Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

20/06/18 : Ce 19 juin, l’état de catastrophe naturelle, a été reconnu pour les communes de Salies-de-Béarn et des Eaux-Bonnes (Gourette) pour les inondations des 12 et 13 juin 2018. Les autres demandes seront examinées le 3 juillet prochain.

19/06/18 : La Rochelle : Raphaël Glucksmann, Directeur du Nouveau magazine littéraire, sera au Musée maritime samedi 23 juin à 14h30 pour une rencontre avec le public sur le thème des relations entre océan et climat et les impacts du changement climatique.

18/06/18 : En raison de travaux de maintenance et d’entretien du pont d’Aquitaine, la rocade sera fermée entre les échangeurs 2 et 4, dans le sens extérieur, les nuits du 20 au 22 juin de 21h à 6h, et dans les 2 sens de circulation du 23 au 24 juin 22h à 18h

18/06/18 : Avec 28,1 M de touristes dont 24,7 M de touristes français accueillis et 175 M de nuitées dont 152 M par des voyageurs hexagonaux, la Nouvelle-Aquitaine est en tête des destinations les plus fréquentées des Français en 2017.

15/06/18 : Charente-Maritime : la reproduction de la frégate L'Hermione revient dimanche dans son port d'attache à Rochefort vers 7h du matin.

11/06/18 : La Ville de La Rochelle a reçu le 2e Prix dans la catégorie Participation citoyenne aux Prix européens de l'innovation urbaine Le Monde-Smart Cities décernés à Lyon le 17 mai 2018.

10/06/18 : Après sa 9e place qu’elle a obtenue samedi avec ses partenaires du K4 français, la kayakiste périgourdine Manon Hostens a décroché ce dimanche le titre de championne d’Europe de course en ligne sur 500 mètres associée à la Tourangelle Sarah Guyot.

Arte Flamenco 2018 - du 2 au 7 juillet - Mont de Marsan
- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 20/06/18 | Marché et pique-nique de producteurs à Lormont

    Lire

    Dimanche 24 juin de 10h à 17h les producteurs du Drive Fermier Gironde organisent leur 2ème marché au Château de Valmont: vente directe de produits fermiers locaux, restauration dans un esprit pique-nique, baptêmes de poneys (10h-12h) et animaux de la ferme (14h-16h)! Au menu : canard ou burgers de la Ferme Gauvry, assiettes de légumes et samoussas du Jardin des Demoiselles, salades de pâtes et sandwiches de la Ferme de Fontaud, pâtisseries de la Ferme de Martineaux, cerises et jus de fruits des Coteaux des Fargues, bières et limonades de la Brasserie Saint-Léon et les vins du Château Marceaux.

  • 20/06/18 | Un nouveau topoguide de randonnée pour la Charente-Maritime

    Lire

    Charente Maritime Tourisme vient d'éditer une nouvelle version de son topoguide de randonnée. Avec la Fédération française de randonnée, elle a sélectionné 37 chemins les plus emblématiques du département, sur les 350 circuits existants (soit 3500 km balisés). Le territoire est notamment traversé par 5 itinéraires de Grandes Randonnées (GR), les GR36, 360, 4 et 655, ce dernier étant une chemin de Compostelle. Le GR8, de l'Estonie au Portugal, y sera bientôt prolongé.

  • 20/06/18 | Pyrénées-Atlantiques: des mesures pour les agriculteurs sinistrés

    Lire

    Suite aux intempéries dans les Pyrénées-Atlantiques, plusieurs mesures sont mises en œuvre à destination des agriculteurs: ouverture des démarches de reconnaissance de calamité agricole et catastrophe naturelle, numéro vert pour permettre aux agriculteurs en grande difficulté de se faire connaître (0 800 620 069), évaluation des sinistres auprès des 7 500 éleveurs du département et des organismes de défense des signes officiels de qualité, ou encore organisation de missions d’enquête pour établir et reconnaître les sinistres. Infos : www.pa.chambagri.fr

  • 19/06/18 | Thalys : de nouvelles lignes au départ de Bordeaux

    Lire

    C'est la compagnie ferroviaire Thalys qui l'a annoncé directement ce mardi 19 juin : un aller-retour par semaine, sans arrêt, entre Bordeaux et Bruxelles tous les samedi sera proposé à partir du mois de juin 2019. Deux autres allers-retours quotidiens ont aussi été annoncés à des échéances plus courtes. À compter d'avril 2019, vous pourrez donc voyager en Thalys au départ de Bordeaux vers Amsterdam, Rotterdam, Anvers, Bruxelles, Roissy et Marne-la-Vallée. Enfin, Thalys a annoncer la révision de ses 26 rames à horizon 2022.

  • 19/06/18 | L'hôtel de ville de La Rochelle renaît de ses cendres

    Lire

    Cinq ans après l'incendie qui l'a ravagé, l'hôtel de ville retrouve ses couleurs. Sa toute nouvelle toiture, couverte d'une bâche, sera découverte devant le grand public de 13h à 17h, le jeudi 21 juin. Plusieurs animations musicales sont prévues durant l'opération, dont 70 coquelicots géants et chantants dès la place de la Caille. Une fois le toit de l’Hôtel de Ville et ses ardoises visibles, resteront les arceaux métalliques du chapiteau qui seront retirés jusqu’au 15 août.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Culture | Tnba : le Pinocchio de Pommerat, fini la langue de bois, vive la langue des signes!

23/05/2008 |

Pinocchio -  fini la langue de bois, vive la langue des signes!

Mercredi 21 mai, le TnBA a lancé une initiative originale et citoyenne en permettant au public sourd ou malentendant d'assister à la représentation du spectacle Pinocchio mis en scène par Joël Pommerat. Une première du genre pour le Centre Dramatique National qui, depuis plusieurs années, accentue sa politique d'accessibilité en direction du public handicapé et tente de pallier aux obstacles, liés notamment à une infrastructure hors norme.

Traduite, en direct, dans la langue des signes, cette pièce en forme de partition sonore, sensorielle et visuelle, a su ravir une assemblée jeune et moins jeune. Un véritable service rendu au public sur le plan opérationnel et artistique car dans le fond, chacun devrait avoir un jour la chance d’assister à du "Joël Pommerat."

Un Pinocchio retaillé au goût du jour

On aime ou l’on n’aime pas, mais on ne peut rester de glace. Aujourd’hui devenu une référence dans le milieu du théâtre contemporain, Joël Pommerat fascine autant qu’il dérange. Sa découpe de la scène, son jeu de lumière, le mouvement de ses comédiens, les thématiques développées fondent son identité et transforment son art en un élément immédiatement reconnaissable et totalement singulier. Habitué de la région bordelaise, on se souvient de ses créations pour adulte « Cet enfant », « Les marchands », et du très beau « Petit Chaperon Rouge », création jeune public. Sans compromis, mais jamais gratuites, on se doute à la lueur de ses précédentes pièces que la réécriture du conte de Carlo Collodi allait se faire dans une ambiance plus proche de C.Dickens que de W.Disney. S’appuyant sur les aventures peu réjouissantes du fameux pantin de bois, l’œil du metteur en scène ne pouvait qu’y déceler une nouvelle manière d’aborder les rivages austères et réalistes de la misère économique, à travers l’exemple de cette microcellule familiale. Une pauvreté symptomatique d’un pan de la société que le petit Pinocchio ne pourra supporter, envahi par le sentiment d’injustice et de révolte face à sa condition. Entre moments abrupts et évasion fantasmagorique, Pommerat explore les sujets qui lui sont chers, forçant à nouveau la stupéfaction, la réflexion et l’admiration. Du périple originel de Pinocchio, on retrouvera les épreuves adaptées à la réalité contemporaine. Du naïf bout de bois découvrant la vie, on découvrira une petite femme à la langue bien pendue et pervertie par la société de consommation. La vérité, avant tout, nous clame le conteur dès le début du spectacle, annonçant en préambule que l’histoire sera extraordinaire mais jamais ne mentira !

Une mise en scène d’une rare élégance
Extraordinaire, c’est peut-être le terme adéquat pour parler de ce spectacle jeune public. Parcourue de bout en bout de moments de grâce, la petite heure de spectacle passe bien vite aux yeux de l’assistance éberluée. Cette finesse et ce talent que le jeune quadragénaire sait si bien exploiter sur une scène, il semble qu’il leur ait intimement ordonné d’être présents à chaque minute de la représentation. Usant comme à chaque fois avec justesse du noir pour fondre les scènes les unes après les autres, chaque ré-éclairage est un instant supplémentaire d’émerveillement au cours desquels les jeux de lumière, la bande sonore, le texte et la mise en scène s’entremêlent pour provoquer ce qui se fait de plus beau au théâtre : l’adéquation du fond et de la forme.Quel soulagement de constater que certains artistes parviennent encore à nous toucher, investissant chaque pan d’un spectacle pour en tirer le meilleur possible. En vrac et dans le désordre, on garde en tête les images du naufrage de Pinocchio (scène dans laquelle la mer déboule avec fracas sur le plateau), la robe vertigineuse de la fée, les stroboscopes du club de variété, le champ des miracles et la lueur perçant les feuillages des arbres, les hommes à tête d’animaux…Le texte également, qui tient lieu d’exemplarité dans sa forme savamment réactualisée, ni trop branchée, ni trop mièvre, juste subtil et frais, apostropheur sans être moralisateur. Nous voilàbien loin des pirouettes de Oui Oui et de la fête à Neu-Neu. Ici l’enfant peut réfléchir, souffrir, avoir peur ou rire en profitant d’un vrai moment de théâtre. Un moment où le quatrième mur se dissout pour laisser place à l’imagination et l’interrogation. Et que dire du ravissement des adultes, surpris par cette esthétique plastique proprement intemporelle, l’énorme travail de mise en lumière et les prouesses techniques. Décidément on pensait avoir vu le plus beau et c’est à chaque fois une nouvelle gifle théâtrale que nous met Joël Pommerat. En cherchant incessamment à nous montrer sa vérité, il nous expose à un autre constat artistique évident et pourtant…

Il y a les artistes brillants et il y ales autres.

Hélène Fiszpan

 

Partager sur Facebook
Vu par vous
1293
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Culture
Culture
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 22 + 12 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !