission européenne à une courte majorité - 383 voix sur 747 membres - par le parlement de Strasbourg après un discours où elle avait annoncé un « green deal » pour l'Union.

16/07/19 : Le maire de Cenon sur la rive droite de Bordeaux qui s'oppose à l'occupation illégale du parc du Loret par quelques 200 caravanes "évangélistes" de passage s'est vu notifier l'obligation préfectorale d'accepter leur présence jusqu'au 24 juillet.

16/07/19 : Elections municipales 2020: ce sera les 15 et 22 mars a fait savoir le ministère de l'intérieur ce 16 juillet avec comme date limite de dépôt des candidatures le 27 février.

- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 18/07/19 | Le Phare de Cordouan élu phare de l'année

    Lire

    En attendant la décision de l'Unesco sur son éventuel classement au patrimoine mondial, le Phare de Cordouan a été élu "phare de l'année" par l'association internationale de la signalisation maritime". Ce trophée purement symbolique a été remis ce jeudi à la présidente du Syndicat mixte pour le développement durable de l'estuaire de la Gironde (SMIDDEST) Françoise de Roffignac, par la nouvelle préfète de région Fabienne Buccio. De quoi patienter en attendant le verdict de l'Unesco, dans un an.

  • 18/07/19 | Emmaüs Gironde réintégrée

    Lire

    Le tribunal de grande instance de Bobigny vient d'annuler les décisions de l'assemblée générale d'Emmaüs France du 23 mai actant l'exclusion d'Emmaüs Gironde face à ce que l'instance nationale dénonçait comme une "gestion opaque". "Le tribunal considère que les conditions d'exclusion n'ont pas été régulières et que l'importance des manquements d'Emmaüs France dans le traitement de ce dossier, a porté préjudice à l'image d'Emmaüs Gironde et à sa crédibilité sur le territoire", a ainsi souligné l'avocat d'Emmaüs Gironde, maître Galinat. Un administrateur judiciaire a été demandé, la décision doit être rendue le 29 juillet prochain.

  • 18/07/19 | Une AMAP arrive à Ludon-Médoc

    Lire

    En Gironde, des "consomacteurs" de Ludon et du Pian adhérents de l’AMAP de Parempuyre ont décidé d’en ouvrir une nouvelle à Ludon-Médoc. Grâce à la mise à disposition d’un local par la Mairie de Ludon ainsi qu’au soutien des maraîchers eysinais Aurore et Philippe Sournac, l’AMAP a pu voir le jour. L’objectif est de rassembler des agriculteurs et les consommateurs. Deux réunions d’information vont avoir lieu à cet effet ; une le 22 juillet à Ludon et une le 24 juillet au Pian.

  • 18/07/19 | Les Jeudis de l'océan de Biarritz proposent six soirées gratuites

    Lire

    Depuis quelques années, pendant l'été, Biarritz Evénement propose des spectacles gratuits diurnes - à partir de 18 heures- et nocturnes dans les Jardins de la Cité de l'Océan, au sud de la ville quartier Ilbarritz. Six sont programmés à partir de ce soir et jusqu'au 29 août. Danse, chansons, films en constituent le menu. Le 16 août sera dédié au 50e anniversaire du Festival de Woodstock et le répertoire des chansons mythiques du Flower Power. Ce soir, la Biarritz Dance School et le Léon Newars show. Sur fond de coucher de soleil….

  • 18/07/19 | "AVC tous concernéS" sur les plages de NA

    Lire

    Du 21 au 27 juillet, "AVC tous concernéS" mène une action de prévention des AVC sur les plages de Nouvelle-Aquitaine baptisée "#MinibusAVC sur les plages de Nouvelle-Aquitaine pour prévenir les AVC auprès des vacanciers". Ainsi, de 10h à 17h le 21 jt à Saint-Trojan (17), le 22 jt à Lacanau (33), le 23 jt à Lège-Cap-Ferret (33), le 24 jt à Arcachon (33), le 25 jt à Mimizan (40) le 26 jt à Moliets-Plage (40) et le 27 jt à Anglet (64).

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Culture | Sciences Po inaugure son nouveau campus à Poitiers

11/04/2019 | Inauguration du nouveau campus de Sciences Po à Poitiers, ce mardi 10 avril. Le bâtiment, plus grand que le précédent, permettra d'accueillir plus d'étudiants

Depuis janvier, les étudiants de Sciences Po du campus de Poitiers ont emménagé dans un nouveau bâtiments plus grand et plus confortable que le précédent

Depuis janvier, le campus de Poitiers de Sciences Po a emménagé dans un nouveau bâtiment de 2 500m2 réhabilité à l’occasion. Il s’agit de l’ancien bâtiment de l’École de Commerce et de Management (Escem) situé rue Jean-Jaurès au coeur de Poitiers. Un changement de lieu qui devrait permettre de recevoir plus d’étudiants. Ce mercredi 10 avril, l’inauguration a eu lieu avec comme invités, le directeur de Sciences Po, le président de la fondation nationale des Sciences Politiques, la directrice du campus, le président de la région, le maire de Poitiers, le vice-président du conseil départemental. L’occasion de visiter ce nouvel édifice et de découvrir les activités du campus annexe de cette grande école.

Cela fait 18 ans que Sciences Po dispose d’un campus à Poitiers composé de 187 élèves et d’une centaine d’enseignements. Depuis janvier, ils ont abandonné leur site historique de l’hôtel Chaboureau, à deux pas de la place Notre-Dame, pour l’ancien couvent des Jacobins (XIIIe siècle), plus grand et désormais baptisé collège Aliénor. Un bâtiment réhabilité à l’occasion. Au rez-de-chaussée, des espaces accueillants : cafétéria, bureaux dédiés à la vie associative, espaces de travail, un amphithéâtre. Aux étages, salles de cours équipées de technologies de pointe, d’autres amphithéâtres, salles de musique et d’art, studio de montage, une bibliothèque sous les combles avec charpente apparente. Tous les noms attribués aux différents espaces portent bien évidemment des consonances latines et hispaniques : Gabriel García Márquez, (écrivain colombien), Frida Kahlo (artiste peintre mexicaine), Luis Buñuel (scénariste et réalisateur mexicain), Paulo Freire (humaniste brésilien), Gabriela Mistral (femme de lettres, prix Nobel de littérature chilienne), Rubén Darío (poète nicaraguayen). « Ce nouveau bâtiment est un beau projet mené avec les équipes parisiennes et les collectivités. Tous les étudiants seront à la fois les acteurs et les bénéficiaires de ce déménagement. Ils vont participer à l’identité et à l’âme de ce collège Aliénor », explique Pascale Leclercq, directrice du campus de Poitiers de Sciences Po, lors du discours introductif de l’inauguration.
 
Ici, les étudiants suivent un cursus de deux années. Le campus est spécialisé sur la zone géographique de la péninsule ibérique et de l’Amérique latine. L’enseignement est dispensé en anglais et en français, l’espagnol et le portugais peuvent également être intégrés au programme. Les étudiants explorent l’histoire de l’Amérique latine et ses problématiques contemporaines, telles que les questions démocratiques, les modalités d’insertion des économies dans la mondialisation, le développement urbain, l’intégration régionale et continentale. Le profil des élèves est très hétéroclites. Au total, 34 nationalités sont représentées sur les 187 étudiants (dont la moitié sont des étrangers).
 Du beau monde était convié à l'inauguration du collège Aliénor ce mardi 10 avril
Un gros investissement de la région Nouvelle-Aquitaine
Le nouveau bâtiment a été acquis par la région Nouvelle-Aquitaine et réhabilité (par la région, Grand Poitiers et la Vienne). Au total, la région a accompagné cette opération à hauteur de 4,2 millions d’euros : 1,2 million d’euros pour l’acquisition, 1 million d’euros pour les travaux d’aménagement, 500 000 euros en équipements et 1 million et demi d’euros pour le fonctionnement de 2019 à 2021. Une convention a été établie pour mettre à disposition les bâtiments à titre gracieux. Alain Rousset a assisté à son inauguration ce mardi 10 avril. Le président de la région Nouvelle-Aquitaine semble particulièrement ému, notamment parce qu’il est ancien élève de Sciences Po à Paris. « Accueillir Sciences Po à Poitiers est un enjeu intéressant. Cette grande école joue un rôle dans le développement des administrations des territoires et du pays. » Il a également retrouvé un ami de longue date, Olivier Duhamel : « L’Amérique latine et la péninsule ibérique sont les territoires les plus métissés, les plus inégalitaires aussi, les plus catholiques, les plus révolutionnaires. On retrouve des plus sur ce campus dédié à ces zones géographiques, notamment la plus grande diversité, plus de mètres carrés, et bientôt plus d’étudiants. » Mais ce qui a retenu l’attention d’Alain Rousset, c’est la charpente apparente. « Étudier sous des charpentes telles que celles-ci, si vous ne réussissez pas, je ne comprends pas, dit-il en s’adressant aux étudiants. Elles sont fabuleuses, en forme de bateau renversé, Je me demande s’il ne faut pas que nous mettions en place avec madame la directrice un diplôme charpentier-Sciences Po », ironise le président de la région
 
Grand Poitiers a également apporté son soutien dans l’installation de Sciences Po dans ses nouveaux locaux. Alain Claeys, le maire de Poitiers, se souvient que c’était le prédécesseur de Frédéric Mion, Richard Descoing, qui l’avait initiée en 2001. « Une agglomération comme Poitiers a besoin de se démarquer du paysage territoriale pour bénéficier de fonctions métropolitaines. Vous êtes intégrés à la vie de Poitiers et pas seulement aux festivités, mais aussi à la vie sociale avec des partenariats avec les centres sociaux et culturels »
 
Frédéric Mion, le directeur de Sciences Po a été reconnaissant. « Envers les collectivités territoriales qui ont rendu possible ce déménagement dans ce nouveau campus, leur soutien a été renouvelé. Reconnaissance aussi à toutes les équipes de Sciences Po qui ont tout mis en oeuvre pour mener à bien l’installation sur ce site. Reconnaissance aux étudiants pour leur énergie débordante, leur soif de savoir et leurs actions.» Des actions que les étudiants gardent en mémoire après leurs études à Poitiers. C’est le cas de Stefano Badalacchi, d’origine colombienne. Il fait partie de la promotion de 2009. Aujourd’hui, il travaille à Paris-la Défense, pour une entreprise de courtage en assurance. « Poitiers m’accompagne encore aujourd’hui. C’est mon mot de passe pour les réseaux sociaux et mon portable. Ici, j’ai trouvé une nouvelle famille solidaire. J’ai appris à apprendre. Poitiers m’a donné aussi l’amour de ma vie ». Il va bientôt se marier avec une ancienne étudiante rencontrée à Poitiers.
 
Plus d’étudiants
Ce nouveau bâtiment va permettre d’accueillir plus de manifestations et d’événements. Le 15 juin, l’office du tourisme de Poitiers empruntera les locaux pour recevoir des personnalités d’Amérique latine. Fin avril, pour les 20 ans de l’euro, la banque de France y animera des rencontres. Autre point fort, les effectifs. Dans les 900 m2 de l’hôtel Chaboureau, les étudiants étaient à l’étroit, sachant que leur nombre avait déjà augmenté de 15% ces cinq dernières années. Au collège Aliénor, il devrait y avoir d’ici peu 250 élèves. « Nous avons des perspectives de recrutement, reconnaît la directrice du campus, Pascale Leclercq. D’ici deux ans, nous allons recruter un tiers d’étudiants en plus ».

Julien Privat
Par Julien Privat

Crédit Photo : Aqui.fr

Partager sur Facebook
Vu par vous
3489
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Culture
Culture
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 21 + 13 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !