Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

20/11/18 : La Rochelle : nouveaux blocages ce matin devant le site pétrolier de La Pallice, où les forces de l'ordre sont intervenues pour dégager l'accès et la route. Un automobiliste ayant forcé le barrage de police a été interpellé.

20/11/18 : En Dordogne, le trafic était encore perturbé ce mardi par les gilets jaunes, notamment dans l'agglomération de Bergerac, avec de nombreux poids-lourds bloqués et stationnés le long des routes. De nombreux blocages et barrages filtrants sont attendus.

20/11/18 : Les installations de péage automatique ont été incendiées à Virsac en Gironde sur l'autoroute A 10 par des gilets jaunes dans la nuit de lundi à mardi.

20/11/18 : Grand Poitiers organise le mercredi 21 novembre à 18h au centre socio-culturel des Trois Cités une réunion publique d'échanges sur le Projet de territoire de Grand Poitiers.

19/11/18 : Gironde: le préfet de Gironde et Nouvelle-Aquitaine annonçait la réouverture du Pont d'Aquitaine dans les deux sens de circulation à 19h15

19/11/18 : Charente-Maritime : grosse mobilisation des gilets jaunes encore aujourd'hui, avec des barrages filtrants renouvelés à La Rochelle, Royan et Saintes aux entrées et en sorties de villes.

19/11/18 : Le Château Smith Haut Lafitte a été sacré International Best Of Wine Tourism 2019 à Adélaïde (Australie). Sur 393 candidats au plan mondial, seuls 10 ont reçu ce trophée venant récompenser les propriétés les plus remarquables en matière d’œnotourisme

19/11/18 : Dordogne : lundi après midi, ils subsistaient encore une dizaine de points rassemblement organisés par les Gilets jaunes : à Thiviers, Mussidan, Montpon, Sarlat, Terrasson, Port de Couze, Eymet, St Laurent s/Manoire, Bergerac, Chancelade et Trélissac.

19/11/18 : Charente-Maritime : les communes de Marennes et de Hiers-Brouage, près de l'île d'Oléron, s'apprêtent à fusionner. Une charte commune a été adoptée par les élus lors du dernier conseil municipal du 15 novembre au soir.

19/11/18 : Charente-Maritime : Ce lundi matin, des manifestants bloquaient les accès sur la voie publique aux dépôts pétroliers de La Pallice à La Rochelle. Les forces de sécurité sont intervenues afin de rétablir la libre circulation - opération sans incident.

19/11/18 : Une subvention de 50 000 euros a été votée en faveur de l’association « SOS Méditerranée » lors de la commission permanente du Conseil régional de Nouvelle-Aquitaine qui s’est tenue le vendredi 16 novembre à Bordeaux.

17/11/18 : Lors de l'ouverture des Rencontres littéraires "les Idées mènent le monde" à Pau, François Bayrou a annoncé le désistement du penseur Edgar Morin, pour des raisons de santé. Il devait initialement intervenir ce 17 novembre dans la matinée.

- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 20/11/18 | La Rochelle : de nouveaux blocages à La Pallice

    Lire

    La police et la gendarmerie sont intervenues ce matin à la demande du préfet pour assurer la fluidité de la circulation aux abords des dépôts pétroliers de La Pallice à La Rochelle, et pour libérer les accès à la rocade à Saintes, de nouveau bloquée. Selon un communiqué de la préfecture, "un automobiliste ayant forcé un barrage de police a été interpellé pour mise en danger de la vie d'autrui et violence sur agent de la force publique".

  • 20/11/18 | Gilets jaunes : quatrième jour en Nouvelle-Aquitaine

    Lire

    Dans le Lot-et-Garonne, plusieurs gilets jaunes, accompagnés de transporteurs et d'agriculteurs, bloquaient ce matin le péage de Samazan (A62 sortie 5) et laissaient passer les voitures. Un barrage filtrant était mis en place à Marmande sur le rond-point d'un centre commercial en direction de Bordeaux. La Charente Maritime a subi des embouteillages (nationale 11 de Beaulieu au pont de l'île de Ré). A Pau, 150 camions de forains et des gilets jaunes ont prévu d'organiser une opération escargot sur l'A64. Barrage filtrant à Langon

  • 20/11/18 | Gilets jaunes : la Gironde toujours perturbée

    Lire

    Plusieurs postes automates du péage de Virsac ont été brûlés dans la nuit de lundi à mardi par les gilets jaunes. Au nord de Bordeaux, un blocage subsiste toujours sur la RN10 au niveau de Saint-André de Cubzac. Au sud, la police a levé le blocage de l'A63 (au niveau de Marcheprime dans le sens Bayonne-Bordeaux), mais les itinéraires bis étaient toujours saturés ce matin. Sur l'A62, un barrage filtrant bloque toujours les camions au niveau de Langon. A 10h, la sortie 35 de l'A10 était fermée dans les deux sens de circulation.

  • 20/11/18 | La carte jeune s'exporte

    Lire

    Douze communes de la métropole (Ambarès-et-Lagrave, Ambès, Artigues-près-Bordeaux, Bordeaux, Bouliac, Gradignan, Le Bouscat, Le Taillan-Médoc, Saint-Aubin-de-Médoc, Saint-Louis-de-Montferrand, Saint-Médard-en-Jalles et Talence) ont annoncé leur intention de proposer dans chacune de leurs communes la mise en place d'une carte jeune accessible à tous les résidents de moins de 26 ans, prévue pour mars 2019. A Bordeaux, le dispositif a été lancé il y a cinq ans et profite à plus de 25 000 jeunes, leur permettant de bénéficier de différentes réductions dans des lieux culturels.

  • 20/11/18 | Le département de la Gironde conserve sa note AA-

    Lire

    Dans sa notation annuelle, Standard & Poor's évalue la stratégie financière départementale comme « transparente, claire, efficace et prudente ». Et la possible reprise financière sur les recettes de fonctionnement à partir de 2019, liée au dépassement probable du niveau maximal annuel des dépenses de fonctionnement fixé par l'Etat (dans un contexte de non contractualisation) n'inquiète pas outre mesure l'agence de notation qui considère que « le Département sera en mesure d’absorber ces impacts budgétaires négatifs et qu’il continuera de présenter de bons indicateurs d’endettement ainsi qu’une situation de liquidité favorable »

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Culture | Sur les traces d'Henri IV au château de Cazeneuve à Préchac en Gironde

12/08/2011 |

Le château de Cazeneuve

La Gironde regorge de trésors. Il y a bien évidemment les châteaux viticoles, mais aussi les châteaux historiques. L'un des plus majestueux et des mieux préservés est celui de Cazeneuve à Préchac, dans le Sud Gironde, près de Langon. C'est ni plus ni moins que l'ancienne résidence des rois de Navarre, propriété du roi Henri IV. Un château, classé aux monuments historiques qu'Aqui! vous fait découvrir en cette période estivale.

Site royal, ancienne résidence "préférée" des Rois de Navarre, du Roi de France Henri IV et de la reine Margot, demeure de la famille Ducale des Sabran-Pontevès, le château de Cazeneuve reconstruit au XIVe siècle par Amanieu VII d'Albret, a été restauré à la demande de Raymond de Vicose dans les années 1600-1610, car il était disait-il « inhabité et inhabitable » du fait des dévastations de la guerre. Cette demeure appartenait déjà XIIè siècle aux Seigneurs d'Albret, les ancêtres directs d'Henri IV. Ce Château restera le fief de la famille des Ducs d'Albret et rois de Navarre durant quatre siècles. Le Roi Edouard Ier d'Angleterre viendra même à Cazeneuve avec son épouse Aliénor de Castille le 29 novembre 1287. C'est en 1572 qu'Henri III de Navarre hérite du château de Cazeneuve à la mort de sa mère Jeanne d'Albret (épouse d'Antoine de Bourbon, Duc de Vendôme). Dix sept ans plus tard il deviendra roi de France sous le nom d'Henri IV. Toujours en cette même année 1572, où il hérite de ce château de famille, alors qu'il n'est encore que Roi de Navarre, il épouse Marguerite de France (Duchesse de Valois). Cette "fameuse" Margot est la fille du Roi de France Henri II et de Catherine de Médicis. Mais, elle ne peut donner d'enfants au roi, qui "l'enfermera" dans ce château... "Elle s'évadera à sa façon de cette "prison dorée" à travers des souterrains lui permettant de rejoindre ses nombreux amants", nous raconte notre guide. Aujourd'hui, par le jeu des successions et des alliances, cette demeure appartient toujours à des descendants des d'Albret : les Sabran-Ponteves, illustre famille dont sont issus 5 reines et 2 rois, 2 saints et un Pape.

Un joyau en parfait état
Construit sur des fondations gallo-romaines, le château comprend trois parties. La Motte au Nord, où fut édifié au XIè siècle « le château primitif », essentiellement fait de terre et de bois, qui deviendra le Donjon. Deuxième partie, le château proprement dit construit au début du XIVè siècle par Amanieu VII d'Albret grâce aux importantes carrières de pierre qui se trouvaient sur le domaine et qui ont servi également à la construction de la cathédrale de Bazas. Ce château en forme de polygone irrégulier enserre une cour intérieure à deux niveaux et ses limites coïncident avec celles que vous pouvez voir aujourd'hui. Au-delà du pont levis et des douves sèches s'étendait "La ville de Cazeneuve" entourée de remparts avec des créneaux et protégée par de larges fossés et une puissante barbacane située devant la porte d'entrée que l'on appelait « La tour de Lusignan ». Les défenses de cette ville furent fortement endommagées par les guerres successives et il ne reste plus aujourd'hui que la porte d'entrée en arc brisé dite « Arc de Triomphe » et de larges pans de mur enserrant une cour et servant d'appui côté Est aux bâtiments annexes devant le château. 

Ce qui étonne en visitant ce château, c'est la qualité de la restauration de toutes les pièces, les chambres, les salles d'arme, la chapelle... "Chaque année, une partie du château est rénovée. L'argent des visites est utilisé en intégralité à cet effet", explique notre guide. Le parc est également somptueux. Henri IV a lui-même pris grand soin du parc puisqu'il y a fait planter des pins parasols qui continuent toujours de nos jours à se ressemer naturellement. Vous pourrez découvrir la motte médiévale, les contre forts, les arbres centenaires, les gorges du Ciron et la Grotte de la Reine, sur les traces de la Reine Margot son lieu de prédilection. En poursuivant votre promenade le long de la rivière l'Homburens, vous passerez devant la fontaine, puis l'étang avec son moulin, son lavoir, son île aux oiseaux et la bambouseraie géante. Au détour des allées et des bosquets il n'est pas rare de rencontrer quelques chevreuils, lapins de garenne, lièvres, palombes,... Au final, c'est un voyage de rêve à travers les siècles de la préhistoire à nos jours.
Crédit photo : Aqui!

Nicolas César


Infos pratiques :
De Pâques à la Toussaint, les samedis, dimanches et jours fériés de 14h00 à 18h00.
Juin, juillet août et septembre tous les jours de 14h00 à 18h00 (parc ouvert à partir de 11h00)
Site : http://www.chateaudecazeneuve.com

Partager sur Facebook
Vu par vous
1189
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Culture
Culture
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 23 + 17 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !