28/06/22 : En raison de travaux de maintenance et d’entretien du pont d’Aquitaine, la section de rocade A630 sera fermée dans les 2 sens entre l’échangeur 2 et l’échangeur 4, de 21 h à 6h, les nuits du 29 au 30 juin et 30 juin au 1er juillet.

17/06/22 : Le département des Landes est placé en vigilance rouge pour canicule extrême à compter de ce jour 14 h. En conséquence, les manifestations en plein air (sauf marchés) et les manifestations sportives en salles fermées non climatisées sont interdites

17/06/22 : En raison de la canicule, la Mairie de Cenon annonce l'annulation de la fête du Cypressat (ce soir) ainsi que celle de la Commémoration du 18 juin 1940 qui aurait du avoir lieu demain.

17/06/22 : Le département de la Gironde est placé en vigilance ROUGE canicule dès 14h ce jour jusqu’à la fin de l’épisode caniculaire. La température estimées ce jour est de 40°C et 41°C samedi. Elle restera supérieure à 23°C la nuit de vendredi à samedi.

12/06/22 : A Anglet (64), la députée sortante Florence Lasserre Modem) est en tête de ballotage de la cinquième circonscription avec 39,83% de suffrages, devant Sandra Pereira-Ostanel (Nupes), 22,12%. LR n'avait pas présenté de candidats.

10/06/22 : La préfecture de Nouvelle-Aquitaine appelle à la prudence sur toutes les plages de la région samedi 11 juin en raison de conditions de baignade dangereuses entre houle, vagues de bord, forts courants et baïnes, températures de l’air et de l’eau élevées.

02/06/22 : En Dordogne, la RD66 à Peyzac-le-Moustier est rouverte à la circulation depuis le 1er juin. Elle avait été fermée suite à la chute de blocs rocheux de plusieurs mètres cubes en novembre 2018 et dans l'attente du confortement définitif de la falaise.

20/05/22 : HAUTE-VIENNE Sur la 2e circonscription, la candidate LREM investie Shérazade Zaiter devra composer avec le dissident Jean-Luc Bonnet, maire du Vigen et son suppléant Bertrand Venteau, président de la Chambre d’agriculture et frère du député sortant.

19/05/22 : DORDOGNE. Dans la 4e circonscription, Jérôme Peyrat LREM, maire de La Roque-Gageac, se retire après une polémique sur sa condamnation pour violence conjugale. Il briguait le siège de la sortante Jacqueline Dubois, qui repart non investie par LREM.

18/05/22 : PYRENEES-ATLANTIQUES. Dans la 6 e circo, LREM prononce l’exclusion de Philippe Jouvet, candidat contre Vincent Bru, le sortant LREM. Philippe Jouvet était jusqu'ici le suppléant de Florence Lasserre dans la 5e circonscription.

18/05/22 : PYRENEES-ATLANTIQUES. Dans la 4e, l'écolo Julien Brunel se retire au profit d'Inaki Echaniz PS-Nupes. "Notre responsabilité politique nous oblige au retrait. Mais notre responsabilité morale nous interdit de soutenir le candidat PS," tweete J. Brunel

13/05/22 : PYRENEES-ATLANTIQUES - Dans la 3ème circonscription, David Habib député socialiste sortant critique sur la NUPES, est candidat à sa succession en son nom propre face à un candidat LFI /NUPES. Alain Rousset vient de lui apporter son soutien.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 29/06/22 | Le centre de vaccination de Pau ferme ses portes

    Lire

    Ce 29 juin marque le dernier jour d’activité du Centre de Vaccination de Pau, qui fermera ses portes à 18h. Si depuis le début de l’année 2022, la Ministère de la Santé a réorienté la stratégie vaccinale vers la médecine de ville, il a été décidé en lien avec l’ARS et la Préfecture, que la Ville de Pau poursuivrait son activité jusqu’à la fin du mois de juin pour finaliser les parcours vaccinaux des patients. Même si une accélération des contaminations est en cours, la baisse de la demande y est notable depuis plusieurs semaines. Ouvert depuis le 18 janvier 2021, 258 630 actes de vaccination y ont été réalisés.

  • 29/06/22 | L'édition 2022 du Festival du film ornithologique se prépare

    Lire

    Dans les Deux-Sèvres, Ménigoute Animation Internationale Nature Environnement porte un projet fédérateur autour de la protection de l'environnement notamment au travers du Festival International du Film Ornithologique (FIFO). Pour l'édition 2022, le FIFO revient sous une forme classique avec notamment la diffusion de la trentaine de films en compétition. Elle verra également la reconduction de deux appels à projets en partenariat avec France 3 Nouvelle-Aquitaine et Ushuaia TV à destination de réalisateurs de films documentaires animaliers.

  • 29/06/22 | Agriculture : 80 M€ débloqués par l'Etat suite au gel 2021

    Lire

    Le Conseil de bassin viticole «Bordeaux-Aquitaine», avec Fabienne Buccio, préfète de la région, des représentants des vignobles de Bordeaux, de la Dordogne et d’une partie du Lot-et-Garonne, vient d'activer plusieurs dispositifs d’accompagnement des agriculteurs, dont les viticulteurs touchés par les épisodes de gel de la campagne 2021. Sur la région, l’État a débloqué près de 80 M€: 60M€ pour l’activation exceptionnelle du régime de calamités agricoles en viticulture, 12M€ en soutien à l’aval, 2M€ pour un fonds d’urgence, 4,1 M€ pour un dégrèvement de Taxe Foncière sur les propriétés non bâties en Gironde.

  • 28/06/22 | Le Festival et Académie Maurice Ravel se renouvellent

    Lire

    En septembre 2020, l'Association Musique en Côte-Basque et l'Académie Maurice Ravel ont fusionné pour devenir l'Académie Internationale de Musique Maurice Ravel. A Saint-Jean-de-Luz, l'Académie a pour projet de conjuguer la formation et la mise en réseau de jeunes interprètes et compositeurs avec la programmation de concerts et la mise en œuvre d'actions de médiation auprès des jeunes publics et des publics éloignés de l'offre culturelle. L’édition 2022 du Festival et Académie Ravel qui s’inscrit dans ce nouveau projet aura lieu du 19 août au 11 septembre à Biarritz.

  • 28/06/22 | Budget participatif de Bordeaux : derniers jours pour déposer des projets

    Lire

    Plus que quelques jours pour proposer, dans le cadre du budget participatif de la ville de Bordeaux, un projet en lien avec la thématique « Ensemble et solidaires », sur la plateforme participation.bordeaux.fr, ou dans les urnes dédiées dans les mairies de quartier. Toute personne à partir de 7 ans, en collectif (associatif ou non), est invitée à proposer ses idées sur participation.bordeaux.fr, avant le 10 juillet. Le montant total affecté au budget participatif 2022/2023 est de 2 millions d’euros HT avec un montant maximum de 150 000 € par projet.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Culture | Télévision régionale : France 3 NoA veut séduire la Nouvelle-Aquitaine

13/01/2019 | Lancée le 11 septembre dernier, France 3 NoA est une chaîne de télévision régionale qui émet 24h/24. L'objectif est de mettre en lumière tous les territoires la région.

1

Quatre mois après son lancement, le 11 septembre dernier, NoA, la chaîne régionale de France 3 Nouvelle-Aquitaine, continue de grandir : avec une grille des programmes qui se veut au plus près des Néo-aquitains et qui aborde un grand nombre de thématiques (culture, sports, information, séries, téléfilms). Simple expérience ou laboratoire qui préfigure l’avenir de la télévision régionale ? Plus généralement, comment regarderons-nous la télévision dans les années futures ? Entretien, en compagnie de Joël Aubert, avec Laurence Mayerfeld, directrice de France 3 Nouvelle-Aquitaine et à l’initiative de ce vaste projet. Une chaîne régionale uniquement disponible sur Internet ou via les box des fournisseurs d’accès à Internet.

Les locaux de France 3 NoA sont installés au coeur de France 3 Aquitaine à Bordeaux. Laurence Mayerfeld, directrice de France 3 Nouvelle-Aquitaine nous emmène découvrir la régie, le poumon de la nouvelle chaîne. Située entre plusieurs salles de montage, et la salle de maquillage, au rez-de-chaussée de France 3 Aquitaine, la régie se limite à une petite pièce. « Voici notre régie, vous voyez, il y a des écrans, un ordinateur et c’est à cela que tient NoA. » Elle nous avait avertis… que la visite serait courte, entendons par là que les moyens techniques sont modestes. Au deuxième étage du bâtiment, on trouve le « Lab », l’endroit où les journalistes ou techniciens réalisent et montent directement leur production. 
 
La régie de NoA se situe dans une petite salle. Elle se résume à deux grands écrans et un ordinateur. Elle paraît minimaliste à côté de celle de France 3 Aquitaine
NoA : la petite chaîne qui veut « monter »
Le 11 septembre dernier le lancement de Noa s’est déroulé en direct sur les box Internet, les réseaux sociaux et le site web, avec de grands noms qui sont passés par tous les France 3 de la Nouvelle-Aquitaine (Aquitaine, Limousin, Poitou-Charentes), des personnalités politiques et Delphine Ernotte-Cunci, la présidente de France Télévisions. Et même si, aujourd’hui, son existence est connue sur notre territoire, la plus grande région de France, les téléspectateurs potentiels ont du mal à la trouver. « NoA, c’est à la fois pour les Néo-Aquitains et les autres, ceux qui n’habitent pas forcément dans la région car avec les box et Internet, on peut nous voir de partout », souligne Laurence Mayerfeld. Pour le moment difficile de percevoir un éventuel engouement autour de la chaîne : aucune mesure d’audience n’est communiquée. Il est difficile de créer des habitudes télévisuelles en seulement quatre mois d’existence. 
 
NoA,  « un prénom qui sonne bien ! », selon Laurence Mayerfeld. « NoA, c’est une espèce de transition. Je ne peux pas dire si dans 5 ou 10 ans, elle continuera d’exister. On voit bien, la BBC arrête certaines de ses chaînes  en mode linéaire. Cela va sans doute être le cas à France Télévisions qui risque d’abandonner des chaînes de télévision au profit de plateformes de contenus. NoA, qu’est-ce que c’est d’autre qu’une offre de contenus ordonnée car on met les programmes dans un certain ordre. C’est une vraie chance car elle permet de faire la transition pour nos salariés. » Des salariés qui ont dû, sur le principe du volontariat, s’investir dans ce nouveau projet. « 5 postes ont été ouverts », des techniciens ont suivi des formations pour apprendre à tourner (le plus souvent avec des téléphones portables), à s’exprimer à l’antenne, à interviewer. Ils se sont prêtés au jeu et ont acquis de nouvelles compétences. 
 
Des programmes reflets de notre région
Concernant les programmes, NoA s’organise comme une chaîne de télévision locale et émet 24h/24 avec des programmes régionaux exclusivement. On parle de la Nouvelle-Aquitaine. « L’objectif est de mettre en lumière ces territoires où l’on ne va jamais. » L’une des émissions phares de la chaîne est diffusée en semaine : "Tous les chemins mènent à vous". « Elle n’est pas réalisée par des journalistes, les présentateurs doivent discuter avec les personnes rencontrées, les faire se raconter. » On peut suivre trois directs par jour de différents lieux « emblématiques », de villages de Nouvelle-Aquitaine. Sinon la grille des programmes est assez malléable pour pouvoir diffuser, notamment, des événements culturels ou sportifs. « Je dis toujours que plus on va casser la grille récurrente, mieux je vais me porter. Notre truc, c’est d’être en direct, de partout. Dernièrement, nous avons diffusé le championnat du monde de pelote à Barcelone. Ça a bien marché, on a fait plus de 550 000 vues sur Facebook. On diffuse également le concours hippique des étoiles de Pau, nous allons essayer d’être sur le festival de la BD d’Angoulême », poursuit la directrice de France 3 Nouvelle-Aquitaine. Des conférences régionales peuvent également être mises à l’antenne. « On a également une émission musicale, NoA pop, où on met en avant des groupes régionaux qui enregistrent trois morceaux et font une interview dans nos locaux ». NoA leur donne de la visibilité. 
 
Mais NoA, c’est également de l’information. Les éditions locales de Nouvelle-Aquitaine sont reprises à différentes heures de la journée. Ce lundi 7 janvier, la chaîne régionale a lancé un nouveau rendez-vous d’information, à 21 heures, en semaine. « Un journal de Nouvelle-Aquitaine, tout image, de 10 minutes, composé par des sujets des locales et des sujets des régions », un rendez-vous qui peut se concevoir comme une session de rattrapage pour ceux qui veulent s’informer en mode « régional ». Autre évolution qui devrait voir le jour dans la premier semestre. Un bandeau d’information. « Moins imposant... que celui de BFM, avertit Laurence Mayerfeld. Ce serait un fil d’info régionale qui reprendrait les informations de nos locales et nos bureaux régionaux. Il faut que l’information soit accessible à tous, à tous les moments de la journée. » Un fil d’info qui disparaîtrait sur les fictions, les documentaires et les oeuvres.
 
Ce modèle de chaîne régionale, unique en France (même s’il existe France 3 via Stella qui couvre la Corse, ou 1ère la chaîne d’Outre-mer), est présent dans d’autres pays d’Europe, notamment en Espagne ou en Allemagne. Mais selon la directrice de France 3 Nouvelle-Aquitaine. « NoA sera la seule initiative de ce type. Le mouvement, donné aujourd’hui par les groupes audiovisuels en Europe, ce n’est pas de créer des chaînes mais des plateformes et des offres de contenus ». Elle rappelle que NoA, c’est également une rencontre avec  le président de Nouvelle-Aquitaine, Alain Rousset. Une volonté politique. « Nous avons signé un contrat d’objectif et de moyens (COM). La région nous verse 1,086 million d’euros chaque année, ce qui nous permet de produire de nouveaux programmes. Éditorialement, on ne se sent pas menacé en terme d’indépendance. » Le fond de grille de la chaîne vaut au total 45 millions d’euros. 
 
En tout cas, Laurence Mayerfeld définit son objectif de chaîne régionale 24/24. Il sera atteint « si NoA, demain, est le témoin de la façon de phosphorer intellectuellement ce territoire et de représenter les gens qu’on ne voit pas ailleurs. NoA, c’est un petit retour là où on doit être. »
 
Comment voir NoA ? 
Sur le box internet :
Orange 339
SFR 455
Free 326
Bouygues 337
Sur Internet : 
na.france3.fr

Julien Privat
Par Julien Privat

Crédit Photo : Aqui.fr

Partager sur Facebook
Vu par vous
13104
Aimé par vous
1 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Culture
Culture
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 32 + 12 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !