Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

21/02/18 : Charente-Maritime: Dominique Bussereau a annoncé sur twitter qu'il quittait Les Républicains. "Je reste attaché aux militants, aux amis. Le faux pas grave d'un chef ne me permet pas de rester dans l'équipe du chef",s'est-il justifié sur Public Sénat.

20/02/18 : Pont d'Aquitaine fermé et la section de la rocade A630 comprise entre les échangeurs 2 (Lormont - Croix Rouge) et 4 (Bordeaux – Labarde), les nuits du mercredi 21 février à 21h00 au jeudi 22 à 6h00 et du 22 à 21h00 au 23 février 6h00

16/02/18 : Suite au décès de Joan Taris, les élus MoDem & Apparentés du Conseil régional néo-aquitain ont choisi Pascale Requenna, tête de liste du département des Landes lors des élections régionales de 2015, pour incarner la Présidence de leur groupe.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 22/02/18 | Bordeaux: Anne Walryck démissionne à son tour après les propos de Wauquiez

    Lire

    Anne Walryck, adjointe au maire de Bordeaux, vice-présidente de la métropole, annonce ce jour sa démission des Républicains « devant les propos assumés et calomnieux de Laurent Wauquiez sur Alain Juppé », rejoignant ainsi d'autres conseillers démissionnaires: Elizabeth Touton, Anne Brézillon, Jean-Louis David, Stéphane Delaux, Joël Solari, Laetitia Jarty-Roi.

  • 22/02/18 | Pic de pollution en Gironde: réduction des vitesses maximales autorisées

    Lire

    En conséquence du déclenchement d'une alerte de pollution aux particules fines émise par Atmo Nouvelle-Aquitaine pour jeudi 22 et vendredi 23 février sur le département de la Gironde, Didier Lallement, préfet du département, a pris un arrêté qui réduit de 20km/h les vitesses maximales autorisées sur l’ensemble du réseau routier du département (hors voiries urbaines) jusqu’à la fin de l’épisode de pollution.

  • 22/02/18 | La Gironde déclenche le niveau 2 du plan Grand Froid

    Lire

    Compte tenu de la vague de froid attendue cette semaine sur la Gironde, le préfet Didier Lallement a décidé, dans le cadre du niveau 2 du plan Grand froid, de renforcer la capacité d’accueil en hébergement d’urgence. 66 places supplémentaires sont ainsi ouvertes dont 34 pour les familles et 32 pour les personnes isolées. Au total, ce sont 1 576 places qui sont mobilisées pour l’accueil des sans-abri en Gironde dont 365 places au titre du dispositif hivernal.

  • 21/02/18 | Du mouvement au sein de la Gauche régionale

    Lire

    Des élus du conseil régional ayant quitté le groupe (et le parti) socialiste en début d'année (dont son ex-président Stéphane Delpeyrat-Vincent) un nouveau groupe annonce sa création au sein de l'assemblée régionale : le « Groupe Génération.s », issu du mouvement de Benoît Hamon. Créer par Naïma Charaï, Stéphane Delpeyrat-Vincent, Mathieu Bergé et William Jacquillard, il ambitionne "d'alimenter la Gauche d’idées nouvelles en adéquation avec les valeurs que nous avons toujours portées, notamment au sein de l’assemblée régionale, dans la perspective de la voir gagner les prochaines élections régionales de 2021"

  • 20/02/18 | Logement : la flambée bordelaise confirmée

    Lire

    Le nouveau baromètre des prix moyens de l'immobilier dans les villes de plus de 100 000 habitants est riche en enseignements. On y apprend, sans grande surprise, que Bordeaux figure dans le top 3 des dix villes les plus chères de France : 266 124 euros en moyenne (juste derrière Lyon et ses 279 524 euros), soit une hausse de 13,2%. En comparaison, la ville de Toulouse se situe loin derrière en douzième position (175 609 euros). Enfin, le baromètre d'LPI-Se Loger affirme que le prix moyen d'un logement dépasse les 200 000 euros dans sept villes (sur 34) de plus de 100 000 habitants.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Culture | Tokyo recevra Lascaux III à l'automne 2016

04/04/2014 | Une délégation japonaise est actuellement en Dordogne en attendant de recevoir Lascaux III, au musée de la nature et des sciences de Tokyo à l'automne 2016.

Une délégation a été reçue ce vendredi soir pour préparer la venue de Lascaux III au Japon

Après Chicago, Houston, Montréal, l'exposition internationale consacrée à la grotte de Lascaux poursuit son voyage à travers le monde et contribue ainsi à faire connaître le Périgord. Une délégation japonaise est pour quelques jours en Dordogne. Un des objectifs de ce voyage est de préparer la venue de Lascaux III au sein du musée de la nature et des Sciences de Tokyo. L'exposition devrait être présentée pendant quatre mois dans cet établissement, d'octobre 2016 à février 2017, qui fait partie des cinq plus grands musées d'histoire naturelle avec Londres, Paris, New York et Chicago.

La délégation japonaise présente pour quelques jours en Dordogne a déjà vu par deux fois l'exposition Lascaux III à Chicago et à Houston.  Yosuke Kaifu (du département de l’Anthropologie du musée National des Sciences et de la Nature de Tokyo), Jannu Igarashi,(maître de conférence à l’université des arts à Tokyo) et  Aihata Keiji (The Mainichi Newspaper, Arts & Culture Department)  attendent avec une certaine impatience d'accueillir les fac similés représentant la nef de Lascaux  et des compléments interactifs au sein du musée national des sciences de la nature de Tokyo.
Ce sera à partir d'octobre 2016. "Les Tokyoites se réjouissent de cette idée, ils sont férus d'histoire et de culture. Lascaux est universelle  et ses oeuvres doivent  permettre de mieux comprendre l'humanité," précise Yosuke Kaifu, par la voix de son interprète. Le lieu qui doit accueillir Lascaux III, à partir de l'automne 2016, est très fréquenté par la population et les touristes. La particularité de cet événement culturel est qu'il serait financé grâce à des partenariats avec un des plus grands quotidiens nationaux du pays (The mainichi newspaper) et un groupe de télévision (Tokyo Broadcasting System Television, Inc. Tokyo,TBS). Pendant leur séjour en Dordogne, la délégation japonaise se rendra à l'Atelier des fac-similés du Périgord à Montignac, qui travaille à la création des oeuvres artistiques et technologiques de Lascaux IV, le futur Centre international d'art pariétal.

Après Houston, Montréal

 Après les succès de l'exposition à Chicago où The Field museum a enregistré un record de 325 000 entrées entre mars et septembre 2013, et de Houston et ses 200 000 visiteurs, Lascaux III se trouve actuellement à Montréal. L'exposition actuellement en cours de montage, débute le 16 avril, jour de l'inauguration, et durera jusqu'au 14 septembre.  Le Centre des sciences de Montréal attend l'exposition avec impatience. Les responsables du musée ont déjà réalisé une importante campagne de communication. D'ores et déjà, des opérations de promotion de la Dordogne sont programmées notamment le 5 juin prochain avec la participation du comité du tourisme et de partenaires économiques. Et après Montréal ? "Plusieurs options sont possibles, précise Olivier Retout, directeur du projet Lascaux III et en charge de faire voyager l'exposition dans les plus grands musées du monde. "Plusieurs villes sont intéressées : San Francisco, Miami. La Chine et la Corée dont une délégation a eu le coup de foudre en visitant Lascaux II pourraient l'accueillir." Le directeur du Science and technology museum de Shanghai se rendra à Montréal pour préparer son éventuelle présentation en Chine. Le voyage autour du monde de Lascaux ne fait que de débuter. 

Claude-Hélène Yvard
Par Claude-Hélène Yvard

Crédit Photo : Claude-Hélène Yvard

Partager sur Facebook
Vu par vous
1244
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
1 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Culture
Culture
Retour à la page d'accueil
Accueil
reiko descotes-toyosaki | 22/10/2014

je me rejouis de savoir qu'enfin les japonais puissent voir cette extraordinaire patrimoine mondiale qu'est Lascaux!!bravissimo!!

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 25 + 8 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !