12/12/17 : Philippe Martinez,le secrétaire général de la CGT se rendra ce jeudi en Dordogne. Il visitera les ateliers SNCF du Toulon avant de rencontrer le syndicat cheminot. L'après midi, il participera à une assemblée avec tous les syndicats CGT du département.

11/12/17 : Catherine Seguin, 45ans, fille de Philippe Seguin qui était sous-préfète de Bayonne depuis 2016 a pris du galon et sera la nouvelle préfète du Gers en remplacement de Pierre Ory nommé dans les Vosges. Deuxième femme à occuper ce poste dans le Gers

11/12/17 : La Charente-Maritime est passée ce matin en vigilance "jaune" vents violents : la circulation est coupée sur le pont de l'île d'Oléron et les liaisons maritimes coupées avec l'île d'Aix, en raison d'une forte houle.

10/12/17 : A Orthez la liste menée par le socialiste Emmanuel Hanon remporte l'élection municipale (49,69%) devançant celle du maire sortant Yves Darrigrand (39,87%) et de Hélène Marest (Lrem -Modem 10,44%

10/12/17 : Philippe Mahé préfet de Meurthe-et-Moselle depuis août 2015 est le nouveau directeur général des services de la Gironde. Il a occupé plusieurs postes similaires depuis 1995 en Côtes d'Armor Finistère aux communautés urbaines de Nantes et de Toulouse.

10/12/17 : Dans un communiqué du 9/12, le président de la Charente-Maritime Dominique Bussereau annonce que l'instauration d'un péage à l'entrée d'Oléron ne sera finalement pas soumis au vote lors de la session du Département du 18 décembre comme annoncé.

10/12/17 : Charente-Maritime : Météo France annonce une tempête ce lundi, avec de violentes rafales pouvant atteindre localement 120 à 130 Km/h sur le littoral et 100 à 110 Km/h à l'intérieur des terres.

09/12/17 : Après l'annonce de la présence du groupe NTM, les Francofolies ont annoncé cette semaine leurs prochaines têtes d'affiches de l'édition 2018, qui se tiendra du 11 au 15 juillet : Orelsan, Jain, Véronique Sanson, Mc Solaar, Calogero et Shaka Ponk.

08/12/17 : Les maires de Port-au-Prince et de La Rochelle ont signé un accord mardi à l’occasion des 2e Assises de la coopération franco-haïtienne à Port-au-Prince. Une aide nouvelle sera apportée pour la construction d’un lieu d’accueil en cas de catastrophe.

07/12/17 : Le maire de Saint-Jean-de-Luz et premier vice-président de la Communauté Pays basque, Peyuco Duhart, 70 ans, est mort ce vendredi matin à 10 heures au Centre hospitalier de la Côte basque à Bayonne. Il avait été victime d'un AVC la semaine dernière.

06/12/17 : L’innovation au service des entreprises. Jeudi 14 décembre, la CCI47 organise un a-m de table ronde autour du « design, levier d’innovation dans les entreprises ». Pour en parler des entrepreneurs seront présents pour témoigner de leur expérience.

06/12/17 : Mi novembre, le centre national pour le développement du sport a attribué un total 5,7M€ à 16 projets néo-aquitains visant la création d’équipements structurants, l’accès à la pratique sportive des personnes handicapées et à la rénovation des CREPS

- Multivote -
- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 12/12/17 | Germinal Peiro a rencontré le maire de Bordeaux

    Lire

    Germinal Peiro a rencontré lundi, Alain Juppé afin d’évoquer plusieurs dossiers transversaux pour l’avenir de la métropole bordelaise et de la Dordogne. Ils partagent le même point de vue sur la nécessité d’un grand contournement de Bordeaux par la création d’un barreau autoroutier reliant l’A89 à l'A65 et à l'A62, à hauteur de Langon. Ils ont aussi abordé la nécessité de l'amélioration des liaisons ferroviaires : trajet Bordeaux-Périgueux, modernisation des lignes Périgueux-Agen et Sarlat-Bergerac-Bordeaux.

  • 11/12/17 | Péage d'Oléron : la déception des élus départementaux

    Lire

    Alors que le président de la Charente-Maritime Dominique Bussereau a annoncé samedi dans un communiqué, annuler la mise au vote de la création d'un péage au pont de l'île d'Oléron, la grogne monte parmi les élus. Deux vice-présidents de la majorité départementale LR, Dominique Rabelle et Michel Parent (aussi maire de Le Chateau d'Oléron), ont exprimé ce lundi via un communiqué leur "grande déception" : "Ce désaccord de fond met en question la pertinence de ce territoire", préviennent-ils.

  • 11/12/17 | Bordeaux : Deux tramways en plus aux heures de pointe sur la ligne A

    Lire

    Afin d’accompagner la fermeture du pont de pierre à la circulation automobile, et à la demande d’Alain Juppé, TBM renforce le service tramway de la ligne A en heures de pointe, sur la rive droite, à compter du lundi 11 décembre. Deux tramways supplémentaires seront mis en place entre 7 h et 8 h, aux départs de « La Gardette » et « Dravemont » et entre 17h et 18h, du centre de Bordeaux vers la Rive Droite.

  • 09/12/17 | Pierre Dartout décoré en quittant Bordeaux

    Lire

    Pierre Dartout, préfet de Gironde et de Nouvelle-Aquitaine a vécu un moment singulier lors de la réception marquant son départ de Bordeaux: il a reçu des mains d'Alain Juppé la décoration de commandeur dans l'Ordre national du mérite en présence d'élus, de personnalités, de sa famille venue de son Limousin natal moment chaleureux ponctué d'un très bel hommage du maire de Bordeaux retraçant une carrière fournie au service de l'Etat et remerciement appuyé du récipiendaire à Bordeaux où il sera "très heureux de revenir". M.Dartout, le préfet de l'installation de la réforme territoriale a loué sa relation avec Alain Rousset.

  • 08/12/17 | Les événements nautiques de La Rochelle annoncés au salon Nautic de Paris

    Lire

    Le salon Nautic a été l'occasion pour La Rochelle d'annoncer les événements de 2018. En avril, la ville accueillera L'Hermione avant son départ en méditerranée. En mai, ce sera la première édition des Assises de la plaisance et du nautisme. A partir de juillet, 4 championnats européens de sport de glisse vont se succéder (catamaran, dériveur et forty-niners). Sans oublier les traditionnels rendez-vous de la Semaine du Nautisme ou du Grand Pavois, qui se tiendra du 26 septembre au 1 octobre.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Culture | TnBA: Quand les " Nouveaux saltimbanques" s'en mêlent

07/12/2007 |

Les

Pas question d'interrompre son rythme effréné. Pour cette deuxième semaine consacrée au festival Novart, le TnBA a inauguré le cycle « Nouveaux saltimbanques » avec deux spectacles hauts en couleur, interprétés par deux énergumènes, anciens élèves du CNAC de Châlons. Une belle façon de prendre connaissance de ce qui se fait en matière de cirque contemporain et de découvrir des univers singuliers de personnalités profondément attachées au concept d'humanité.

D’un côté la jeune et pimpante Jeanne Mordoj, avec son éloge à la pilosité plus que loufoque et, de l’autre, un Bonaventure Gacon de la même génération, qui nous présente un Boudu terriblement attachant et intelligent.

Lorsque le poil interroge nos représentations

Avec un titre aussi évocateur « Eloge du poil », Jeanne Mordoj ne pouvait que susciter interrogation et convoitise. Lorsqu’on découvre qui plus est, qu’il est question d’une femme à barbe qui revendique sa part de féminité et assume sa pilosité, le pari semble presque gagné. Reste alors à s’installer dans son petit théâtre forain et à découvrir les premiers pas de cette danseuse voilée, quelque peu disgrâcieuse, pour comprendre que l’on va passer un drôle de quart d’heure. Barbue, certes elle l’est ! Mais elle ne saurait être réduite à ce simple atour. Jeanne Mordoj est amusante, expressive, décalée, complètement loufoque. Elle jongle avec des jaunes d’œufs (numéro incroyable, à voir de ses propres yeux) et parle à des crânes d’animaux morts, à qui elle redonne vie par la ventriloquie.La femme à barbe - Jeanne Mordoj
Ancienne icône des théâtres de foire et autres cabinets de curiosités en tout genre, là voilà reconvertie en grande prêtresse de la pilosité, vivant dans un lieu où les femmes sont piquantes et fières de l’être. Alors elle assume, exhibe, exagère un poil. Parfois sensuelle et agile, elle se fait androgyne et pataude à d’autres moments, évoquant la dualité inhérente à son étrangeté. Le beau et le laid…Aussi transgenre que son spectacle (situé entre le cirque et le théâtre), elle semble nous indiquer sur scène, qu’il existe un espace poétique, dans lequel les normes s’inversent pour laisser une entière place à la monstruosité décriée par notre société. Seulement voilà, tout n’est pas si simple. Car derrière les apparences, résident toujours les réalités. Adoratrice des miasmes et de la charogne pourrissante, elle n’en est pas moins seule, entourée de cadavres. L’abandon de soi et « le pourrissement pour mieux vivre » ont un prix et elle ne parviendra pas à le cacher plus longtemps. Faire semblant et s’enfouir pour ne pas y penser, cela ne ressemblerait-il pas à de la résilience plus qu’à du militantisme ? Mais alors dans ce cas, quelle leçon en tirer ?

Un monologue clownesque d’utilité publique


Dans un autre registre, mais également seul sur scène, Bonaventure Gacon campe un auguste cruel et attachant, personnage lunaire à mi-chemin entre le clown et le clochard. Du clown, il lui attribue le nez rouge et les yeux outrageusement peints en blancs comme le veut la coutume. Un côté bourru et maladroit aussi, un brin aventureux mais pas trop ! Du clochard, on reconnaît l’amoncellement de vêtements loqueteux, la bouteille de vin qu’il sirote et la vie décousue d’un être depuis longtemps à la rue. Lorsqu’on lui pose la question, Bonaventure Gacon prèfere répondre qu’il représente avant tout de l’humain. Ce spectacle, il le joue depuis six ans et c’est à chaque fois le même engouement. Une trouvaille ce Bonaventure ! Un artiste capable de créer un très juste mélange entre rire et empathie, propre à exposer sans "mélodramatiser", toute la solitude et la détresse d’un homme cerné par sa folie et de douloureux moments de lucidité. Car si le Boudu est très méchant, colérique, enclin aux plus bas instincts, il est également un poète du quotidien qui n’a d’autre moyen de survivre que de se réfugier dans cette médiocrité. Et ça le « fout dans un sale état » quand il se rend compte de tout cela. Alors il vivote, s’invente des passions pour des poêles, développe des tics qui le rassurent, bougonne, mange des petites filles, se lance des défis qui font mal. Il est un peu cinglé mais on le comprend. Et puis il nous fait rire, dans un humour noir bien sûr, mais pourquoi se priver puisque ses cabrioles et autres facéties sont là pour ça. Le texte est à l’image de l’interprétation : juste, émouvant, amusant et sensible. Comme une seconde peau dans laquelle il se serait glissé juste avant d’entrer en scène, Bonaventure Gacon nous offre avec ce personnage qu’il maitrise, de bout en bout, un moment rare au théâtre. Constamment sur le fil, il excelle sans jamais déraper, et nous interpelle sur l’envers du décor et la réalité du dehors. Plus sociétal qu’intégralement clownesque, Par le Boudu replace les exclus au centre de la représentation et nous rappelle avec tendresse et finesse, qu’il est des personnes qu’on ne devrait pas oublier.

Photos : Denis Grégoire et Camille Sauvage

Hélène Fiszpan


Eloge du Poil / Jeanne Mordoj/ au TnBA les 27 et 28 novembre
Par le Boudu / Bonaventure Gacon / au TnBA les 27 et 28 novembre

A suivre dans le cadre des Nouveaux Saltimbanques
Parfums d’Est / Cirque Rasposo / au TnBA du 28/12 au 01/12
L’Oratorio d’Aurélia / Aurélia Thierrée-Chaplin / au TnBA du 29/11 au 01/12
Tiger Lillies / au TnBA le 30/11
Exutoire / Angela Laurier / au TnBA le 01/12

Renseignements et locations :
Par téléphone au 05 56 33 36 80 / Par courriel billetterie@tnba.org / en ligne www.tnba.org



Partager sur Facebook
Vu par vous
230
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Culture
Culture
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 14 + 18 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !