Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

11/12/18 : Charente-Maritime : à compter du 1er janvier 2019, deux nouvelles communes vont voir le jour : Marennes-Hiers-Brouage et Saint-Hilaire-de-Villefranche (près de St Jean d'Angély). Les nouveaux maires et adjoints seront élus lors des prochaines séances de c

11/12/18 : Les oeuvres de trois artistes amatrices des Beaux-Arts de Grand Poitiers proposent du 12 décembre 2018 au 6 février 2019 l'exposition "A Trois c'est mieux" aux Beaux-Arts de Buxerolles

11/12/18 : Le Président de la République a fait plusieurs annonces importantes. D'abord, l'augmentation du SMIC de 100 euros par mois par le biais de la prime d'activité, dès 2019, avec des heures supplémentaires versées "sans impôts ni charges, dès 2019".

10/12/18 : Enfin, le Président a souligné l'importance d'élargir le débat national qui s'annonce et a exprimé son intention de rencontrer les maires "région par région, pour bâtir le socle de notre nouveau contrat pour la nation".

10/12/18 : Emmanuel Macron a également précisé qu'il ne reviendrait pas sur l'ISF. "Pendant près de quarante ans, il a existé, vivions-nous mieux pendant cette période ? Les plus riches partaient".

10/12/18 : "Je demanderai à tous les employeurs qui le peuvent de verser une prime de fin d'année, qui n'aura ni impôts ni charges" a poursuivi Emmanuel Macron. Enfin, annulation de la hausse de la CSG pour les retraités gagnant moins de 2000 euros par mois.

10/12/18 : Emmanuel Macron s'est adressé aux français ce lundi 10 décembre, en évoquant les gilets jaunes et une "colère profonde, je la ressens comme juste à bien des égards. Il a condamné les violences en marge du mouvement des gilets jaunes.

10/12/18 : Mobilisation mardi matin dès 9h00 aux trois péages autoroutiers du Lot-et-Garonne orchestrée par la Coordination rurale 47 pour protester contre les taxes "Trop de taxes tue l'agriculture et les agriculteurs!" dixit la CR47.

10/12/18 : Charente-Maritime : au vue du contexte social actuel, le séminaire filière Fruits & Légumes de Nouvelle Aquitaine Propulso, qui devait se tenir les 11 et 12 décembre à Saintes est annulé. Une prochaine date devrait bientôt être fixée.

09/12/18 : La Rochelle : selon l'association Info Trafic 17, le dépôt pétrolier de La Pallice est bloqué ce soir par près de 200 personnes.

09/12/18 : Charente-Maritime : Annick Baillou a été nommée inspectrice d’académie-directrice académique des services de l’éducation nationale (IA-DASEN) de la Charente-Maritime. Elle succède à Gilles Grosdemange qui a fait valoir ses droits à la retraite.

09/12/18 : Samedi vers 23 heures, Jacqueline Dubois, députée du Sarladais a découvert sa voiture en feu, ainsi que celle de son mari, garées dans la rue devant son domicile de Vézac. L'élue a reçu de nombreux soutiens de la classe politique de tous bords.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 11/12/18 | Réseau de chaleur: Limoges labellisée pour la 4ème fois

    Lire

    La Ville de Limoges obtient pour la 4ème année consécutive le label « Ecoréseau de chaleur ». Ce prix, décerné par l’association AMORCE, a été remis le 4 décembre à Paris lors de la semaine de la chaleur renouvelable pour ses 2 réseaux de chaleur du Val de l’Aurence, source d’énergie renouvelable (biomasse constituée de plaquettes forestières provenant de la filière bois locale) et de Beaubreuil, source d’énergie de récupération (combustion de déchets).

  • 11/12/18 | Easyjet teste la desserte paloise

    Lire

    Entre le 4 février et le 3 mars 2019, EasyJet reliera Pau à Paris Charles-de-Gaulle à raison de 7 à 10 vols par semaine ( A320 de 186 sièges). Avec 1 à 2 vols par jour, les horaires se veulent adapter aux besoins des clientèles de loisirs et d’affaires, l’aller-retour dans la même journée étant possible les lundis, jeudis et vendredis. « Cette desserte permettra à EasyJet de tester le marché palois. Elle revêt ainsi une grande importance stratégique pour l’attractivité et l’accessibilité de Pau et du Béarn », selon les représentants de l'aéroport. Billets sur le site internet de la compagnie aérienne et en agences de voyages.

  • 10/12/18 | Banques Alimentaires en Gironde, une collecte à la hausse

    Lire

    Pour la 2ème année consécutive, la Banque Alimentaire de Bordeaux et de la Gironde (BABG) enregistre "une belle augmentation" du résultat de la collecte nationale: les 30 novembre, 1er et 2 décembre, la collecte de produits secs progresse de 10,84% avec 409t contre 369 en 2017. Et cela, dans "un contexte difficile de baisse des dons et de mouvements faisant craindre pour l’accès aux magasins" rappelle la BABG. Selon les 300 collecteurs présents dans près de 300 magasins girondins, "les donateurs étaient peut-être moins nombreux mais plus généreux". L'étape du tri (en cours) par près de 1000 bénévoles devrait être achevée à Noël.

  • 10/12/18 | Hashtag d’Argent pour Limoges

    Lire

    Très présente sur les réseaux sociaux (Facebook, Twitter, Instagram, Snapchat et Linkedin) et avec plus de 67 000 abonnés, la Ville de Limoges a obtenu un « Hashtag » d’argent pour son engagement sur les réseaux sociaux pour communiquer avec ses administrés dans la catégorie « grandes villes de + 100 000 habitants ». Ce trophée, remis par l’Observatoire SocialMedia, récompense les territoires les plus agiles sur les réseaux.

  • 10/12/18 | Talents des Cités: les lauréats néo-aquitains

    Lire

    En Nouvelle-Aquitaine, Talents des Cités 2018 a distingué 3 créateurs d'entreprise dans les quartiers prioritaires de la Ville : Grégory Pédeboscq (Dax), et son food truck «La Cantoche», qui propose en partenariat avec des producteurs locaux sandwichs, burgers, salades et soupes originales ; Victor Du Peloux (Bordeaux) et son atelier bois coworking «La Planche» pour artisans, concepteurs et grand public, et Salomé Arenas (Pau), co-fondatrice de Monsieur Bernard, marque de vêtements et accessoires 100% plastique recyclé dont une partie est récoltée dans la Mer Méditerranée! Les lauréats nationaux seront connus fin janvier

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Culture | Stefan Kaegi et le Rimini Protokoll: voyage en terra incognita

18/04/2008 |

../bib/photos/img_id_34015.png

Stefan Kaegi se plait à dire qu'il met en scène des héros du quotidien, des hommes et des femmes comme vous et moi, qui travaillent, vivent, évoluent dans la même sphère publique et privée que le tout un chacun. Spécialiste d'un théâtre dit « documentaire » ou « réaliste », il surprend depuis plusieurs années maintenant, par cette faculté à transcrire le réel dans une dramaturgie mêlant faits économiques et politiques avec des histoires banales voire triviales.

Après nous avoir présenté en décembre dernier ses retraités suisses, passionnés de modélisme dans “Mnémopark”, il sévit à nouveau et imagine une scénographie roulante, aux côtés de deux camionneurs bulgares (bien entendu, réellement routiers dans la vie) qui nous font voyager de Sofia à Bordeaux. Le départ est donné en Bulgarie, il est 19 heures, tous les passagers arriveront à Bordeaux dans cinq ou six jours si tout se passe comme prévu!

Un dispositif roulant digne de son temps
Dès les cinq premières minutes, on peut s'estimer chanceux d'avoir trouvé une petite place au coté des cinquante autres privilégiés qui ont mis un pied dans ce poids lourd du XXI eme siècle. Aménagé avec trois banquettes et ceintures obligatoires, le dispositif nous laisse entrevoir, d'ores et déjà, une installation vidéo ingénieuse permettant de promener notre regard via des écrans installés dans le camion, entre la cabine de pilotage et l'extérieur. Nos chauffeurs se présentent, Ventzislav Borissov et Nedyalko Nedyalkov, tous deux routiers depuis de nombreuses années, tous deux ayant transporté plus de marchandises dont on ne pourra jamais en consommer dans toute une vie. Ils nous avertissent que le voyage sera jalonné d'étapes et de frontières, de temps morts et de longues traversées sans arrêts. Puis nous rassurent, en nous affirmant qu’ils sont des conducteurs hors pairs ! Le camion démarre, Sofia apparaît sur les écrans, la fiction s'immisce dans la réalité du quartier Sainte Croix, l'effet est immédiatement garanti et partagé: un amusement certain et un dépaysement pour le moins surprenant.

Des faits ... et des hommes
Si l'on retient avant tout l'organisation implacable de cette manigance ambulante, le propos est comme à chaque fois disséminé dans chaque particule de la pièce, pour rappeler l’époque dans laquelle nous vivons et continuer à souligner les dérives de notre Europe libérale. Partant de la saga Willi Betz, entrepreneur qui a réussi à faire fortune par le biais de la corruption, le metteur en scène nous raconte par la voix des deux « comédiens » et de la vidéo, les réalités autoroutières, les conditions d'attente aux postes frontières, les aspects financiers liés au trafic des poids lourds, les dessous de la livraison entre le pays d'origine et l'arrivée dans nos étals. Pas de propos révolutionnaire, juste un constat insidieux de ce qui constitue un maillon de notre société, mais auquel nous ne prêtons pas forcément l'oreille et le regard. Comme si chaque détail avait son importance, Stefan Kaegi s'applique à grossir, à la loupe, des éléments insignifiants de notre quotidien et fait en sorte de nous intéresser à la vie de ces traceurs de route pour qui nous ne développons que rarement un sentiment de compassion. D'anecdotes en anecdotes, avec humour et sincérité, il dresse, au-delà du label d' “ennemi public numéro un de la nationale », le portrait d’hommes seuls, peu payés et à la tâche ardue mais dontla richesse des propos constitue une cartographie économique incomparable de l’Europe et du Moyen-Orient.

Mieux vaux se taire pour garder la surprise intacte…

Il paraît délicat de révéler tous les mystères de cette création, tant les surprises sont agréables et tant on espère que chacun pourra un jour y goûter. Adapté à chaque ville dans laquelle s'arrête le camion, le metteur en scène s'atelle avec ingéniosité à élaborer un parcours proche de ce que peut vivre un routier qui voyage entre la Bulgarie et la France, en intégrant le plus d’éléments réalistes possibles. Ainsi, si nous partons d'un point T, très vite, le camion nous emmène dans des chemins de traverse pour nous perdre dans des endroits en périphérie de la ville qui peuvent aisément faire penser à des postes frontières ou des quartiers de Slovénie (sic) lorsque l'arrière-plan est suffisamment bien préparé. Rythmé par des musiques typiquement Est-européennes et délicieusement « varieto-kitsh », ce voyage nous fait traverser les pays ( Bulgarie, Serbie, Croatie, Slovénie, Italie) au gré de quelques pauses illustrantes, faisant la rencontre de personnalités du commun, acteurs providentiels et néophytes. A chaque foisils nous ouvrent, un peu plus, les yeux sur ce monde qui est le leur. Véritable prouesse de synergie et de mise au point, le metteur en scène (associé à son collectif Rimini Protokoll) réunit dans ce projet une dizaine de personnes, toutes plus vraies que nature, pour nous embarquer sans aucun inconvénient dans son imaginaire débridé. Epaté par tant de savoir faire et de péripéties, on ne peut que savourer ce moment atemporel, garder en tête les nombreuses images hallucinantes (au sens propre du terme) de ce voyage et cette sensation de liberté qu'on ne possède qu'en prenant ses valises pour partir loin de chez soi. Jamais une rocade ou un entrepôt ne nous auront paru être aussi universels et pourtant… Roi de l'illusion réaliste, Stefan Kaegi nous surprend encore une fois et peu importe qu'on puisse qualifier ou non son art de théâtre, pourvu qu'il continue à nous faire rêver les yeux ouverts et nous apporter un peu de sa fantaisie dans ce monde de .... Un voyage à faire absolument pour aiguiser un peu plus notre sens de l’orientation et ouvrir de larges fenêtres sur le monde et la création artistique contemporaine.

Hélène Fiszpan



Partager sur Facebook
Vu par vous
411
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Culture
Culture
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 13 + 18 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !