Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

20/05/19 : Un comité de lignes TER ouvert aux usagers se tient le 23 mai à 18h à la mairie d'Oloron. L Bordeaux-Tarbes ; Bayonne-Tarbes et Pau-Bedous y seront étudiées à la loupe: trafic, régularité, qualité des services, travaux, etc.+ d'info

20/05/19 : Ultimatum lancé par les pruniculteurs de la CR47 à l’ensemble des transformateurs "afin qu'ils trouvent un compromis sur un prix satisfaisant pour conforter les producteurs, ou bien ceux-ci les obligeront à le faire dans un avenir proche."

20/05/19 : Suite à l’incendie de samedi soir dans le parking des salinières, le tram C est interrompu entre les stations Quinconces et Gare Saint-Jean. Le C ne reprendra qu’après la levée de doute sur l’état de la structure de la dalle où circule le tramway.

20/05/19 : La section Gironde de l’Ostau Occitan crée une rencontre bimensuelle sur la culture et la langue occitanes à Bordeaux. Rdv au café associatif Le Petit Grain, le mardi de 18h45 à 20h30. Ce 21 mai: "Chansons traditionnelles occitanes de diverses régions"

19/05/19 : Le gros incendie qui s'est déclaré samedi à Bordeaux dans le parking des Salinières a mobilisé plus de 100 pompiers et 50 véhicules, nécessité l'évacuation des riverains et va avoir pour conséquence l'interruption de trafic sur la ligne C du tramway

19/05/19 : Vienne : avec les problèmes informatiques rencontrés par Parcours'sup, l'université de Poitiers assure que tous les postulants dans les filières qui ne sont pas en tension seront acceptés à la rentrée prochaine.

18/05/19 : Vinexpo Bordeaux fait le bilan : 650 participants à son symposium d'experts sur le climat, 2300 "rendez-vous qualifiés" pendant le salon mais une forte baisse du nombre de visiteurs, "de l'ordre de 30%".

17/05/19 : Venue en éclaireuse à Espelette en ce jeudi, Brigitte Macron devrait précéder le chef de l’État, Emmanuel Macron en visite à Biarritz ce vendredi où il rencontrera le préfet et des élus dont Michel Veunac, le maire de Biarritz en préparation du G7.

16/05/19 : Un comité de lignes TER ouvert aux usagers se tient le 20 mai à 18h à la mairie de La Réole. La ligne Bordeaux-Agen y sera étudiée à la loupe: trafic, régularité, qualité des services, travaux, etc.+ d'info

16/05/19 : À quelques jours des élections européennes, l'association Voix Publique(s) et le CRIJ Nouvelle-Aquitaine mettent l'Europe en procès pour une soirée ludique le 21 mai à 18h30 au CRIJ de Bordeaux. "Pour ou contre l'Europe, venez témoigner!" + d'info

16/05/19 : Le candidat LR aux Élections Européennes François-Xavier Bellamy sera présent le 23 mai prochain 19h à Marans (17) en compagnie du député LR Christian Jacob, et de deux autres candidats LR aux Européennes, Christina Soroni et David Labiche.

15/05/19 : Niort : l'agglomération vient d'inaugurer de la nouvelle Pépinière d’Entreprises du Niortais située dans des anciens locaux du Credit Agricole, plus de 300m2 dédiés au coworking, 20 bureaux et des possibilités d’accueil événements sur 1000m2.

15/05/19 : Le 24 Mai, 180 choristes interpréteront le Magnificat de Jean-Emmanuel Filet, et le Credo pour 6 voix d’Alexis Duffaure, écrits pour chœur, orgue, cuivres et cloches. Deux créations mondiales, commandes de la Maîtrise de Bordeaux.+ d'info

- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 20/05/19 | Handicap: succès pour le DuoDay en Nouvelle-Aquitaine

    Lire

    1769 duos ont été constitués en Nouvelle-Aquitaine dans le cadre de la 2ème édition nationale du DuoDay, qui s’est tenue jeudi 16 mai. La Nouvelle-Aquitaine représente près de 14% des duos salarié-personne handicapée constitués au niveau national. En Gironde, 421 duos ont pu être concrétisés. Le Lot-et-Garonne, où le DuoDay a été lancé dès 2016, est aussi très impliqué, avec 366 duos. Plus de 1000 employeurs, publics et privés se sont mobilisés dans la région, pour cette journée qui se veut être un tremplin vers l’emploi des personnes en situation de handicap.

  • 20/05/19 | Elections européennes du dimanche 26 mai : procurations

    Lire

    Les élections européennes ont lieu le dimanche 26 mai. En Dordogne, les bureaux de vote seront ouverts entre 8 h et 18 h. Si vous êtes absents le jour du vote, il est encore possible de faire établir sa procuration. La démarche est à effectuer auprès des commissariats de police de Périgueux et de Bergerac (du lundi au vendredi de 8h à 12h et de 13h à 16h), dans les brigades de gendarmerie de la Dordogne et au tribunal d'instance du domicile ou lieu de travail du demandeur.

  • 20/05/19 | Une idée pour Floirac? La 3ème édition des budgets participatifs est lancée!

    Lire

    Les habitants de Floirac ont jusqu’au 27 septembre pour proposer leurs idées. Pour être éligibles, les projets doivent respecter certains règles, comme avoir un intérêt commun, agir en faveur de l’amélioration du cadre de vie, ne pas dépasser 25 000 €, porter sur le domaine public ou encore respecter les principes de la démarche participative locale. Les services municipaux travaillent toujours à la mise en place des projets de l’édition 2018. Toutes les infos sont à retrouver sur la plateforme participative.

  • 20/05/19 | Parcours'Sup : l'université de Poitiers promet d'intégrer la plupart des postulants

    Lire

    Suite aux dysfonctionnements de Parcours Sup, l'université de Poitiers assure qu'elle intégrera bien tous les postulants à la rentrée prochaine, dans les filières qui ne sont pas sous tension : chimie, informatique, mathématiques, physique, sciences de la terre, sciences de l'ingénieur, langues étrangères appliquées, lettres, géographie et aménagement, histoire, histoire de l'art et archéologie, musicologie, philosophie et sociologie.

  • 18/05/19 | Préparation du sommet Youth7 à l'Hôtel de Région à Bordeaux 

    Lire

    Ce samedi 18 mai à 14h, Alain Rousset (président du Conseil régional de Nouvelle-Aquitaine) et Nathalie Lanzi (vice-présidente en charge de la jeunesse) accueillent le Youth7 (G7 des jeunes) pour un atelier de concertation afin de préparer le sommet, qui aura lieu le 9 au 14 juin à Paris. Ce sommet rassemblera une délégation de jeunes leaders de chaque pays du G7 et de l'Union européenne. Ils veulent attirer l’attention des chefs d’État et du gouvernement sur les préoccupations de leur génération.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Culture | Sculpture : Ousmane Sow et ses « Petits Nouba » à Paris

17/10/2012 | On peut voir jusqu'à samedi à Paris à la Galerie des Routes à Paris les "Nouba" du sculpteur sénégalais.

Ousmane Sow - Lutteurs aux bâtons

Après un bref séjour à la Galerie Routes à Paris, les figurines de bronze d’Ousmane Sow, consacrées à la tribu africaine des Nouba du Sud Soudan, déménagent dimanche. Bien que brève, l’exposition est loin d’être passée inaperçue en renforçant encore plus la notoriété d’un artiste à part entière.

Né en 1935 à Dakar, c’est dès son plus jeune âge qu’Ousmane Sow s’intéresse à la sculpture. « Ça a commencé à l’école primaire, je fabriquais des figurines en calcaire lors des travaux pratiques, se souvient l’artiste. A l’époque c’est dans cette activité que je me sentais le plus à l’aise ». A 22 ans, le jeune Sow émigre à Paris. Entre divers petits boulots, il achève une formation d’infirmier puis se spécialise dans la kinésithérapie. Un moment clé dans le parcours de l’artiste. « Le métier de kiné m’a permis d’aborder le corps humain différemment. Grâce à l’étude de son anatomie j’ai pu le traiter sans complexes ni illusions », reconnaît le sculpteur.

Le culte du corpsEn transformant peu à peu son cabinet en véritable atelier, c’est seulement à l’âge de 50 ans qu’Ousmane Sow décide d’arrêter son activité thérapeutique pour se dédier pleinement à la sculpture. Très inspiré par les écrits et photographies de Leni Riefenstahl sur les rites et coutumes des tribus Nouba au Soudan, il y consacre trois ans de sa carrière et réalise une série de douze sculptures connues à travers le monde. Les mêmes qui investissent depuis plus d’un mois la Galerie Routes à Paris.

Les Nouba de Sow mettent en avant la beauté des formes, l’équilibre mais aussi la fragilité du corps, exposé aux dangers du combat. « Ce qui me fascinait chez eux, c’est le culte qu’ils vouaient à leur corps d’athlètes et en même temps leur capacité à accepter qu’il puisse être défiguré », confie Ousmane Sow. Mais inutile de chercher dans ces Nouba une reproduction fidèle de la réalité.

Statiques… en mouvementFabriquées de bronze ou de pâte spéciale dont seul l’artiste connaît le secret, les figurines (de 50 à 70 cm) font penser à des êtres dont les corps ont été façonnés par la terre. D’une surface rugueuse et granulaire, dotés de membres légèrement démesurés, les Nouba de Sow n’ont pas grand chose à voir avec les formes lisses et sculptées des dieux du stade de Riefenstahl. « Je ne m’impose pas de normes, avoue l’artiste. J’évite tout ce qui est uniforme. La taille et la matière sont des moyens d’expression qui doivent interpeller, susciter une réaction ».

Les Nouba ne manquent pas de dégager une esthétique et une beauté singulières. Dans l’œuvre représentant la lutte entre deux guerriers, on pourrait presque confondre leur pose à de la danse. « Même si les figurines sont statiques, j’aime leur donner une pose qui suggère un mouvement, une chorégraphie même, explique Ousmane Sow. Il faut que l’œuvre vous parle, qu’elle ne soit pas neutre ». Un effet renforcé par les expressions faciales très travaillées des Nouba.

Des Nouba en photosA l’occasion du retour de la série à Paris après la rétrospective de l’œuvre d’Ousmane Sow sur le Pont des Arts en 1999, c’est pour la première fois que ses Nouba se retrouvent associés aux photographies de Georges Rodger, ancien reporter de guerre. Fruits d’un séjour au Sud Soudan en 1949 au sein de la tribu Nouba, elles apportent une nouvelle dimension au travail de l’artiste. « Les deux ensembles se complètent, constate Ousmane Sow. Les œuvres parlent pour les photos et vice versa. Ça apporte un dialogue enrichissant ». A (re)découvrir jusqu’à samedi.

Piotr CZARZASTY
Par Piotr CZARZASTY

Crédit Photo : Galerie Routes

Partager sur Facebook
Vu par vous
3295
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Culture
Culture
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 22 + 11 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !