Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

25/05/20 : Les hospitaliers du CHU Pellegrin à Bordeaux sont en grève illimitée depuis le 22 mai sur préavis de SUD Santé. Un rassemblement de soutien est organisé le 26 mai devant l'hôpital.

22/05/20 : Dans le cadre de la célébration de la Journée Mondiale des Oiseaux Migrateurs, les 24 et 31 mai 2020 à Vitrezay, BioSphère Environnement propose 2 sorties de découverte des oiseaux des marais de Gironde, de 8h30 à 10h30. Réservations: 05 46 49 89 89.

19/05/20 : Allant dans le sens de la déclaration du Premier Ministre ce matin, le préfet des Pyrénées Atlantiques Eric Spitz déclare que les Bordelais et les Toulousains en zone verte pourraient venir en vacances en juillet et août dans les Pyrénées Atlantiques

18/05/20 : L’incertitude de l’évolution sanitaire, et l’impossibilité de mettre en œuvre les mesures barrières, entrainent l’annulation de l’opération de sensibilisation des jeunes à la nage, Objectif Nage, pour l’été 2020, annonce le Département de la Gironde.

15/05/20 : Initialement prévu le samedi 12 septembre prochain, la 36ème édition du marathon des Châteaux du Médoc est reportée au samedi 11 septembre 2021.

14/05/20 : L'activité partielle pour les entreprises du tourisme et de l'évènementiel sera maintenue jusqu'à fin 2020 et que l'accès au fonds de solidarité est prolongé jusqu'à fin septembre. En revanche, pas de baisse prévue pour la TVA.

12/05/20 : La Compagnie aérienne Chalair annonce la reprise progressive de ses vols entre Bordeaux, Brest et Montpellier. Au rythme de 2 vols hebdomadaires, rdv le 8 juin, pour la reprise des liaisons Bordeaux-Brest puis le 15 juin, pour Bordeaux-Montpellier

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 25/05/20 | Les Jardins de l'Imaginaire à Terrasson (24) rouvrent le 30 mai

    Lire

    Après les jardins d'Eyrignac et de Marqueyssac, c'est autour des Jardins de l'Imaginaire à Terrasson-Lavilledieu de recevoir à nouveau les visiteurs à partir du samedi 30 mai. Face au contexte sanitaire, le port du masque sera obligatoire. Les visites seront uniquement guidées et limitées à 9 personnes à la fois. Il faut donc réserver à l'avance. Les départs sont programmés de 10 h à 11 h 30 et de 14 h à 17 h 30. La saison doit durer jusqu'au 31 octobre.

  • 25/05/20 | Drones: L'UAV Show 2020 annulé, mais pas oublié

    Lire

    Initialement prévu les 15, 16 et 17 septembre à Bordeaux, la 10ème édition de l'UAV Show est annulé. Mais, pour ne pas être absent une année de plus l'événement se déclinera en 3 temps forts tout au long de l'année 2020/2021. Le 16 septembre avec l'UAV Day, rdv au centre d'essais CESA Drones et en ligne, entre expositions statiques, démonstrations en conditions réelles sur des applications métiers et tables rondes. Au printemps 2021, dans le cadre du salon Electric Road. Et enfin les 19, 20 et 21 octobre 2021, l'UAV Show fêtera ses 10 ans au Parc des Expositions de Bordeaux.

  • 25/05/20 | Un projet de "circuit pré-historique" inter-départemental

    Lire

    A l'initiative de la Maison de la Dame de Brassempouy (musée sur la préhistoire et Archeoparc dans les Landes), un projet de coopération, accompagné par la Région a vu le jour entre 5 sites préhistoriques du Grand Sud-Ouest : les Grottes d'Isturitz et Oxocelhaya (Pays Basque), la Maison de la Dame de Brassempouy (Landes), le site de Castel Merle (Dordogne), le musée d'Arudy (Béarn) et l'espace préhistorique de Labastide (Hautes-Pyrénées). Les sites partenaires construisent leur projet autour de l'Itinérance, à l'image de celle des hommes de la préhistoire entre ces sites, au gré de la saisonnalité des campements.

  • 25/05/20 | Aéro: des cabines connectées et modulables fabriquées à Rochefort

    Lire

    Equipementier aéronautique depuis plus de 40 ans, l'entreprise Simair à Rochefort développe une stratégie d'innovation de produits et de services en proposant notamment une nouvelle gamme d'équipements modulables permettant aux compagnies aérienne de reconfigurer des avions (3000 par an) en réduisant les coûts environnementaux mais aussi financiers sur la destruction et le réaménagement. La Région soutient son projet de développer une seconde génération de ces produits avec des matériaux recyclables, connectés et adaptables tout au long de leur vie à hauteur de 892 316 €.

  • 25/05/20 | Des planches de surf sur-mesure et écoresponsables produites à Anglet

    Lire

    Lors de la dernière commission permanente, les élus régionaux ont voté une subvention de 20 000€ à Hexa (Anglet - 64), afin de soutenir l'amorçage de cette start-up émergente de la filière Glisse, engagée dans une démarche de production écoresponsable, dans un contexte économique tendu compte tenu de la crise sanitaire Covid-19. La start-up a l'ambition de fabriquer localement et de commercialiser sous sa propre marque des planches de surf sur-mesure (imprimées en 3D), à partir de plastique recyclé. 9 embauches sont prévues sur les 3 années à venir.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Culture | Temps d'Aimer de Biarritz : Interview de Thierry Malandain

08/09/2011 |

Pour sa programmation, Thierry Malandain ose le grand écart des styles

Les estivants ont déserté la grande plage, les glaciers baissent leurs rideaux et le soleil se plonge dans l'océan tous les jours un peu plus tôt. Septembre est là, c'est le temps de la fin des vacances, mais c'est surtout «Le Temps d'Aimer». Le désormais incontournable festival biarrot déploie ses entrechats du 9 au 18 septembre. Sur les scènes des salles de spectacles, dans les rues, les jardins public ou sur le sable, les danseurs du monde entier offrent de sublimes ou d'improbables ballets et osent le grand écart des styles. A l'occasion de sa 21ème édition, éclectique à souhait, Thierry Malandain, son intrépide directeur artistique, répond aux questions d'Aqui.

@qui! - Le Temps d'Aimer est devenu un festival de référence en matière de danse. Comment expliquez-vous ce succès ?
Thierry Malandain :
C'est indéniablement un festival qui s'inscrit sur la durée. Cette année nous proposons la 21ème édition. Il faut aussi dire que Biarritz est habituée à la danse, depuis notamment la création du centre chorégraphique, nous proposons tout au long de l'année des spectacles de danse. Petit à petit, le public biarrot a pris goût à ce genre de rendez-vous. Et puis, plus généralement, la danse est ancrée dans tradition basque.

@! - Comment se prépare un tel rendez-vous ?
T. M. -
C'est un travail d'une année. Pour certaines compagnies, il faut même les réserver un voire deux ans à l'avance. Septembre n'est pas en plus un moment propice, les compagnies sont souvent en période de reprise et hésitent à se produire à cette époque de l'année.

@! - Quelle est la trame de cette édition 2011 ?
T M. -
il n'y a pas vraiment de fil conducteur. Cette année, nous avons vraiment misé sur l'éclectisme. Je me plais à dire que le public a le droit d'avoir accès à toutes les danses. Aujourd'hui, la réalité du paysage chorégraphique veut qu'il n'y ait pas une danse officielle et des courants marginaux. Les choses se croisent et s'expriment de façons différentes. D'autant plus quand il s'agit d'inviter des troupes étrangères...

@! - Comment appréhendez-vous votre rôle de directeur artistique ?
T. M. -
Je n'envisage pas mon rôle de programmateur comme la possibilité le présenter tout ce que j'aime. Je préfère montrer des choses qui s'inscrivent dans la différence. Etant moi-même chorégraphe, il est évident que j'ai plus d'affinités avec certains styles de danse que d'autres mais j'essaie de ne pas en tenir compte. Evidemment, nous recevons les ballets de Monte-Carlo, mais nous avons programmé par exemple en ouverture une excellente compagnie contemporaine norvégienne.

@! - Outre les spectacles, la danse s'empare de la rue et même de la grande plage avec la faleuse « gigabarre »...
T. M. -
Notre politique, c'est d'amener le plus grand nombre de personnes à la danse, par le spectacle bien sûr, mais aussi par la sensibilisation. C'était donc logique de proposer de nombreux rendez-vous à l'extérieur. Pendant le festival, on organise ainsi des répétitions publique et puis aussi la gigabarre qui permet au public de s'initier à la danse pendant une heure.

@! - Que peut-on vous souhaiter à la veille du festival ?
T. M. -
Du beau temps... Et puis qu'il n'y ait pas d'annulations de dernière minute comme cela peut parfois arriver. Et enfin que les spectacles plaisent, séduisent... ou même dérangent, peu importe !

Stéphane Baillet

 

Crédit photo : Festival le Temps d'Aimer Nerybd
Renseignements : http://www.letempsd'aimer.com/

 

Partager sur Facebook
Vu par vous
1356
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Culture
Culture
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 27 + 11 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !