Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

06/08/18 : Dominique Laurent, sous préfète de Bergerac depuis quatre ans, vient d'être nommée à ce même poste à Guingamp (22). Stéphanie Monteuil, sous préfète de Saint-Jean-d'Angely (17) lui succède et prendra ses fonctions le 27 août.

06/08/18 : Jean-Philippe Dargent vient d'être nommé sous-préêfet de Lesparre-Médoc en remplacement de Claude Gobin. Il est actuellement directeur à la citoyenneté, de la légalité et du développement territorial à la préfecture des Pyrénées-Atlantiques.

04/08/18 : Le meeting aérien de Belvès(24), le 15 août, est maintenu. L’Aéroclub Belvès Périgord a pris la décision de ne pas annuler la manifestation, suite au décès de son président. Lundi Alain Valleron a trouvé la mort dans le crash du Cessna qu’il pilotait.

03/08/18 : Jean-Philippe DARGENT nommé le 31 juillet sous-préfet de Lesparre-Médoc prendra ses fonctions le 3 septembre. Il était directeur de la citoyenneté, de la légalité et du développement territorial à la préfecture des Pyrénées-Atlantiques (64)

03/08/18 : Renforcement des mesures de limitation de prélèvements d’eau dans le 47 sur les cours d’eau non réalimentés. Ces restrictions impactent environ 2% de la surface agricole irriguée, 95% des surfaces irriguées bénéficiant de ressources en eau sécurisées

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 14/08/18 | EasyJet relie Paris et les pistes de ski

    Lire

    EasyJet vient de lancer une ligne Paris-Pau pour l’hiver 2019. L’aéroport de Pau proposera des navettes directes vers les pistes de ski, disponibles à la vente dès le 1er septembre, et la compagnie facilite le transport des équipements de ski. Deux vols quotidiens sont proposés et jusqu’à deux vols par jour les lundis, jeudis et vendredis.

  • 14/08/18 | Madiran et Pacherenc à la fête!

    Lire

    Ces 14 et 15 août, le village béarnais de Madiran met à l'honneur les appellations Madiran et Pachrenc du Vic Bilh à l'occasion de sa Fête du vins. Pour célébrer les 70 ans des 2 appellations, à travers de nombreuses animations: un espace vins (entrée 5 €) avec dégustations, ventes de vins et rencontres avec les vignerons, mais aussi jeux pour enfants, marché gourmand, défilé des confréries, soirées tapas, bals, concerts le tout accompagnée d'une fête foraine et d'un feu d'artifice pour finir en beauté, le 15 août à 23h30.

  • 13/08/18 | Revenu de base : une expérimentation dans les départements préconisée

    Lire

    Jean-Luc Gleyze, président du département de la Gironde, note avec intérêt que le rapport de préfiguration de France stratégie, qui vient d'être remis au Premier ministre sur l'allocation sociale unique préconise en conclusion "une expérimentation préalable dans une partie du territoire. Il rappelle la volonté de la Gironde d'expérimenter le revenu de base et précise que les scénarios d'expérimentation d'un revenu de base portés par la Gironde et 12 autres départements ne "font pas de perdants".

  • 13/08/18 | L’Afrique de retour en Sud-Gironde

    Lire

    Grâce à l’engagement de la mairie de Noaillan la 4ème édition du festival Africa Ciron aura lieu le 25 août à la maison Dubernet. Différentes activités comme de la danse, des contes, un concert, des expositions ou une projection nous permettront d’enrichir notre culture africaine. Safiatou Faure, qui a créé le festival du Sahel de Saint-Médard-en-Jalles sera mise à l’honneur. Entrée gratuite. Programme : https://dubernet.noaillan.fr 

  • 11/08/18 | 10ème Confituriades à Beaupuy (47)

    Lire

    Pour la 10ème édition des Confituriades, la fraise est à l’honneur du championnat du monde de la confiture. Seul salon en France entièrement dédié à la thématique des confitures, il se déroule les 18 et 19 août à Beaupuy, en Grand Marmandais. Une soixantaine d’exposants, plus de 500 confitures à la dégustation et à la vente, des ustensiles de cuisine pour réaliser ses confitures à la maison mais aussi des démonstrations, ateliers culinaires et animations ponctueront ce week-end festif.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Culture | The Hives : "On a plus de choses en commun que notre sens de la mode"

27/11/2012 | Après le garorock en juin, les Hives reviennent. Le groupe de rock sera à la Médoquine le 30 novembre avec les américains de The Bronx en première partie.

Vigilante Carlstroem, guitariste des Hives au Garorock 2012

Avec six bons albums, dont le petit dernier « Lex Hives », on commence à connaitre la formule magique du groupe suédois. Du rock tendance garage joué tellement vite et bien que ce n'est pas surprenant de les voir sortir un tube de temps en temps. Le groupe avait enflammé la scène du festival Garorock de Marmande en juin dernier avec ce qui était sûrement la meilleur performance de cette nouvelle édition. L'après-midi, ils nous avaient parlé de leur dernier album, de Josh Homme, de terrible chute et de ce qu'il ne faut pas faire pour être un Hives.

A peine arrivés sur le site du festival, les cinq musiciens de The Hives sont conduits sous la tente cosy des conférences de presse. Déjà en uniformes coordonnés (jeans, perfectos en cuir et lunettes de soleil), les suédois s'amusent avec les journalistes malgré la fatigue du voyage.

@qui! - Pouvez-vous nous dire ce que « Lex Hives » veut dire ? Je sais que c'est une loi mais j'aimerai savoir quelle la définition de cette loi.
Pelle Almqvist -
C'est le mode d'emploi de The Hives. C'est un ensemble de règles de ce qu'on peut et ne peut pas faire.

@ - Quelles sont les choses que vous ne pouvez pas faire alors ?
PA -
Jouer le son de batterie de Manchester était un des premiers qui nous est venu à l'esprit. C'était en 1994. [Il imite le son de batterie]. Nous ne pouvions pas utiliser ça puisque c'était assez populaire à ce moment là. Et ne pas porter de rose. Ne pas porter n'importe quel autre couleur que le noir et le blanc en fait. Et pas de mélodie Beatles. C'est principalement en rapport avec la musique comme l'interdiction de mettre de la reverb sur la guitare ou des choses dans le genre. Et éventuellement, toutes ces petites décisions, ces règles et règlements, sont devenus ce qui est assis en face de vous à cet instant.
Dr. Matt Destruction - Basiquement, on se débarrasse de tout ce qui n'est pas bon. Ce qui veut dire que tout ce qu'on produit est forcément génial.

@ - Pouvez-vous nous parler du nouvel album ?
PA -
On en est très fier et nous sommes contents d'avoir un album, enfin. Cela nous a pris pas mal de temps pour le finir. C'est probablement notre meilleur album, je pense. C'était plus amusant de se produire tout seul que je ne le pensais. Moins problématique que ce que j'imaginais. Il s'est avéré que l'on tombait d'accord sur plus de choses que notre garde-robe. Le groupe a finalement plus de choses en commun que son sens de la mode.

@ - A propos du nouvel album, pouvez vous nous parler de votre travail avec Josh Homme ?
PA -
On était à Los Angeles et on avait fini d'enregistrer notre album. On était en train de le mixer. L'album était fini. Ce que vous entendez sur le disque existait déjà. Mais Josh était chez lui sans grand chose à faire d'autre que des tours sur sa moto et on lui avait en quelque sorte emprunté son studio pour faire des enregistrements vocaux de dernière minute. Il s'est dit « si je suis dans le coin, si vous êtes dans le coin, peut-être devrait-on enregistrer quelque chose ? » Donc on a enregistré deux chansons, très rapidement.

@ - Voudriez vous faire un album entier avec lui ?
PA -
Peut-être. On ne fait pas tant d'albums que ça. Ça pourrait être cool.
Vigilante Carlstroem - Il y a des tonnes de gens avec qui on voudrait bosser mais on est très lent pour faire sonner les chansons justes. On devrait faire plein d'albums. Si nous le pouvions, on atteindrait la centaine. Produits par Josh Homme ou David Bowie. Ou peut-être Justice. Nous n'avons juste pas assez de chansons.

@ - Pourriez vous produire d'autres groupes ?
PA -
Chris a produit un groupe qui s'appelle Alex Carole & The Crush qui a écrit le morceau High School Shuffle que nous avons enregistré avec Josh. Ils sont de chez nous. C'est un groupe vraiment cool. Moi et Nicholaus, on produit un groupe de rock qui chante en suédois. Nous avons tous plus ou moins enregistré d'autres groupes. Mais je crois qu'on passe trop de temps à être les Hives pour produire correctement. Cela prend beaucoup de temps. Quand quelqu'un fait un album c'est toute une histoire. Tu dois vraiment te comporter comme si quelqu'un te tendait un bébé, tu dois t'en occuper et l'éduquer correctement. Ça paraîtrait bizarre de le faire uniquement avec ta main gauche. On passe la plupart de notre temps avec les Hives. Il ne reste pas beaucoup de temps, malheureusement.

@ - Vous vous êtes blessé l'été dernier pendant un concert ?
PA -
J'ai grimpé très très haut jusqu'aux lumières et j'allais sauter en bas sur la scène quand je me suis pris dans un câble et je suis tombé d'à peu près quatre mètres. J'ai atterri sur la tête et je me suis évanoui. Je me suis réveillé, j'ai fini le concert - on en était au quatrième morceau - et un docteur m'a dit que je devais aller à l'hôpital. Là bas, ils m'ont dit que je ne pouvais pas voyager pendant deux jours. Ce qui nous a fait rater le dernier concert de l'été. On était impatient, on avait loué un jet privé pour l'occasion. C'était triste de devoir le renvoyer.

The Hives + The Bronx
Le vendredi 30 novembre à 19h30
La Médoquine - Bordeaux (33)
Prix : 33 euros

Thomas Guillot
Par Thomas Guillot

Crédit Photo : Isabelle Guillot

Partager sur Facebook
Vu par vous
1040
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Culture
Culture
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 17 + 14 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !