Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

24/02/21 : Charente-Maritime : selon un arrêté ministériel du 19/02 publié au Journal Officiel du 24/02, les communes reconnues en état de catastrophe naturelle en inondations et coulées de boue du 3 février 2021 au 9 février 2021 sont Crazannes et Le Mung.

23/02/21 : La ministre, Frédérique Vidal, en déplacement à Poitiers ce 23 février, a annoncé, devant une cinquantaine d'étudiants, la gratuité des protections périodiques dès la rentrée prochaine. 1 500 distributeurs devraient être installés sur les campus.

23/02/21 : Laurence Harribey, sénatrice de la Gironde, a été nommée par le Président du Sénat pour représenter la Chambre haute au conseil d'administration de l'Agence Nationale du Sport.

23/02/21 : L’ancien maire de Bayonne, Jean Grenet, est décédé ce mardi 23 février, à l'âge de 81 ans. Celui qui a également exercé les mandats d'élu départemental, régional et de député, a dirigé la ville, à la suite de son père Henri Grenet, de 1995 à 2014.

23/02/21 : La ministre Frédérique Vidal est à Poitiers ce 23 février pour rencontrer l'Association Fédérative des Étudiants de Poitiers. Début février, elle avait reçu 72 courriers d'étudiants poitevins qui l'interpelaient sur leurs difficultés au quotidien

19/02/21 : COVID 19 - Depuis 2 semaines, les indicateurs de surveillance du Sars-CoV-2 affichent une baisse significative dans tous les départements de Nouvelle-Aquitaine. Le taux d'incidence est de 113,3/100 000 et le taux de positivité à 4,2%.

19/02/21 : COVID 19 - Les dernières données sur l’évolution des nouveaux variants montrent une diffusion généralisée du variant anglais dans tous les départements de la région. Les variants sud-africain et brésilien sont aussi présents mais dans une moindre mesure

19/02/21 : COVID 19 - Le nombre de nouvelles hospitalisations est en baisse avec près d’une centaine d’hospitalisations et une vingtaine d’admissions en réanimation en moins par rapport à la semaine dernière. Néanmoins, l'activité hospitalière liée au COVID-19.

18/02/21 : A Libourne, le conseiller municipal d'opposition Charles Pouvreau a annoncé sa démission. Dans un communiqué, l'ancien élu raconte avoir fait face à des « menaces et insultes » répétées et choisit donc de se mettre en retrait de la politique libournaise.

17/02/21 : Charente-Maritime : ce jeudi, une intervention dans le cadre des travaux de réparation du pont de la Laisse, situé sur la RD9 à Charron entraînera une fermeture à la circulation entre la RD137 en Vendée et la RN11 en Charente-Maritime, de 9h à 16h.

15/02/21 : La Rochelle : Lutte ouvrière organise une journée à la rencontre mercredi 17 février, de 10h30 à 12h30 puis de 16h à 18h sur le vieux port (cours des Dames) où une structure sera montée, ainsi que dans les rues piétonnes du centre-ville.

13/02/21 : Charente-Maritime: La préfecture signale des plaques de glace localisées notamment au droit des îlots. La circulation est délicate du côté de Mirambeau, Lorignac, Montendre, Archiac (D699), Jonzac (D28) et Pérignac (D732). Le salage est en cours.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 25/02/21 | Une nouvelle gamme de produits bio et sans sucres dans le Pays Basque

    Lire

    A Bardos (64), Elikatxo produit, transforme et commercialise des jus de fruits et des soupes. Afin d’élargir sa gamme de produits bio et sans sucres, l’entreprise doit créer une ligne de production automatisée. Pour aider la société dans cet investissement, la Région Nouvelle-Aquitaine a alloué une subvention de 30 270 euros lors de sa dernière commission permanente.

  • 25/02/21 | Mimizan va accueillir un tiers-lieu

    Lire

    Mimizan, territoire assez isolé en dehors de l’été, a décidé de créer un tiers-lieu, au travers de l’association « Lily dans les étoiles », pour permettre aux habitants de se rencontrer, d’échanger, de travailler mais aussi pour favoriser le lien social. Cette association, constituée d’une quarantaine de professionnels locaux issus de secteurs divers, souhaite avec ce tiers-lieu créer un pont entre le dynamisme économique de la saison estivale et l’activité des résidents à l’année. La Région Nouvelle-Aquitaine soutient ce projet à hauteur de 60 000 euros.

  • 25/02/21 | Dordogne : Rubi Cuir forme tous ses salariés

    Lire

    A Boulazac, Rubi Cuir fabrique des pièces de maroquinerie pour le secteur du luxe. Afin d’acculturer les salariés à ces savoir-faire particuliers, l’entreprise a mis en place un parcours de formation interne afin de professionnaliser rapidement les nouveaux salariés. Les enjeux de développement de l’entreprise portent aussi vers une professionnalisation des formateurs. Pour les aider à cela, la Région Nouvelle-Aquitaine a alloué à l’entreprise une aide de 67 708 euros.

  • 24/02/21 | A Canéjan, Hervé Thermique parie sur le numérique

    Lire

    Lors de sa dernière commission permanente, la Région Nouvelle-Aquitaine a décidé de soutenir la transformation numérique de la société Hervé Thermique, basée à Canéjan en Gironde. L’entreprise, répartie sur 60 sites en France, a décidé de poursuivre sa stratégie de croissance en améliorant son offre en matière de maintenance. Pour ce faire, elle compte développer un outil numérique innovant autour de la maintenance du bâtiment.

  • 24/02/21 | Cybersécurité: Escape Technologies innove à Biarritz

    Lire

    Créée en septembre 2020, Escape Technologies, basée à Biarritz, se positionne sur le marché de la gestion des vulnérabilités et de l’audit cyber. Elle souhaite aujourd’hui innover et développer le prototype de sa solution de cybersécurité visant la génération des règles de sécurité automatisées et basées sur l’intelligence artificielle pour le cloud. La Région Nouvelle-Aquitaine a décidé de soutenir ce projet à hauteur de 75 000 euros.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Culture | Titanic Français: les tirailleurs oubliés

11/01/2020 |

Devoilement de la fresque d' A-MO lors de la cérémonie du centenaire du Titanic Français

La cérémonie d’hommage du centenaire du naufrage du Titanic français « l’Afrique » s’est déroulée ce jeudi 9 janvier sur le quai des Chartrons. L’association Mémoires et Partages, les chefs religieux de Bordeaux ont débuté cette journée de commémoration en dévoilant la fresque de l’artiste A-MO. Cette journée s’est poursuivie au Musée de la Mer et de la Marine avec le vernissage de l’exposition « Le mémorial des tirailleurs naufragés », suivie d’une conférence de Nicolas Michel journaliste et auteur du livre « Le chant noir des baleines ». Retour sur cette journée riche en émotions.

Rappelons-nous de ce naufrage historique, 9 janvier 1920, L’Afrique quitte le quai des Chartrons à destination des colonies françaises africaines. Ce paquebot n’atteindra jamais sa destination. Sombrant au large du littoral aquitain emportant avec lui 568 personnes dont 192 “tirailleurs sénégalais”, 18 missionnaires  de la Congrégation des Pères du Saint-Esprit encadrés par Monseigneur Jalabert, devenant le naufrage le plus meurtrier d’un navire civil français.

Transmission et partage

En ce jeudi pluvieux comme pour rappeler les vagues qui ont emporté les victimes du naufrage, les figures religieuses de Bordeaux, la pasteure Valérie Mali, l'archevêque et le rabbin se sont rendus sur le lieu de départ du paquebot pour honorer les disparus. Cet évènement était une occasion de mettre en avant la fraternité et la diversité. “Il était plus que nécessaire de mettre l’accent sur le fait que ce bateau était composé d’hommes et de femmes de toutes les couleurs, de toutes les religions”, rappelle Karfa Diallo cofondateur de l’association Mémoires et Partages. Chaque représentant s’est exprimé pour le repos de l'âme de ces personnes qui ont terminé brutalement le voyage de leur vie, à l’exception de l’imam Ibrahima Barry qui n’avait pas pu être présent. Il est important de relever que l’accent était de mettre un nom sur ces disparus plus particulièrement sur ceux des tirailleurs sénégalais. Ce moment était un temps fort de partage et d’unité entre les trois branches religieuses monothéistes. 

Ce qui a attiré l’attention des invités c’est la fresque mémorielle Afrique réalisée par l’artiste bordelais A-MO. Ils ont pu admirer sur un bâtiment du quai des Chartrons, une œuvre sur fond noir où se démarque la silhouette blanche du paquebot, en mémoire à cette nuit tragique et une baleine en clin d’œil au roman Le chant noir des baleines du journaliste Nicolas Michel. Après les prières des chef-fes religieux et la présentation de la fresque, Mémoires et Partages a emmené les invités pour se recueillir près de la Garonne accompagnés d'une chorale africaine chantant en lingala (langue originaire du Congo). Avant d’offrir au fleuve des gerbes de fleurs en mémoire aux disparus, comme pour les accompagner dans leur traversée. La cérémonie d’hommage se termine avec un chant sénégalais entonné par la chorale qui signifie : “Seigneur entend nos prières”.

Exposition « Le mémorial des Tirailleurs naufragés » au Musée de la Mer et la Marine

Souvenirs de Tirailleurs

La suite de cette journée s’est déroulée au Musée de la Mer et de la Marine de Bordeaux avec une projection du documentaire poignant Mémoire d’Afrique retraçant le naufrage avec des témoignages de descendants de victimes originaires du territoire français. Suivie d’une conférence de Nicolas Michel, rédacteur en chef à Jeune Afrique et auteur du livre Le chant noir des baleines  qui conte la rencontre entre un tirailleur sénégalais rescapé du naufrage de l’Afrique et un enfant sur l’Île de Ré. Lors de sa prise de parole, l’auteur a créé un parallèle entre la situation des tirailleurs et celles des migrants en Méditerranée où dans les deux cas, les victimes ne sont pas considérées à leurs justes valeurs.

Le vernissage de l’exposition Le mémorial des Tirailleurs naufragés a clôturé l’évènement. L’objectif de cette initiative est de faire connaitre ce drame encore méconnu mais surtout d’honorer la mémoire des passagers en particulier les tirailleurs sénégalais, grands oubliés de cette tragédie. Sous leurs noms de « tirailleurs sénégalais » se cache en réalité une multitude de nationalités différentes entre autres des Congolais, Camerounais, des Guinéens. À noter un parallèle a été fait avec des personnalités comme Black M pour illustrer les descendants des tirailleurs. Toutefois, l’histoire des tirailleurs au sens large est elle aussi racontée afin d’honorer le sacrifice de ces soldats qui ont quitté leurs terres natales pour combattre en France. Le paquebot L’Afrique est présenté comme un symbole de la société colonialiste sur lequel le peuple africain héritait des tâches les plus ingrates, comme la fonction de « boy » (domestiques peu considérés au service des colons), mais aussi des postes de chauffeurs et soudiers dans les cales du paquebot qui atteignaient parfois des températures de 60 degrés. Ces membres d’équipage devaient même emprunter des couloirs spéciaux pour ne pas effrayer les passagers blancs. Cet évènement ouvre la nouvelle édition du Black History Month qui durera jusqu’au 29 février et proposera divers évènements culturels pour promouvoir l’histoire du peuple noir. Plus d'informations

Margaux Bonfils et Kevyne Grah
Par Margaux Bonfils et Kevyne Grah

Crédit Photo : AQUI

Partager sur Facebook
Vu par vous
4551
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Culture
Culture
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 27 + 8 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !