Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

15/06/18 : Charente-Maritime : la reproduction de la frégate L'Hermione revient dimanche dans son port d'attache à Rochefort vers 7h du matin.

11/06/18 : La Ville de La Rochelle a reçu le 2e Prix dans la catégorie Participation citoyenne aux Prix européens de l'innovation urbaine Le Monde-Smart Cities décernés à Lyon le 17 mai 2018.

10/06/18 : Après sa 9e place qu’elle a obtenue samedi avec ses partenaires du K4 français, la kayakiste périgourdine Manon Hostens a décroché ce dimanche le titre de championne d’Europe de course en ligne sur 500 mètres associée à la Tourangelle Sarah Guyot.

Arte Flamenco 2018 - du 2 au 7 juillet - Mont de Marsan
- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 16/06/18 | Bilan des intempéries en Dordogne

    Lire

    477 interventions ont été réalisées dans le cadre des orages des 10 et 11 juin dernier en Dordogne. Les entreprises touchées par les intempéries ont la possibilité de faire appel à une indemnisation au titre de l’activité partielle. La chambre d’agriculture a demandé à ce que soit mis en œuvre un dégrèvement au titre de la taxe sur le foncier non bâti (TFNB) pour les exploitations touchées. 10 communes ont déposé en préfecture une reconnaissance de Catastrophe Naturelle.

  • 15/06/18 | Le dossier Ford s'invite au Conseil de Métropole

    Lire

    Dans une motion votée ce 15 juin, le Conseil de Bordeaux Métropole "déplore, avec la plus grande force, la décision du groupe Ford de lancer une procédure d’information-consultation préalable à un plan de sauvegarde de l’emploi à Ford Aquitaine Industries." Une décision "incompréhensible" et "prématurée" au regard de la mission confiée par Ford au cabinet Géris, "voilà à peine 2 mois, de rechercher des repreneurs potentiels" et des "discussions en cours entre le groupe Ford et un industriel qui a visité le site le 30 mai". Les élus appellent "l'Etat à maintenir la plus grande vigilance pour que Ford assume ses responsabilités".

  • 15/06/18 | Landes : Suivi des intempéries

    Lire

    Suites aux intempéries dans les Landes, une réunion se tient ce vendredi 15 juin après-midi, sur à l'étude de la réparation des dommages au titre des catastrophes naturelles, en présence du Préfet, des collectivités sinistrées et du Président du département. Ce dernier a par ailleurs indiqué ce jour que le Département, solidaire des agriculteurs et collectivités sinistrés, crée un fonds de solidarité territoriale qui sera mobilisé en particulier sur les voiries communales et intercommunales, en complément de l'Etat. Des crédits supplémentaires seront aussi inscrits pour la réparation des dégâts sur la voirie départementale.

  • 15/06/18 | Pyrénées-Atlantiques: suivi des intempéries

    Lire

    Le 1er comité de suivi après les intempéries dans les Pyrénées-Atlantiques s'est tenu ce vendredi. La préfecture dénombre cinquante communes ayant déposé des dossiers de demandes d'indemnisations au titre des catastrophes naturelles. Les 1ères commissions chargées d'examiner ces requêtes se réuniront le 19 juin. Parmi les dégâts, l'effondrement de la D918 rejoignant Gourette, sur 50 m de long et jusqu'à 8 mètres sous la route, sur lequel outre les déplacements quotidiens, devait passer le Tour de France le 27 juillet pour l'arrivée à Laruns. Un chiffrage des travaux est attendu avant toute décision de modification de l'étape.

  • 15/06/18 | Lancement du 1er concours « Campus numérique 47 »

    Lire

    Le Campus Numérique 47 organise la première édition du « Concours Campus Numérique 47 », du vendredi 22 juin au dimanche 24 juin à Agen, sur son site du 156 avenue Jean Jaurès. C’est un concours de création de Start Up numériques qui doit permettre d’installer en Lot-et-Garonne les pépites de demain.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Culture | Simon Coencas découvre Lascaux IV en avant première

12/09/2016 | En ce jour du 76e anniversaire de la découverte de la grotte, Simon Coencas, le dernier inventeur encore en vie, a découvert avec émotion la réplique intégrale.

Germinal Peiro, Simon Coencas, le dernier inventeur de la grotte et Thierry Félix

Le 12 septembre 1940, quatre jeunes garçons découvraient par hasard la grotte de Lascaux, devenue l'image emblématique de l'art pariétal. Depuis, on refait Lascaux en image au fil des innovations technologiques et artistiques. Le 15 décembre, le futur centre international d'art pariétal offrira au monde la reproduction intégrale de la grotte originale. En ce jour du 76e anniversaire de la découverte, Simon Coencas, l'un des quatre inventeurs, a pénétré dans la réplique en taille réelle de ce lieu devenu patrimoine de l'Humanité. Le résultat est selon lui "extraordinaire."

"J'ai l'impression de rentrer dans la vraie. C'est vraiment un travail d'artiste, un vrai chef d'oeuvre,   c'est extraordinaire, s'est exclamé Simon Coencas, la parole presque coupée par l'émotion. En pénétrant dans le futur centre international d'art pariétal qui ouvre le 15 décembre, Simon Coencas, le dernier inventeur de la grotte de Lascaux encore vivant a été summergé par l'émotion.  Depuis 1986, il revient chaque année pour l'anniversaire de la découverte. Avec un regret que ces trois amis Marcel Ravidat, Georges Agniel et Jacques Marsal ne soient pas là. En ce jour anniversaire de la découverte, âgé de 89 ans,  il a répondu à l'invitation du Conseil départemental de la Dordogne. Il a pu  ainsi visiter en avant-première  le nouveau fac-similé, le plus abouti de cette grotte. Installé au pied de la colline de Lascaux où se trouve la grotte originelle, le Centre International de l'Art Pariétal propose une réplique à l'identique de la cavité découverte le 12 septembre 1940 par Simon Coencas et ses trois copains. Si Lascaux IV est encore en état de chantier, les délais sont pour l'instant tenus et le bâtiment devrait être livré le 28 octobre. Quant à l'exploitation, la billetterie sur internet ouvre fin septembre début octobre.

 Germinal Peiro, Simon Coencas, le dernier inventeur de la grotte encore en vie sur le chemin de la découverteUne nouvelle expérience de visiteLe site sera notamment constitué d’une représentation complète de Lascaux, pour une immersion totale des visiteurs dans la célèbre « Chapelle Sixtine de la Préhistoire ». Réalisée par les artistes de l'Atelier des fac-similés du Périgord (AFSP), cette réplique est une reproduction à 100 %, à échelle réelle (150m de long, 9m de haut, 70m de profondeur) des moindres détails de la grotte originelle, dont les aurochs, chevaux, cerfs et autres fabuleux animaux vieux de 17000 ans. 600 peintures et 1500 gravures ont été  reproduites. Les visiteurs seront mis en condition : il fera 13C l'hiver et 15 °c l'été, la visite débutera par le toit qui offre une vue magnifique sur la colline et une évocation de la vallée de la Vézère, connue pour son patrimoine préhistorique, précise Guillaume Colombo, directeur d'exploitation de Lascaux IV. Le centre international d'art pariétal mise sur l'utilisation des nouvelles technologies de l'image et du virtuel au service de la médiation.  Porté par le Département de la Dordogne, l'Etat, l'Europe et la Région, Lascaux se veut être l'outil touristique et culturel de référence pour la mise en valeur et la vulgarisation de l'art pariétal, à partir des représentations peintes et gravées situées dans la grotte de Lascaux. 400 000 personnes sont attendues. Lascaux 4 proposera à chaque visiteur de vivre une nouvelle expérience, unique et spectaculaire, grâce à des interfaces naturelles qui permettront  à chacun de voir, entendre, toucher, et manipuler (création d'illusions en 3D, jeu de lumières et de sons, parcours scénarisés en réalité augmentée immersive, etc.). La médiation numérique et interactive jouera un rôle clef. Chaque visiteur sera doté d'un compagnon de visite individuel utilisant la technnologie RFID et wifi : chacun sera ainsi en mesure de recueillir des contenus et des informations adaptés à son âge, à ses centres d'intérêt, à son niveau de connaissances. Le visiteur pourra notamment s'instruire sur les travaux des préhistoriens du XIXe siècle à aujourd'hui. Un espace explorera les liens entre l'art des hommes préhistoriques et les artistes contemporains.  Cet événement a aussi un coût :  57 millions d'euros de budget co-financé par le Conseil Régional, l'Union européenne et l'État.

Les visiteurs de Lascaux IV pourront découvrir la reproduction de la scène du puits,

 

Claude-Hélène Yvard
Par Claude-Hélène Yvard

Crédit Photo : Claude-Hélène Yvard

Partager sur Facebook
Vu par vous
9252
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Culture
Culture
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 20 + 12 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !