Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

23/05/18 : Charente-Maritime : le 19e festival des arts de la rue du bassin de Rochefort se tiendra ces vendredi et samedi à La Gripperie Saint-Symporien. Vingt compagnies de théâtre, de danse, de cirque et autres spectacles de rue sont attendus. Gratuit.

22/05/18 : Emmanuel Macron: 90 minutes de discours mais pas d'annonce, sinon celle d'un changement de méthode et cette phrase: "Pour juillet je veux qu’on ait finalisé un plan de lutte contre le trafic de drogue." Mais il n' y aura pas de plan banlieues.

22/05/18 : Le chantier de rénovation de l’A89 entre Libourne (33) et Mussidan (24) va nécessiter la fermeture partielle de l’échangeur de Montpon-Ménestérol (sortie 12), mercredi 23 et jeudi 24 mai, entre 7 h et 19 h. Durant ces deux jours, l’entrée sera fermée.

22/05/18 : Gauvin Sers et Les Tambours du Bronx seront les principales têtes d'affiche de la quinzième édition des Odyssées d'Ambès, festival gratuit qui se déroulera le 25 août prochain à partir de 15h. Entre 5 et 8000 visiteurs y sont attendus.

22/05/18 : La quatrième édition du festival ODP, qui s'est tenue du 18 au 20 mai à Talence, a réuni 17 000 personnes pour l'ensemble de ses concerts au profit des Sapeurs Pompiers de France, contre 19 000 en 2017 et 12 000 en 2016.

16/05/18 : La Cour d'Appel de Paris a condamné Jérôme Cahuzac ex-ministre du budget jugé pour fraude fiscale et blanchiment à 4 ans de prison, dont 2 avec sursis et à une amende de 300.000 euros et 5 ans d'inéligibilité. Sa peine de prison ferme sera aménagée.

- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 23/05/18 | Ford Blanquefort : les délégués syndicaux déboutés

    Lire

    Nouvelle déconvenue ce mardi pour les salariés de l'usine Ford de Blanquefort : cinq délégués syndicaux ayant assigné la direction en justice pour "délits d'entrave au fonctionnement du comité d'entreprise" le 7 mai dernier viennent de voir leur demande déboutée par le Tribunal de Grande Instance de Bordeaux. Le groupement reprochait au constructeur d'avoir rendu des ordres du jour imprécis lors du dernier Comité d'entreprise de mars, notamment à propos de la décision de l'arrêt des investissements sur le site de Blanquefort, annoncé en février. Les cinq délégués ont choisi de faire appel.

  • 23/05/18 | Trains : des perturbations ce week-end

    Lire

    Ce mercredi, la SNCF annonce un blocage du trafic des trains au sud de la Gare de Bordeaux ce week-end (jusqu'à dimanche 14h) en raison de la pose définitive du pont de la Palombe au dessus du noeud ferroviaire. Pour les voyageurs, aucun TGV ne circulera entre Bordeaux et Arcachon, Tarbes et Hendaye. Pas de train non plus entre Bordeaux et Facture, Morcenx (au delà, ce sera en TER vers Mont-de-Marsan) ou Toulouse (seulement quelques Intercités Agen-Toulouse-Marseille, mais pas de TGV). Enfin, pour la ligne Bordeaux-Le Verdon, les voyageurs sont invités à prendre le bus jusqu'à Pessac, puis à voyager en TER.

  • 23/05/18 | Le Festival du film citoyen revient à La Rochelle

    Lire

    Le 3e édition du festival du film de prévention, citoyenneté et jeunesse de La Rochelle se déroulera du 31 mai au 2 juin au Cinéma CGR Dragon, Cours des Dames sur le Vieux-Port. Au programme : 32 courts métrages réalisés par des 11/25 ans venus du monde entier ; France, Canada, Mexique, Roumanie, Belgique, Algérie, Congo, Albanie, Tunisie, Cameroun, Portugal, Macédoine, Maroc. Le FestiPrev avait attiré 3 500 spectateurs et 10 000 visiteurs sur le Village du festival en 2017. www.festiprev.com

  • 22/05/18 | Les fonctionnaires défilent en région Nouvelle Aquitaine

    Lire

    Plusieurs centaines de fonctionnaires, agents de la fonction publique, étudiants et syndicats ont manifesté dans les rues de Bordeaux, La Rochelle, Agen ou Périgueux ce mardi, répondant à une mobilisation nationale d'environ 130 cortèges partout en France. C'est la troisième grande journée de mobilisation des fonctionnaires depuis l'élection d'Emmanuel Macron, en réponse à la réforme des statuts. Le secrétaire d'État à la Fonction Publique, Olivier Dussopt, annonçait ce lundi dans Libération qu'il y aurait des "ajustements" mais pas de "remise en cause" de ces derniers.

  • 22/05/18 | La Nuit des Musées fait le plein

    Lire

    Samedi 19 mai, c'était la Nuit Européenne des Musées, et Bordeaux y a fait participer 13 établissements autour de nombreuses animations centrées sur des pays européens. Ce mardi, les chiffres officiels de fréquentation sont tombés : on y apprend que 32 372 curieux ont participé, soit environ 5% de plus qu'en 2017. Le Musée des Arts Décoratifs a réuni à lui seul 4441 visiteurs, une affluence record sur l'horaire (entre 18h et minuit) comparé aux 2035 visiteurs de l'an dernier.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Culture | TnBA: Aurélien Bory nous convie à son jeu grandeur nature: les Sept planches de la ruse

28/02/2008 |

Les 7 planches de la ruse

Très attendu par un public désormais conquis, Aurélien Bory revenait à Bordeaux pour la troisième année consécutive avec sa toute dernière création « Les Sept planches de la ruse ». Accompagné de Pierre Rigal, fidèle collaborateur artistique de la Compagnie 111, le metteur en scène laissait de côté pour un temps seulement les acrobates circassiens de sa compagnie afin de mettre en lumière 14 artistes chinois issus de la troupe de l'Opéra de Dalian, ville située au Nord de la Chine.

De son escale au pays du Soleil Levant, Aurélien Bory a rapporté un jeu grandeur nature, le tangram et un spectacle tout à fait atypique aux mille combinaisons mathématiques déroutantes et envoûtantes.

Un parcours exemplaire


Il n’était pas évident pour Aurélien Bory de faire son grand retour sur scène après les enthousiasmants « Plan B » et « Plus ou moins l’infini ». Remarqué très rapidement pour ses talents de semeur de troubles sensoriels et de magicien virtuel, il avait provoqué l’admiration et la jubilation de tous à grands coups d’illusion, d’humour et d’une technicité incomparable. Créateur d’univers décalés à l’identité aujourd’hui affirmée, ses deux précédents spectacles témoignaient d’une fantaisie et d’un renouvellement hybride de l’art circassien rarement égalé. Sur les thématiques mathématiques du plan et de la ligne, il explorait l’interaction d’univers vidéo hautement technologiques avec des acrobaties de cirque traditionnel inscrites dans un décor mobile et ingénieux. Pas étonnant, dès lors que son appétit pour les formes insolites et son envie de briser les frontières l’aient conduit sur les routes de la Chine, à la rencontre d’acrobates – comédiens – chanteurs, tous plus talentueux les uns que les autres, et au niveau d’acrobatie le plus élevé au monde. Immergé dans cette culture orientale, en perpétuelle friction entre modernité et tradition, il semble qu’il ait trouvé, sur place, une inspiration zen et extrêmement aiguisée. La meilleure façon de combiner force de la nature et éléments géométriques, propre à perpétuer son dialogue entre « la géométrie et l’humain, comme métaphore évidente de la relation des hommes au monde », initié sept créations auparavant.

De l’art de manier les blocs et les images


La scène s’ouvre sur une sonorité reconnaissable entre mille, issue tout droit de nos représentations les plus communes sur la Chine : le erhu, violon chinois à deux cordes. Une jeune femme joue de cette musique sur un bloc, élément mouvant qui ne va pas tarder à s’animer, dévoilant chaque parcelle de sa composition : cinq triangles de tailles différentes, un carré et un parallélogramme. Voici le tangram grandeur nature, ce jeu datant de l’Antiquité chinoise, célèbre casse-tête aux innombrables figures. Tout d’abord glissant et fuyant, il s’érigera dans le second tableau en formes imposantes pouvant aller jusqu‘à six mètres de hauteur. Face à lui, des hommes et des femmes d’âges très différents s’ingénient, à la force des mains et des pieds, à reconstituer ce qui devra être l’ultime composition : un bloc. Avant cela, il leur faudra en défaire avec de nombreuses tergiversations qui prendront la forme de métaphores de la nature et de l’homme, tels ces paysages mobiles étonnamment reconnaissables. Avec un simple écran aux très beaux reflets colorés et un assemblage de triangles et d’un carré, ils composent : une montagne enneigée, un château digne des meilleurs romans de science-fiction ou un espace urbain fait de blocs et de rocs .

Seul l’esprit fantasque d’Aurélien Bory pouvait transporter ainsi chaque imaginaire dans ces contrées lointaines pourtant jamais clairement dessinées. Créateurs de ces œuvres mobiles, déclinées durant sept tableaux, les comédiens se fondent et se glissent entre les interstices de chaque morceau de jeu, grimpant tels des hommes-araignées sur les sommets des collines virtuelles dans une aisance défiant l’inébranlable loi de l’apesanteur. Réunis pour mieux œuvrer, ils devront avoir une confiance infinie en chacun d’eux et une maîtrise parfaite de la manipulation pour ne pas laisser s’échapper une pièce du château de carte. Car attention au faux-pas, dans ce spectacle, il pourrait être fatal, tout étant une question de millimétrage. Dirigés avec humour (comme à son habitude) et respect de la culture orientale, ces maillons de la chaîne bien que remarquables d’agilités n’en seront pas moins écrasés par l’imposante structure de bois verni. Quelque peu désincarné et répétitif, on regrette que ce spectacle ne laisse pas plus de place à ce vivier de talents rarement présent sur nos scènes. Il faut croire que le propos n’était pas là où on l’attendait mais bien dans le dispositif en lui-même, ce qui bouscule notre attente de spectateur. Pour autant, une chose au moins reste sûre et mérite d’être réaffirmée : Aurélien Bory n’a pas perdu cette générosité et cette flamme qui font de chacun de ses spectacles un vrai moment d’émerveillement ludique et poétique.

Hélène Fiszpan


Les Sept planches de la ruse mis en scène par Aurélien Bory
Du 21 au 23 février 2008 au TnBA. Réservations au 05 56 33 36 80 ou sur www.tnba.org

Partager sur Facebook
Vu par vous
587
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Culture
Culture
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 26 + 11 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !