Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

20/06/18 : Ce 19 juin, l’état de catastrophe naturelle, a été reconnu pour les communes de Salies-de-Béarn et des Eaux-Bonnes (Gourette) pour les inondations des 12 et 13 juin 2018. Les autres demandes seront examinées le 3 juillet prochain.

19/06/18 : La Rochelle : Raphaël Glucksmann, Directeur du Nouveau magazine littéraire, sera au Musée maritime samedi 23 juin à 14h30 pour une rencontre avec le public sur le thème des relations entre océan et climat et les impacts du changement climatique.

18/06/18 : En raison de travaux de maintenance et d’entretien du pont d’Aquitaine, la rocade sera fermée entre les échangeurs 2 et 4, dans le sens extérieur, les nuits du 20 au 22 juin de 21h à 6h, et dans les 2 sens de circulation du 23 au 24 juin 22h à 18h

18/06/18 : Avec 28,1 M de touristes dont 24,7 M de touristes français accueillis et 175 M de nuitées dont 152 M par des voyageurs hexagonaux, la Nouvelle-Aquitaine est en tête des destinations les plus fréquentées des Français en 2017.

15/06/18 : Charente-Maritime : la reproduction de la frégate L'Hermione revient dimanche dans son port d'attache à Rochefort vers 7h du matin.

11/06/18 : La Ville de La Rochelle a reçu le 2e Prix dans la catégorie Participation citoyenne aux Prix européens de l'innovation urbaine Le Monde-Smart Cities décernés à Lyon le 17 mai 2018.

10/06/18 : Après sa 9e place qu’elle a obtenue samedi avec ses partenaires du K4 français, la kayakiste périgourdine Manon Hostens a décroché ce dimanche le titre de championne d’Europe de course en ligne sur 500 mètres associée à la Tourangelle Sarah Guyot.

Arte Flamenco 2018 - du 2 au 7 juillet - Mont de Marsan
- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 20/06/18 | Marché et pique-nique de producteurs à Lormont

    Lire

    Dimanche 24 juin de 10h à 17h les producteurs du Drive Fermier Gironde organisent leur 2ème marché au Château de Valmont: vente directe de produits fermiers locaux, restauration dans un esprit pique-nique, baptêmes de poneys (10h-12h) et animaux de la ferme (14h-16h)! Au menu : canard ou burgers de la Ferme Gauvry, assiettes de légumes et samoussas du Jardin des Demoiselles, salades de pâtes et sandwiches de la Ferme de Fontaud, pâtisseries de la Ferme de Martineaux, cerises et jus de fruits des Coteaux des Fargues, bières et limonades de la Brasserie Saint-Léon et les vins du Château Marceaux.

  • 20/06/18 | Un nouveau topoguide de randonnée pour la Charente-Maritime

    Lire

    Charente Maritime Tourisme vient d'éditer une nouvelle version de son topoguide de randonnée. Avec la Fédération française de randonnée, elle a sélectionné 37 chemins les plus emblématiques du département, sur les 350 circuits existants (soit 3500 km balisés). Le territoire est notamment traversé par 5 itinéraires de Grandes Randonnées (GR), les GR36, 360, 4 et 655, ce dernier étant une chemin de Compostelle. Le GR8, de l'Estonie au Portugal, y sera bientôt prolongé.

  • 20/06/18 | Pyrénées-Atlantiques: des mesures pour les agriculteurs sinistrés

    Lire

    Suite aux intempéries dans les Pyrénées-Atlantiques, plusieurs mesures sont mises en œuvre à destination des agriculteurs: ouverture des démarches de reconnaissance de calamité agricole et catastrophe naturelle, numéro vert pour permettre aux agriculteurs en grande difficulté de se faire connaître (0 800 620 069), évaluation des sinistres auprès des 7 500 éleveurs du département et des organismes de défense des signes officiels de qualité, ou encore organisation de missions d’enquête pour établir et reconnaître les sinistres. Infos : www.pa.chambagri.fr

  • 19/06/18 | Thalys : de nouvelles lignes au départ de Bordeaux

    Lire

    C'est la compagnie ferroviaire Thalys qui l'a annoncé directement ce mardi 19 juin : un aller-retour par semaine, sans arrêt, entre Bordeaux et Bruxelles tous les samedi sera proposé à partir du mois de juin 2019. Deux autres allers-retours quotidiens ont aussi été annoncés à des échéances plus courtes. À compter d'avril 2019, vous pourrez donc voyager en Thalys au départ de Bordeaux vers Amsterdam, Rotterdam, Anvers, Bruxelles, Roissy et Marne-la-Vallée. Enfin, Thalys a annoncer la révision de ses 26 rames à horizon 2022.

  • 19/06/18 | L'hôtel de ville de La Rochelle renaît de ses cendres

    Lire

    Cinq ans après l'incendie qui l'a ravagé, l'hôtel de ville retrouve ses couleurs. Sa toute nouvelle toiture, couverte d'une bâche, sera découverte devant le grand public de 13h à 17h, le jeudi 21 juin. Plusieurs animations musicales sont prévues durant l'opération, dont 70 coquelicots géants et chantants dès la place de la Caille. Une fois le toit de l’Hôtel de Ville et ses ardoises visibles, resteront les arceaux métalliques du chapiteau qui seront retirés jusqu’au 15 août.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Culture | Théâtre : Beaucoup de bruit pour rien, un Shakespeare façon "26000 couverts" réaliste et allumé

27/09/2008 |

Beaucoup de bruit pour rien, un Shakespeare par la Cie

Les Colonnes de Blanquefort présentaient le jeudi 25 septembre leur premier spectacle de la saison « Beaucoup de bruit pour rien » mis en scène par la compagnie des 26000 couverts. Un début de programmation pour le moins symbolique puisque la structure culturelle avait choisi de montrer le travail d'une compagnie de rue, décidée pour l'occasion à mettre les pieds dans une salle de théâtre. Deux représentations auront également lieu les 26 et 27 septembre au Carré des Jalles (Gironde).

Pari osé mais vraiment réussi pour les deux interlocuteurs, permettant au public de commencer cette année sous le signe de l’engouement et de la franche rigolade, dissimulé derrière le masque de la tragédie contemporaine.

De l’origine des 26000 couverts …
Habituée des lieux hors normes, la compagnie des 26000 couverts s’est fait connaître par son travail d’interaction avec le public et de réappropriation d’endroits tels qu’ une usine désaffectée, un gymnase, une place de village… Compagnie de terrain, les pieds ancrés dans le béton, arpentant les rues d’Aurillac et autres Chalons sur Saône, elle surprenait tout le monde l’année passée en déclarant qu’elle souhaitait désormais intégrer les murs d’une salle de théâtre . Un virage à 180° pour cette troupe de joyeux trublions, plus habitués des festivals de rue que des fauteuils confortables des institutions. Mais peut–être était-ce là la destinée inexorable d’une compagnie repérée et appréciée pour son travail original et sa perpétuelle réflexion autour de la question théâtrale : s’embourgeoiser et se gaver au point d’en oublier ses origines terrestres pour s’envoler dans des sphères plus contemporaines et éthérées ? Quelques autres exemples nous viendraient bien en tête mais par décence et éthique proprement « cultureuse » nous ne citerons pas de noms.

…au travail de facture classique sur l’œuvre de W. Shakespeare
Nous voilà donc plongés au cœur d’un Shakespeare et pas n’importe lequel, l’un des plus populaires. La comédie sentimentale des amours contrariés puis retrouvés des couples Claudio/Hero et Benedick/Béatrice. Si certains d’entre-vous possèdent quelques tâches impressionnistes de cette pièce, quelques réminiscences liées aux multiples adaptations, transformations, déformations qui ont pu exister à partir de ce best-seller, rassurez-vous cette version est aux antipodes de ce que vous avez pu connaître. Cette représentation nous ouvre les portes d’un Shakespeare plus sombre qu’à l’origine, dans lequel les codes de la légèreté badine ont été inversés en dénonciations de la violence et de l’oppression, parce que selon le metteur en scène « nous sommes dans un monde halluciné, jamais très loin des bombes et des combats. »
Point de fioritures superficielles donc, mais une lecture ultra réaliste de la pièce jouée par une belle troupe d’allumés. Que les fanatiques de classique ultra-rigide s’abstiennent ou prennent sur eux pour découvrir un théâtre contemporain, hors de toute manigance intellectuelle, sensible et vraiment très futé. Car cette belle bande d’idéalistes a réussi le pari de transformer leur coup d’essai en coup de maître. Rien de tel qu’une troupe de rue qui s’installe dans les beaux quartiers pour décapiter à la tronçonneuse tous les clichés du genre et se rire d’elle même au passage. Là où la frontière scène-salle disparaît, les stéréotypies demeurent, ouvrant une boîte de Pandore emplie de personnages bigarrés et pourtant tellement vrais ! Impossible de les évoquer au risque de compromettre la délectation, la seule chose qu’il reste à faire c’est de conseiller d’y aller. Parfois les détournements lorsqu’ils sont de fond peuvent avoir du bon, d’autant plus lorsqu’ils s’attaquent avec facétie et ironie aux codes sociétaux et théâtraux et qu’ils se paient le luxe de prendre en otage le public et la presse !

Hélène Fiszpan

Au Carré des Jalles, les 26 et 27 septembre à 20h30
Renseignements et réservations : 05 57 93 18 93 ou info@carredesjalles.org
www.carredesjalles.org





Partager sur Facebook
Vu par vous
1224
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Culture
Culture
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 22 + 12 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !