Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

22/05/20 : Dans le cadre de la célébration de la Journée Mondiale des Oiseaux Migrateurs, les 24 et 31 mai 2020 à Vitrezay, BioSphère Environnement propose 2 sorties de découverte des oiseaux des marais de Gironde, de 8h30 à 10h30. Réservations: 05 46 49 89 89.

19/05/20 : Allant dans le sens de la déclaration du Premier Ministre ce matin, le préfet des Pyrénées Atlantiques Eric Spitz déclare que les Bordelais et les Toulousains en zone verte pourraient venir en vacances en juillet et août dans les Pyrénées Atlantiques

18/05/20 : L’incertitude de l’évolution sanitaire, et l’impossibilité de mettre en œuvre les mesures barrières, entrainent l’annulation de l’opération de sensibilisation des jeunes à la nage, Objectif Nage, pour l’été 2020, annonce le Département de la Gironde.

15/05/20 : Initialement prévu le samedi 12 septembre prochain, la 36ème édition du marathon des Châteaux du Médoc est reportée au samedi 11 septembre 2021.

14/05/20 : L'activité partielle pour les entreprises du tourisme et de l'évènementiel sera maintenue jusqu'à fin 2020 et que l'accès au fonds de solidarité est prolongé jusqu'à fin septembre. En revanche, pas de baisse prévue pour la TVA.

12/05/20 : La Compagnie aérienne Chalair annonce la reprise progressive de ses vols entre Bordeaux, Brest et Montpellier. Au rythme de 2 vols hebdomadaires, rdv le 8 juin, pour la reprise des liaisons Bordeaux-Brest puis le 15 juin, pour Bordeaux-Montpellier

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 25/05/20 | Les Jardins de l'Imaginaire à Terrasson (24) rouvrent le 30 mai

    Lire

    Après les jardins d'Eyrignac et de Marqueyssac, c'est autour des Jardins de l'Imaginaire à Terrasson-Lavilledieu de recevoir à nouveau les visiteurs à partir du samedi 30 mai. Face au contexte sanitaire, le port du masque sera obligatoire. Les visites seront uniquement guidées et limitées à 9 personnes à la fois. Il faut donc réserver à l'avance. Les départs sont programmés de 10 h à 11 h 30 et de 14 h à 17 h 30. La saison doit durer jusqu'au 31 octobre.

  • 25/05/20 | Drones: L'UAV Show 2020 annulé, mais pas oublié

    Lire

    Initialement prévu les 15, 16 et 17 septembre à Bordeaux, la 10ème édition de l'UAV Show est annulé. Mais, pour ne pas être absent une année de plus l'événement se déclinera en 3 temps forts tout au long de l'année 2020/2021. Le 16 septembre avec l'UAV Day, rdv au centre d'essais CESA Drones et en ligne, entre expositions statiques, démonstrations en conditions réelles sur des applications métiers et tables rondes. Au printemps 2021, dans le cadre du salon Electric Road. Et enfin les 19, 20 et 21 octobre 2021, l'UAV Show fêtera ses 10 ans au Parc des Expositions de Bordeaux.

  • 25/05/20 | Un projet de "circuit pré-historique" inter-départemental

    Lire

    A l'initiative de la Maison de la Dame de Brassempouy (musée sur la préhistoire et Archeoparc dans les Landes), un projet de coopération, accompagné par la Région a vu le jour entre 5 sites préhistoriques du Grand Sud-Ouest : les Grottes d'Isturitz et Oxocelhaya (Pays Basque), la Maison de la Dame de Brassempouy (Landes), le site de Castel Merle (Dordogne), le musée d'Arudy (Béarn) et l'espace préhistorique de Labastide (Hautes-Pyrénées). Les sites partenaires construisent leur projet autour de l'Itinérance, à l'image de celle des hommes de la préhistoire entre ces sites, au gré de la saisonnalité des campements.

  • 25/05/20 | Aéro: des cabines connectées et modulables fabriquées à Rochefort

    Lire

    Equipementier aéronautique depuis plus de 40 ans, l'entreprise Simair à Rochefort développe une stratégie d'innovation de produits et de services en proposant notamment une nouvelle gamme d'équipements modulables permettant aux compagnies aérienne de reconfigurer des avions (3000 par an) en réduisant les coûts environnementaux mais aussi financiers sur la destruction et le réaménagement. La Région soutient son projet de développer une seconde génération de ces produits avec des matériaux recyclables, connectés et adaptables tout au long de leur vie à hauteur de 892 316 €.

  • 25/05/20 | Des planches de surf sur-mesure et écoresponsables produites à Anglet

    Lire

    Lors de la dernière commission permanente, les élus régionaux ont voté une subvention de 20 000€ à Hexa (Anglet - 64), afin de soutenir l'amorçage de cette start-up émergente de la filière Glisse, engagée dans une démarche de production écoresponsable, dans un contexte économique tendu compte tenu de la crise sanitaire Covid-19. La start-up a l'ambition de fabriquer localement et de commercialiser sous sa propre marque des planches de surf sur-mesure (imprimées en 3D), à partir de plastique recyclé. 9 embauches sont prévues sur les 3 années à venir.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Culture | Titanic Français: les tirailleurs oubliés

11/01/2020 |

Devoilement de la fresque d' A-MO lors de la cérémonie du centenaire du Titanic Français

La cérémonie d’hommage du centenaire du naufrage du Titanic français « l’Afrique » s’est déroulée ce jeudi 9 janvier sur le quai des Chartrons. L’association Mémoires et Partages, les chefs religieux de Bordeaux ont débuté cette journée de commémoration en dévoilant la fresque de l’artiste A-MO. Cette journée s’est poursuivie au Musée de la Mer et de la Marine avec le vernissage de l’exposition « Le mémorial des tirailleurs naufragés », suivie d’une conférence de Nicolas Michel journaliste et auteur du livre « Le chant noir des baleines ». Retour sur cette journée riche en émotions.

Rappelons-nous de ce naufrage historique, 9 janvier 1920, L’Afrique quitte le quai des Chartrons à destination des colonies françaises africaines. Ce paquebot n’atteindra jamais sa destination. Sombrant au large du littoral aquitain emportant avec lui 568 personnes dont 192 “tirailleurs sénégalais”, 18 missionnaires  de la Congrégation des Pères du Saint-Esprit encadrés par Monseigneur Jalabert, devenant le naufrage le plus meurtrier d’un navire civil français.

Transmission et partage

En ce jeudi pluvieux comme pour rappeler les vagues qui ont emporté les victimes du naufrage, les figures religieuses de Bordeaux, la pasteure Valérie Mali, l'archevêque et le rabbin se sont rendus sur le lieu de départ du paquebot pour honorer les disparus. Cet évènement était une occasion de mettre en avant la fraternité et la diversité. “Il était plus que nécessaire de mettre l’accent sur le fait que ce bateau était composé d’hommes et de femmes de toutes les couleurs, de toutes les religions”, rappelle Karfa Diallo cofondateur de l’association Mémoires et Partages. Chaque représentant s’est exprimé pour le repos de l'âme de ces personnes qui ont terminé brutalement le voyage de leur vie, à l’exception de l’imam Ibrahima Barry qui n’avait pas pu être présent. Il est important de relever que l’accent était de mettre un nom sur ces disparus plus particulièrement sur ceux des tirailleurs sénégalais. Ce moment était un temps fort de partage et d’unité entre les trois branches religieuses monothéistes. 

Ce qui a attiré l’attention des invités c’est la fresque mémorielle Afrique réalisée par l’artiste bordelais A-MO. Ils ont pu admirer sur un bâtiment du quai des Chartrons, une œuvre sur fond noir où se démarque la silhouette blanche du paquebot, en mémoire à cette nuit tragique et une baleine en clin d’œil au roman Le chant noir des baleines du journaliste Nicolas Michel. Après les prières des chef-fes religieux et la présentation de la fresque, Mémoires et Partages a emmené les invités pour se recueillir près de la Garonne accompagnés d'une chorale africaine chantant en lingala (langue originaire du Congo). Avant d’offrir au fleuve des gerbes de fleurs en mémoire aux disparus, comme pour les accompagner dans leur traversée. La cérémonie d’hommage se termine avec un chant sénégalais entonné par la chorale qui signifie : “Seigneur entend nos prières”.

Exposition « Le mémorial des Tirailleurs naufragés » au Musée de la Mer et la Marine

Souvenirs de Tirailleurs

La suite de cette journée s’est déroulée au Musée de la Mer et de la Marine de Bordeaux avec une projection du documentaire poignant Mémoire d’Afrique retraçant le naufrage avec des témoignages de descendants de victimes originaires du territoire français. Suivie d’une conférence de Nicolas Michel, rédacteur en chef à Jeune Afrique et auteur du livre Le chant noir des baleines  qui conte la rencontre entre un tirailleur sénégalais rescapé du naufrage de l’Afrique et un enfant sur l’Île de Ré. Lors de sa prise de parole, l’auteur a créé un parallèle entre la situation des tirailleurs et celles des migrants en Méditerranée où dans les deux cas, les victimes ne sont pas considérées à leurs justes valeurs.

Le vernissage de l’exposition Le mémorial des Tirailleurs naufragés a clôturé l’évènement. L’objectif de cette initiative est de faire connaitre ce drame encore méconnu mais surtout d’honorer la mémoire des passagers en particulier les tirailleurs sénégalais, grands oubliés de cette tragédie. Sous leurs noms de « tirailleurs sénégalais » se cache en réalité une multitude de nationalités différentes entre autres des Congolais, Camerounais, des Guinéens. À noter un parallèle a été fait avec des personnalités comme Black M pour illustrer les descendants des tirailleurs. Toutefois, l’histoire des tirailleurs au sens large est elle aussi racontée afin d’honorer le sacrifice de ces soldats qui ont quitté leurs terres natales pour combattre en France. Le paquebot L’Afrique est présenté comme un symbole de la société colonialiste sur lequel le peuple africain héritait des tâches les plus ingrates, comme la fonction de « boy » (domestiques peu considérés au service des colons), mais aussi des postes de chauffeurs et soudiers dans les cales du paquebot qui atteignaient parfois des températures de 60 degrés. Ces membres d’équipage devaient même emprunter des couloirs spéciaux pour ne pas effrayer les passagers blancs. Cet évènement ouvre la nouvelle édition du Black History Month qui durera jusqu’au 29 février et proposera divers évènements culturels pour promouvoir l’histoire du peuple noir. Plus d'informations

Margaux Bonfils et Kevyne Grah
Par Margaux Bonfils et Kevyne Grah

Crédit Photo : AQUI

Partager sur Facebook
Vu par vous
3587
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Culture
Culture
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 27 + 11 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !