Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

14/12/18 : Center Parcs Lot-et-Garonne. Les premiers coups de pioche de ce chantier sont donnés ce jour, 14 décembre, à l’étang du Papetier, à Pindères.

14/12/18 : En raison des mouvements sociaux actuels, le Grand-Théâtre sera fermé au public ce samedi 15 décembre entraînant le report du récital de Sondra Radvanovsky au 31 mars 2019. Les visites guidées sont également annulées.

13/12/18 : Le jeune rugbyman du Stade Français Nicolas Chauvin, 19 ans, victime d'un traumatisme cervical suite à un plaquage dimanche lors d'un match à Bègles est décédé au CHU de Pellegrin. Nouveau drame après la mort récente d'un jeune joueur d'Aurillac.

13/12/18 : Présente au salon Nautic de Paris, La Rochelle a lancé de Paris le Défi Atlantique, une nouvelle course en équipage réservée aux Class 40. Départ fin mars 2019 de la Guadeloupe, pour rejoindre La Rochelle mi-avril avec une escale à Horta aux Açores.

13/12/18 : La CCAS de Châtellerault organise ce samedi à la résidence Tivoli son marché de Noël. Lors d'ateliers manuels, les résidents ont réalisés des créations qui seront en vente lors du marché et dont les gains serviront à l'animation de la résidence.

12/12/18 : En raison des liens historiques et fraternels qui unissent les villes de Strasbourg et de Périgueux, le drapeau français sur la mairie de Périgueux sera en berne ce mercredi suite au drame survenu hier sur le marché de Noël de la capitale alsacienne.

12/12/18 : Vigipirate : Urgence Attentat. Renforcement de la sécurité en Gironde. Renforcement des contrôles notamment à l’aéroport de Bdx-Mérignac, surveillance des marchés de Noël, centres commerciaux et interdiction de manifestations sur la voie publique.

12/12/18 : Signature de la charte urbaine, architecturale et paysagère de Pessac le 13 déc. Elle entend garantir et préserver la qualité du cadre de vie des Pessacais en travaillant sur la qualité des espaces extérieurs, de la construction et des usages.

12/12/18 : La FFMC47 organise avec les Restos du Cœur la balade des pères Noël motards, le samedi 15 déc. au Gravier à Agen à 13h30. Le principe : venir déguiser en père Noël avec un cadeau neuf non emballé qui sera offert à des enfants par les Restos à Noël.

12/12/18 : Les 22-26 et 28 déc, Bordeaux Visite organise une visite-famille "Bordeaux à Noël", afin de découvrir la place Pey Berland, le cours de l'Intendance, les allées de Tourny, la place de la Comédie. Accessible aux familles avec enfants dès 7 ans.

12/12/18 : Forum « Sport en société, Droit au Sport et contraintes économiques », les vendredi 14 et samedi 15 décembre, organisé par le CDOS33 en cette année du 40ème anniversaire du mouvement sportif girondin, à l'Hôtel du Département à Bordeaux.

12/12/18 : La Mairie de Billère (64), met en garde sur des démarchages abusifs proposant une intervention pour détruire un nid de frelons ou pour réclamer un paiement pour une intervention déjà effectuée. Ces personnes ne sont pas mandatées par la Mairie.

- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 14/12/18 | Jacqueline Gourault en déplacement en Dordogne lundi 17 décembre

    Lire

    Jacqueline Gourault, ministre de la cohésion des territoires et des relations avec les collectivités territoriales sera en déplacement en déplacement en Dordogne ce lundi 17 décembre. En fin de matinée, elle sera à Coulounieix Chamiers pour le projet de rénovation urbaine. L'après midi, elle se rendra au Nord du département pour la pose de la première pierre de la maison médicale de Lanouaille. C'est la troisième fois que la ministre se rend en Dordogne depuis dix huit mois.

  • 14/12/18 | De nouveaux équipements pour la section foot d'un collège du 87

    Lire

    Créée en 2011, la section de football du collège André Maurois est labellisée et reconnue par la FFF et l’Education Nationale. Cette section rend possible la pratique du football dans un cadre scolaire privilégié. Afin de les soutenir, le Conseil Départemental de la Haute-Vienne vient de les doter de 14 équipements joueurs complets et 2 équipements gardiens. Dernièrement, la section sportive a formalisé de nouveaux partenariats avec la FFF, le Limoges Football Club et la Ville de Limoges.

  • 14/12/18 | L'industrie du pin maritime cherche de nouvelles ressources

    Lire

    Début décembre dans les Landes, l’Etat, les acteurs de la filière forêt-bois et les collectivités locales se sont réunis sur les difficultés d’approvisionnement des industries du bois qui nécessitent 6 M m³ annuels alors que la récolte actuelle est de 5,6 M m³. Avec 32 M m³ de bois ayant atteint ou dépassé l’âge d’exploitation préconisé, l’enjeu pour la filière est donc de récolter ces bois mûrs dans les années à venir. Outre l'engagement de l'Etat à intensifier sa communication en ce sens auprès des propriétaires, l'amont et l'aval de la filière pourraient en passer par la contractualisation pour garantir l'adéquation entre offre et demande.

  • 14/12/18 | La Rochelle lance une nouvelle course au Nautic de Paris

    Lire

    L'agglomération de La Rochelle profite de sa présence au salon Nautic de Paris, du 8 au 16 décembre, pour présenter une toute nouvelle course, organisée en partenariat avec le Grand Pavois Organisation : le Défi Atlantique. Cette nouvelle épreuve en équipage est réservée aux Class 40. Le départ sera donné fin mars 2019 de la Guadeloupe, pour rejoindre La Rochelle mi-avril avec une escale à Horta aux Açores.

  • 13/12/18 | Ouverture de la Patinoire et « Ice Party » à Villeneuve-sur-Lot

    Lire

    La patinoire revient à Villeneuve-sur-Lot du 15 décembre au 6 janvier, sous la halle Lakanal. Ouverte tous les jours de 10 h à 19 h (3 € les 30 min.), cette année, les jeunes du Villeneuvois inaugureront les nocturnes avec une soirée « Ice Party » proposée ce même jour de 20 h à minuit. Gratuit et réservé au 15-20 ans, cet événement sera animé par le DJ KM Events.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Culture | Trois questions à Paul Mironneau, directeur du Musée national du Château de Pau

09/08/2011 |

Paul Mironneau, conservateur du Château de Pau

Le château de Pau est la destination privilégiée des touristes dans le Béarn. Près de 10000 visiteurs l'ont visité durant la première quinzaine de juillet. Il crée une cohésion forte entre la mémoire historique, le paysage qu'il offre et une certaine expression artistique. Restauré sous Louis-Philippe pour devenir un petit palais royal, le Château de Pau est une demeure majestueuse avant de devenir un musée qui célèbre Henri IV. Aujourd'hui les visiteurs peuvent voir une diversité de collections même si la politique d'acquisition du château de Pau a pour objectif de réunir les oeuvres liées à l'image d'Henri IV. Comment se forme, puis évolue, le reflet d'une personne ? Une question à laquelle Paul Mironneau a tenté de répondre.

@qui ! : Pourquoi des touristes du monde entier viennent jusqu'à Pau pour visiter le château d'Henri IV ?
Paul Mironneau : Le château de Pau est de dimension modeste, mais conserve une collection importante. Certains musées détiennent des collections plus riches, mais ils n'ont pas l'histoire du château de Pau. L'histoire d'Henri IV est irremplaçable dans l'histoire de France, même si aujourd'hui nous connaissons mal le XVIème siècle, nos points de référence ayant beaucoup changé. Certes le château de Pau jouit d'un paysage magistral dans une position géographique idéale, mais notre perception de l'espace varie avec le temps. Je dirais que le château de Pau est un lieu vraiment imprégné d'Histoire. Il existe d'autres lieux plus magistraux, et le château de Pau n'est pas forcément irremplaçable. Mais ony revient toujours, parce qu'il s'y est réellement passé quelque chose: ce retour est pour ainsi dire inscrit dans l'ADN de l'homme. Pour résumer, le château de Pau établit une cohésion forte entre la Mémoire, le Paysage et certaines expressions artistiques. Tout ceci étant bien considéré, ces jours de météo maussade contribuent aussi à grossir les rangs de nos visiteurs...

@ ! : De quel type de collection dispose le château de Pau ?
P. M. : Il dispose d'une grande diversité de collections, de styles, d'époques tout en respectant une forme de spécialisation. Lorsque le visiteur vient avec une idée il trouve autre chose. Le visiteur qui vient dans l'idée de découvrir un musée spécialisé risque cependant de passer à côté de tout le reste. Celui qui part à la rencontre du roi Henri IV ne trouve que la partie émergée de l'iceberg. Le château de Pau est avant tout un petit palais royal. Un palais royal restauré sous Louis Philippe pour des raisons politiques : revendiquer la figure royale d'Henri IV et se rapprocher de la branche dynastique des Bourbons d'Espagne. C'est ce qui nous vaut un ensemble décoratif complet mais composite, appartenant à des époques et des styles fort différents. C'est une construction artificielle initialement destinée à servir l'idéologie orléaniste. Ce n'est pas directement Henri IV qui était visé. La priorité était de faire du château de Pau une demeure royale. Cette demeure est devenue fameuse et, visite après visite, le château de Pau s'est ouvert jusqu'à devenir Musée national en 1921. Henri IV n'a cessé d'y être célébré, dans un véritable mélange de modèles : monarchique et républicain.

@ ! : Quelle est votre politique d'acquisition ?
P. M. : Une politique d'acquisition active s'est précisée au début du XXème siècle. L'objectif était de réunir des scènes, des portraits, des épisodes de la légende, un aperçu des contemporains du roi Henri IV, pour peu que les œuvres retenues aient une réelle qualité artistique. La thématique henricienne a fait du château de Pau une référence en terme de recherche et de pédagogie. Quand sort un ouvrage sur Henri IV, la majeure partie des œuvres reproduites en illustration viennent de la collection du château de Pau. Nous disposons d'un bel ensemble de peintures, du XVIème au XXème siècle, de porcelaines, de sculptures et d'œuvresgraphiques (le public voit très peu ces dernières mais elles sont d'une réelle richesse et font l'objet d'un catalogue en ligne librement accessible). Aujourd'hui, nous fouillons le terrain pour trouver des œuvres peu connues qui ont eu une postérité significative. Rubens, pour peindre Marie de Médicis, a dû travailler à partir d'esquisses ou d'images aujourd'hui souvent oubliées. Ainsi, il y a une généalogie à rechercher dans des noms moins connus de l'histoire de l'art qui ont travaillé à l'époque d'Henri IV. De la cohorte d'inconnus aux grands noms, « le va-et-vient constant » est un grand pilier de l'histoire de l'art. Les œuvres du musée nous montrent bien comment se forme, puis évolue, le reflet d'une personne, selon des constructions idéologiques, politiques et artistiques.

photo : Aqui.fr


propos reccueillis par Olivier Darrioumerle

Partager sur Facebook
Vu par vous
2223
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Culture
Culture
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 16 + 18 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !