Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

20/10/18 : Malgré les grèves qui ont affecté son trafic cette année,l'aéroport de Biarritz-Pays basque franchit, dès ce week-end des vacances de la Toussaint, le cap du million de passagers.

19/10/18 : Un salon gratuit sur la maladie de Crohn, la rectocolite hémorragique, la Polyarthrite et les rhumatismes inflammatoires chroniques est organisé samedi 20 octobre, à la maison des associations de Mérignac.Au menu: conférences, stands d'info, ateliers+ d'info

19/10/18 : Le Festival Garorock et Olympia production, filiale de Vivendi, ont annoncé ce 18 octobre la conclusion d'un accord d'acquisition du premier par le second. La finalisation de cette acquisition devrait intervenir d’ici la fin de l’année.

18/10/18 : En 2018, le Festival Musicalarue organisé à Luxey (40) a accueilli 49 110 personnes. Combien seront-elles pour l'édition des 30 ans ? Les dates viennent d'être dévoilées : le rendez-vous est donné les 15, 16 et 17 août 2019 !

16/10/18 : Des opposants au projet du contournement de Beynac ont bloqué ce mardi à Vézac, les véhicules qui participaient à une visite de presse du chantier organisée par le Département. Sur décision de la préfecture, les gendarmes ont délogé les manifestants.

16/10/18 : Christelle Dubos, secrétaire de la commission des affaires économiques de l'Assemblée Nationale et députée girondine, a été nommée ce mardi secrétaire d'Etat auprès de la ministre des solidarités et de la santé, Agnès Buzyn.

16/10/18 : Remaniement - Christophe Castaner : ministre de l'Intérieur ; Marc Fesneau (MoDem) : secrétaire d'Etat aux relations avec le Parlement ; Franck Riester (Ex-LR) : ministre de la Culture ; Didier Guillaume (ex-PS) : ministre de l'Agriculture

16/10/18 : Remaniement suite - Jacqueline Gourault (MoDem) : ministre de la Cohésion des Territoires et des Collectivités Locales ; Marlène Schiappa : secrétaire d'Etat à l'Egalité Femmes-Hommes et à la lutte contre les discrimination

16/10/18 : Le 17 octobre à 11h15, un coaching des demandeurs d'emploi est organisé à la Chambre des Métiers et de l'Artisanat de Poitiers en vue de les accompagner avant le Forum emploi qui aura lieu le lendemain.

16/10/18 : Le Conseil municipal de Biarritz a voté par 20 voix pour, face à 15 contre, le projet de gestion du Palais proposé par le maire Michel Veunac à l'issue d'une réunion très tendue. Une conseillère municipale, Virginie Lannevère a démissionné

15/10/18 : A l'occasion de ses 25 ans, l’Université de La Rochelle propose une exposition sur l'histoire de l’établissement, « Histoire d’avenirs, chronique d’une université en mouvement », exposée du 16 octobre au 30 décembre au Cloître des Dames Blanches.

15/10/18 : Charente-Maritime : Pole emploi et le Département 17 organisent un forum des emplois saisonniers hivernaux, le 16 octobre DE 9h à 16h30 à la Maison de la Charente-Maritime, 85 boulevard de la République à La Rochelle. Entrée libre.

15/10/18 : Yves Foulon, maire d'Arcachon, a été élu ce week-end en tant que nouveau président du parti LR en Gironde. Il succède à Alain Juppé dans un scrutin dans lequel il était le seul candidat avec 100% des voix et 55,73% de participation.

- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 19/10/18 | Une proposition de loi pour le revenu de base

    Lire

    La conseil départemental de Gironde et 17 autres départements ont choisi le 17 octobre, journée mondiale du refus de la misère, pour déposer une proposition de loi d'expérimentation du revenu de base. Deux modèles ont été retenus : un premier scénario avec une fusion du RSA et de la Prime d'activité (550 euros minimum) et un deuxième où se rajoutent les APL (740 euros minimum). L'expérimentation durerait trois ans sur un échantillon de 60 000 personnes. Les groupes socialistes de l'Assemblée Nationale et du Sénat insèreront la proposition dans leur niche parlementaire les 17 janvier et 6 mars prochain.

  • 19/10/18 | Nouvelle visite pour COM&VISIT

    Lire

    Bienvenueencoulisses.com propose une 8ème visite dont la 1ère aura lieu le 20 octobre de 9h à 10h30. Au cours de cette balade d’1h30 redécouvrez le quartier Ginko, son histoire et son évolution afin de mieux comprendre le contexte de sa création, le parti-pris de l’aménageur, des architectes et paysagistes. Durant les vacances, plus de 10 visites sont organisées pour découvrir ou redécouvrir le patrimoine économique de Bordeaux et de mieux comprendre le développement du territoire. Réservations obligatoires

  • 19/10/18 | Un berger au parc des Coteaux

    Lire

    Si vous êtes berger (ou bergère), sachez que le Grand Projet de Ville Rive Droite cherche des candidats pour gérer un troupeau de 80 moutons et chèvres pour concourir à un vaste plan de gestion écologique du parc des Coteaux soixante hectares. Les potentiels candidats pour ce contrat de 24 mois ont jusqu'au 21 novembre pour se manifester. A noter qu'une visite du parc partira du Rocher de Palmer le 7 novembre prochain à 14 heures. Le ou la candidate présélectionné(e) fin novembre débutera sa mission en janvier 2019.

  • 19/10/18 | Rochefort : une application pour visiter le patrimoine local

    Lire

    A l'occasion des Journée nationales de l’Architecture (du 19 au 21 octobre), Rochefort lance une nouvelle application de visites (libres ou guidées) de la ville et de son Arsenal : Visite Patrimoine. Téléchargeable sur tous les smartphones, elle entraîne le visiteurs à travers 18 lieux emblématiques de la ville, présentés au moyen d’anecdotes, d’indications historiques et pratiques. Visite patrimoine est né d’une collaboration entre les musées de la région et l'université de La Rochelle.

  • 19/10/18 | Laurent Nuñez en visite à Hendaye ce vendredi

    Lire

    Laurent Nuñez, secrétaire d’État auprès du ministre de l'Intérieur, ancien sous préfet de Bayonne revient au pays et effectuera ce vendredi 19 octobre une visite à Hendaye qui débutera par une visite du Centre de rétention administrative (CRA) d'Hendaye, pour une présentation des missions de la police aux frontières. Elle se poursuivra par celle du Centre de coopération policière et douanière d'Hendaye, accompagnée d’une présentation de ses missions et activités. Elle se terminera au péage frontalier de Biriatou.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Culture | TnBA: Quand les " Nouveaux saltimbanques" s'en mêlent

07/12/2007 |

Les

Pas question d'interrompre son rythme effréné. Pour cette deuxième semaine consacrée au festival Novart, le TnBA a inauguré le cycle « Nouveaux saltimbanques » avec deux spectacles hauts en couleur, interprétés par deux énergumènes, anciens élèves du CNAC de Châlons. Une belle façon de prendre connaissance de ce qui se fait en matière de cirque contemporain et de découvrir des univers singuliers de personnalités profondément attachées au concept d'humanité.

D’un côté la jeune et pimpante Jeanne Mordoj, avec son éloge à la pilosité plus que loufoque et, de l’autre, un Bonaventure Gacon de la même génération, qui nous présente un Boudu terriblement attachant et intelligent.

Lorsque le poil interroge nos représentations

Avec un titre aussi évocateur « Eloge du poil », Jeanne Mordoj ne pouvait que susciter interrogation et convoitise. Lorsqu’on découvre qui plus est, qu’il est question d’une femme à barbe qui revendique sa part de féminité et assume sa pilosité, le pari semble presque gagné. Reste alors à s’installer dans son petit théâtre forain et à découvrir les premiers pas de cette danseuse voilée, quelque peu disgrâcieuse, pour comprendre que l’on va passer un drôle de quart d’heure. Barbue, certes elle l’est ! Mais elle ne saurait être réduite à ce simple atour. Jeanne Mordoj est amusante, expressive, décalée, complètement loufoque. Elle jongle avec des jaunes d’œufs (numéro incroyable, à voir de ses propres yeux) et parle à des crânes d’animaux morts, à qui elle redonne vie par la ventriloquie.La femme à barbe - Jeanne Mordoj
Ancienne icône des théâtres de foire et autres cabinets de curiosités en tout genre, là voilà reconvertie en grande prêtresse de la pilosité, vivant dans un lieu où les femmes sont piquantes et fières de l’être. Alors elle assume, exhibe, exagère un poil. Parfois sensuelle et agile, elle se fait androgyne et pataude à d’autres moments, évoquant la dualité inhérente à son étrangeté. Le beau et le laid…Aussi transgenre que son spectacle (situé entre le cirque et le théâtre), elle semble nous indiquer sur scène, qu’il existe un espace poétique, dans lequel les normes s’inversent pour laisser une entière place à la monstruosité décriée par notre société. Seulement voilà, tout n’est pas si simple. Car derrière les apparences, résident toujours les réalités. Adoratrice des miasmes et de la charogne pourrissante, elle n’en est pas moins seule, entourée de cadavres. L’abandon de soi et « le pourrissement pour mieux vivre » ont un prix et elle ne parviendra pas à le cacher plus longtemps. Faire semblant et s’enfouir pour ne pas y penser, cela ne ressemblerait-il pas à de la résilience plus qu’à du militantisme ? Mais alors dans ce cas, quelle leçon en tirer ?

Un monologue clownesque d’utilité publique


Dans un autre registre, mais également seul sur scène, Bonaventure Gacon campe un auguste cruel et attachant, personnage lunaire à mi-chemin entre le clown et le clochard. Du clown, il lui attribue le nez rouge et les yeux outrageusement peints en blancs comme le veut la coutume. Un côté bourru et maladroit aussi, un brin aventureux mais pas trop ! Du clochard, on reconnaît l’amoncellement de vêtements loqueteux, la bouteille de vin qu’il sirote et la vie décousue d’un être depuis longtemps à la rue. Lorsqu’on lui pose la question, Bonaventure Gacon prèfere répondre qu’il représente avant tout de l’humain. Ce spectacle, il le joue depuis six ans et c’est à chaque fois le même engouement. Une trouvaille ce Bonaventure ! Un artiste capable de créer un très juste mélange entre rire et empathie, propre à exposer sans "mélodramatiser", toute la solitude et la détresse d’un homme cerné par sa folie et de douloureux moments de lucidité. Car si le Boudu est très méchant, colérique, enclin aux plus bas instincts, il est également un poète du quotidien qui n’a d’autre moyen de survivre que de se réfugier dans cette médiocrité. Et ça le « fout dans un sale état » quand il se rend compte de tout cela. Alors il vivote, s’invente des passions pour des poêles, développe des tics qui le rassurent, bougonne, mange des petites filles, se lance des défis qui font mal. Il est un peu cinglé mais on le comprend. Et puis il nous fait rire, dans un humour noir bien sûr, mais pourquoi se priver puisque ses cabrioles et autres facéties sont là pour ça. Le texte est à l’image de l’interprétation : juste, émouvant, amusant et sensible. Comme une seconde peau dans laquelle il se serait glissé juste avant d’entrer en scène, Bonaventure Gacon nous offre avec ce personnage qu’il maitrise, de bout en bout, un moment rare au théâtre. Constamment sur le fil, il excelle sans jamais déraper, et nous interpelle sur l’envers du décor et la réalité du dehors. Plus sociétal qu’intégralement clownesque, Par le Boudu replace les exclus au centre de la représentation et nous rappelle avec tendresse et finesse, qu’il est des personnes qu’on ne devrait pas oublier.

Photos : Denis Grégoire et Camille Sauvage

Hélène Fiszpan


Eloge du Poil / Jeanne Mordoj/ au TnBA les 27 et 28 novembre
Par le Boudu / Bonaventure Gacon / au TnBA les 27 et 28 novembre

A suivre dans le cadre des Nouveaux Saltimbanques
Parfums d’Est / Cirque Rasposo / au TnBA du 28/12 au 01/12
L’Oratorio d’Aurélia / Aurélia Thierrée-Chaplin / au TnBA du 29/11 au 01/12
Tiger Lillies / au TnBA le 30/11
Exutoire / Angela Laurier / au TnBA le 01/12

Renseignements et locations :
Par téléphone au 05 56 33 36 80 / Par courriel billetterie@tnba.org / en ligne www.tnba.org



Partager sur Facebook
Vu par vous
303
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Culture
Culture
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 22 + 16 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !