Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

16/04/21 : Un centre de vaccination de grande capacité va ouvrir ses portes au Parc des Expositions de Poitiers le 20 avril prochain.

13/04/21 : 264 196 311,23 euros c'est le montant des subventions votées ce 12 avril lors de la dernière commission permanente du Conseil régional de Nouvelle-Aquitaine. 244 délibérations ont été votées par des élus régionaux sous la présidence d'Alain Rousset.

12/04/21 : Philippe Dubourg, Maire d'Illats depuis 1977, est décédé le 11 avril dernier. Plusieurs élus locaux, dont Christophe Duprat, Maire de Saint-Aubin du Médoc, saluent la mémoire d'un « élu de terrain attaché à son territoire ».

02/04/21 : Autour de la Journée de sensibilisation à l’autisme le 2 avril des villes illuminent leurs monuments en bleu: un symbole pour rappeler la nécessité de simplifier et améliorer le quotidien des personnes autistes. A Bordeaux ce sera la porte de Bourgogne.

01/04/21 : Le 9 avril prochain, la cité scolaire Alcide Dusolier de Nontron deviendra la 1ère cité scolaire 100% bio de France.

31/03/21 : Régionales- Signe de l'alliance entre GénérationS et EELV, Benoit Hamon sera à Bordeaux le 1er avril en soutien à Nicolas Thierry, tête de liste EELV de « Nos terroirs, notre avenir ». Sa numéro 2 en Gironde est Anne-Laure Bedu candidate GénérationS

24/03/21 : Charente-Maritime : Véronique SCHAAF, sous-préfète de Villeneuve-sur-Lot, est nommée sous-préfète de Saintes. Elle devrait prendre ses fonctions le 19 avril 2021. Elle succède à Adeline BARD, arrivée dans l’arrondissement de Saintes en juillet 2018.

19/03/21 : La Banque alimentaire Béarn-Soule organise, samedi 20 mars 2021, une collecte alimentaire exceptionnelle, mobilisant près de 400 jeunes bénévoles, dans 14 magasins de Pau.

18/03/21 : Charentes : L'Union Générale des Viticulteurs pour l'AOC Cognac (UGVC) vient de se doter d'un nouveau directeur général, Xavier RAFFENNE. Il était précédemment directeur de la Maison des Vins de Gaillac.

16/03/21 : La Rochelle : le festival de fiction télé se déroulera du 14 au 19 septembre, annonce aujourd'hui les organisateurs dans un communiqué. Une journée de plus sera dédiée à la création. Les candidatures pour les œuvres sont ouvertes.

04/03/21 : La Ville de Bayonne a réuni les représentants des professionnels et les partenaires de la fameuse Foire au Jambon pour envisager la suite à donner à cet événement de la semaine pascale. Il prennent date pour cet événement entre les 7 et 10 octobre

02/03/21 : Le 90e Congrès des Départements de France qui devait se tenir à La Rochelle en novembre dernier, puis les 29 et 30 avril prochain, est de nouveau reporté, selon un communiqué du Département de Charente-Maritime du jour.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 16/04/21 | Revatec favorise le réemploi

    Lire

    L’association Revatec à Guéret avec une vingtaine d’acteurs issus des secteurs de l’économie sociale et solidaire porte le projet Remise En Valeur des Aides Techniques. Ce projet consiste en la création d’un centre de récupération, de remise en état et de redistribution des aides techniques « occasionnelles » à destination des personnes en perte d’autonomie. Associé à cette démarche, le pôle domotique de Guéret permet à l’association de présenter les différents matériels via un showroom.

  • 16/04/21 | E-sport: Rebound Capital Games saisit la balle au bond!

    Lire

    A Angoulême, Rebound Capital Games, studio de développement et d’édition de jeux vidéos de sport, va construire un catalogue de jeux vidéos sous licences sportives afin de sortir un jeu tous les 18 à 24 mois. Le studio va également développer un de ses jeux sur PC, Tennis Manager, qui est le 1er jeu de simulation de tennis réaliste permettant de gérer toutes les tactiques et stratégies mises en œuvre lors d’un match.

  • 15/04/21 | Saintes : La musique baroque se réinvente

    Lire

    A Saintes depuis 2015 l’Abbaye aux Dames propose « Musicaventure », un programme de parcours de visite. Ce parcours ne s’adresse pas qu’aux amateurs de musique baroque mais à tous les publics avec un voyage sonore 3D, des siestes sonores et un manège qui fait appel au toucher, à l’ouïe et à la vue. L’Abbaye souhaite désormais y intégrer une « Aventure urbaine et musicale ». L’idée est, sous la forme de course aux trésors, de mettre en valeur le territoire de Saintes.

  • 15/04/21 | Une meunerie bio et sans gluten à Thuré (86)

    Lire

    A Thuré, dans la Vienne, François Michaud produit des céréales en circuit court tout en pratiquant l’agroforesterie. Pour valoriser les céréales produites sur la ferme en farines ou semoules, il va construire une meunerie. Afin de répondre aux demandes de farines sans gluten, il prévoit également d’acquérir deux moulins et qui lui permettront d’assurer la vente en circuit-court auprès de boulangers et particuliers.

  • 14/04/21 | L’église de Notre-Dame de Soudan va être restaurée

    Lire

    Erigée au XIIe siècle, l’église de Notre-Dame de Soudan dans les Deux-Sèvres souffre de multiples désordres comme des zones d’instabilité structurelles en raison de nombreuses modifications architecturales ou d’une humidité trop importante qui ont détérioré les maçonneries intérieures et extérieures. Afin d’évacuer cette humidité, une tranchée de ventilation va être creusée permettant ainsi la restauration des maçonneries et des peintures murales.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Culture | Signature de la convention de coopération pour le cinéma et l’image animée au cinéma Jean-Eustache

23/11/2018 | 20 postes de médiateurs au service des salles de cinéma et des publics de Nouvelle-Aquitaine ont été créés grâce au soutien de la Région et du CNC

Les jeunes médiateurs font un travail d'animation indispensable

Jeudi 22 novembre, dans le cadre de la 29ème édition du Festival du film d'histoire, avait lieu dans la salle de cinéma Jean-Eustache à Pessac la signature de la convention de coopération pour le cinéma et l'image animée 2017-2019 entre l'Etat (DRAC), le Centre national du cinéma et de l'image animée (CNC), la Région Nouvelle-Aquitaine et les départements de la Charente, de la Charente-Maritime, de la Dordogne, de la Gironde, des Landes et du Lot-et-Garonne en présence notamment d’Alain Rousset, Président du Conseil régional de Nouvelle-Aquitaine, et de Frédérique Bredin, Présidente du Centre national du cinéma et de l'image animée (CNC).

« Avec l'adoption de cette convention, la Région Nouvelle-Aquitaine s'est dotée du deuxième fonds de soutien au cinéma et à l'audiovisuel le plus important, après l'Ile-de-France. Ce fonds représente 12 millions d'euros par an pour les créateurs de la région » a déclaré Alain Rousset. La Nouvelle-Aquitaine compte 169 établissements classés Art et Essai qui accueillent chaque année plus de 7,5 millions de spectateurs. Cette convention permet de soutenir différentes actions : création, production, exploitation en salles, diffusion, éducation à l'image, sauvegarde et mise en valeur du patrimoine cinématographique.

L’attractivité de la Nouvelle-Aquitaine

Alain Rousset a tenu à souligner en préambule le succès d’un festival qui ne se dément pas. « Une pierre supplémentaire à notre développement régional qui fait de la Nouvelle-Aquitaine une des régions les plus attractives sur le plan de la production audiovisuelle, un secteur centralisé jusque-là, concentré sur l’Ile-de-France. »

La Gironde domine désormais la production à l’échelle de la région et rejoint la Convention. Venir produire en région et depuis la région permet selon le président de la Nouvelle-Aquitaine de monter en compétence et en créativité. Les tournages dans les vignes ou dans la vallée d’Aspe engendrent aussi d’importantes retombées économiques. Une stratégie de soutien et d’aide au programme des entreprises de production a été mise en place avec l’appui du Centre national du cinéma et de l'image animée. Alain Rousset a évoqué « l’étonnant surgissement à partir du festival de la bande dessinée d’Angoulême et l’accompagnement des films à partir d’images animées ». La fabrication d’un film animé mobilise 80 à 100 personnes sur deux ou trois ans. Le passage au numérique des salles indépendantes organisées en réseau couvre 150 collectivités territoriales. Les médiateurs culturels permettent d’organiser la relation avec les spectateurs. La Région soutient l’emploi de médiateurs grâce à la création de vingt postes pour une durée de trois ans dans les salles de cinéma indépendantes du réseau Nouvelle-Aquitaine. Pour répondre au mieux aux spécificités du territoire et à la réalité des salles, les emplois créés ont pu être mutualisés entre plusieurs cinémas. Cette initiative du CNC et de la Région représente un investissement de 450 000 € par an (300 000 € de la Région Nouvelle-Aquitaine et 150 000 € du CNC). Elle permet de financer 75% du coût de chaque poste créé pour les 12 premiers mois, dans la limite de 30 000 € par emploi, renouvelable deux fois.

Un droit d’accès à la culture

Frédérique Bredin a quant à elle souligné son admiration pour le festival du film d’Histoire (35 000 spectateurs, élèves compris) « l’importance de l’enseignement de l’histoire pour comprendre le présent et une convention d’autant plus conséquente que la Nouvelle-Aquitaine incarne la plus grande région de France. Donner le droit d’accès à la culture consacre l’engagement de la Région (12 millions d'euros par an) avec l’adhésion de cinq départements ce qui est unique en France ».

Les articles de la convention signée portent non seulement sur les investissements mais aussi sur l’animation qui donne un sens à la communication digitale afin d’éviter la fracture numérique et attirer de nouveaux publics. Cette activité, initiée comme le précise Frédérique Bredin par François Aymé, directeur du cinéma Jean Eustache, passe par la création d’ateliers pour enfants notamment. « Le CNC a co-financé des postes de médiateurs qui font un travail d'animation indispensable pour faire vivre les salles de cinéma, aller à la rencontre des publics, attirer les jeunes. » explique la présidente du Centre national du cinéma et de l'image animée (CNC).

Les ciné-clubs réapparaissent aussi pour permettre au public de découvrir un film et d’en parler. Soixante-dix établissements sont concernés.

Les expérimentations menées pour encourager les maisons de production régionales, la recherche de talents et le soutien à l’écriture permettent de renforcer l’attractivité du territoire. Les tournages sur le territoire de la Nouvelle-Aquitaine se sont multipliés avec des retombées considérables pour les commerçants et le tourisme selon la présidente du CNC « très fière d’accompagner cette nouvelle génération de convention ».

Elisabeth Guignaud-Le Berre
Par Elisabeth Guignaud-Le Berre

Crédit Photo : Elisabeth Guignaud Le Berre

Partager sur Facebook
Vu par vous
4865
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Culture
Culture
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 18 + 10 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !