Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

19/11/18 : Gironde: le préfet de Gironde et Nouvelle-Aquitaine annonçait la réouverture du Pont d'Aquitaine dans les deux sens de circulation à 19h15

19/11/18 : Charente-Maritime : grosse mobilisation des gilets jaunes encore aujourd'hui, avec des barrages filtrants renouvelés à La Rochelle, Royan et Saintes aux entrées et en sorties de villes.

19/11/18 : Le Château Smith Haut Lafitte a été sacré International Best Of Wine Tourism 2019 à Adélaïde (Australie). Sur 393 candidats au plan mondial, seuls 10 ont reçu ce trophée venant récompenser les propriétés les plus remarquables en matière d’œnotourisme

19/11/18 : Dordogne : lundi après midi, ils subsistaient encore une dizaine de points rassemblement organisés par les Gilets jaunes : à Thiviers, Mussidan, Montpon, Sarlat, Terrasson, Port de Couze, Eymet, St Laurent s/Manoire, Bergerac, Chancelade et Trélissac.

19/11/18 : Charente-Maritime : les communes de Marennes et de Hiers-Brouage, près de l'île d'Oléron, s'apprêtent à fusionner. Une charte commune a été adoptée par les élus lors du dernier conseil municipal du 15 novembre au soir.

19/11/18 : Charente-Maritime : Ce lundi matin, des manifestants bloquaient les accès sur la voie publique aux dépôts pétroliers de La Pallice à La Rochelle. Les forces de sécurité sont intervenues afin de rétablir la libre circulation - opération sans incident.

19/11/18 : Une subvention de 50 000 euros a été votée en faveur de l’association « SOS Méditerranée » lors de la commission permanente du Conseil régional de Nouvelle-Aquitaine qui s’est tenue le vendredi 16 novembre à Bordeaux.

17/11/18 : Lors de l'ouverture des Rencontres littéraires "les Idées mènent le monde" à Pau, François Bayrou a annoncé le désistement du penseur Edgar Morin, pour des raisons de santé. Il devait initialement intervenir ce 17 novembre dans la matinée.

15/11/18 : Une nouvelle invitée vient rejoindre les 21 personnalités des Idées mènent le Monde (Pau): Christine Ockrent interviendra sur "Europe : évitons la marginalisation", samedi 17 novembre à 16h30.

15/11/18 : L'auteur palois David Diop, lauréat ce 15 novembre du prix Goncourt des lycéens pour son ouvrage Frère d'âme (Editions du Seuil), participera au Grand débat de Lettres du monde – Welcome ! vendredi 23 novembre, 18h30 à la cour d'appel de Bordeaux

15/11/18 : Journée nationale d’action samedi 17 novembre. En Lot-et-Garonne, les accès aux supermarchés, stations-service, centres-villes et à l’A62 risquent d’être perturbés. Plus d'infos sur http://www.lot-et-garonne.gouv.fr/

14/11/18 : Rencontre/débat avec les parlementaires du 47 autour de la réforme des retraites et des nouvelles revendications de l'ADRA 47 le vendredi 16 novembre à 14 H 30 à la Salle de l'Orangerie du Conseil Départemental d'Agen.

14/11/18 : Dans la continuité de la réflexion d’Agen 2030, des tables rondes autour du handicap et de l’accessibilité de la Ville d’Agen sont proposées le lundi 19 novembre de 14 h à 16 h 30, Salle des Illustres à l’Hôtel de ville d’Agen.

14/11/18 : Dans le cadre de la Journée international des droits de l’enfant, le centre social Maison pour Tous de la Masse (Agen) présentera le 20 nov dans son local à 17 h 30 les travaux des enfants inscrits au CLAS autour de la charte nationale.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 19/11/18 | Gilets jaunes : l'après 17 novembre en région

    Lire

    Le mouvement des gilets jaunes a continué dimanche, avec des opérations péages gratuits en Charente-Maritime, deux gardes à vues et la RN10 perturbée en Charente et le péage de Virsac toujours occupé en Gironde. Ce dernier a fait l'objet de dégradations "sur plus de 800 mètres" note la préfecture, notamment des glissières de sécurité arrachées et une chaussée "très abimée". Evacués par les forces de l'ordre ce lundi matin, les manifestants ont rapidement libéré les lieux. Ce lundi, le pont d'Aquitaine était toujours fermé (évacué à 11h)et un barrage filtrant installé sur le pont François Mitterrand, perturbant le trafic.

  • 19/11/18 | Vienne: 2.9M€ en soutien aux FPF

    Lire

    Les "Fonderies du Poitou Fonte" (FPF) qui font l'objet d'un plan de redressement industriel de 12 M€, vont bénéficier de 2 aides du Conseil régional de Nouvelle-Aquitaine: une subvention d'investissements de 1,2 M€ et un prêt public de 1,7 M€ pour aider à la restructuration financière de l'entreprise. Les dispositifs régionaux de formations sont aussi mobilisés à destination des salariés. Le projet subventionné consiste notamment à consacrer une ligne de production à de nouveaux produits. Une diversification qui vise à sortir de la dépendance aux pièces du véhicule diesel vue la chute rapide des volumes de ce marché.

  • 19/11/18 | A Limoges, « La lavandière et le Tommy »

    Lire

    Le musée de la Résistance de Limoges présente dans le cadre du Centenaire de la Guerre une exposition pédagogique du 19 novembre au 17 février 2019. Au travers d’une quinzaine de panneaux et de nombreux objets d’époque, l’exposition rend hommage aux troupes britanniques. Elle met aussi en avant le devoir de reconnaissance et de mémoire grâce à la construction des monuments aux morts notamment.

  • 19/11/18 | Bordeaux : l'histoire de l'antisémitisme en expo

    Lire

    C'est une première à Bordeaux: l'exposition "L'Antisémitisme du Moyen Âge à nos jours", conçue par la LICRA, présente en 36 panneaux les origines et la montée de l'antisémitisme à travers le temps. Ayant pour but de sensibiliser à la lutte contre l'antisémitisme, cette exposition illustre l'histoire des attitudes hostiles aux juifs et de l'antisémitisme actuel qui durant le XXème siècle a causé la mort de millions de personnes. Une exposition qui permet aussi de mieux appréhender certains faits de l'actualité, en Europe ou au Moyen Orient. A voir jusqu'au 23 novembre dans le hall d'entrée de Bordeaux Métropole.

  • 16/11/18 | Libourne et le dessin...180 ans d’amour

    Lire

    Du 19 au 23 novembre, pour fêter les 180 ans de l’Ecole de Dessin de Libourne, l’école municipale se délocalise au sein de l’Hôtel de Ville pour proposer de nombreuses séances de dessins gratuites et ouvertes à tous : dessin d’observation dans l’Hôtel de Ville, dessin d’après des sculptures au musée, workshop arts graphiques, exposition...Mais attention le nombre de places est limitée. Inscription : 05 57 25 02 58

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Culture | Théâtre : Beaucoup de bruit pour rien, un Shakespeare façon "26000 couverts" réaliste et allumé

27/09/2008 |

Beaucoup de bruit pour rien, un Shakespeare par la Cie

Les Colonnes de Blanquefort présentaient le jeudi 25 septembre leur premier spectacle de la saison « Beaucoup de bruit pour rien » mis en scène par la compagnie des 26000 couverts. Un début de programmation pour le moins symbolique puisque la structure culturelle avait choisi de montrer le travail d'une compagnie de rue, décidée pour l'occasion à mettre les pieds dans une salle de théâtre. Deux représentations auront également lieu les 26 et 27 septembre au Carré des Jalles (Gironde).

Pari osé mais vraiment réussi pour les deux interlocuteurs, permettant au public de commencer cette année sous le signe de l’engouement et de la franche rigolade, dissimulé derrière le masque de la tragédie contemporaine.

De l’origine des 26000 couverts …
Habituée des lieux hors normes, la compagnie des 26000 couverts s’est fait connaître par son travail d’interaction avec le public et de réappropriation d’endroits tels qu’ une usine désaffectée, un gymnase, une place de village… Compagnie de terrain, les pieds ancrés dans le béton, arpentant les rues d’Aurillac et autres Chalons sur Saône, elle surprenait tout le monde l’année passée en déclarant qu’elle souhaitait désormais intégrer les murs d’une salle de théâtre . Un virage à 180° pour cette troupe de joyeux trublions, plus habitués des festivals de rue que des fauteuils confortables des institutions. Mais peut–être était-ce là la destinée inexorable d’une compagnie repérée et appréciée pour son travail original et sa perpétuelle réflexion autour de la question théâtrale : s’embourgeoiser et se gaver au point d’en oublier ses origines terrestres pour s’envoler dans des sphères plus contemporaines et éthérées ? Quelques autres exemples nous viendraient bien en tête mais par décence et éthique proprement « cultureuse » nous ne citerons pas de noms.

…au travail de facture classique sur l’œuvre de W. Shakespeare
Nous voilà donc plongés au cœur d’un Shakespeare et pas n’importe lequel, l’un des plus populaires. La comédie sentimentale des amours contrariés puis retrouvés des couples Claudio/Hero et Benedick/Béatrice. Si certains d’entre-vous possèdent quelques tâches impressionnistes de cette pièce, quelques réminiscences liées aux multiples adaptations, transformations, déformations qui ont pu exister à partir de ce best-seller, rassurez-vous cette version est aux antipodes de ce que vous avez pu connaître. Cette représentation nous ouvre les portes d’un Shakespeare plus sombre qu’à l’origine, dans lequel les codes de la légèreté badine ont été inversés en dénonciations de la violence et de l’oppression, parce que selon le metteur en scène « nous sommes dans un monde halluciné, jamais très loin des bombes et des combats. »
Point de fioritures superficielles donc, mais une lecture ultra réaliste de la pièce jouée par une belle troupe d’allumés. Que les fanatiques de classique ultra-rigide s’abstiennent ou prennent sur eux pour découvrir un théâtre contemporain, hors de toute manigance intellectuelle, sensible et vraiment très futé. Car cette belle bande d’idéalistes a réussi le pari de transformer leur coup d’essai en coup de maître. Rien de tel qu’une troupe de rue qui s’installe dans les beaux quartiers pour décapiter à la tronçonneuse tous les clichés du genre et se rire d’elle même au passage. Là où la frontière scène-salle disparaît, les stéréotypies demeurent, ouvrant une boîte de Pandore emplie de personnages bigarrés et pourtant tellement vrais ! Impossible de les évoquer au risque de compromettre la délectation, la seule chose qu’il reste à faire c’est de conseiller d’y aller. Parfois les détournements lorsqu’ils sont de fond peuvent avoir du bon, d’autant plus lorsqu’ils s’attaquent avec facétie et ironie aux codes sociétaux et théâtraux et qu’ils se paient le luxe de prendre en otage le public et la presse !

Hélène Fiszpan

Au Carré des Jalles, les 26 et 27 septembre à 20h30
Renseignements et réservations : 05 57 93 18 93 ou info@carredesjalles.org
www.carredesjalles.org





Partager sur Facebook
Vu par vous
1454
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Culture
Culture
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 22 + 17 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !