Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

23/05/18 : Charente-Maritime : le 19e festival des arts de la rue du bassin de Rochefort se tiendra ces vendredi et samedi à La Gripperie Saint-Symporien. Vingt compagnies de théâtre, de danse, de cirque et autres spectacles de rue sont attendus. Gratuit.

22/05/18 : Emmanuel Macron: 90 minutes de discours mais pas d'annonce, sinon celle d'un changement de méthode et cette phrase: "Pour juillet je veux qu’on ait finalisé un plan de lutte contre le trafic de drogue." Mais il n' y aura pas de plan banlieues.

22/05/18 : Le chantier de rénovation de l’A89 entre Libourne (33) et Mussidan (24) va nécessiter la fermeture partielle de l’échangeur de Montpon-Ménestérol (sortie 12), mercredi 23 et jeudi 24 mai, entre 7 h et 19 h. Durant ces deux jours, l’entrée sera fermée.

22/05/18 : Gauvin Sers et Les Tambours du Bronx seront les principales têtes d'affiche de la quinzième édition des Odyssées d'Ambès, festival gratuit qui se déroulera le 25 août prochain à partir de 15h. Entre 5 et 8000 visiteurs y sont attendus.

22/05/18 : La quatrième édition du festival ODP, qui s'est tenue du 18 au 20 mai à Talence, a réuni 17 000 personnes pour l'ensemble de ses concerts au profit des Sapeurs Pompiers de France, contre 19 000 en 2017 et 12 000 en 2016.

16/05/18 : La Cour d'Appel de Paris a condamné Jérôme Cahuzac ex-ministre du budget jugé pour fraude fiscale et blanchiment à 4 ans de prison, dont 2 avec sursis et à une amende de 300.000 euros et 5 ans d'inéligibilité. Sa peine de prison ferme sera aménagée.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 23/05/18 | Ford Blanquefort : les délégués syndicaux déboutés

    Lire

    Nouvelle déconvenue ce mardi pour les salariés de l'usine Ford de Blanquefort : cinq délégués syndicaux ayant assigné la direction en justice pour "délits d'entrave au fonctionnement du comité d'entreprise" le 7 mai dernier viennent de voir leur demande déboutée par le Tribunal de Grande Instance de Bordeaux. Le groupement reprochait au constructeur d'avoir rendu des ordres du jour imprécis lors du dernier Comité d'entreprise de mars, notamment à propos de la décision de l'arrêt des investissements sur le site de Blanquefort, annoncé en février. Les cinq délégués ont choisi de faire appel.

  • 23/05/18 | Trains : des perturbations ce week-end

    Lire

    Ce mercredi, la SNCF annonce un blocage du trafic des trains au sud de la Gare de Bordeaux ce week-end (jusqu'à dimanche 14h) en raison de la pose définitive du pont de la Palombe au dessus du noeud ferroviaire. Pour les voyageurs, aucun TGV ne circulera entre Bordeaux et Arcachon, Tarbes et Hendaye. Pas de train non plus entre Bordeaux et Facture, Morcenx (au delà, ce sera en TER vers Mont-de-Marsan) ou Toulouse (seulement quelques Intercités Agen-Toulouse-Marseille, mais pas de TGV). Enfin, pour la ligne Bordeaux-Le Verdon, les voyageurs sont invités à prendre le bus jusqu'à Pessac, puis à voyager en TER.

  • 23/05/18 | Le Festival du film citoyen revient à La Rochelle

    Lire

    Le 3e édition du festival du film de prévention, citoyenneté et jeunesse de La Rochelle se déroulera du 31 mai au 2 juin au Cinéma CGR Dragon, Cours des Dames sur le Vieux-Port. Au programme : 32 courts métrages réalisés par des 11/25 ans venus du monde entier ; France, Canada, Mexique, Roumanie, Belgique, Algérie, Congo, Albanie, Tunisie, Cameroun, Portugal, Macédoine, Maroc. Le FestiPrev avait attiré 3 500 spectateurs et 10 000 visiteurs sur le Village du festival en 2017. www.festiprev.com

  • 22/05/18 | Les fonctionnaires défilent en région Nouvelle Aquitaine

    Lire

    Plusieurs centaines de fonctionnaires, agents de la fonction publique, étudiants et syndicats ont manifesté dans les rues de Bordeaux, La Rochelle, Agen ou Périgueux ce mardi, répondant à une mobilisation nationale d'environ 130 cortèges partout en France. C'est la troisième grande journée de mobilisation des fonctionnaires depuis l'élection d'Emmanuel Macron, en réponse à la réforme des statuts. Le secrétaire d'État à la Fonction Publique, Olivier Dussopt, annonçait ce lundi dans Libération qu'il y aurait des "ajustements" mais pas de "remise en cause" de ces derniers.

  • 22/05/18 | La Nuit des Musées fait le plein

    Lire

    Samedi 19 mai, c'était la Nuit Européenne des Musées, et Bordeaux y a fait participer 13 établissements autour de nombreuses animations centrées sur des pays européens. Ce mardi, les chiffres officiels de fréquentation sont tombés : on y apprend que 32 372 curieux ont participé, soit environ 5% de plus qu'en 2017. Le Musée des Arts Décoratifs a réuni à lui seul 4441 visiteurs, une affluence record sur l'horaire (entre 18h et minuit) comparé aux 2035 visiteurs de l'an dernier.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Culture | SORGES (24) - Quand les hommes en blanc se décarcassent

27/02/2005 |

Formule foie gras et truffe

Article paru dans le numéro 5 d'Aqui - Février 2005

Un week-end foie gras en Périgord ou comment la cuisine du canard peut redonner du cœur à l’ouvrage.

Coupez le cou assez haut, vous voyez comme ça ! » Slach... D’un seul geste, en moins de temps qu’il en faut pour le dire, le maître de stage Pierre Corre a tranché dans le gras à l’aide de son coutelas, presque à mi-jabot. L’ensemble cou et tête du canard s’étale sur le plan de travail de la cuisine du chef de « l’Auberge de la Truffe » à Sorges. Les trois apprentis des arts du canard gras, deux jeunes femmes et un homme, vêtus de tabliers et toques blanches ne bronchent ni ne montrent d’indisposition, à la vue des deux parties gisantes du corps du palmipède. Est-ce pour avoir vu « Le Bonheur est dans le pré » d’Etienne Chatillez qu’ils sont prévenus du spectacle (dans le film la même scène éveille la nausée de Sabine Azema) ou parce qu’ils cèdent moins à la sensiblerie ? En fait il y a un peu des deux. Comme le confie l’une des stagiaires, Corinne Tabuteau, le film à la gloire du Gers et de la campagne lui a bien plu. Il n’a fait qu’accroître l’envie d’aller voir cela de plus près. Nos trois amis sont tous trois médecins de leur état dans le département voisin de la Charente. Au passage Pierre Corre raconte qu’il lui est arrivé de recevoir des stagiaires experts dans l’art du scalpel et qu’il les a écoutés échanger des plaisanteries que le patient n’aimerait guère entendre sur la table d’opération.

 

Besoin d’oxygène

Lorsqu’on leur demande pourquoi ils sont là, Corinne Tabuteau, Jean-Philippe Dubourg et Séverine Masset répondent d’une seule voix, le geste à l’appui : « avant tout pour nous sortir de l’univers de l’hôpital, pour être pendant un week-end loin de tout ça et retrouver l’oxygène » ! Ce besoin est tellement pressant que, pour sa part, le Dr Dubourg qui a déjà fait le même stage l’an passé, vient pour la seconde fois.

« Vous allez tout de même assister à une sorte d’autopsie ! » leur faisons-nous remarquer.

« Ah oui, c’est vrai, nous n’avions pas pensé à cela ! », répondent – ils.

L’opération commence – ou continue – après la démonstration effectuée sur un canard bien dodu par Pierre Corre. Dans l’ordre : la section des ailerons, la levée du paletot, c’est-à-dire le « déshabillage » du volatile que l’on pratique d’une main en faisant, à l’aide du couteau, le tour de la carcasse maintenue dressée de l’autre main. Le « manteau » se sépare alors de la chair rose et des « demoiselles » (1)retombant sur le plan de travail.

Les choses deviennent encore un peu plus délicates lorsqu’il faut dégager le foie de la carcasse sans l’abîmer. C’est là, se dit-on, où les chirurgiens doivent exceller. Suivant à la lettre les conseils du maître en éviscération, nos trois stagiaires médecins se débrouillent plutôt bien. Quatre pièces volumineuses, deux couleur de maïs jaune, deux plus rosées, sortent de leur prison graisseuse sans accident. Il faut veiller à ce que le fiel ne se répande pas sur les lobes brillants.

On passera enfin un peu plus tard au stade de la cuisson. L’odeur alléchante des gratons et des confits envahira les cuisines. Comment au milieu de ces effluves résister aux délices de la dégustation ? Un plaisir que l’on retrouvera en ouvrant les conserves et produits ramenés du stage en même temps que le souvenir des choses vues et entendues au cœur du Périgord. Des saveurs pour mieux affronter les difficultés de tous les jours.

Gilbert Garrouty

 

 

Formule foie gras et truffe

L’Auberge de la Truffe à Sorges connaît un gros succès avec ses « week-end foie gras en Périgord Blanc », et ses stages culinaires qui ont lieu de septembre à mars. La formule week-end prévoit le samedi matin la visite du marché primé de Périgueux. Les visiteurs procèdent à leurs achats de « gras ». Leurs emplettes seront l’après-midi préparées et cuisinées. L’après-midi, avant de cuisiner, les stagiaires empruntent en compagnie d’un spécialiste « les sentiers de la truffe » autour de Sorges.

Le séjour s’achève le dimanche par une visite de l’Ecomusée de la Truffe et un déjeuner avec dégustation d’un plat à base de truffe.

z Auberge de la Truffe, 24 420- Sorges. Tél. : 05 53 05 02 05

www.auberge-de-la-truffe.com. Prix : 290 E par personne

 

Partager sur Facebook
Vu par vous
523
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Culture
Culture
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 26 + 11 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !