Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

26/01/20 : Ancien ministre de la Transition écologique et solidaire, Nicolas Hulot a accepté de parrainer la 36e édition du Biarritz Quiksilver Maïder Arosteguy du 10 au 13 avril et placée sous le signe de l'Environnement. De nombreux invités dont Justine Dupont.

23/01/20 : A Montignac (24), le maire sortant Laurent Mathieu (ex UMP) et le conseiller départemental socialiste Christian Teillac ont décidé de faire liste commune pour les prochaines élections municipales. Ils étaient adversaires lors du scrutin de 2014.

23/01/20 : Elu sénateur en 2008, le socialiste Claude Bérit-Debat a annoncé lors de ses voeux qu'il ne briguerait pas un nouveau mandat en septembre. Il a été maire de Chancelade de 1992 à 2009 et a présidé l'agglomération de Périgueux de 2001 à 2014.

22/01/20 : L'élu EELV et adjoint PS à la mairie de Mérignac Gérard Chausset a annoncé son ralliement à la liste du maire sortant, Alain Anziani, dans la course aux municipales. Il entraîne avec lui une dizaine de personnes, dont des anciens EELV.

22/01/20 : Agnès Pannier-Runacher, secrétaire d’État auprès du ministre de l’Economie et des Finances, visitera deux sites industriels à Pessac jeudi 23 janvier avant de signer à Bordeaux le protocole d’accord « Territoires d’industrie » de la Région.

22/01/20 : Le maire de Bayonne et président de la Communauté territoriale Pays basque aux 158 communes Jean-René Etchegaray, 67 ans, avocat, a annoncé ce mardi, qu'il repartait pour un nouveau mandat municipal. Avec une nouvelle donne.

20/01/20 : Charente: La DDT organise une réunion d’information sur les aides animales de la PAC, en présence de l’ensemble des partenaires, ce mercredi à 10h à l'amphithéâtre de la communauté de communes Charente Limousine, rue fontaine des jardins à Confolens.

20/01/20 : La Rochelle se classe 3e du classement des villes et villages où il fait bon vivre par l'association éponyme, paru dans le JDD hier.

19/01/20 : La candidate socialiste aux municipales de Périgueux, Delphine Labails multiplie les soutiens nationaux : elle accueillera deux anciens ministres, Najat Vallaud Belkacem, le 22 janvier et l'ancien premier ministre Bernard Cazeneuve, le 8 février

17/01/20 : Le conseiller départemental PS Sébastien Saint-Pasteur a annoncé ce mercredi sa candidature aux prochaines municipales à Pessac, où il conduira la liste "Réinventons Pessac". La composition de sa liste est attendue pour février.

16/01/20 : A partir du 27 janvier, l’Agence régionale de santé Nouvelle-Aquitaine centralise ses lignes téléphoniques pour proposer un numéro unique pour tous les départements : 09 69 37 00 33 afin de proposer "une réponse plus efficace et plus personnalisée

16/01/20 : Suite au courrier de réponse de la Garde des Sceaux, "courrier qui ne répond nullement aux attentes des avocats", le Conseil de l'Ordre de Bordeaux a décidé la reconduction de la grève avec un rassemblement le 17 janv à 10h30 devant la Cour d'Appel

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 28/01/20 | Bordeaux: Le Passeport Escales se jette à l'eau

    Lire

    Levez les amarres ! Le Passeport Escales organise sa journée annuelle jeudi 30 janvier prochain, de 10h15 à 16h30 à Bordeaux, au Village By CA Aquitaine (11 Cours du 30 Juillet). L’occasion de découvrir ce passeport en partenariat avec Atout Port, qui offre des nuits d’escales gratuites dans des ports de toute l’Europe. Pour assister à cette journée animée par Claire Saphore responsable filière mer et tourisme Crédit Agricole et Marina Le Corguillé, directrice du développement Atout Ports, réservation obligatoire à claire.saphore@ca-aquitaine.fr

  • 28/01/20 | Michelin : moisson d'étoiles en Nouvelle-Aquitaine

    Lire

    Le palmarès de l'édition 2020 du guide Michelin a été dévoilé ce lundi à Paris. Christopher Coutanceau, chef rochelais, y obtient une troisième étoile et vient ainsi côtoyer Michel Guérard et ses "Prés d'Eugénie". Au total, en Nouvelle-Aquitaine, dix nouveaux restaurants se voient décerner une première étoile dont trois à Bordeaux, un à Biarritz (Alexandre Bousquet) et un duo à Saintes (Jérôme Dallet et Coralie Le Diraison). Avec son restaurant du Pyla-sur-Mer "Le Skiff Club", le chef Stéphane Carrade, lui, gagne une deuxième étoile.

  • 28/01/20 | Rentrée sportive pour les jeunes de l'antenne catamaran Royan Atlantique

    Lire

    Après un début d'hiver au repos, retour à l'entraînement pour les jeunes navigateurs du Pôle d’Entraînement Régional Royan Atlantique. Les sportifs de 11 à 18 ans remonteront sur leurs bicoques le mercredi 29 janvier à 16h30 à la base nautique de Saint-Georges-de-Didonne. En plus de cette antenne catamaran, la Nouvelle-Aquitaine compte cinq autres pôles régionaux avec Claouey, Arcachon, Hourtin, Lacanau et La Rochelle.

  • 28/01/20 | En Dordogne, le nombre de demandeurs d'emploi a diminué de 4 % sur un an

    Lire

    La Dordogne a vu son nombre de chômeurs de catégorie A (sans emploi) baisser de 1,4 % au 4e trimestre 2019, soit 270 chômeurs de moins sur l'ensemble du département entre le 3e et le 4e trimestre. Sur un an, la baisse du chômage en Dordogne est de 4%. On compte aujourd'hui 19 440 demandeurs d'emploi. En ce qui concerne les demandeurs d'emploi qui sont inscrits à Pôle Emploi sans activité ou avec une activité partielle (catégories A,B,C) la baisse est de 1,6% au quatrième trimestre 2019 et 3,7% sur un an.

  • 27/01/20 | Coronavirus : le patient bordelais dans un état "stable"

    Lire

    L'équipe médicale du CHU a fait le point sur l'état de santé du patient atteint du coronavirus hospitalisé à Bordeaux, jugé "stable". Selon les responsables, six personnes ayant été en contact avec l'homme de quarante-huit ans admis à l'hôpital vendredi sont actuellement sous surveillance. Parmi elles, quatre personnes (deux mères de famille et deux enfants en bas-âge) présentent "un risque plus important" car elles ont été en contact avec le patient dans le même cabinet de consultation. Les deux adultes sont en confinement à domicile pendant quatorze jours.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Culture | Sculpture : Ousmane Sow et ses « Petits Nouba » à Paris

17/10/2012 | On peut voir jusqu'à samedi à Paris à la Galerie des Routes à Paris les "Nouba" du sculpteur sénégalais.

Ousmane Sow - Lutteurs aux bâtons

Après un bref séjour à la Galerie Routes à Paris, les figurines de bronze d’Ousmane Sow, consacrées à la tribu africaine des Nouba du Sud Soudan, déménagent dimanche. Bien que brève, l’exposition est loin d’être passée inaperçue en renforçant encore plus la notoriété d’un artiste à part entière.

Né en 1935 à Dakar, c’est dès son plus jeune âge qu’Ousmane Sow s’intéresse à la sculpture. « Ça a commencé à l’école primaire, je fabriquais des figurines en calcaire lors des travaux pratiques, se souvient l’artiste. A l’époque c’est dans cette activité que je me sentais le plus à l’aise ». A 22 ans, le jeune Sow émigre à Paris. Entre divers petits boulots, il achève une formation d’infirmier puis se spécialise dans la kinésithérapie. Un moment clé dans le parcours de l’artiste. « Le métier de kiné m’a permis d’aborder le corps humain différemment. Grâce à l’étude de son anatomie j’ai pu le traiter sans complexes ni illusions », reconnaît le sculpteur.

Le culte du corpsEn transformant peu à peu son cabinet en véritable atelier, c’est seulement à l’âge de 50 ans qu’Ousmane Sow décide d’arrêter son activité thérapeutique pour se dédier pleinement à la sculpture. Très inspiré par les écrits et photographies de Leni Riefenstahl sur les rites et coutumes des tribus Nouba au Soudan, il y consacre trois ans de sa carrière et réalise une série de douze sculptures connues à travers le monde. Les mêmes qui investissent depuis plus d’un mois la Galerie Routes à Paris.

Les Nouba de Sow mettent en avant la beauté des formes, l’équilibre mais aussi la fragilité du corps, exposé aux dangers du combat. « Ce qui me fascinait chez eux, c’est le culte qu’ils vouaient à leur corps d’athlètes et en même temps leur capacité à accepter qu’il puisse être défiguré », confie Ousmane Sow. Mais inutile de chercher dans ces Nouba une reproduction fidèle de la réalité.

Statiques… en mouvementFabriquées de bronze ou de pâte spéciale dont seul l’artiste connaît le secret, les figurines (de 50 à 70 cm) font penser à des êtres dont les corps ont été façonnés par la terre. D’une surface rugueuse et granulaire, dotés de membres légèrement démesurés, les Nouba de Sow n’ont pas grand chose à voir avec les formes lisses et sculptées des dieux du stade de Riefenstahl. « Je ne m’impose pas de normes, avoue l’artiste. J’évite tout ce qui est uniforme. La taille et la matière sont des moyens d’expression qui doivent interpeller, susciter une réaction ».

Les Nouba ne manquent pas de dégager une esthétique et une beauté singulières. Dans l’œuvre représentant la lutte entre deux guerriers, on pourrait presque confondre leur pose à de la danse. « Même si les figurines sont statiques, j’aime leur donner une pose qui suggère un mouvement, une chorégraphie même, explique Ousmane Sow. Il faut que l’œuvre vous parle, qu’elle ne soit pas neutre ». Un effet renforcé par les expressions faciales très travaillées des Nouba.

Des Nouba en photosA l’occasion du retour de la série à Paris après la rétrospective de l’œuvre d’Ousmane Sow sur le Pont des Arts en 1999, c’est pour la première fois que ses Nouba se retrouvent associés aux photographies de Georges Rodger, ancien reporter de guerre. Fruits d’un séjour au Sud Soudan en 1949 au sein de la tribu Nouba, elles apportent une nouvelle dimension au travail de l’artiste. « Les deux ensembles se complètent, constate Ousmane Sow. Les œuvres parlent pour les photos et vice versa. Ça apporte un dialogue enrichissant ». A (re)découvrir jusqu’à samedi.

Piotr CZARZASTY
Par Piotr CZARZASTY

Crédit Photo : Galerie Routes

Partager sur Facebook
Vu par vous
3813
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Culture
Culture
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 30 + 7 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !