13/12/17 : Pont d’Aquitaine fermé dans les 2 sens : rocade A630 entre échangeurs 2 (Lormont - Croix Rouge) et 4a (Bordeaux - Nouveau Stade) du jeudi 14 décembre 21h00 au 15 à 6h00. Déviations rocade intérieure et extérieure, via le pont François Mitterrand.

12/12/17 : Philippe Martinez,le secrétaire général de la CGT se rendra ce jeudi en Dordogne. Il visitera les ateliers SNCF du Toulon avant de rencontrer le syndicat cheminot. L'après midi, il participera à une assemblée avec tous les syndicats CGT du département.

11/12/17 : Catherine Seguin, 45ans, fille de Philippe Seguin qui était sous-préfète de Bayonne depuis 2016 a pris du galon et sera la nouvelle préfète du Gers en remplacement de Pierre Ory nommé dans les Vosges. Deuxième femme à occuper ce poste dans le Gers

11/12/17 : La Charente-Maritime est passée ce matin en vigilance "jaune" vents violents : la circulation est coupée sur le pont de l'île d'Oléron et les liaisons maritimes coupées avec l'île d'Aix, en raison d'une forte houle.

10/12/17 : A Orthez la liste menée par le socialiste Emmanuel Hanon remporte l'élection municipale (49,69%) devançant celle du maire sortant Yves Darrigrand (39,87%) et de Hélène Marest (Lrem -Modem 10,44%

10/12/17 : Philippe Mahé préfet de Meurthe-et-Moselle depuis août 2015 est le nouveau directeur général des services de la Gironde. Il a occupé plusieurs postes similaires depuis 1995 en Côtes d'Armor Finistère aux communautés urbaines de Nantes et de Toulouse.

10/12/17 : Dans un communiqué du 9/12, le président de la Charente-Maritime Dominique Bussereau annonce que l'instauration d'un péage à l'entrée d'Oléron ne sera finalement pas soumis au vote lors de la session du Département du 18 décembre comme annoncé.

10/12/17 : Charente-Maritime : Météo France annonce une tempête ce lundi, avec de violentes rafales pouvant atteindre localement 120 à 130 Km/h sur le littoral et 100 à 110 Km/h à l'intérieur des terres.

09/12/17 : Après l'annonce de la présence du groupe NTM, les Francofolies ont annoncé cette semaine leurs prochaines têtes d'affiches de l'édition 2018, qui se tiendra du 11 au 15 juillet : Orelsan, Jain, Véronique Sanson, Mc Solaar, Calogero et Shaka Ponk.

08/12/17 : Les maires de Port-au-Prince et de La Rochelle ont signé un accord mardi à l’occasion des 2e Assises de la coopération franco-haïtienne à Port-au-Prince. Une aide nouvelle sera apportée pour la construction d’un lieu d’accueil en cas de catastrophe.

07/12/17 : Le maire de Saint-Jean-de-Luz et premier vice-président de la Communauté Pays basque, Peyuco Duhart, 70 ans, est mort ce vendredi matin à 10 heures au Centre hospitalier de la Côte basque à Bayonne. Il avait été victime d'un AVC la semaine dernière.

06/12/17 : L’innovation au service des entreprises. Jeudi 14 décembre, la CCI47 organise un a-m de table ronde autour du « design, levier d’innovation dans les entreprises ». Pour en parler des entrepreneurs seront présents pour témoigner de leur expérience.

06/12/17 : Mi novembre, le centre national pour le développement du sport a attribué un total 5,7M€ à 16 projets néo-aquitains visant la création d’équipements structurants, l’accès à la pratique sportive des personnes handicapées et à la rénovation des CREPS

- Multivote -
- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 13/12/17 | Près de 500 000 visiteurs pour Lascaux en un an

    Lire

    Inauguré le 10 décembre 2016 par François Hollande, Lascaux a accueilli en un an près de 500 000 visiteurs. Un chiffre supérieur aux objectifs fixés par les acteurs du projet (400 000). Pour son 1er anniversaire, le site propose une nouvelle exposition temporaire intitulée "Pariétal". Ce vendredi, une plaque en hommage aux 4 inventeurs sera dévoilée en présence du dernier vivant, Simon Coencas et des familles des trois autres inventeurs. En 2018, le Sentier de la Découverte ouvrira au public.

  • 12/12/17 | Germinal Peiro a rencontré le maire de Bordeaux

    Lire

    Germinal Peiro a rencontré lundi, Alain Juppé afin d’évoquer plusieurs dossiers transversaux pour l’avenir de la métropole bordelaise et de la Dordogne. Ils partagent le même point de vue sur la nécessité d’un grand contournement de Bordeaux par la création d’un barreau autoroutier reliant l’A89 à l'A65 et à l'A62, à hauteur de Langon. Ils ont aussi abordé la nécessité de l'amélioration des liaisons ferroviaires : trajet Bordeaux-Périgueux, modernisation des lignes Périgueux-Agen et Sarlat-Bergerac-Bordeaux.

  • 11/12/17 | Péage d'Oléron : la déception des élus départementaux

    Lire

    Alors que le président de la Charente-Maritime Dominique Bussereau a annoncé samedi dans un communiqué, annuler la mise au vote de la création d'un péage au pont de l'île d'Oléron, la grogne monte parmi les élus. Deux vice-présidents de la majorité départementale LR, Dominique Rabelle et Michel Parent (aussi maire de Le Chateau d'Oléron), ont exprimé ce lundi via un communiqué leur "grande déception" : "Ce désaccord de fond met en question la pertinence de ce territoire", préviennent-ils.

  • 11/12/17 | Bordeaux : Deux tramways en plus aux heures de pointe sur la ligne A

    Lire

    Afin d’accompagner la fermeture du pont de pierre à la circulation automobile, et à la demande d’Alain Juppé, TBM renforce le service tramway de la ligne A en heures de pointe, sur la rive droite, à compter du lundi 11 décembre. Deux tramways supplémentaires seront mis en place entre 7 h et 8 h, aux départs de « La Gardette » et « Dravemont » et entre 17h et 18h, du centre de Bordeaux vers la Rive Droite.

  • 09/12/17 | Pierre Dartout décoré en quittant Bordeaux

    Lire

    Pierre Dartout, préfet de Gironde et de Nouvelle-Aquitaine a vécu un moment singulier lors de la réception marquant son départ de Bordeaux: il a reçu des mains d'Alain Juppé la décoration de commandeur dans l'Ordre national du mérite en présence d'élus, de personnalités, de sa famille venue de son Limousin natal moment chaleureux ponctué d'un très bel hommage du maire de Bordeaux retraçant une carrière fournie au service de l'Etat et remerciement appuyé du récipiendaire à Bordeaux où il sera "très heureux de revenir". M.Dartout, le préfet de l'installation de la réforme territoriale a loué sa relation avec Alain Rousset.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Culture | Théâtre : Beaucoup de bruit pour rien, un Shakespeare façon "26000 couverts" réaliste et allumé

27/09/2008 |

Beaucoup de bruit pour rien, un Shakespeare par la Cie

Les Colonnes de Blanquefort présentaient le jeudi 25 septembre leur premier spectacle de la saison « Beaucoup de bruit pour rien » mis en scène par la compagnie des 26000 couverts. Un début de programmation pour le moins symbolique puisque la structure culturelle avait choisi de montrer le travail d'une compagnie de rue, décidée pour l'occasion à mettre les pieds dans une salle de théâtre. Deux représentations auront également lieu les 26 et 27 septembre au Carré des Jalles (Gironde).

Pari osé mais vraiment réussi pour les deux interlocuteurs, permettant au public de commencer cette année sous le signe de l’engouement et de la franche rigolade, dissimulé derrière le masque de la tragédie contemporaine.

De l’origine des 26000 couverts …
Habituée des lieux hors normes, la compagnie des 26000 couverts s’est fait connaître par son travail d’interaction avec le public et de réappropriation d’endroits tels qu’ une usine désaffectée, un gymnase, une place de village… Compagnie de terrain, les pieds ancrés dans le béton, arpentant les rues d’Aurillac et autres Chalons sur Saône, elle surprenait tout le monde l’année passée en déclarant qu’elle souhaitait désormais intégrer les murs d’une salle de théâtre . Un virage à 180° pour cette troupe de joyeux trublions, plus habitués des festivals de rue que des fauteuils confortables des institutions. Mais peut–être était-ce là la destinée inexorable d’une compagnie repérée et appréciée pour son travail original et sa perpétuelle réflexion autour de la question théâtrale : s’embourgeoiser et se gaver au point d’en oublier ses origines terrestres pour s’envoler dans des sphères plus contemporaines et éthérées ? Quelques autres exemples nous viendraient bien en tête mais par décence et éthique proprement « cultureuse » nous ne citerons pas de noms.

…au travail de facture classique sur l’œuvre de W. Shakespeare
Nous voilà donc plongés au cœur d’un Shakespeare et pas n’importe lequel, l’un des plus populaires. La comédie sentimentale des amours contrariés puis retrouvés des couples Claudio/Hero et Benedick/Béatrice. Si certains d’entre-vous possèdent quelques tâches impressionnistes de cette pièce, quelques réminiscences liées aux multiples adaptations, transformations, déformations qui ont pu exister à partir de ce best-seller, rassurez-vous cette version est aux antipodes de ce que vous avez pu connaître. Cette représentation nous ouvre les portes d’un Shakespeare plus sombre qu’à l’origine, dans lequel les codes de la légèreté badine ont été inversés en dénonciations de la violence et de l’oppression, parce que selon le metteur en scène « nous sommes dans un monde halluciné, jamais très loin des bombes et des combats. »
Point de fioritures superficielles donc, mais une lecture ultra réaliste de la pièce jouée par une belle troupe d’allumés. Que les fanatiques de classique ultra-rigide s’abstiennent ou prennent sur eux pour découvrir un théâtre contemporain, hors de toute manigance intellectuelle, sensible et vraiment très futé. Car cette belle bande d’idéalistes a réussi le pari de transformer leur coup d’essai en coup de maître. Rien de tel qu’une troupe de rue qui s’installe dans les beaux quartiers pour décapiter à la tronçonneuse tous les clichés du genre et se rire d’elle même au passage. Là où la frontière scène-salle disparaît, les stéréotypies demeurent, ouvrant une boîte de Pandore emplie de personnages bigarrés et pourtant tellement vrais ! Impossible de les évoquer au risque de compromettre la délectation, la seule chose qu’il reste à faire c’est de conseiller d’y aller. Parfois les détournements lorsqu’ils sont de fond peuvent avoir du bon, d’autant plus lorsqu’ils s’attaquent avec facétie et ironie aux codes sociétaux et théâtraux et qu’ils se paient le luxe de prendre en otage le public et la presse !

Hélène Fiszpan

Au Carré des Jalles, les 26 et 27 septembre à 20h30
Renseignements et réservations : 05 57 93 18 93 ou info@carredesjalles.org
www.carredesjalles.org





Partager sur Facebook
Vu par vous
906
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Culture
Culture
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 16 + 18 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !