Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

10/12/18 : Mobilisation mardi matin dès 9h00 aux trois péages autoroutiers du Lot-et-Garonne orchestrée par la Coordination rurale 47 pour protester contre les taxes "Trop de taxes tue l'agriculture et les agriculteurs!" dixit la CR47.

10/12/18 : Charente-Maritime : au vue du contexte social actuel, le séminaire filière Fruits & Légumes de Nouvelle Aquitaine Propulso, qui devait se tenir les 11 et 12 décembre à Saintes est annulé. Une prochaine date devrait bientôt être fixée.

09/12/18 : La Rochelle : selon l'association Info Trafic 17, le dépôt pétrolier de La Pallice est bloqué ce soir par près de 200 personnes.

09/12/18 : Charente-Maritime : Annick Baillou a été nommée inspectrice d’académie-directrice académique des services de l’éducation nationale (IA-DASEN) de la Charente-Maritime. Elle succède à Gilles Grosdemange qui a fait valoir ses droits à la retraite.

09/12/18 : Samedi vers 23 heures, Jacqueline Dubois, députée du Sarladais a découvert sa voiture en feu, ainsi que celle de son mari, garées dans la rue devant son domicile de Vézac. L'élue a reçu de nombreux soutiens de la classe politique de tous bords.

09/12/18 : la manifestation des gilets jaunes d'abord pacifique à Bordeaux a dégénéré au milieu de l'après-midi lorsqu'une centaine de casseurs, ont jeté des projectiles divers sur les forces de l'ordre. Scènes de guérilla urbaine et dégradations ont suivi

08/12/18 : Forte participation à Bordeaux pour la Marche pour le climat: de l'ordre de 6 à 7000 personnes

08/12/18 : La Rochelle sera présente au Nautic de Paris du 8 au 16 décembre, stand G2 Hall 1, sous la bannière La Rochelle Force Océan. Elle y présentera ses différents événements sportifs comme la Minit Transat, dont les inscriptions sont désormais ouvertes.

07/12/18 : Rochefort : Véritable institution rochefortaise, l'ancien cinéma Alhambra devenu un studio de post-production de films et de musique inauguré au printemps dernier, organise une porte ouverte avec visite de ses locaux ce samedi de 14h à 19h. Gratuit.

07/12/18 : La Cité du Vin vient de recevoir 3 nouvelles récompenses de la part des professionnels de l'œnotourisme. Un International Best of Wine Tourism et 2 Iter Vitis awards "pour son action innovante et audacieuse en matière d'œnotourisme".

- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 10/12/18 | Hashtag d’Argent pour Limoges

    Lire

    Très présente sur les réseaux sociaux (Facebook, Twitter, Instagram, Snapchat et Linkedin) et avec plus de 67 000 abonnés, la Ville de Limoges a obtenu un « Hashtag » d’argent pour son engagement sur les réseaux sociaux pour communiquer avec ses administrés dans la catégorie « grandes villes de + 100 000 habitants ». Ce trophée, remis par l’Observatoire SocialMedia, récompense les territoires les plus agiles sur les réseaux.

  • 10/12/18 | Talents des Cités: les lauréats néo-aquitains

    Lire

    En Nouvelle-Aquitaine, Talents des Cités 2018 a distingué 3 créateurs d'entreprise dans les quartiers prioritaires de la Ville : Grégory Pédeboscq (Dax), et son food truck «La Cantoche», qui propose en partenariat avec des producteurs locaux sandwichs, burgers, salades et soupes originales ; Victor Du Peloux (Bordeaux) et son atelier bois coworking «La Planche» pour artisans, concepteurs et grand public, et Salomé Arenas (Pau), co-fondatrice de Monsieur Bernard, marque de vêtements et accessoires 100% plastique recyclé dont une partie est récoltée dans la Mer Méditerranée! Les lauréats nationaux seront connus fin janvier

  • 10/12/18 | Corrèze: la chambre d'agriculture dénonce la présence de L-214 dans les écoles

    Lire

    Réunie en session plénière le 26 novembre dernier, la Chambre d’Agriculture de la Corrèze demande à l’État, la Région, au Département et aux Maires l’interdiction immédiate de diffusion, dans toutes les écoles du département, des informations anti-viande de l’association L-214 éducation mais aussi de confier aux seuls organismes habilités et neutres à diffuser dans les écoles des informations justes sur l’alimentation et les produits agricoles.

  • 09/12/18 | Gilets jaunes : des violences à Bordeaux

    Lire

    Ce samedi à Bordeaux, de violents affrontements se sont déroulés en marge de la manifestation des gilets jaunes dès la fin d'une marche (ayant rassemblé environ 5000 personnes) vers l'hôtel de ville, en milieu d'après-midi. Dans un communiqué tardif, la préfecture évoque des "dégradations de bien publics (notamment des feux de barricades), de vitrines commerciales, de mobiliers urbains". Les services de police ont interpellé 44 personnes. 26 blessés sont à déplorer, dont un jeune manifestant ayant perdu sa main en voulant renvoyer une grenade lacrymogène.

  • 07/12/18 | «Signalement Voie Publique» le nouveau service de proximité de la Ville de Lormont

    Lire

    Déployé par la municipalité début novembre sous l’acronyme SVP, il vise à améliorer le signalement des dysfonctionnements ou anomalies au sein des espaces publics (propreté, stationnement abusif, éclairage défectueux). A bord d’un véhicule sérigraphié «Signalement Voie Publique» et du numéro de téléphone créé pour l’occasion (0633146911), deux agents circulent du lundi matin au samedi soir dans la commune. Ils doivent s’assurer et faire preuve de vigilance quant à la bonne tenue de la voirie, du mobilier urbain, de la chaussée ou des éclairages publics.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Culture | Sur le féminisme et la révolution, une exposition au Frac Aquitaine

13/04/2008 |

hangarg2

« Sans titre (15 jours) » - tel est le vrai intitulé de cette exposition, présentée par les étudiants de l'Ecole des beaux-arts de Bordeaux en collaboration avec des artistes et intervenants professionnels. Différentes formes de création - film, peinture, dossier, performance - se rassemblent pour traiter de la femme, des rôles et préjugés qui lui semblent attribués, et enfin, de la façon dont, elle-même, se positionne par rapport à ces étiquettes.

15 jours - c'est le temps dont avaient besoin les étudiants, divisés en trois groupes de travail, supervisés par des artistes, intervenants extérieurs, afin de mettre en place l'exposition. Mais c'est seulement un an après, que les effets du workshop peuvent être finalement contemplés dans les vastes espaces du Hangar G2 du Bassin à flot no1. Le projet s'inscrit d'ailleurs dans une tradition de l'école, associant chaque année des étudiants de première année à des artistes contemporains confirmés, sur un thème imposé. Cette année on comptera parmi ces personnalités artistiques : Benoît Maire, artiste, Leire Vergara, commissaire d'exposition générale de la Sala Rekalde à Bilbao et Brice Dellsperger, artiste invité par Marie Canet, critique d'art.

Les rues « féminines » de Bordeaux
L'oeuvre qui attire le plus notre attention, la seconde même après être entré, est une grande peinture, occupant l'espace de tout un mur, qui ressemble étrangement à une carte de Bordeaux, mais bien particulière. On dirait une carte des lignes de tram, sauf que ces lignes, ici au nombre de quatres, n'ont rien à voir avec les lignes existantes. Qui plus est, les « arrêts », seuls points de repère sur la carte, sont tous des prénoms de femmes ; chacun peint dans un style différent. « Les prénoms font références aux noms de rues à Bordeaux et leur style graphique à la personnalité de la femme concernée. » explique Mickaël, 22 ans, étudiant en design : « ... les 4 lignes distintes, reliant plusieurs prénoms l'un à l'autre représentent notre parcours dans la ville en quête de ces rues féminines. »

Le féminin entre scientifique et spirituel
Le parcours des étudiants fait d'ailleurs l'objet d'une vidéo, où le spectateur adopte le point de vue d'un piéton se promenant dans les rues de Bordeaux. « C'est l'idée de ces femmes qui se réveillent, en tant que fantômes, et hântent les rufraces qui portent leurs noms. » nous dévoile Leire Vergara. Cette dimension se reflète d'ailleurs à travers quelques 160 dossiers accompagnant l'exposition. Ceux-ci, en dehors des biographies de femmes, ayant donné leurs noms aux rues bordelaises, ainsi que de plusieurs commentaires tirés de forums féministes, contiennent des photos de personnes dont les visages se voient effacés par des taches blanches. « Ceci renvoie à cet éternel conflit entre le spiritualisme et la science où les hommes tentent d'appréhender le monde de la femme avec une approche scientifique, ce qui s'avère souvent infaisable. » remarque l'artiste.

Une variation travestie de Lynch
Le travail de Brice Dellsperger n'a pas du tout vocation de s'inscrire dans un contexte de féminisme et de révolution. Les étudiants se sont ici consacrés à recréer la partie hors cadre d'une scène de Mullholand Drive de David Lynch. « Je leur ai demandé de faire une extension, de travailler sur le contrechamps de la scène et imaginer ce qui pourrait se passer. » explique l'artiste. Ce qui a donné une tentative assez originale de mettre en parallèle un remake de la scène originale avec une version de son contrechamps, diffusées en même temps sur deux murs opposés. On y voit des travestis, défilant un par un devant l'écran, parlant d'une seule et même voix, en contemplant les hommes et femmes de la scène originale, en train de se masturber. « La masturbation est à la base quelque chose de pudique, intime ; mais par l'introduction de ce nouveau cadre, et des nouveaux personnages, je rend cette activité très publique, je l'expose. » explique Brice Dellsperger.

Vidéo-performance
Benoît Maire, de son côté, réalise à partir d'archives, l'actualisation, par répétition, d'une conférence de Jacques Lacan donnée à l'université catholique de Louvain en 1972. Il s'inspire du basculement et d'une perturbation provoquée par l'intervention d'un jeune révolutionnaire qui a ainsi interrompu la conférence. Benoît Maire, à travers une remise en scène en boucle, présentée en vidéo, propose une réédition de l'événement de 1972, s'interrogeant sur l'impact du hasard et du concours de circonstances sur le déroulement des faits. Rendez vous donc jusqu'au 18 avril au Frac Aquitaine pour une rencontre spéciale avec la création contemporaine.

Piotr Czarzasty

Infos pratiques

Frac Aquitaine
Hangar G2, Bassin à flot no1,
Quai Armand-Lalande
33300 Bordeaux
ac@frac-aquitaine.net

Exposition
du lundi au vendredi 10h-18h
le week-end 12/13 avril de 14h à 18h
entrée gratuite

 

Partager sur Facebook
Vu par vous
1220
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Culture
Culture
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 12 + 18 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !